mardi 30 septembre 2014

Edwy Plenel est-il atteint de phobie administrative ?


Voilà ce que j'écrivais, il y a presque pile poil un an, le 20 septembre 2013 sous le titre  "Impôts ou Taxes: Fais comme Mediapart, paye ce qu'il te plaît !" 

" En France, aussi incroyable que cela puisse paraître payer ses impôts (et taxes) est une obligation pour tous: particuliers et entreprises. C'est non seulement une obligation mais c'est aussi faire preuve de civisme. Ne pas payer vous expose, normalement, à de fortes déconvenues: contrôles fiscaux, pénalités, amendes et éventuellement saisies, voire même, assez rarement, à de la prison.

Revenons donc à Médiapart que j'évoquai hier. Edwy Plenel, son fondateur, se plaît à claironner partout qu'il est indépendant et qu'il ne bénéficie d'aucune aide ou subvention. De ce fait, il se place au dessus de la mêlée et de ses confrères, comprenez, il est libre, pas les autres. Nous avons vu hier que ce n'était pas tout à fait le cas. Il clame aussi, à qui veut l'entendre, que son modèle économique - il ne vit que d'abonnements - est maintenant viable; il serait rentable. Soit !

Dans mon billet, j'écrivais que Mediapart ne payerait que 2,1% de TVA. C'est vrai. Ce faisant, Edwy Plenel se met hors-la-loi. En effet, en tant que pure player, son activité journalistique ne se fait que sur internet, il est soumis comme ses confrères ( Slate, Arrêts sur Images,...) à une TVA de 19,6%. Le taux de 2,1% ne s'applique qu'à la presse papier ou accessoirement à ceux qui ont une activité mixte: papier-internet. Cette écart ne plaît pas à Edwy Plenel. Lui, il ne veut que d'un taux à 2,1%. Alors, depuis 2011, avec là aussi quelques collègues, il a décidé de braver la loi et ne paye donc que ce qui lui convient soit les 2,1%, soit 17,5% d'économie "illégale". Certains contrevenants se sont donc pris quelques redressements fiscaux en bonne et due forme. A priori, pas Mediapart !

Dans l'esprit d'Edwy Plenel, l'homme qui lave la presse plus blanc que blanc, ce refus de payer la TVA au taux légal s'inscrit dans une démarche militante, démarche militante qui s'exprime via le syndicat professionnel des pure playersle SPIL. Payer oui, mais comme tout le monde! C'est beau, non ? Ce n'est pas de la fraude, c'est un combat militant!

Alors, certes, s'il ne m'appartient pas vraiment de juger du bien fondé de la démarche en question, il me sera tout de même permis de penser que c'est un peu gonflé, pas franchement "citoyen" et totalement... illégal ! Étrangement, cette entorse à la loi ne semble pas déranger grand monde, y compris dans l'administration fiscale. Les discussions se poursuivent entre l'Etat et les pure players depuis au moins deux ans, sans ne jamais aboutir et le taux de TVA applicable à Mediapart demeure bien de 19,6%.

En attendant, et l'on comprend mieux pourquoi, Mediapart affiche une bonne santé financière. En 2012, il aura réalisé un chiffre d'affaire de 6 millions d'euros (5 en 2011) et un résultat net de 700 000 euros. Son effectif serait de 45 personnes (toutes en CDI) dont 30 journalistes. Que Plenel et Mediapart payent ce que réellement ils doivent et pas sûr que le modèle économique vanté par le moustachu  soit aussi rentable !

J'aurais aimé dans ce billet me tromper mais, constatant que mes 3 demandes d'explications formulées à Mediapart sont restées sans réponse, je considère que qui ne dit mot... consent! Il va de soi que si Mediapart faisait valoir un droit de réponse, je me ferai le plaisir de le publier.

Et une conclusion s'impose, amis contribuables, si les taux d'impositions auxquels vous êtes soumis ne vous conviennent pas, regroupez-vous, montez une assoc' et payez selon votre bon vouloir, votre situation n'en sera que plus "viable". Mediapart vous aura montré l'exemple ! "....

Je dois reconnaître avoir alors mésestimé les services fiscaux. Mediapart et Edwy Plenel sont sommés ces jours-ci par le fisc de payer ce qu'ils doivent soit 4,2 millions d'euros: 3 millions au titre des arriérés de TVA, 200 000 euros de pénalités et 1 million d 'euro pour "mauvaise foi  ! En voilà une bonne nouvelle !

Edwy Plenel a finalement raison: Personne n'est au dessus des lois ! Mais connaissant le lascar, on imagine bien qu'il va nous jouer les pleureuses, mettre ses 45 employés dans la balance, chantage au chômage, atteinte à la liberté de la presse, etc...

On s'en fout,  qu'il raque ! Qu'il paye, comme tout le monde ! Je n'ose pas imaginer qu'il puisse mettre en avant une quelconque phobie administrative pour ne pas se soumettre à ses devoirs de citoyen...

Il y a peu son canard, Mediapart titrait: "Les cachotteries de Thomas Thévenoud"... Amusez-vous à taper dans google: mediapart + Thevenoud et voyez comment le journal d'Edwy crucifiait Thevenoud... Il se satisfaisait même que le député Thevenoud ait été saisi d'office... 

Folie passagère 2479.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

26 commentaires:

  1. Quand je vois ce qu'on fait de mes impôts, il me vient des envies d'adopter moi aussi une démarche militante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloos: sauf que toi, simple lambda avant même que tu aie enclenché ta démarche militante, le fisc se sera déjà servi directement sur ton compte en banque

      Supprimer
  2. extraordinaire , l'aplomb de Plenel dans cette affaire. #plusbellelagauche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @le parisien: c'est tout Plenel ! lis la tribune qu il a fait paraitre sur son site sur ce sujet des impots qu il doit, c'est du lourd !

      Supprimer
  3. 4,2m€,vous traîneriez pas un peu des pieds vous?On s'était rendu compte que la gauche aimait bien le pognon,mais en fait moins que les trotskistes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen Aztec: J espère bien qu il paiera a moins que ses amis, comme pour l 'Humanité, effacent son ardoise. Le chevalier blanc qui rend la presse plus belle, mon cul !

      Supprimer
  4. AVIS! : AVIS ! Il faut lire la tribune de Plenel qu il a fait paraitre aujourd'hui, c'est un vrai régal de mauvaise foi, d'hypocrisie et de fierté mal placée. ! Tribune dans laquelle il n oublie pas de rappeler que son avocat est Maitre Mignard, un vieil ami de Hollande, entre autre parrain de Thomas Hollande

    RépondreSupprimer
  5. Moi, j'adopterais bien une démarche militante. Seulement, ne faisant pas partie de la congrégation
    des petits copains qui se tirent gentiment dans les pattes, je sais que je me retrouverais en slip,
    voire pourquoi pas, en taule. Cette vieille crapule de Plenel ne risque rien...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: en effet, t aurais tous tes biens saisis ou ton compte vidé avant que tu n aie eu le temps de devenir militant :) On verra la suite mais il annonce le bougre faire appel a tous les recours possibles devant toutes les juridictions possibles pour ne pas payer cette somme " indument " réclamé par le fisc, y compris en faisant appel a son ami Mignard, donc à Hollande

      Supprimer
  6. C'est honteux de ne pas payer ses impôts, ça fait combien de crèches qui ne pourront pas être construites, d'infirmiers qui ne pourront pas être embauchés, ..., M Plenel est un odieux libéral.
    Ah, on me dit qu'il est "très" à gauche en fait, excusez moi, il devient de plus en plus difficile de reconnaître quelqu'un de gauche par ses actes, seules ses paroles le permette encore.

    Ca me fait d'ailleurs penser au débat sur les économies dans les dépenses familiales entendu ce matin sur Europe 1. Je me régalais de voir le représentant du PS tenter de justifier qu'il était normal de réduire les dépenses et le représentant de la droite fustigeant les mauvais choix de réduction de dépense (la droite veux faire plus de réductions que la gauche, mais quand la gauche en fait c'est jamais les bonnes). Quand plus personne n'a de conviction, je crois que la place ce libère pour laisser en émerger de nouvelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anonyme: Oui c'est honteux surtout quand comme Plenel on ne cesse de défendre la vertu et de combattre les méchants politiciens qui fraudent. Quel hypocrite !

      Supprimer
  7. Si Plenel ne comptait pas parmi ses abonnés tout ce que compte la gauche, il n'aurait jamais obtenu la loi sur la TVA à 2.1% promulguée tout exprès pour lui.
    Reste à savoir ce que va en penser Bruxelles puisque cette loi est en complète contradiction avec le droit communautaire. La France s'expose à des sanctions financières (en plus !) mais la gauche s'en fout : quand il faudra payer, elle ne sera plus là depuis longtemps et le copain Edwy et ses acolytes auront gagné plein de sous en lavant plus blanc que blanc mais en conservant le fond de leur pantalon bien sale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: pas moins de 5 000 collectivités sont abonnées à son canard !

      Supprimer
  8. J'ai peur, mon cher Corto, qu'on n'amuse la galerie avec cette histoire mais que ce n'est pas demain la veille que Plenel paiera quoi que ce soit. D'autant qu'on m'a toujours dit que l'administration fiscale pouvait effacer les dettes fiscales de qui bon lui semble.
    By the way, où en est la plainte que Cambadélis devait déposer contre Mediapart pour avoir dévoilé qu'il s'était arrogé de faux diplômes lui permettant de présenter une thèse de troisième cycle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: comment voulez-vous chère Mariane que l histoire Cambadelis fasse des vagues, le PS est déjà plombé, faudrait pas en plus que l on s interresse de trop près à son vérolé de premier secrétaire.
      Plenel paiera, paiera pas, peu importe à la fin, cette histoire a fait suffisamment de bruit pour durablement entamé, s'il le fallait encore, sa crédibilité

      Supprimer
  9. Tous ces coquins se tiennent par la barbichette. Reste à savoir qui rira le premier.

    RépondreSupprimer
  10. Et oui Edwy, fallait pas la sortir l'affaire Cahuzac. Tu as insisté, maintenant ils vont t'avoir par ton point faible. Le fric. Curieux pour celui qui se réclame du peuple "d'amour et d'eau fraîche, nous sommes tous frères".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: qu il paye ce ne serait rien d autre que de plus normal mais cela prendra du temps, l homme est procédurier et les appuis nécessaires.

      Supprimer
  11. Qu'est ce que j'aime quand les parangon de vertu, les donneurs de leçons et les pères la morale sont démasqués, on y trouve ce qu'est véritablement Plenel : une saloperie de fraudeur.

    Il ne vaut pas mieux que ceux qu'il dénonce.

    Et oui monsieur Plenel, il faut être irréprochable quand on se veut preux chevalier.

    Finalement, Plenel est un homme politique comme un autre : menteur, voleur et escroc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Skandal; Plenel est-il un politique ? pas vraiment. par contre, menteur, voleur et vieux débris de la Trostkie, ça surement

      Supprimer
    2. tonton flingueur1 oct. 2014 à 00:29:00

      @corto
      oh que çi ! plenel est un politique, et de la pire espèce, c'est un commissaire politique ! caché bien entendu sous des dehors journalistiques, mais il ne faut pas s'y laisser prendre...cela fait 40 ans que j'entends ce mec cracher sa haine de l'occident , son mépris du "beauf" franchouillard, blanc et chrétien bien entendu... courageux mais pas fou non plus le plenel ,faut pas deconner quand meme, 40 ans qu'il "combat" du bon coté, celui du politiquement correct ou le "résistant" a la bete immonde ne risque absolument rien si ce n'est de faire parti du petit monde de "goche" ou l'on passe d'un journal, d'une radio, d'une chaine a l'autre grace aux réseaux de potes... le cœur a gauche... mais en vivant très très confortablement dans les arrodissements bobos... c'est drole ,pas un de ces journaleux amoureux de la diversitude-multiculturo-metisso-enrichissante et chance IMMENSE pour la France n'habites dans une banlieue ... la pudeur sans aucun doute!

      Supprimer
  12. Et pendant ce temps, le gouvernement annonce qu'il va "piquer" de l'argent, beaucoup d'argent aux familles, qui ont déjà beaucoup donné !
    Et cela se fera, je ne suis pas sûr que le fraudeur Plenel s'acquittera de sa dette.

    JPB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @JPB: Je ne suis pas sur non plus qu il finisse par payer et quelle image désastreuse si tel était le cas !

      Supprimer
  13. Je crois avoir entendu que la prison de Fresne va être rénovée , est-ce pour 2017-18 pour mettre tous cette gauchiasse en taule ?

    RépondreSupprimer
  14. " Le taux de 2,1% ne s'applique qu'à la presse papier ou accessoirement à ceux qui ont une activité mixte: papier-internet"

    Dans ce cas, il lui serait facile de publier une "lettre" papier à certains de ses abonnés (moyennant un léger surcoût) et se retrouver à ce taux légalement.
    Ce qui ne l'empêcherait pas, quand même, de payer ses arriérés de TVA et sa pénalité !

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP