samedi 13 septembre 2014

J'ai hâte que Sarkozy revienne, ça va être géant...


J'ai hâte que Sarkozy reviennent officiellement dans le jeu politique. Et ce n'est pas un éventuel militantisme  que l'on pourrait me prêter qui me fait dire cela. J'ai hâte pour voir comment vont se déchaîner les antisarkozystes pavloviens et pathologiques. J'ai hâte de voir de quelle manière ils vont s'y prendre: ressortir les "affaires", ses vieux discours, ses vielles promesses, les blagounettes à deux balles sur son physique de nabot, lui qui mesure à un centimètre près la même taille que Président. Oui, je sens que cela va être croquignolet. On les sent ronger leur frein, aiguiser les couteaux, fourbir leurs armes en plastique. Il se dit même, si j'en crois La Lettre de l'Expansion, que le parti socialiste (ou ce qu'il en reste), en accord et en partenariat avec l'Elysée, serait en train de mettre en place "une blitzkrieg de com' pour contrer le come-back de Sarkozy", comme si ils n'avaient pas mieux à faire... Un blogueur de gouvernement écrivait ce matin: "Oui mais voilà, Sarkozy a, d'ici là, beaucoup de problèmes à résoudre, et pas des moindres.Tout d'abord les Français n'aiment pas les hommes politiques qui leur mentent et se souviennent de ses propos par lesquels il prétendait arrêter la politique." Comme si Sarkozy pouvait rivaliser avec l'équipe de stakhanovistes du mensonge que nous avons à la tête du pays depuis un peu plus de deux ans. Comme si les circonstances et l'état de déliquescence dans lequel se trouve actuellement la France ne pouvait pas inciter, obliger, tout homme politique d'expérience à revenir dans le jeu pour essayer d'éviter le naufrage.

Non, je le sens qu'on va voler au ras des pâquerettes; les rase-bitumes de l'anti-sarkozysme ne vont pas y aller de main morte; la Socialie, non plus. Il est vrai que quand on a un bilan aussi pourri que celui de l'équipe actuelle, la tentation est grande de tirer à boulets rouges sur l'adversaire, ça fait diversion, ça évite qu'on parle des sujets qui fâchent, des petites retraites qui sont gelées, du prix du gas-oil qui augmente pour compenser une écotaxe pourtant votée à l'unanimité, des déficits qui filent, de Bruxelles qui se demande quand elle doit placer la France sous tutelle, des chômeurs chaque mois plus nombreux, des histoires de fesses de président et de ses mensonges permanents: "Il ment tout le temps !", de la totale inefficacité de manuel Valls dont on attend, sans illusion, une quelconque réussite et ce depuis 2012. Oui, oui, oui, vous allez voir ça va être un vrai festival, peut-être bien qu'ils nous ressortiront quelques conneries et délires qu'ils inventèrent pendant le quinquennat de Sarko: Le coup des deux fours à pizzas installés dans Air Sarko One pour le plaisir de Carla, les cinquante millions de Kadhafi, Sarkozy grimé en Hitler par le MJS, j'en passe et des meilleures.

Les mêmes, qu'ils soient politocards, chroniqueurs ou blogueurs de gouvernement, absolument les mêmes qui depuis des semaines se plaignent du Hollande-bashing, certains allant même jusqu'à créer un site internet, moribond aujourd'hui, pour dire Stop-Bashing, vont s'en donner à cœur joie pour faire, avec l'outrance et le sectarisme qui bien souvent les caractérisent, du Sarko-bashing à donf !

Non, je vous le garantis, cela va être grandiose, ridicule, stupide, sectaire, manichéen, diffamatoire, insultant, grotesque, vil, inconsistant et malsain. Alors certes, la politique n'en sortira pas grandie, la moralisation de la vie politique en prendra (encore) un coup, les débats vont être vérolés... mais après tout, si c'est ce qu'ils veulent, si malgré tout un apaisement global ne les intéresse plus, et bien allons-y, les Français consternés regarderont et leur défiance vis à vis de la classe politique ne cessera de croître, si tant est qu'elle ne soit pas déjà à son paroxysme ...

Folie passagère 2454.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

30 commentaires:

  1. J'aimerais partager ton impatience, mon cher Corto, malheureusement, ces gens là, cette meute de hyènes ne reculent devant rien, rien ne les arrête pour mener à son terme leur projet idéologique et sectaire. Aucune bassesse, nuls mensonge, mauvaise foi, hypocrisie ne les fera changer d'avis, rien pour contrer leur œuvre de destruction de ce qui reste de valeur : famille, patrie, honnêteté, dignité, courage.

    Un seul salut : que leur mauvaise foi les étouffe (dans la souffrance si possible), et qu'une pluie de grenouilles urticantes s'abatte sur eux -j'en perds jusqu'à mon envie d'en rire, c'est dire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West: allons, allons,, ne sois pas si pessimiste, tu verras, une fois que la pluie de grenouilles vénéneuses les aura douchés, ils deviendront doux comme des agneaux.Personne pour les contrer ? Et moi, je sers a quoi alors ? :)

      Supprimer
  2. Cher Corto, je suis bien d'accord. Ça va été terrible: la gauche va renaître si tant est que ce soit possible, les médias retrouvant leurs réflexes de Pavlov au seul nom de Sarkozy. Sans être fan inconditionnelle, je me dis que s'il en sort intact, il en sortira grandi (sans jeu de mot) et véritablement capable de gouverner ce peuple si bizarre qui brûle ce qu'il a adoré. Cette horrible parenthèse qu'aura été cette minable présidence devrait servir de leçon et enfin se poser les bonnes questions: que voulons-nous vraiment et vers quel monde allons-nous ? Sarkozy pourra-t-il y répondre ? J'attends de voir son programme ou tout au moins ses directions car quand on voit celles que prend Juppé, on peut légitimement s'interroger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @IDEL: La gauche va tenter de se refaire la cerise avec le retour de Sarkozy mais cela ne masquera en aucun cas leur nullité crasse et l'absence totale de résultat. les Français sont bien souvent couillons et manipulables mais si il y a trois chose sur lequel faut pas les chatouiller , c'est sur leur portefeuille et le montant des impôts qu ils payent.et les promesses non tenues.

      Quant au programme de Sarkozy, on verra mais je sais d avance que je le préférerai à celui de Juppé.

      Supprimer
  3. Ça va canarder dans tous les sens à mon avis. Je me réjouis de savoir la gauche colère, en revanche moins du fait qu'on va assister à un énorme feuilleton qui auscultera encore les bonnes questions.
    Je me demande bien ce qu'écriront les historiens, dans 50 ans ou un siècle, au sujet de la France et de l'Europe.

    Car il faudra les chercher les personnages emblématiques de la Ve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: oh que oui ça va canarder sec, disons plutôt que les coups vont redoubler puisqu ils n ont jamais cesser de pleuvoir sur Sarko. Les bonnes questions ? Pas d accord avec toi, elles vont finir par être posées pour de bon, il n y aura pas le choix. le plus drôle c'est que cela pourrait bien venir de Bruxelles ou l incompétent Moscovici va avoir ses preuves à faire et n aura pas le choix: siffler la fin de la récré sur le déficits des comptes publics du pays.

      Supprimer
  4. Je suis comme vous, mon cher Corto, je ne sais pas comment Sarko va s'y prendre pour revenir et remettre au pli ses "concurrents" de droite aussi, mais je me réjouis d'avance du spectacle.
    Il fallait voir le Petit Journal à midi, expliquer que Le Figaro avait choisi une photo de Hollande qui regardait ses pieds pour illustrer leur article "Le Naufrage". S'ils avaient choisi la photo de une seconde avant ou après, il ne pouvait plus être question de naufrage car Hollande était carrément rigolard !
    Je crois que la vérité c'est cela : Hollande est rigolard devant le naufrage de la France !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: la pricnipale difficulté de Sarko sera d apprécier à quel niveau se situe l'antisarkozysme: faible, moyen, énorme , viscéral au sein de la population et non chez les nœuds-nœuds gauchistes ou anti-sarko primaires; de cette bonne appréciation que sondeurs et media se plairont à fausser dépend son retour aux affaires . Le spectacle va être à mon avis énorme.

      Supprimer
  5. Eventuel militantisme? Ah bon? Pourquoi "éventuel"?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: Parce que rien ne peut laisser supposer que je sois un militant. Si ?

      Supprimer
  6. Sarkozy, le gars de l'ouverture à gauche ? Le gonze ayant sorti se retirer de la vie politique ? Le Cfcm ? Superqatari ? Métissage Obligatoire ?

    Je vois pas la différence avec flamby. Qu'ils se bouffent entre eux RAB...

    vryko

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vryko: tu ne vois pas la différence avec Flanby ? Afflelou peut quelque chose pour toi

      Supprimer
  7. La V-ième était taillée pour de Gaulle, le costume est trop grand pour des gens normaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Beret Vert: certes mais faut faire avec , et qu on le veuille ou non qu ils se nomment Sarko ou Hollande , ces gens là ne sont pas normaux, ils sont hors normes.

      Supprimer
  8. Sarko qui revient pas vraiment mais faute de grives on mange des merles et mon souhait le plus sincère ce n'est pas pour sa politique mais d'assister à la déconfiture de Moulande en haut du perron , sinon la suite on la connait demain on rase de nouveau gratis ce qui fera la joie des gauchiards et de nous par la même occasion .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: C'est vrai que Sarko raccompagnant le Mou sur le perron de l Elysée avec toute la déférence due a un prédecesseur, voila qui aurait de la gueule et merite bien quelques voix dans les urnes

      Supprimer
  9. Ah non! Assez de Laurel et Hardy dans la politique française! Surtout quand on voit Sarko aujourd'hui faire publiquement allégeance à BHL... Il y a bien des talents à droite: Guaino, Wauquiez...
    MN

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @MN: Mai le problème de gens comme Guaino que japprécie énormément ou d un Wauqiez, ou m^me d un Le Maire c'est qu ils n ont pas pour diverses raisons la stature pour le poste, au moins pour 2017.

      Supprimer
  10. bonsoir corto
    aïe ! si sarko va voir du BHL maintenant !
    http://fr.novopress.info/174866/nicolas-sarkozy-saffiche-ostensiblement-au-theatre-jouee-piece-bhl/

    et tous les 2 de s'apprécier mutuellement

    cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jmespe: BHL... il parait que sa pièce est extraordinaire sublimée par l interprétation de Weber. Voila qui autorise tout le monde et n importe qui a aller la voir, non ?

      Supprimer
    2. ça y est , je sais reconnaître votre mode ironique !
      voici le mien :
      pauvres parisiens que vous êtes : il n'y a aucun bonne pièce en ce moment qui ne soit faite par un gauchiste patenté.

      C'est balo aussi : Sarko dit Michel Weber ; c'est jacques , non ?

      cordialement

      Supprimer
    3. @jmespe : c'est effectivement Jacques Weber. Mais Sarko depuis 15 ans a un problème avec le prénom Jacques.

      Supprimer
  11. Les gauchiards vont aiguiser leurs claviers

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: et ils ne vont pas se gener pour déblatérer

      Supprimer
  12. Quel réalisme affligeant ! Car, comme vous, je suis sûre que ça va ENCORE se passer comme ça.

    "Charité bien ordonnée commence par soi-même", dit-on.
    Alors, les gauchiards de service, pour une fois, ils devraient se l'appliquer.
    Pire que Menteur 1er, ce n'est pas possible. Alors, qu'ils balayent devant leur porte et laissent les personnes compétentes agir.
    A croire qu'ils veulent à tout prix nous pousser à la Révolution, ces c**s-là.
    Comme dirait Claude-Henri, c'est quand qu'on le fusille pour haute trahison, le Glandu de service ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: Mais bien sur que cela va se passer comme ça, comment voudrais tu , Les gauchiards vont préférer descendre sarko plutot que de reconnaître que leur champion est un gros nase, il y a des péchés d orgueil contre lequel on ne peut lutter.
      Le fusiller ?? au risque de le faire passer pour un martyr , et pi quoi encore: un cul de basse fausse sera bien suffisant.

      Supprimer
  13. il est évident que toute la gauche "mediatique" va se déchainer dès le retour de sarko (que je ne portes pas spécialement dans mon cœur...)d'abord par haine viscérale et puis ensuite parcqu'elle a choisie son champion de "droite", Juppé, qui de toutes façons a part quelques divergences économiques, partage avec cette gauche demi mondaine la quasi totalité de ses valeurs, xénophilie assumée, islamophilie revendiquée (electoraliste bien sur) et pro immigration de masse...que du bonheur pour tous les editocrates de gauche ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton flingueur: ah toi aussi tu as remarqué comment média et gauche promeuvent Juppé, c'est amusant mais parfaitement compréhensible, Juppé a tellement de point commun avec la gauche socio libérale façon Hollande post 2014

      Supprimer
  14. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  15. Ca fait tellement chaud au coeur de te lire!

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP