vendredi 14 février 2014

Municipales: Ministre ou candidat, il faut choisir.

(Cerclés de rouge, les ministres se présentant sur une liste aux municipales)

Frédéric Cuvillier, notre ministre des transports et de je ne sais quoi, a décidé de se présenter comme tête de liste aux élections municipales dans "sa chère ville de Boulogne qu'il aime". Il paraît qu'il a toutes les chances d'être élu. Si tel était le cas, à peine élu, il a annoncé qu'il n'occuperait aucun poste à la mairie de Boulogne pour se plier aux règles de non cumul des mandats imposées par Président à ses ministres. Coucou, je me présente, coucou, je démissionne ! J'ai du boulot à Paris !

Voilà qui m'insupporte. On se présente face aux électeurs et zou, on se casse. Et les électeurs couillons comme pas deux ne disent rien. Alors les gars et les femmes, comme Cuvillier, ils nous disent que c'est pour rester ancré sur le terrain et "pour avoir une légitimité". En clair, le Cuvillier, si il est élu, ça veut dire qu'on l'aime et que son action de ministre est appréciée et que si jamais il devait quitter le gouvernement, pour une raison ou une autre, il n'a qu'à reprendre son poste (et les indemnités) de maire en virant la potiche qu'il aura installé.

Et ils sont 16 ministres au gouvernement à faire de même, soit à se présenter en position éligible, tête de liste, soit en position non éligible comme la Duflot à Paris.

Ancrage et légitimité donc comme motivations et justifications.

Mais si ils ne sont pas élus, pourra-t-on considérer que c'est parce que les électeurs ne les auront pas estimé légitimes? Logiquement oui. Logique qui devrait normalement les amener à démissionner du gouvernement. Qui peut imaginer qu'une personne rendue illégitime par les urnes puisse être ministre... Enfin, c'est comme cela que l'on faisait autrefois, du temps où le vote des électeurs valait quitus, du temps où les hommes politiques savaient accepter le verdict des urnes. Enfin, ça c'était avant...

Bref, les gars vont y aller, ils seront élus ou pas mais resteront au gouvernement. Se pose néanmoins la question du "faire campagne". Ce n'est pas le tout de se présenter, encore faut-il courir les meetings, serrer les louches, faire tribune, squatter les micros, poser pour la photo, coller les affiches et tout le reste... On se posera tout de même la question, elle aussi légitime, de savoir si ces gens-là n'ont pas suffisamment de boulot à abattre dans leurs ministères pour avoir en même temps le loisir de faire campagne... On se souvient que lors de la dernière campagne présidentielle, la gauche n'avait eu de cesse d'accuser Sarkozy de détourner les moyens de l'Etat pour faire campagne. Alors Président et Ayrault ont tout prévu pour que leurs ministres ne soient pas accusés du même crime: 3 semaines avant le scrutin du 23 mars, ils n'auront plus le droit de se déplacer en tant que ministres mais "uniquement en tant que homme ou femme politique" ! Jean-Marc Ayrault a prévenu les ministres "qu’ils sont tenus de distinguer clairement, très précisément lorsqu'ils font un déplacement mixte, la partie officielle et la partie militante. Il ne peut y avoir utilisation de moyens publics à l'occasion de la partie campagne électorale "

Si ça, c'est pas du foutage de gueule !

J’imagine Fabius, Valls, Cuvilier, Pëillon et consorts aller battre le pavé sans gardes du corps et rejoindre leur circonscription dans les vieilles bagnoles qu'ils ont tous déclaré avoir. J'imagine Le Foll prendre sa voiture ministérielle pour se rendre à une réunion avec des agriculteurs puis, plantant là voiture, chauffeur et escorte, filer sur sa moto pour aller en meeting électoral.

Non, le truc qui serait vraiment bien c'est d'imposer une nouvelle règle: Un ministre qui veut se présenter à une élection, quelle qu'elle soit, devrait démissionner dès le dépôt en préfecture de la liste sur laquelle il se présente. Ça éviterait, une fois n'est pas coutume, qu'on nous prenne encore pour des cons avec des règles édictées dont on sait qu'elles ne seront pas respectées.

Folie passagère 2140.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

23 commentaires:

  1. Tout ça, c'est la faute à Sarkozy, Corto, même si cela n'avait pas fort réussi à Juppé qui avait été mis sur orbite à l'époque !

    RépondreSupprimer
  2. @Al West: Avec ces gauchistes, le jour où quelque chose ne sera pas de la faute de Sarko, il y aura 10% de croissance et 200 000 chômeurs en France.
    Tiens sais-tu que c'est hollande, himself en personne, qui a demandé à ses ministres et aux socialistes de taper sans arrêts sur Sarko et " l'héritage" à chaque fois que possible

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça ne m'étonne pas, à la moindre question ils bêlaient tous en choeur que "ça venait du précédent gouvernement". Les porcs!

      Supprimer
    2. @Orage: sauf quand la croissance prend +0,3, là Sarko disparu et "la confiance des acteurs économiques retrouvée" !

      Supprimer
  3. Ah ! Que j'aime votre conclusion !. :-)
    Mais je crains qu'elle ne fasse long feu. Tout comme mes rêves tout éveillée...

    Quant à "hollande, himself en personne" tout lui est bon pour détourner l'attention de sa totale incompétence. Une vraie seiche se type-là : l'encre, c'est encore mieux que la fumée pour aveugler. Déjà que c'est une sèche nullitude ! Ça fera la paire...

    Au fait, ses virées nocturnes sur NOTRE scooter, c'est aussi la faute à Sarko ? Mais quel C*****D ! (je suis obligée de m'auto-censurer, parce que j'ai peur de choquer les grandes oreilles en visite chez vous ;o) ) !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: je ne me fais guère d'illusion ! la soupe est bonne. mais se présenter à une élection pour aussitôt démissionner je trouve cela d'une goujaterie absolue pour ceux qui voteront pour.

      permets moi de te corriger mais hollande n a même pas eu le bon gout de chevaucher un scooter français, il était italien !

      Supprimer
    2. @ Corto
      La goujaterie a été mise à la mode par Culbuto le culbuteur. Je pense que c'est contagieux ; surtout sur un terrain aussi bien préparé...

      Quant au scooter, je suis trop réaliste envers ces cyniques pour m'imaginer qu'il pouvait être fabriqué en France. Je voulais simplement souligner qu'il était probablement payé, comme d'habitude, par NOS sous. D'où une double perte pour la France.
      Et il y a encore pire. Si, si, c'est possible : le truc informe qui était dessus !...

      Supprimer
  4. Politicaille! Et tu ne parle pas de ceux qui se présenteront aux européennes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: C'est la cas effectivement de peillon qui sera candidat aux européennes.
      Politicailleries, absolument. Foutage de gueule avec ces règles édictées par hollande et Ayrault, absolument aussi

      Supprimer
  5. La sinistre de l'inculture nous a joué le même numéro en Moselle aux législatives. Elle s'est fait élire sur son nom et a refourgué la circonscription à un illustre inconnu dans la foulée. C'est pas du foutage de gueu.e ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Un Dragon: ah celle-là, la copine du syndicaliste Martin ... elle ne vaut pas plus cher que ses confrères ministres

      Supprimer
  6. AVIS ! et l UMP a beau jeu de s'amuser à son tour :

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/elections/municipales-a-angers-la-visite-d-ayrault-fait-polemique_1324059.html

    RépondreSupprimer
  7. Le maire socialiste de ma ville a conclu un débat télévisé par cette déclaration cynique : "votez pour moi si vous voulez conserver les subventions de la région !". Sinon, tous à poil ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @rlwdb: Quelle ville ? Parce que en Seine St Denis, c'est ce que tous les candidats socialistes claironnent forts disent-ils du soutien qu ils ont avec Bartolone à l'Assemblée Nationale

      Supprimer
  8. Puisqu'on ne nous demandera pas plus notre avis sur ce sujet que sur n'importe quel autre, mon cher Corto, celui qui voudrait se débarrasser de tous ces clans auto proclamés "partis de gouvernement", il n'aura pas d'autre solution que de voter pour un candidat "hors système".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Qu on ne ns demande pas notre avis semble etre de plus en plus la norme. Faut dire qu avec des électeurs qui passent tout à leurs élus, ces derniers auraient tort de se priver et de ne pas faire comme bon leur semble.
      Le FN en profitera sans doute un peu, moins aux municipales qu aux europeennes

      Supprimer
  9. c'est de la tromperie.... le bon peuple vote pour untel, qui disparait illico et donne sa place à un autre.
    imaginer ce systéme, signifie mépris pour les gens du bas...(ie , les votants )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne: certes c'est du mépris mais prends le cas de Boulogne, Cuvillier annonce d entrée la couleur et il sera élu. Les électeurs sont aussi couillons que les politiciens méprisant à leur égard

      Supprimer
    2. je confirme , pauvre Boulogne en plus entretenir la misère pour garder son électorat depuis des années sic ....

      Supprimer
  10. La federation PS du Pas de Calais est puissante même avec toutes les affaires qui lui collent au c'...! On les menage ! Quand les deputes du Pas de Calais ont ete convies a Matignon ( je crois ) on a oublie d'inviter Fasquelle le seul depute UMP du Pas de Calais . On soigne les baronnies socialistes ... Marguerite

    RépondreSupprimer
  11. Rien d'étonnant qu'un système basé sur le clientélisme et les prébendes, serve à ceux qui l'ont construit et peaufiné.

    Si l'un desdits ministres est viré lors d'un remaniement, la (ou le) potiche de substitution qui lui a chauffé la place en mairie, sera sans doute récompensée pour éviter les fissures et turbulences liées aux "déplacements".

    Du côté de chez moi, le maire DVD élu en 2008, applique depuis, une politique digne d'un Mélenchonien appliqué..
    Je suis dégoutée et même pas de liste FN pour me défouler.

    RépondreSupprimer
  12. https://www.youtube.com/watch?v=pPjYq9LoG3M

    Cité par Anonymous chez Archischmock

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP