lundi 8 septembre 2014

Marine est une coquine et nous, on joue à se faire peur avec le FN


Marine Le Pen est une coquine. En déclarant que et d'une il fallait dissoudre l'Assemblée Nationale et de deux, que si les élections lui donnait la majorité à la dite Assemblée, elle assumerait ses responsabilités en acceptant une cohabitation, devenant de fait Première Ministresse. Voilà des déclarations qui pose son homme, comme on disait avant, la voilà se présenter comme la solution à la crise politique dans laquelle Hollande nous précipite chaque jour un peu plus.

Dans le même temps, un sondage la donne en tête au premier tour de la prochaine élection présidentielle dans tous les cas de figure, sondage la donnant gagnante face à l'actuel Président au second tour. Si à cela on ajoute le fait qu'aux dernières européennes le FN est arrivé en tête, on comprend que la dame se sente pousser des ailes...

Et tous les commentateurs d'en faire leurs choux gras: et Le Pen présidente, et Le Pen ceci et Le Pen cela. L'heure est grave, luttons ! Même cet illuminé de BHL en rajoute une couche en déclarant ce matin que le FN est un parti de malfrats. Ce qui est faux, ce qui est manquer de respect pour les Français qui votent pour le FN. Et puis question malfrats, BHL a oublié que si il y a un parti dans lequel pullulent les malfrats, bien avant le FN et l'UMP, c'est le Parti Socialiste. On aura même vu ce week-end, à l'étranger, notre actuel premier ministre, lancer un cri d'alarme: " L'extrême-droite est à nos portes ".

Bref, avec ses déclarations, bien aidée par les media, la roublarde Marine fait passer en force l'idée qu'elle et son parti ont toutes les vertus démocratiques pour gouverner, qu'ils peuvent gouverner et que elle, Marine, ferait, dans un premier temps une excellente Première et pourquoi pas, dans un deuxième, une excellente Présidente, celle que la France attend. Marine Le Pen, chevalier blanc, homme providentiel, un de Gaulle en jupons, tant qu'à faire. Et puis quoi encore ?

Oui et puis quoi encore car on joue à se faire peur avec le FN. Le FN ne gagnera pas, à court ou moyen terme, l'élection présidentielle. Elle ne sera jamais premier ministre et ce pour plusieurs raisons. Le FN n'a pas les réseaux nécessaires: personne au Siècle, quasi personne en Franc-Maçonnerie, quasi pas d'énarques, aucun représentant dans Bildelberg, quasiment pas de relais médiatiques, aucun soutien au CRIF ou dans la communauté musulmane, etc... Or, en France, on n'a jamais vu, sous la cinquième, une personnalité gagner la présidentielle sans avoir l'aval ou le soutien de ces réseaux. Le FN n'a pas le maillage territorial nécessaire: à peine une dizaine de maires, 2 députés, zéro sénateur. Son programme économique est nul et ne tient absolument pas compte des réalités d'aujourd'hui. Seul son programme en matière d'immigration séduit véritablement à tel point que certains à l'UMP sont en train de faire une OPA dessus. Le Front Républicain ? Alors certes, il sera sans doute moins fort qu'en 2002 qui vit l'élection de Chirac avec 82% des suffrages mais si'd'aventure, Marine arrivait au second tour d'une présidentielle (2017 ou 2022), le "bouclier" républicain se dressera à nouveau, moins solide, certes mais toujours aussi efficace. On parie.

Alors, oui, on joue à se faire peur avec le FN. Le PS, depuis Mitterrand, joue à nous faire peur avec le FN qu'il nous présente comme l'ennemi de la démocratie, n'hésitant pas, parfois, à l'amalgamer avec la droite dite républicaine. Le FN, en quelque sorte, un allié "objectif",du PS. Quant à la droite dite classique, le FN est l'ennemi à abattre, celui qui a su capter certaines valeurs dont elle n'aurait pas du, faute de vouloir se confronter au politiquement correct, se départir.

Je ne doute pas un instant que gauche et droite, mais aussi une majorité de Français , sauront mettre tout leur poids dans la balance pour faire échouer le FN et conserver le pouvoir.

Ceci dit, à trop jouer, à ne plus placer les Français au cœur de la préoccupation politicienne, il arrive que les partis traditionnels perdent de temps en temps une partie. C'est, ni plus, ni moins, ce qui s'est passé lors des élections européennes.

Folie passagère 2446.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

43 commentaires:

  1. Bonjour Corto,

    Ton analyse est assez pertinente. Le FN, c'est l'épouvantail à gogos. D'ailleurs, bon nombre de ses sympathisants le savent bien et cherchent essentiellement, par leur vote, à exprimer leur très grand mécontentement et leur dégoût de l'appareil politique classique. Pour l'élection présidentielle, je fais partie de ceux qui pensent que c'est devenu une comédie mais que les jeux, les vrais, sont faits dans l'ombre. A ce titre, MLP n'a aucune chance car, comme tu le soulignes bien, elle ne bénéficie d'aucun réseau structuré. Et quand bien même, elle arriverait au poste suprême, je vois mal comment elle pourrait gouverner sans l'appui de la haute administration à laquelle elle est totalement étrangère.
    Le problème reste quand même entier. Qui ou quoi pour diriger ce pays? La nullité des uns n'a d'égal que la médiocrité des autres. Pourtant, il y a encore de l'énergie à revendre mais la classe politique et ses laquais, les merdias officiels, sont tellement sclérosés que je vois mal comment un bien pourrait sortir d'un mal (que ce dernier soit de la gauche ou de la droite traditionnelle). Je suis donc très pessimiste quant à notre avenir tant que les parasites qui tiennent le pays restent en place. Pauvre France.

    Bonne journée (même en Socialie).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: Bien sur que le Fn c'est l'épouvantail que brandi depuis 1982/1983 le PS car il est son meilleur rempart par rapport a la droite classique, ça tout le monde le sait. Là où c'est plus "comique" c'est de faire croire aux français que le Fn peut prendre le pouvoir en France. 2002 était un accident qui n a été possible que par la médiocrité du candidat présenté par la gauche, Jospin. Et le désarroi de JMLP était grand quand au soir du premier tour, il s'est pris à rêver, deux minutes, qu il pourrait gagner. Gouverner , mais avec qui ? Il n avait personne.

      Pour le reste je ne suis pas aussi pessimiste que toi. Les partis traditionnels savent bien aujourd'hui qu il va falloir se renouveler tant au niveau des idées que des hommes. Il n y a qu a voir ce que balance les socilaistes en ce moment: remise en cause plus ou moins discrètes des 35, controle des chomeurs, politique de l offre, social-democratie, etc...

      Supprimer
  2. Bien qu'étant très souvent d'accord avec vous, permettez moi, pour le coup, d'émettre une opinion divergente
    Commençons par les détails
    _ le programme inexistant du FN,.., l'avez vous lu ? et puis, en quoi les programmes des autres partis sont il existant, hein ?
    _ le frein republicon ( ou front républicain) , de son maintien ou de son debandage on pourra juger de la solidité et de la qualité du dressage demokratik
    _ les réseaux ? que fait on des rezosociaux qui ont porté au pouvoir Obanania et Molleglande ?
    _ non, le seul problème sera le tri à faire dans les ralliements lorsque nauzelites deviendront nazionalists en volant au secours de la victoire.... et y en aura, je peux vous l'dire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kobus: encore heureux qu on puisse avoir quelques divergences mais néanmoins:
      - oui, le programme du Fn je l ai lu
      - non l'UMP n a pas de programme actuellement, pourquoi en aurait-elle puisqu elle n est pas au pouvoir. par contre, ils ont, à l'UMP, plusieurs projets émanant des divers courants, projets qui se transformeront en programme le temps venu.
      - le Front Républicain sera toujours la, plus faible, plus élastique mais il empêchera MLP de passer., un trcu genre 60/40 ou 70/30. je parie ma plus belle chemise hawaienne.
      - Les réseaux que j évoque, on peut le déplorer, existent bel et bien. Aucun candidat à la présidentielle n'échappe par exemple à sa convocation chez les Francs-mac. En 2012, il n y en a que deux qui n y ont pas répondu: Sarkozy et MLP. Je ne dis pas que c'est bien, ces réseaux plsu ou moins occultes, je dis que c'est, que cela existe et qu ils sont malheureusement incontournables. Les resaux sociaux en France n ont pas encore la puissance de ce que l on a aux USA. L impact de ceux ci lors de la derniere présidentielle française ont été très faible.
      - pas bien sais ton dernier truc

      Supprimer
    2. Tous les gamellards de la republik, tous les parasites, morpions, expert en ceci, cela et autre chose, tous les techniciens de la chose publique, de son essence et de son interprétation, tous les constitutionnalistes ( les savants en écritures sacrées republiconnes), toutes ces zelites, en voyant le renversement de tendance voleront au secours de la victoire et deviendront patriotes
      Ça se fera en secret, pas effrayer les zelecteurs, la famille, les syndicats, mais ça se fera
      Et les merdias aussi
      Et les faiseurs d'opinion pareil avec les publicitaires
      Et le truc le plus dur ce sera de trier, qui est nul, qui est traitre ( tous) qui est sincère ( aucun) qui peut être utile ( très peu)

      Supprimer
    3. "non l'UMP n a pas de programme actuellement, pourquoi en aurait-elle puisqu elle n est pas au pouvoir."

      Bah parce que c'est le propre d'un parti politique que d'avoir un programme politique...

      Vous exagérez très largement l'influence des Franc-Mac et de Bildelberg (d'ailleurs c'est Bilderberg et pas Bildelberg) sur la politique française. La caste des journalistes et la mafia des syndicats ont infiniment plus d'influence que les FM ou Bilderberg.

      Supprimer
    4. @Skandal: encore une fois, tu lis plus vite que tu ne réfléchis et ne retiens que ce qui t arrange. L'UMP n a pas actuellement de programme d'une part parce qu elle n'est pas au pouvoir et d'autre part parce qu'elle a autant de " programmes" que j'appelle "projets" qu elle a de courants en son sein. le seul programme qui compte, c'est celui que l on présente devant les électeurs lors d une élection, il est généralement le fruit d'une synthèse entre les différentes projets du parti qui présente son champion . C'est très exactement ce que j écris en commentaire à Kobus.
      Je cite le CRIF, les FM comme je cite Bilderberg (toi qui ne fait jamais de fautes de frappes ou d'orthographe, tu devrais me permettre cette petite erreur ) comme j'ai cité les " relais médiatiques" qui selon moi inclue la caste des journalistes ( a moins que les journalistes ne soit pas inclus dans les médias). Quant aux syndicats, il me semble que leur influence n'est plus du tout ce qu elle était,

      Supprimer
    5. Ho mais je vous permet parfaitement cette erreurs de frappe ! Ce n'est certainement pas moi qui vais donner la moindre leçon la dessus...

      "le seul programme qui compte, c'est celui que l on présente devant les électeurs " Et vous vous demandez pourquoi la politique française est aussi naze ? C'est justement parce que les programmes ne sont valables que le temps de la campagne.

      "Quant aux syndicats, il me semble que leur influence n'est plus du tout ce qu elle était, " Et bien si vous croyez cela c'est qu'ils ont gagné. Les syndicats contrôlent encore largement l'éducation nationale, ils sont toujours extrêmement puissant à la SNCF et à RFF (dont les employés ont reçu de superbes primes alors que l'entreprise à plusieurs dizaines de milliards de dettes publiques...) et ils contrôlent la très grande majorité de l’administration Française.

      A coté des syndicats, les FM sont des enfants de cœurs.

      Je ne parle pas de leurs financements...

      Supprimer
  3. Pas d'élection sans réseaux? Un bon argument contre ce système où les réseaux semblent compter plus que la volonté du peuple.
    Si la droite veut être elle-même, elle doit se débarrasser de tous ces gens qui, se disant de droite, ont fait une politique de gauche. Sarko et sa bande compris.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis bien perplexe. Si je comprends bien, pour gouverner au nom du peuple français, il faut disposer de réseaux qui représentent tout sauf le peuple français. Bien curieuse présentation des choses, bien piètre considération pour ce qui est sensé être le fondement de la démocratie. En gros, pour gouverner, la voie du peuple est secondaire; mais il faut disposer de ses votes par les moyens non démocratiques des réseaux influents.
    Pas terrible comme perspective; ce n'est pas comme ça que je voyais les choses; et ça justifie pleinement ma décision de ne plus voter depuis belle lurette.
    Amicalement
    Penthièvre

    RépondreSupprimer
  5. "Le FN n'a pas les réseaux nécessaires: personne au Siècle, quasi personne en Franc-Maçonnerie, quasi pas d'énarques, aucun représentant dans Bildelberg, quasiment pas de relais médiatiques, aucun soutien au CRIF ou dans la communauté musulmane, etc..."
    ça fait rêver hein ? L'idéal pour bosser sans pression, sans corruption, en privilégiant l’intérêt général, ouais, ça fait rêver...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss, Penthièvre, Coach berny: ah que oui ça fait rêver un pouvoir qui se ferait élire puis gouvernerait sans réseaux ... Oui, sauf que le système de réseaux, en France, ailleurs je ne connais pas trop, il commence dès la sortie des écoles avec les assoc' d'anciens élèves et plus les écoles sont performantes et élitistes plus ces réseaux prennent de l importance et ont du pouvoir. Le summum étant les réseaux ou cercles de réseaux de réseaux, c'est à dire les cercles où l on ne retrouve que la crème de la crème des autres réseaux, les trucs comme Le Siècle ou Bildelberg. On peut critiquer, trouver cela bizarre ou néfaste mais ça existe et le système fonctionne avec.

      Ce n'est pas parce qu il ya ces réseaux que le peuple n a pas le droit à la parole, il vote d'ailleurs, le peuple mais il vote, le peule, pour des gens qui sont parrainés par ces mêmes réseaux. les rares qui ont été élus alors qu ils n'appartenaient pas ou sans être parrainés n'ont jamais fait long feu, des gens comme Tapie ou Bérégovoy par exemple. En gros, ces réseaux, ces cercles d'influence, ces assoc sont en quelques sortes des jurys éliminatoires. On peut le regretter, je le regrette mais c'est hélas comme cela que ça fonctionne.
      Marine Le Pen ne baigne pas là dedans, c'est sans doute très bien mais cela l empêchera d aller bien plus haut que là ou elle est en ce moment.

      Supprimer
    2. @Penthièvre: en complement mon commentaire ci-dessus. mais ces gens là se satisfont pleinement que tu n ailles plus voter. ça fait des années qu ils jouent à ça. Le hic, c'est qu a force d avoir méprisé l électeur, ils s aperçoivent aujourd'hui, avec les dangers que cela représentent, que le premier parti de France n'est pas le FN mais bien l abstention.

      Supprimer
    3. Ni réseaux, ni énarques, ni franc-macs, ni siècle, ni bilderberg ?
      Ca m'étonnerait beaucoup, vu les virages pris ces derniers temps.
      Mais comme tout ça relève du secret...à part les énarques.

      Supprimer
    4. @la mouette: sauf erreur de ma part le FN ne compte dans ses VIP qu'un seul énarque: Florian Philippot, un peu léger. Les membres du Siècle sont connus et pas de FN à ma connaissance ( tu en as une bonne liste sur wikipédia) là dedans, idem pour Bilderberg. Y a que sur la FM que l'on ne sait pas.

      Supprimer
  6. Je croyais qu'on ne commentait pas la politique nationale de l'étranger et qu'a fait Hollande du Pays de Galle et que fait Valls de Tunisie .... et c'est un peu fort de café de dire que l'extrème -droite est à nos portes ... grâce à qui au fait ? Ils ont tous les toupets ...!!! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marguerite: c'est une habitude prise par Hollande de déblatérer à l étranger sur ses difficultés intérieures d'une part parce qu il n a toujours pas compris que moins on étalait ses faiblesse, mieux cela était et de deux, l image de la France a l étranger ne semble pas etre une de ses préoccupations . Valls, c'était en Italie qu il était pas en Tunisie, à un rassemblement de la gauche européenne initiée par Renzi.
      Comme tu dis, et spécailement à propos du FN, ils ne manquent pas de toupet

      Supprimer
  7. Je partage votre analyse sur les chances de MLP d'arriver au pouvoir et surtout de gouverner.
    L'épouvantail fonctionnera encore quelques jours...pendant ce temps-là on ne parle plus du succès "littéraire" de la rentrée ou de tant d'autres choses du présent immédiat. Mieux vaut causer des présidentielles 2017 et faire des plans sur la comète...l'enfumage continue....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: mais l enfumage est permanent. peut-on m expliquer par exemple ce qui vaut à ce nouveau futur royal baby, à la libération sous conditions de Kerviel ou à ce supposé attenta prévu par nemmouche le 14 juillet une telle couverture médiatique ?: faire de l occupation d antenne et nous enfumer. Point barre.

      Supprimer
  8. Tous ces blablas de journaleux et de politiciens aux abois de droite comme de gauche ne sont qu'enfumage pour vendre les uns leurs torchons, les autres une notoriété médiatique.
    En ce moment, le bon peuple qui est au chômage cherche du boulot et de quoi payer les factures et celui qui bosse paie des impôts pour ceux qui préfèrent se la couler douce.
    Les agitations médiatiques ne remplissent pas les comptes en banque. Quand le moment sera venu, les Français échaudés par un menteur patenté qui leur promettait un changement radical qu'ils n'ont jamais vu regarderont à deux fois avant de mettre leur bulletin dans l'urne.
    Moi, en cas de duel FN/PS au 2ème tour, je vote FN sans états d'âme. Tant qu'à mettre le bordel, autant que ça se voit. Idem en cas de duel FN/droite molle genre Juppé, Fillon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: étant persuadé, sur et certain pour les raisons invoqués ds ce billet que le FN ne tiendrait pas un mois, en cas de second tour PS/FN en 2017, je voterais sans doute FN et uniquement en cas de duel PS/FN

      Supprimer
  9. "Même cet illuminé de BHL en rajoute une couche en déclarant ce matin que le FN est un parti de malfrats. Ce qui est faux"

    Vu ce qu'il s'est passé dans les années 90 dans les mairies FN et vu ce qu'il se passe actuellement dans les mairies FN, ce n'est peut pas tout à fait faux...

    Mais BHL étant ce qu'il est (une escroquerie intellectuelle qui est, entre autre, fautif pour la situation actuelle de la Libye) vous avez raison sur le fait qu'il y a plus de malfrats au PS et à l'UMP qu'un FN.

    Pour l'instant en tous cas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Skandal: tu en es encore au FN des années 90 ?

      Supprimer
    2. Non, mais leur track record n'est pas terrible. Et ce qu'il s passe aujourd'hui dans les nouvelles mairies FN est de nature à me faire penser qu'ils sont exactement comme les autres voir parfois pire...

      Supprimer
    3. @Skandal: des maires FN, y en a quoi une dizaine, qui dès qu ils font le moindre écart, se font pointer du doigt par les médias, des maires avec d'autres étiquettes, il y en a des milliers que l on ne pointe pas de la même façon quand ils déconnent

      Supprimer
    4. Oui, c'est vrai et alors ?

      On parle du FN, un parti qui mise beaucoup sur le fait que ses élus ne sont pas "comme les autres", ne sont pas "tous pourris" et qui a basé une grosse partie sa stratégie de conquête électorale la dessus.

      Quel est le résultat ? Les élus FN sont aussi pourris et aussi corrompus que les autres.
      Pour la compétence, car je peux tolérer un peu de corruption s'il y a de la compétence, on verra à la fin des mandats.

      Supprimer
    5. Ce n'est pas parce que à l'UMP et au PS se sont des nazes (pire ou pas, je sais pas) que je vais tolérer ou accepter ou passer sur le fait que les élus FN soient aussi des nazes.

      Supprimer
    6. Mais attention, je suis d'accord avec vous que certains jouent à se faire peur avec le FN.

      Perso, je suis pour qu'ils arrivent au pouvoir, la chute de l'Etat n'en sera que plus rapide et on pourra peut être reconstruire quelque chose sur les ruines...

      Supprimer
  10. S'il y avait cohabitation, ce serait la fin du FN.
    Ou tout au moins de ses chances d'arriver à la Présidence.
    Et elle le sait, la coquine.
    Elle ne veut pas du pouvoir, ce bâton merdeux.
    Pour faire quoi ?
    Les jeux sont faits ailleurs, elle le sait bien.
    Et elle est entrée dans le système.

    C'est terminé. Ce qui ne m'empêchera pas de voter pour elle, mais sans illusion aucune.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @la mouette: bien sur qu elle ne veut pas le pouvoir, du moins pas tout de suite et pas avant d'être vraiment entrée dans le système ce qui est loin , très loin d etre le cas.

      Supprimer
  11. Au sujet des réseaux d'influence, j'ai relevé ces propos édifiants qui auraient été tenus en 1991, à la réunion du groupe de Bilderberg à Baden Baden par son président et fondateur David Rockefeller :

    "Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, Time Magazine et d'autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer nos plans pour le monde si nous avions été assujettis à l'exposition publique durant toutes ces années. Mais le monde est maintenant plus sophistiqué et préparé à entrer dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l'autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés."
    Je m'interroge aussi sur le label "Young Leader" très prisé par nos élites : Hollande, Montebourg, Moscovici, Pellerin, Vallaud Belkacem, Juppé, Kosciusko-Morizet, Pécresse, Toubon etc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Rlwdb: j ai déjà lu ce truc de Rockefeller, je ne sais sils sont vrais mais il correspond parfaitement à ceux (comme Attali ) qui prônent un gouvernement mondial et qui considèrent les peuples pas assez "intelligents " pour prendre en main le destin de la planète.
      Young Leaders: pour l anecdote, le patron de Valeurs Actuelles a fait les YL en même temps que Belkacem. C'est une anti-chambre du pouvoir pilotée par les USA

      Supprimer
  12. De toute façon MLP sait qu'elle n'a aucune chance de gagner des législatives actuellement, donc tout ça c'est de la com.

    Je suis étonné en revanche que l'on présente ici avec une certaine satisfaction (bien que pas totalement assumée) que "elle peut pas gagner parce qu'elle n'a pas les réseaux FM, Bilderberg, sionisto-satanistes (tant qu'on y est hein...). Moi je trouve ça plutôt sain qu'elle n'ait pas ces réseaux.

    D'ailleurs gagner avec le soutien de ces réseaux, pourquoi faire ? Pourquoi croyez vous que la droite au pouvoir ne défend jamais ses valeurs et renie ses promesses ?

    Parce qu'ils sont liés à ces réseaux que vous semblez chérir et qui empêchent le peuple d'être réellement souverain. Il vaut mieux perdre toutes les élections avec un projet clair et l'ambition de le mettre réellement en pratique, plutôt que de vouloir gagner en étant obligé de se renier (petit rappel pour tous les gogos qui ont crus à Sarkozy en 2007 et qui s'apprêtent à y croire à nouveau pour 2017).

    En réalité le vrai problème du FN, qui le rend actuellement inapte au pouvoir, c'est un problème de compétence des cadres et des élus, ajouté à leur inexpérience. Si les journalistes politiques faisaient un travail sérieux plutôt que de ne s'intéresser qu'à la surface des choses, ils constateraient que depuis l'élection de MLP à la tête de son parti, elle n'a rien entrepris pour réformer celui-ci de l'intérieur, former efficacement les cadres, instaurer de l'ordre et de la rigueur dans la gestion du mouvement... Que beaucoup de cadres en interne s'en plaignent, mais en silence parce que sinon ils font purger par la direction... C'est cela les raisons qui font que le FN au pouvoir se planterait (manque de professionnalisme et amateurisme), ce qui n'a d'ailleurs rien à voir avec la pertinence ou non de son programme.

    Je sais qu'à l'UMP et au PS on répète comme un mantra que le programme du FN est nul ou irréaliste ou ridicule, etc mais son seul tort me semble surtout d'être radicalement différent des autres dont le seul objectif est de sauver l'utopie de l'euro à n'importe quel prix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Buck Dany: ou as-tu lu que je me satisfasse qu'elle n'ait pas les réseaux ? où as-tu lu que je semblais chérir ces réseaux ?
      Le problème avec des gens comme toi c'est qu ils commentent en fonction de ce qu ils croient avoir lu sans aucunement avoir fait vraiment attention à ce qui leur était donné de lire.

      Supprimer
  13. Ce n'est pas que je ne lis pas, mais que je caricature volontairement ton propos pour le souligner quelque part.

    Certes cela est présenté comme un simple constat objectif (il y a des réseaux, sans eux aucune chance d'être élu). Reste que je ne peux m'empêcher d'y déceler une pointe de satisfaction. "Certes je ne défends aucunement ces réseaux, mais grâce à eux on échappera au FN au pouvoir, donc c'est pas si mal".

    Je lis entre les lignes, avec donc la possibilité de me tromper, mais enfin se contenter de lire un texte sans se demander ce qu'il sous entend ou ce qu'il révèle de celui qui l'écrit cela manque d'intérêt...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Buck Danny: c'est un constat ni plus ni moins. Et si tu me lisais simplement, et plus régulièrement, tu saurais que ces réseaux ne sont vraiment pas ma tasse de thé. et donc, je ne défends nullement ces réseaux et je sais que dans notre système, aussi perfectible soit-il, aussi perverti soit-il, nul ne peut réussir dans la conquête du pouvoir sans ces réseaux.
      Tu lis donc faussement entre les lignes, au moins sur ce coup là. et donc tu t es planté non sans avoir au préalable fait un procès d'intention.

      Supprimer
    2. Oui mais dans ce cas là, il faut dénoncer le système en entier et tirer la conclusion que les choix politiques qui nous sont proposés sont complètement bidons. A quoi bon critiquer Hollande, le PS, nous dire que si Sarkozy avait gagné ce serait mieux, alors qu'au final ce sont ces "réseaux" qui font la pluie et le beau temps.

      Mais on peut se demander toutefois sur le fonds de ton propos, si Marine est toujours aussi rejetée par ces réseaux. Depuis le début je prends la "dédiabolisation" entreprise par Marine, non comme une volonté sincère de se débarrasser d'éléments extrémistes au sein du FN, mais comme un signal envoyé à certains réseaux et qui dit en clair "nous sommes prêts à discuter avec vous".

      D'ailleurs concrètement la "dédiabolisation" du FN a consistée à changer de discours sur la Shoah (summum de l'horreur a dit marine), Israël (Aliot et Chauprade qui expliquent qu'Israël a le droit de se défendre et donc de bombarder les palestiniens) et les juifs en général (le FN meilleur bouclier pour les juifs, et refus de MLP de condamner la LDJ). On comprend bien que cela ne s'adresse pas à l'ensemble des français mais uniquement à un lobby particulier, dont certains membres sont d'ailleurs sensibles à cette démarche (Goldnadel par exemple).

      Cette dédiabolisation lève ensuite de nombreux obstacles, notamment en matière de visibilité médiatique (le FN n'est plus traité aujourd'hui comme il y a 10 ans, il y a quoiqu'on en dise beaucoup moins d'hostilité et au contraire beaucoup plus de respect).

      Donc à mon avis la situation que tu décris n'est pas figée, rien ne dit que les fameux réseaux ne se mettront pas à soutenir une option FN si la situation devenait vraiment critique. Reste que dans ce cas là, cela signifiera que le FN n'aura d'autre choix que de trahir ses convictions et sa vocation. Etre élu avec le soutien de ces réseaux anti français et anti chrétiens ne sert strictement à rien...

      Supprimer
  14. ce qui est sur c'est qu'avec ou sans MLP, les fwancais vont avoir des larmes et du sang, en quantité, la crise qui s'amplifie, l'invasion de melanodermes au sud, et le bordel a l'est, sans compter nos "z'amis" muzz du califat qui se préparent pour l'assaut final...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jaguar: des larmes et du sang, je n en doute pas. et ne voudrais pas être oiseau de mauvais augure en prédisant d ici la fin de l année un p'tain d'attentat en France ou en europe

      Supprimer
  15. Corto, infiniment d'accord avec cette approche! Le vrai/faux vent de panique autour du fn ("aux portes du pouvoir" selon Valls) pue l'hypocrisie et relève de la scandaleuse imposture, une de plus! Merci pour ce billet car c'est bon de ne pas être tout seul à dire la vérité!
    Maxime

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @maxime: imposture et manipulation bien relayées par des media complaisants.
      cordialement

      Supprimer
  16. Vous auriez pu faire un montage de la photo en déplaçant le doigt d'un vers la gauche :-)
    Ca aurait donné toute la signification symbolique de sa candidature.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sen: J'aurais aimé mais je ne sais pas photoshopper

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP