jeudi 4 septembre 2014

Mistral perdant


La livraison des navires Mistral, déjà payés par la Russie à la France, est suspendue "car les conditions pour que la France autorise la livraison du premier Mistral ne sont pas à ce jour réunies " a déclaré l'Elysée hier, jour de sortie du livre de Trierweiler et à la veille du sommet de l'Otan. " Le contrat est suspendu jusqu'en novembre". 

François Hollande cède à la pression internationale et en particulier à celle des Etats-Unis.

Compte tenu de la situation en Ukraine, les européens s'étaient mis d'accord en juillet dernier pour interdire toutes ventes d'armes à la Russie, cette interdiction ne s'appliquant pas au contrats en cours. Il n'y avait donc aucune raison pour que Hollande refuse ou repousse les livraisons prévues, sauf à se coucher devant... la pression internationale, sauf à vouloir faire à peu près bonne figure au sommet de l'Otan.

Nous saurons désormais, le monde saura, qu'en matière commerciale, la parole de la France n'est pas un gage de bonne fin.

C'est tout pour le moment.

Bonne journée à tous, même en Socialie !

Folie passagère 2441.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

19 commentaires:

  1. L'image qui suit résume bien la situation du "nabot" minable

    https://pbs.twimg.com/media/BvN6wsQCUAA7E4N.jpg:large

    JPB

    RépondreSupprimer
  2. La France vend des armes, des avions de chasse et des navires de guerres depuis des décennies.
    Avant d'entrer dans la dimension "défense nationale", c'est d'abord la dimension BUSINESS qui prévaut dans cette affaire avec la signature symbolique d'un contrat.
    La suspension de la livraison est une première dans le monde du commerce, et cela est très fâcheux dans le monde du commerce de la défense.
    D'autant que l'argument évoquée est flou : "les conditions ne sont pas réunies".
    Mais si on regarde de près, la France vend plus aux amis de la Russie qu'aux Etats-Unis et alliés proches car ils sont déjà bien riches et savent s'auto-équiper.
    Le signal que donne la France est donc négatif pour l'avenir de l'industrie française : car les considérations politiques font donc passer la neutralité des contrats en second plan.
    Il n'y a plus de GROS contrats comme à l'époque, maintenant ce sont des petits marchés, et maintenant que les potentiels clients savent que la France peut suspendre des contrats car un autre pays le demande, encore plus difficile sera le travail des commerciaux des indutries françaises qui doivent maintenant jouer avec le plan politique.
    Les pays les moins équipés sont amis des BRICS et en font parti : et dans BRICS il y a Russie !
    La Chine vend beaucoup, la Russie aussi, les US énormément, ... alors si la France doit se soumettre aux désidérata des américains, il va y avoir bcp plus de chômeurs qui vont pointer à Pole Emploi !
    Dans la dimension interieure, c'est une gifle de plus pour ce gouvernement.
    L'obtention de contrat d'armement est d'abord la bouée de sauvetage de l'industrie française, le maintien d'emploi, de talents et de technologies. Certains peuvent critiquer le choix de Sarkozy d'avoir vendu 2 Mistral à la Russie ... mais 1.2 milliairds d'€, c'est pas n'importe quoi !!! Ca fait vivre bcp de monde.
    Rappelez-vous la déclaration de Fabius il y a 2 semaines : "Il y a une règle qui vaut en matière internationale comme en matière nationale : les contrats signés et d'ailleurs payés doivent être honorés"
    Encore un retournement de veste ...
    Où est donc passée la souveraineté de la France ? D'autres décident pour elle.
    Où est donc passée la voix de la France ? D'autres parlent pour elle.
    Où est donc passée la puissance de la France ? D'autres soumettent leurs décision à elle.
    "La France est la 2ème fille des Etats-Unis" : dixit Barack Obama à Hollande devant la presse mondiale début 2014.
    Hollande : celui qui a vendu la France aux US pour devenir Président et qui vient d'inventer le triennat !
    Le changement ? Il a bien eu lieu ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un article de Dominique Merchet à ce sujet :

      "Mistral : une sanction contre la France, pas contre la Russie"

      http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/mistral-sanction-contre-france-pas-contre-russie-15957

      JPB

      Supprimer
    2. @Sen et JPB: Hollande est vraiment une buse. Avec cette histoire de Mistral, il avait une occasion unique de redorer son blason (au moins un peu) en France. Il suffisait pour cela de nous faire un p'tit discours à la De Gaulle ( toutes proportions gardées, faut pas déconner) sur la souveraineté de la France, annonçant urbi et orbi qu'il livrerait bien les Mistral car un contrat c'est un contrat et que la parole de la France, signée au bas d une feuille , ça compte et hop, il prenait 3 points dans les sondages et affirmait son autorité. Ce qui ne l aurait nullement empêché d envisager d autres sanctions contre la Russie conjointement avec ses collegues de l Otan. Au lieu de cela, la buse s'est écrasée au sol, préférant se coucher devant la pression US. Une buse, vous dis-je, une buse !

      Supprimer
  3. Président a simplement voulu montrer qu'il avait des "corones" et su'il ne s'en servait pas que pour se taper des courtisanes de base extraction mais cette décision va de nouveau faire passer ce pays pour une buse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: Des " corones" , vois mon com ci dessus, Hollande a cédé à la pression US. Point barre.

      Supprimer
  4. Et une nouvelle affaire sur Sarkozy, une autre !

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/09/04/la-nouvelle-affaire-qui-menace-nicolas-sarkozy_4481795_3224.html

    Ca na pas attendu 24h après le publication du livre de Trierweiller (mais comment ça s'écrit son nom ?).
    Sans doute pour désamorcer la bombe de son livre et remotiver les militants d'iTélé, BFM, du PS et le MJS en manque de Sarkohaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sen: Pourquoi ne suis je pas plus étonné que cela ?

      Supprimer
  5. Au moins, cela risque fort de nous épargner la visite de présiflan à Saint Naz', je pense que ce ne sont pas les bonnets rouges qui se manifesteront cette fois là.

    Ils doivent être contents, aux chantiers !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al Weets: et bien à part le maire de St Nazaire qu un simple coup de fil de Président semble avoir rassuré ( comme si la parole de Président avait la moindre crédibilité ), aux chantiers ils ont l air plutot inquiet si j en crois les syndicalistes

      Supprimer
  6. "Mistral : la Russie n'a pas reçu de documents sur la résiliation du contrat (La Voix de la Russie)

    Moscou n'a pas reçu de documents de la partie française concernant une éventuelle résiliation du contrat pour la livraison de deux porte-hélicoptères Mistral à la marine russe, a déclaré la Commission militaro-industriel auprès du gouvernement de la Fédération de Russie.

    En particulier, plus de 400 marins russes sont arrivés en France pour apprendre à naviguer le Mistral.

    La Commission a souligné que si le contrat est unilatéralement résilié, la Fédération de Russie sera remboursée. En outre, une amende de plusieurs milliards d'euros et des dédits seraient payés, et les Français obtiendraient un navire créé en vertu des exigences russes, ce qui exigerait la recherche d’un acheteur."

    http://french.ruvr.ru/news/2014_09_04/Mistral-la-Russie-na-pas-recu-de-documents-sur-la-resiliation-du-contrat-9177/

    Et cela n'améliorera pas la situation des "sans dents" de Saint-Nazaire. Le maire PS exprime, lui, sa satisfaction ! Délire profond !!

    http://www.labaule.maville.com/actu/actudet_-mistral-david-samzun-pas-de-consequences-sur-le-bassin-d-emploi_loc-2612363_actu.Htm

    JPB



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @JPB: Sans compter qu on ne parle que des deux Mistral qui sont encore à St Nazaire mais qu on a oublié qu'il y en avait deux autres en options si je ne me trompe pas.

      Supprimer
  7. C'est tout à fait cela, Culbuto avait envie de faire bonne figure au sommet de l'OTAN.
    Hélas, avec la nouvelle casserole qu'il se trimbale, sa bonne figure il peut se la carrer
    à l'autre extrémité de sa personne.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: non seulement il peut se la carrer mais ce n'est pas les tentatives de déminage de ses sbires, dont son ex Ségolène, qui changeront quoique ce soit.

      Supprimer
  8. Général Keesel.4 sept. 2014 à 16:40:00

    Cher Corto, quand on ne maitrise pas les sujets, le mieux est d'éviter d'en parler.
    Les polonais ont passé commande auprès de Thalès, MDDA et Airbus d'importantes commandes militaires également, Le Drian était en Pologne la semaine dernière. Et la Pologne a mis en balance les bateaux russes dans les contrats à venir.
    Donc voyez vous, le sujet est épineux, complexe, avec des ramifications que vous ne supposez même pas. Et ce traitement mérite mieux que 10 ligne sur un blog dont l'unique but est de dénigrer tout ce que fait Flamby.
    En tout cas, conclure, comme vous, qu'en matière commerciale, Culbuto a fait une boulette, je veux bien... mais quand vous vendez 100 à un client avec comme conséquence de froisser un client qui pense vous acheter pour 150... le choix devient un peu plus complexe et mérite réflexion.
    M'enfin, c'est surement trop vous demander.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Ventes d'armes : sous l'affaire du Mistral, l'exportation du Rafale"

      "Pour les industriels français de l'armement, la crédibilité de la signature de l'Etat est engagée. Un défaut aurait des conséquences sur d'autres contrats


      «Ce qui est en jeu, c'est la crédibilité de la signature de l'Etat». En privé, le patron de l'une des grandes entreprises françaises de l'armement ne cache pas son inquiétude sur l'affaire du Mistral, ce contrat de vente de deux bâtiments de guerre à la Russie. «En cas d'annulation par Paris, nos grands clients se sentiront à la merci d'une décision politique unilatérale de la France» explique-t-il en substance. Tous les regards se tournent vers l'Inde, avec laquelle la France négocie la vente de 126 Rafale, qui serait le premier succès à l'exportation de l'avion de combat de Dassault Aviation. Le sujet embarrasse les milieux officiels où l'on reconnaît du bout des lèvres qu'un refus de livrer les Mistral aurait «un coût, d'abord avec l'Inde». D'autres voix font remarquer que dans les monarchies arabes du Golfe aussi, nos perspectives d'exportation pourraient être pénalisées. Cela tient, d'abord, à l'évolution du contexte stratégique mondial."

      http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/ventes-d-armes-l-affaire-mistral-l-exportation-rafale-15937

      JPB

      Supprimer
    2. @Général Keesel: Vous n'êtes pas mort ? depuis au moins 1847 si je ne m abuse ou a peu près. Alors qu'est-ce que vous venez me donnez des leçons ? Les polonais font ce qu ils veulent, c'est leur problème. Bien sur que le sujet est épineux et alors? cela doit nous empêcher de dire ce que l on pense ?
      Il se trouve, général d opérette de mes deux, que le commerce international est un des (rares) sujets que je maîtrise a peu près pour l avoir pratiqué pendant 15 ans avec entre autres pays la Pologne, la Hongrie, la Russie, la Chine et Taiwan.
      Rompez !

      Supprimer
    3. tonton flingueur4 sept. 2014 à 22:57:00

      @ général keesel
      mes excuses mon général ;-) il y a un vieux proverbe Français qui dit , " un tiens vaut mieux que deux tu l'auras" les commandes russes sont fermes et payées ... les éventuelles commandes polonaises...? c'est comme les hypothétiques commandes de l'arabie saoudite ... ? un jour ma commande viendra ,comme dirais l'autre ... et puis comme dis corto , quid des commandes de rafales indienne ? c'est sur que ca va vachement les encourager , eux qui sont toujours proche du conflit avec le pakistan ,qui lui est tres gtres ami avec les US ... peut etre les indiens vont ils se demander , et si jamais les gentils cowboy demandent a la France de ne plus assurer ni la commande ni les transferts industriels ... et on parles la de sommes d'un autre niveau que 2 ou 3 "malheureux" milliards de gros neuros...bref a mon humble avis ça sent le coup de billard a 3 bandes pour les us , et pas a notre profit ...

      Supprimer
  9. 1 Ce contrat a été inspiré par l'ancien ministre corrompu de la défense qui est actuellement à l'étude.
    2 doctrine militaire russe - une défensive pure. Russie n'a pas un seul porte-avions. En Russie, nous posons la question: pourquoi avons-nous besoin de la Mistral, si ce navire d'expédition?
    3 Le navire est trop grand pour la mer Noire. Quel est le véritable but du navire?
    4 Il est soutenu que la question clé de navires de construction navale de cette classe en Russie - le manque de chantiers navals hauteur de neobhdimo appropriées. Question - construire les chantiers navals cette classe est vraiment au-delà possible pour le pays est la construction de vaisseaux spatiaux?
    Conclusion: la Russie n'a pas besoin de ce navire. Le président français a décidé de répondre aux intérêts de la Russie et du peuple russe. La République française est de quitter le navire à la maison. Advance doit être retourné, la peine doit être payé en totalité. Paix à tous!

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen