jeudi 25 septembre 2014

Sont-ils de gentils musulmans ?

(Paris, juillet 2014)

Je vous invite à lire dans son intégralité le billet de l'ami Koltchack.


Extrait: 
" Qu’est-ce qui distingue le musulman qui n’a pas encore bougé de celui qui a fait le choix de prendre les armes, soit chez nous, soit pour combattre dans je ne sais quel pays ? Ils lisent tous les deux le même livre. Il n’y a pas deux Coran, l’un tout lait, miel, amour et tolérance, l’autre fait de violence, de pillage, d’appels au meurtre; pas plus qu’il n’y a deux prophètes, l’un good cop, l’autre bad cop . En revanche, il y a la taqiyya, ou mensonge, dissimulation, tromperie, destinée à protéger le musulman tant qu’il est minoritaire dans un pays d’infidèles. Le mensonge a dans l’islam, un fondement doctrinal présenté comme égal, voire supérieur aux autres vertus guerrières que sont le courage, la détermination, ou le sacrifice. Partant de là, la confiance… Pour ce qui me concerne, et je n’oblige personne, à chacun de se faire son opinion en fonction de sa propre expérience, je considère les singeries du recteur de la grande mosquée de Paris pour ce qu’elles sont : un joli blabla destiné à nous endormir, à protéger ses "brebis" de la juste fureur qui devrait enflammer le cœur de tout homme digne de ce nom. Ce que je vois, c’est que pour l’heure la France est la première pourvoyeuse de combattants, et ce n’est pas là un fait de nature à me faire baisser la garde. Je n’oublie pas que gentils et méchants lisent le même livre où il est écrit : "Tuez-les partout où vous les atteindrez ! Expulsez-les d’où ils vous ont expulsés ! La persécution [des croyants] est pire que le meurtre. Ne les combattez point près de la mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les. Telle est la récompense des infidèles.", "Quand les mois sacrés seront expirés, tuez les infidèles quelque part où vous les trouviez. Prenez-les, assiégez-les, dressez pour eux des embuscades. S’ils reviennent [de leur erreur], s’ils font la prière et donnent l’aumône, laissez-leur le champ libre." ...."

 C'est à lire en cliquant sur le lien suivant: Padamalgalm, mon cul !

Depuis hier et l'assassinat de Hervé Gourdel, je pense à cette petite épicerie "arabe" située à 2 kilomètres de chez moi, dans ma petite ville de banlieue proprette. Un petit boui-boui d'à peine dix mètres carrés. Fût un temps, j'y allais parfois pour me dépanner. Très cher, certes, mais dans un fatras inextricable, on y trouve à peu près tout. Avant, c'était un petit vieux qui tenait boutique. mais ça c'était avant. Aujourd'hui, le petit vieux est parti on ne sait où et il a été remplacé par cinq ou six jeunes hommes, d'environ 20-25 ans, tous habillés façon salafiste: calotte sur la tête, barbe et cette espèce de djellabas qui leur sied si bien... La boutique étant toute petite et de toute façon peu fréquentée, ils sont à longueur de journée sur le pas de la porte, ils discutent ou, Livre en main, semblent ânnoner, en chœur, quelques versets du Coran... Passer devant, ne plus s'y arrêter et se poser la  question, à chaque fois: Sont-ils de gentils musulmans avec qui il nous faut vivre ensemble ? Une question qui ne me serait jamais venue à l'esprit... avant, du temps du petit vieux...

Folie passagère 2472
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

47 commentaires:

  1. Et le "pas d'amalgame" bat son plein...à tel point que ça en devient suspect...si rien ne le permettait, il ne serait pas nécessaire d'en faire des tonnes...
    Tous ces ignorants qui nous gouvernent et nous "informent" portent une lourde responsabilité dans ce qui risque d'advenir...
    "La France n'a pas peur" proclamait l'autre truffe et bien moi, j'ai peur. Renforcer vigipirate dans les aéroports n'empêchera pas des actes isolés commis par des fous d'allah suivant scrupuleusement les consignes de leur prophète. On est gouvernés par d'autres fous incapables d'appeler un chat un chat...et une menace que l'on refuse de nommer clairement ne risque pas de trouver une solution...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: entièrement d accord avec toi. je me demande tout de même si les Français sont prêts à entendre un responsable politique appeler un chat un chat...

      Supprimer
  2. Le gros problème est qu'on nous a vendu la laïcité comme condition nécessaire au bien vivre ensemble, tout en affichant une grosse tolérance (clientélisme) envers l'islam qui a eu le temps d'en profiter pour radicaliser ses positions envers la culture occidentale.
    Le laxisme dans une telle société, c'est comme manipuler des produits chimiques, sans aucune précaution en cas de ratage.
    Au nom de la liberté, on a empêché toute mesure visant à limiter l'expansion de cette religion en Europe. En belgique, ils en ont des fameux aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: tu ne crois pas si bien dire. En Belgique, par exemple, 20% des parlementaires de la chambre de la région de Bruxelles revendiquent ouvertement leur appartenance à l Islam.

      Supprimer
    2. @ Pierre
      Sans compter qu'on leur construit des masquées à tour de bras. Avec NOS sous.
      Et que, dans le même temps, les églises volées au clergé par les révolutionnaires, sont souvent laissées à l'abandon par ces mêmes Nullitudes.
      Deux poids, deux mesures ? Mais non, vous dit-on. Laïcité et vivre-ensemble, c'est tout.
      "Et mon c*l, c'est du poulet ?" aurait répondu mon gendarme de mari ;o)

      Supprimer
  3. En bas de chez moi, pendant 20 ans une épicerie du même genre, tenue par les grands-parents, les enfants et les petits-enfants. Et puis un jour d'il y a 1 an, départ pour le bled pour les congés et pas de retour.
    Depuis ce sont les mêmes que les vôtres.
    Je pense d'ailleurs que ces épiceries où on ne gagne rien sont des machines à laver.
    Quant à "Nana" je partage son avis : ceux qui n'ont pas peur sont des imbéciles qui nous conduisent à la boucherie.
    C. Monge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @C; Monge: ce qui est très étonnant, c'est que mon épicerie elle est située dans une petite ville de banlieue où l'Islam n a jamais été un souci puisqu en gros il n y avait pas de muzz, du moins de manière visible. En , allez, 4 ans a peine, ils sont devenus visibles, ont une petite salle de prière et on en voit maintenant habillés salafistes. Quant a cette épicerie devant laquelle je passe au moins 2 fois par jour, à vue de nez, je dirai 3 à 4 clients par jour...

      Supprimer
    2. @ Corto
      Je pense que C. Monge est dans le vrai : ce sont d'excellentes couvertures pour laver l'argent sale. Comment vérifier l'origine et les mouvements de leurs liquidités ? Malgré la faible clientèle et l'imposante charge de travail que vous décrivez ; et que nous constatons nous aussi chaque jour...

      Supprimer
  4. Je me faisais exactement la même réflexion en écoutant les médias qui nous vendent tout plein de musulmans modérés contre une poignée de fous-furieux -qui-n'ont-absolument -rien-à-voir avec ces barbares.Comme toi, j'aurais pu le croire il a 15 ans mais depuis le 11 septembre, je suis dans le doute pour ne pas dire la certitude.
    Va-t-on se laisser endormir ? Et mille regrets pour ceux, contaminés à leur corps défendant par notre manière de vivre, ils seront les premiers perdants.
    -

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Idel: tu as vu toi aussi comment ils nous font la rticle sur le fait qu il n y aurait que des modérés en France et des radicaux, bah, une poignée qui sont même pas musulmans qu il a dit Boubakeur ce midi ! ben voyons, va leur dire à cette poignée de radicaux, poignée évaluée au doigt mouillé à 1% de la population musulmane, qu ils ne sont pas muzz !

      Supprimer
  5. Vous êtes trop injuste Corto. Je vois passer depuis quelques jours une grossière propagande ou quelques représentants de la religion de paix et d'amour viennent réciter " not im my name ". Enfin une prise de parole courageuse à destination de ces imbéciles qui mettent tout ce joli monde dans le même panier. Après ça, pas besoin de marche blanche .
    Nina


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nina: + 1 ! " not in my name ", c'est exactement l impression que m on fait les autorités interrogés ce matin par France 2 !

      Supprimer
  6. Réponse du calife AL-MAMOUM (813-833) A L'EMPEREUR BYZANTIN THÉOPHILE
    J' ai bien reçu ta lettre dans ns laquelle tu me demandes une trêve en me parlant d'élargissement des relations commerciales de réalisations de profits,de libérations des captifs, de la fin de la tuerie et de la guerre.Si je n'avais pas pour principe d'agir avec lenteur d'accorder à la réflexion une part convenable, j'aurais répondu à ta lettre en envoyant des chevaux portant des hommes braves, énergiques, expérimentés qui après vous avoir combattus, ne laissent chez vous que des veuves et des orphelins. Mais j'ai préféré t'adresser au préalable un avertissement par le quel Dieu affirme solidement contre toi la preuve de l’islam.C'est une invitation pour et les tiens a adhérer à la croyance en un seul dieu et à la loi musulmane. Si tu négliges cet avertissement, tu verras bientôt de tes propres yeux, quelle est notre valeur et tu en auras une certitude qui me dispensera de recourir à une rhétorique superflue.

    Conclusion , tu te converties ou je te massacre, choix manichéen s'il en est!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: ben t en a des références toi ! et bien, non ! je ne me convertirai pas !

      Supprimer
  7. Nous faisons le même constat et nous sommes de plus en plus nombreux à le faire.
    Cependant, encore une fois - et celle ci vaut son pesant de sourates- nous voyons l'un des nôtres
    sacrifié comme un agneau et nous ne savons pas comment réagir. Quelle réponse politique un
    tant soit peu sérieuse sommes nous en mesure d'apporter, alors même que les gens qui nous
    gouvernent et ceux qui nous gouverneront bientôt, comme Sarkozy, au hasard, s'obstinent à
    soutenir que "l'immense majorité des Musulmans pratiquent une religion de paix et d'amour"?
    J'avoue mon désarroi, voilà quarante ans que j'ai identifié le problème et rien, absolument rien
    ne pourra jamais le résoudre. Il faut se faire à l'idée que ce cancer va nous ronger jusqu'à l'os!
    Condoléances!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: Parce que les hommes politiques comme la majorité des Français n'ont strictement rien vu venir et rien voulu voir venir depuis 40 ans. Charles de Foucaut en son temps, De Gaulle et quelques autres ont vu venir le truc mais ils n ont pas été écoutés. Il aura fallu attendre le 09/2001 pour qu on réalise enfin qu'il y avait un problème et comme parallèlement les idées progressistes soutenues par la droite comme par la gauche voulaient que nous ouvrions les bras a la diversité... comme d hab, on se réveille trop tard, et mezavi que le pauvre Gourdel n'est que la première sonnerie du réveil

      Supprimer
  8. Quand j'habitais encore près de Paris, j'ai constaté le même phénomène. La petite épicerie arabe (des Marocains) dans laquelle travaillait toute une famille, tous jeunes et vieux, garçons et filles sympathiques et souriants, s'est transformée en épicerie intégriste. Ils ont cessé de sourire, un des fils avec lequel j'allais souvent prendre un café pour tailler une bavette (on se prêtait des disques Oum Kalsoum conte Bach) a refusé d'entrer dans le bistrot du coin, les filles ont porté le foulard et le père a surveillé son monde le Coran à la main.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: un exemple parfait de radicalisation rampante qui se répand un peu partout. Il y a un ou deux ans, j ai été sidéré de voir ce qu était devenu toute une partie de Cergy Pontoise ( St Christophe) , un quartier entier où prédomine maintenant l Islam avec des femmes bachées de la tête au pied en veux-tu en voilà, là où il y a encore a peine dix ans, il n y avait que du blanc-blanc ouvrier ou classe moyenne.

      Supprimer
  9. L’analyse de Koltchak est lucide et percutante !
    Sans langue de bois, il nous fait clairement comprendre que nous aurions tort de nous laisser « taqiyer ».

    L’exemple de l’épicerie illustre très bien l’évolution de celle que je fréquentais en dépannage parce qu'elle ouvrait le dimanche et très tard en semaine, jusqu’à ce que de nouveaux boutiquiers qui s’interdisent de sourire, la transforment, si je peux dire, en épicerie confessionnelle.

    L’égorgement serait il source d’inspiration ? Les actes criminels relatés de façon précautionneuse dans la presse, nous permettent de constater que l’égorgement devient très tendance pour occire, femmes et enfants (France), un soldat dans le métro ou dans la rue en plein jour (chez nous et en Angleterre), etc…etc…

    Ce ne sont pas des déclarations de bravache médiatique bien à l'abri « la France n’a pas peur » ou « la France ne se laissera pas intimider » qui vont stopper ces évolutions et ces pratiques mortifères

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mireille: Non mais t as vu la gueule des bravaches, soit ils sont partie prenante, soit ils pensent nombres de bulletins de votes dans l urne. Alors le discours fermes et les mesures radicales, on est pas prêt de les voir venir .

      Supprimer
    2. Notre grand chef de guerre en tête; pivot de "l'unité nationale"
      Misère !



















      Supprimer
    3. Désolée Corto je ne m'explique pas le grand blanc (oups!) qui fait suite à mon commentaire d'une ligne.
      T'est il possible de le supprimer.

      Supprimer
  10. Hélas, ce n'est que le début du commencement de la fin; vu mon âge avancé, je me fais du souci pour mes petits enfants.
    J'attends de voir combien de braves "Muz" vont descendre dans la rue demain quand il est bien connu qu'un musulman ne critique jamais sa religion...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Graisde sel: le début de la fin ? non. Non parce que si rien n est netrepris de sérieux pour éradiquer le problème viendra un moment forcément où il y aura chez nous affrontement entre (pour faire simple) les de souches et les autres. C'est seulement a la fin de cet affrontement qu'éventuellement nous pourrons parler de fin.

      La manif serait demain dis-tu. J attends de voir...

      Supprimer
  11. Il n'y a qu'un seul argument à fournir : l'islam n'est pas et ne sera JAMAIS une religion si on comprends cela ,on a tout compris , sauf nos hommes politiques de tout bord .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: Taratata, moi j ai écouté le recteur de Lyon ce soir, celui de Paris ce matin et tous les deux ont dit que c'était une religion et que les méchants c'était pas eux., c'étaient ceux qui avaient assassinés Gourdel.

      Supprimer
  12. Pour répondre à Pangloss Cergy j'y vis et j'ai vu le quartier de Saint Christophe évoluer. Dans le bon sens tous les jours de la semaine sauf les jours de marché. Je m'explique : le quartier a été vidé des fouteurs de merde (généralement ceux aussi qui ne payaient pas leur loyer malgré l'aide substantielle des assoc du secteur) et a été considérablement amélioré d'un point de vue urbanistique et indéniablement embelli. C'est d'ailleurs un quartier très verdoyant où les gamins peuvent jouer au ballon et s'amuser entre eux. Les jours de marché c'est une autre affaire. Tous les muslims se sont donnés pour but de quêter pour la construction d'une énième mosquée et la mairie doit sans doute les y encourager. J'ai d'ailleurs vu l'actuel maire et auparavant son prédécesseur (tous deux PS) serrer chaleureusement les mains des "samoulilaï" c'est comme ça que je les appelle car ils répètent un truc dans le genre en secouant leur tissu dans lequel on est sensé déposer notre offrande. La présence de ces quêteurs s'est aggravée ces dernières années mais il y a 10 ans il n'y avait pas plus de blancs que maintenant. C'est évidemment un quartier multiracial mais il n'y a pas que des musulmans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Margo,

      Oui mais il y a 20 25 ans St Christophe c'était un quartier plutôt aisé-moyen avec des bistrots (pas des kebabs) plusieurs bijouteries-horlogeries, boutiques de mode (pas boubous ou djellabas) un monoprix plutôt bien etc..
      D. Lefebvre l'a laissé se paupériser avant de "réagir" (la réaction consiste à construire sans cesse pour "ventiler" les fouteurs de merde dont vous parler dans les autres quartiers où ils provoqueront les mêmes phénomènes.
      On parie que Cergy le Haut va connaitre la même évolution !
      Amitiés du 95
      Droopyx

      Supprimer
    2. @Droopix et margo: Cergy le haut est déjà en pleine mutation, suffir de se poser 1 heure au bistrot qui est entre Subway et la gare RER pour le comprendre.
      Ventiler les fouteurs de merde ? Il suffira dans deux ans d aller là où il y a cette centaine de logement qui sortent de terre ( chantier Icade ?) près de St Christophe pour imaginer sans difficulté ce que cela deviendra: Dans un premier temps des gens de la classe très moyenne qui deux ans après déménageront ailleurs et laisseront place à la " communauté ". On parie ?

      Supprimer
  13. Le chibani qui tenait ton épicerie a dû grandir dans une Algérie encore française, il est allé à l'école où il a appris la même morale civique qui était enseignée en métropole. Certes, il était musulman, mais il avait conservé cette éducation qui poussait les hommes de cette génération à ne pas vouloir imposer leurs moeurs aux autres quand ils n'étaient pas dans leur pays. A cette époque, ils ne disaient pas "je fais le ramadan" mais "je fais le carême". C'était une manière de nous faire savoir qu'ils observaient leur religion, tout en nous épargnant un terme barbare, avec la délicatesse de rattacher cette pratique à une qui nous est connue et nous en indique le sens.

    Mais ça, c'était avant que des connards comme Giscard et Chirac passent le rattachement familial, que les gauchistes arrivés ensuite au pouvoir laissent entendre que les nouveaux arrivants pouvaient vivre chez nous comme chez eux. Oh bien sûr, ça n'a pas été formulé clairement mais l’abaissement de toutes les exigences qui étaient celles demandées aux migrants était un signal qui ne pouvait pas tromper.

    Du coup, on se retrouve avec des centaines de milliers, voire 1 ou 2 millions, au bas mot, d'étrangers munis de papiers français sur notre sol.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A Toulouse, les jeunes musulmans ne veulent pas épouser les filles musulmanes de leur quartier car ils les trouvent trop évoluées... Donc, ils vont se marier au bled et ramènent une fille voilée et soumise ainsi que la maman pour l'éducation des enfants.
      Vous avez dit intégration ?

      Supprimer
    2. Normal, pas connes, elles ont pigé que leurs frangins et potes sont des néandertaliens. Du coup, elles bossent à l'école, décrochent des diplômes et trouvent un job. Quelle fille saine d'esprit pourrait avoir envie de faire sa vie avec des crétins de ce genre, et qui en plus exigent d'être respectés alors que ce sont des sous-merdes. Il n'y a guère que les connasses occidentales revenues de tout, détestant ce qu'elles sont pour rêver de disparaître dans ce néant islamique.

      Supprimer
    3. @Koltchack: Perso, j ai encore du mal a comprendre les motivations de Chirac Giscard sur cette histoire de regroupement familial. Fut un temps, après la guerre puis a aux trente glorieuses où on a eu besoin de main d oeuvre et où donc on a fait appel a la population immigrée, majoritairement du Magrheb, jusque là, j arrive a comprendre, c'est après... Pourquoi avoir continué a favoriser l immigration de gens qui n avaient rien de commun avec nous. venant de la gauche, je perçois, venant de gens comme Giscard ou Chirca, j ai du mal

      Supprimer
    4. À l'époque, VGE n'a pas eu le choix. Ce sont les juges (Cour Europeénne) qui ont imposé le regroupement (arrêts GISTI si j'ai bonne mémoire), cours saisies par Cohn Bendit et ses potes.

      Supprimer
  14. Il y a quelques années j'avais fait embaucher un tunisien dans une boite dans le Val de Marne. Le gars était volontaire et sérieux. Il avait un look assez sympa, des santiags de bon gout et une chouette gabardine. Je le sentais un peu rock'n'roll en plus. Bref il m'a paru sérieux. On n'a pas été déçu, il bossait bien et était sympa.
    2 ans après il s'est mis à faire des prières sur le lieu de travail dans le stock et à écouter une bonne partie de la journée sur les enceintes reliées à son PC des prières en arabe. J'ai du m'entretenir avec lui pour le lui interdire.
    En fait, le gars était devenu super pratiquant du fait de la fréquentation d'un vendeur de kebab où il allait régulièrement manger le midi. J'ai su par la suite que les proprios de ce fast food organisaient des prières collectives avec certains de leurs clients, le midi, au sous-sol près de la chambre froide.
    J'ai vu le type changer en deux ans de temps. Qu'on se découvre croyant je veux bien mais en ce qui concernait ce gars j'ai senti autre chose qu'une révélation. Mezavi (comme dirait Corto) que c'était plutôt de l'ordre de l'embrigadement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vlad: " La révélation " c'est plutôt rare comme truc quelque soit la religion. Il me semble en effet que ton gars, il a été endoctriné a la vitesse grand V.

      Supprimer
  15. hier, chebel sur anal+, l'islam des lumières est porteur de beautée et de civilisation... aujourd'hui ,boubakeur, oubrou, kabtane, chalgoumi en cœur, " ceci n'as rien a voir avec l'islam" , depuis le début de la semaine com d'hab toutes nos "élites" mediaticopoliticoartisticoengagées; "ce n'est pas l'islam... sur le net, des femmes torchonnées, ce n'est pas l'islam..., bref que du vieux ... alors un ptit message tout simple pour ces gens ... je crois bien qu'il n'y a qu'un seul coran, non? et les islamistes s'en réclament jusqu'à plus amples informé... alors ,qui a raison???????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton flingueur: et tous le pb est là pour ces musulmans " de France". ça fait des années qu ils ne disent quasiment rien des horreurs commises au nom de l Islam de par le monde et puis là d un coup, le gars qui se fait égorger est français alors ils montent tous au créneau " padamalgam" ! on verra combien ils seront devnat la grande mosquée ce soir pour dire non à l EIIL. Moi je n oublie pas les manifs de Barbès et de Sarcelles, le drapeau noir flottait sur la ville ! alors, c'était qui ceux là ? Ben tout simplement des muzzs de France ... parmi d autres.

      Supprimer
  16. Entendu des dizaines et des dizaines de fois dans les media ( et parfois lors d'une soirée) , " Non, pas d'amalgame, ils ne sont pas tous comme ça, ça doit etre, je sais pas moi, un pour cent..."
    Ok, un pour cent...
    Et combien y a t il de musulmans en France?
    Allez, fourchette basse : 8 millions.
    1% de huit millions, ça laisse tout de même une belle cohorte de 80 000 cintrés du cimeterre... Des pur des durs...
    Et c'est pas rien!
    Sans parler des sympathisants...

    Les chiffres, même "arabes", ne mentent pas, eux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Waterman: marrant que l on arrive même pas à savoir combien il y a de muzz en France, les estimations vont de 5 à 8 millions !

      Supprimer
    2. Miodrag Radocevic26 sept. 2014 à 11:09:00

      Vous savez combien y a de témoins de Jeovah, de catholiques, de scientologues, vous ?
      C'est interdit de stocker dans un fichier administratif ou d'entreprise, la religion d'un individu (la CNIL, ça vous parle ?) et heureusement que c'est interdit.

      Ensuite, j'ai eu un collègue qui faisait le ramadan 2 jours, avant de dire que ça le gonflait... donc celui là, vous le comptez comme musulman ou pas ?

      Supprimer
    3. Miodrag Radocevic26 sept. 2014 à 11:11:00

      Sinon, je vous signale que parmi les trois types manqués à Paris revenant de Turquie via Marseille, un d'eux a pour nom de famille Rodriguez. Donc bon, un djihadiste n'est pas forcement arabe.
      Alors pour établir vos stats, ça va être sportif.

      Supprimer
    4. A l'intervenant du dessus, on a pas encore vu les Témoins de Jéhovah et autres scientologues se ceinturaient d'explosifs pour aller au paradis en emportant le maximum de mécréants, le véritable soucis sont bien les convertis qui sont souvent plus intégristes que les musulmans de naissance.

      Mais ils sont musulmans avant tout;

      Supprimer
    5. @Miodrag: bien sur que la CNIl, on connait, ce qui n empêche pas de faire des analyses statistiques que je sache, c'est même fort utile. Tenez savez-vous que l administration pénitentiaire peut quasi en temps réel nous donner la composition, par âge, par pays d'origine, par langue parlée, par niveau d'immigration (1ere, 2eme, 3eme génération), etc de toute la population carcérale, preuve donc que des statistiques ethniques sont tenues en France mais non révélées au grand public parce que justement interdites.

      Quant au Ramirez, je me contrefiche du fait qu il se nomme Ramirez ou Lamdaoui, la seule chose que je vois c'est qu il est musulman

      Supprimer
  17. La petite épicerie sympa tenue par Momo puis par une bande de jeunes rombiers plus ou moins barbus fringués en pyjama et couvre chef type boucher de La Villette .... Ça me rappelle PROVINS entre 1998 et 2002. Déjà à cette époque pas si lointaine on se posait quelques questions et nous avions un début de réponse.
    Le padamalgame de l'islamo-podosuceur JUPPE je me torche avec.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Un Dragon: il est clair que le Juppé déclarant que la diversité, il n ose même pas dire la communauté musulmane, est source d enrichissement est le refouloir par excellence pour tous ceux qui ne veulent plus de cette " colonisation"

      Supprimer
  18. "Le PCF appelle à assécher les finances de l'EI"
    Mouarf, ils ont perdu la mémoire les racailles staliniennes. La bone vieille époque ou l'huma se faisait complices des égorgeurs du FLN.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique