lundi 15 septembre 2014

Daech: On ne gagnera pas cette guerre avec 6 Rafale et 16% de Français favorables à l'EIIL !


Une coalition internationale de 29 pays s'est réunie ce matin à Paris pour discuter de quelle manière on allait pouvoir zigouiller les "égorgeurs" de l'EIIL, oups, pardon, de Daech, puisque c'est ainsi qu'il faut désormais appeler l'auto-proclamé Etat Islamique en Irak et au Levant.  De prime abord, c'est bien, on va y aller, on va aller (encore) casser du muzz radical; oups, pardon, là-bas, ce n'est pas l'Islam qui égorge et massacre qu'il a dit Fabius, ce sont des terroristes et tant pis si ceux-ci se réclament aussi de l'Islam... Bref, les 29 pays se sont posés plein de questions, beaucoup sont restés sans réponse, mais au moins le savons-nous, ils sont tous, même la Russie, prêts à en découdre, chacun en fonction de ses moyens, de ses envies, de ses alliances et de ses intérêts... Les Ricains sont déjà passés à l'action depuis quelques semaines avec plus de 100 frappes aériennes ciblées. La France par son Président représentée a décidé aussi d'y aller, mais de son côté, avec six Rafale qui dans un premier temps vont faire de la reco avant de frapper. S'agit pas que l'on puisse dire que la France est aux ordres des USA... Nous sommes donc en guerre. Je répète, nous sommes en guerre ! Et tant pis si cela n'a pas été budgété, tant pis si le parlement, vous et moi n'avons pas été consultés; c'est le fait du prince, nous sommes en guerre parce qu'il l'a voulu et décidé.

Ceci dit, globalement, tout le monde approuve et moi aussi. "On" ne pouvait pas continuer à laisser faire les égorgeurs et les violeurs, on ne pouvait laisser Daech étendre son Califat. Il n'empêche que je me pose quand même quelques questions (à peu près les mêmes que Pangloss) et j'ai peine à croire que l'on pourra dézinguer ces barbares avec les seules frappes aériennes que l'on nous annonce ciblées. Comment dézinguer de cette façon une armée de 10 000 à 35 000 combattants (selon la CIA) fanatiques, plutôt bien armés, maîtrisant le terrain et utilisant des méthodes que jamais nos forces oseront utiliser. Comment mettre à mal ce Daech qui chaque jour, semble-t-il, se renforce, localement ou à l'étranger, sans mettre en évidence les complicités et appuis dont il bénéficie. On nous dit par exemple que Daech se financerait en vendant sur des marchés parallèles le pétrole qu'il a saisi en Irak; mais pourquoi ne nous dit-on pas qui achète ce pétrole ? On nous dit que ces frappes sont possibles parce que le nouveau gouvernement irakien "inclusif" des diverses ethnies du pays a donné son accord. Mais quid de Daech en Syrie ? La France frappera-t-elle en Syrie ? Et si oui, qui frappera-t-elle en Syrie ? Daech uniquement ou en profitera-t-elle, depuis le temps que Président le souhaite, pour viser, par inadvertance, Bachar el Assad ? Et en admettant que la coalition internationale arrive à porter des coups sévères à Daech, qui nous garantit que ses "restes" éventuels, parce que qu'il y en aura, n'iront pas se réfugier ailleurs pour reprendre le combat ?

Autant de questions qui me laissent une impression d'amateurisme, possiblement factice, de la part des deux vat'en guerre principaux que sont Obama et son "caniche" Hollande. Je doute que les mesures et la stratégie annoncées soient véritablement efficaces pour cette guerre pour la simple et bonne raison qu'à mon sens, pour que celle-ci soit efficace - l'éradication des 10 000 à 35 000 Daech'boys - elle doit être totale. Totale, c'est à dire que l'ennemi doit être combattu sans pitié sur tous les terrains économiques, financiers, politiques et humains. Pas de quartier !

Y compris sur notre territoire. 

Que devons-nous faire des alliés français de Daech ? Pourquoi laisser revenir ceux qui partent faire le Djihad ? Pour les mettre en prison ? Prisons dans lesquelles, ils n'auront de cesse d'endoctriner de nouveaux djihadistes ? Que devons-nous faire des 16% de Français (27% chez les 18/24 ans) qui, selon un sondage révélé par le très sérieux journal Newsweek, disent avoir un opinion positive de Daech ! Oui 16% ! (Marrant ce sondage a été révélé le 26 août dernier mais personne en a fait état). On en fait quoi de ces 16% de Français ? On les rééduque, on les catapulte, on les pulvérise ? Combien sont-ils en UK, en Allemagne, aux USA à avoir une opinion positive de Daech ?

Oui tout cela me fait dire que sous les beaux discours actuels, "nous" allons nous livrer à une guéguerre qui n'atteindra pas le seul but qu'elle devrait pourtant se fixer: l'éradication totale et mondiale de l'islamisme radical, une guerre de tous les instants, une guerre nécessitant des moyens colossaux. Parviendrons-"nous" à éradiquer Daech en Irak qu'il renaîtra ailleurs. C'est certain.

Cette guerre ne peut être gagnée par six Rafales, 2 avions ravitailleurs KC135 de cinquante ans d'âge et quelques mitrailleuses lourdes livrées aux Kurdes...

Folie passagère 2458.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

37 commentaires:

  1. Il en est à combien de guerre le gros Mou , ça commence à faire lourd les dépenses de sa folie guerrière , perso je me mets en indisponibilité de paiement , nous avons le droit maintenant ?
    Pour éradiquer le djihad il aurait fallu commencé il y a quelques siècles et surtout ne pas le laisser entrée dans l'europe .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: ben avec le Mali et la Centrafrique, ça fait trois, il ne lui manque plus qu a concrétiser en Ukraine et ça fera 4.
      Bien d accord avec toi, on a laissé l islam s infiltrer pour des raisons qui m échappent encore, on en paie le prix maintenant

      Supprimer
    2. Le pétrole et le fric ?

      Supprimer
  2. Difficile par ailleurs de ne pas se dire "qu'être en pointe dans cette guerre à mener », le terrorisme qui va, sans doute possible, frapper en France, ne servira pas les intérêts du Président en place. On ne change pas de chefaillon quand l’ennemi est dans nos murs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jean Vulgum: comme le disait je ne sais plus quel spécialiste du renseignement dans un journal aujourd'hui: l important n est pas de savoir si on risque un attentat d ampleur en France, mais quand il aura lieu ! On verra a ce moment si les Français approuvent la politique etrangère de Pépère

      Supprimer
  3. La solution serait peut-être, mon cher Corto, de les laisser partir et de ne plus les laisser revenir en leur supprimant leurs passeports.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: difficile de leur retirer le passeport une fois qu ils seront partis, non ? le plus simple est de les laisser partir et surtout de les empecher de rentrer

      Supprimer
  4. Pas Daech, Dash a dit le chef de guerre.
    Plenel propose des stages de rééducation pour ceux qui reviennent comme au Danemark. Comme en Chine, mais c'est pour la bonne cause.
    Ce qu'il faudrait ? Ne pas les empêcher de partir, les encourager même, et les zigouiller sur place grâce aux forces spéciales. Il en faut au sol de toutes façons pour déposer les balises. Qu'ils en profitent pour s'assurer qu'un maximum de ces pourritures soit neutralisé. Pas de quartier, il n'y a rien de bon à attendre de ces gens-là quand ils auront goûté au sang.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: nous sommes d accord :), pas de quartier, on les laisse partir et on "s assure" qu ils ne reviennent pas !

      Supprimer
  5. Philosophie USMC : il n'est pas de problème qu'une demie-livre de TNT bien placée ne puisse résoudre.

    Philosophie maoiste : une nuque de condamnée est toujours beaucoup plus fragile qu'un balle de kalash à haute vitesse initiale à la sortie du canon. En plus, la famille paie la douloureuse (pardon pour ce trait d'humour macabre et de si mauvais goût que d'aucuns pourraient n'y voir aucun humour du tout)

    Et si l'on se réclamait de l'une ou l'autre de ses philosophies pour régler le problème que posera le retour de nos gentils djihadistes?

    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Popeye: m'enfin, mon cher Popeye, tu es tout simplement en train de parler de réintroduction de la peine de mort, ! Ce qui est impensable car comme le dit cette bonne conscience de gauche, Edwy Plenel: " Les musulmans sont aujourd'hui des boucs émissaires comme le furent les juifs pendant l entre-deux guerres", on ne saurait donc zigouiller des boucs émissaires !

      Supprimer
    2. Peine de mort avec juge du mur des cons ? Il vaut mieux un tribunal militaire et le peloton pour trahison. S'engager dans une armée étrangère qui mène le combat contre nos militaires et se font les kapos de journalistes français au nom de cette armée, n'est-ce pas de la trahison ?

      Supprimer
  6. Edwy Plenel: " Les musulmans sont aujourd'hui des boucs émissaires comme le furent les juifs pendant l entre-deux guerres"

    Obsession de l'anti-raciste qui veut à tout prix appliquer son modèle de pensée quelque soit l'actuelle gravité des faits ou la faible occurrence des "racistes" patentés ?

    Quand on voit toutes ses manifestations publiques pour le vivrensemble et contre le racisme, toutes ses démonstrations préventives et ces jugements répressifs, on se dit que Plenel vit un univers parallèle à celui de l'entre 2 guerres, où on remplace bouc émissaire par victime, mais avec la même finalité : Dans les 2 cas, on diabolise ou idéalise une minorité assez abstraite par défaut de savoir faire autre chose...

    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amike: "on diabolise ou idéalise une minorité ", ben c'est typiquement la démarche des progressistes : faire des minorités la généralité et partant de là, faire avancer la marche du "progrès". N'est-ce pas ce qui a été fait avec le mariage zinzin ?

      Supprimer
  7. Une guerre, ça se gagne au sol, pas depuis les airs. Il ne faudra pas envoyer deux ou trois régiments.

    Problème : comment monter une opération là-bas, sans déshabiller nos forces au Mali ?

    Comment tenir la chaîne logistique opérationnelle sur deux fronts ?

    On risque de devoir se poser les questions qu'il aurait fallu se poser avant de se lancer dans le démembrement de nos armes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: absolument d accord. L'armée française est en plein démembrement en partie a cause de la situation économique, faut bien faire des économies, et nous voila aujourd'hui incapables de repondre "correctement" sur deux fronts. Bombarder Daech , okay, mais je crains que cela ne serve pas à grand chose, il se reconstituera ailleurs

      Supprimer
    2. Bombarder des colonnes mobiles montées sur des 4x4 et qui se planquent au milieu des civils ? Je leur souhaite bien du plaisir. Et puis les forces du califat n'auront pas besoin de se reconstituer ailleurs, par nature elles ne sont pas constituées en véritables unités. Elles sont la transposition moderne des "armées" bédouines qui existent depuis la nuit des temps. Razzias fulgurantes et violentes, pillages, destruction des structures existantes, instauration par la peur d'un nouvel ordre, fragile pour l'instant, mais qui pourrait bien prendre si nul n'y prend garde, eu égard aux vastes étendues gérées par des "vizirs" en charge alors que la troupe repart en laissant quelques fidèles driver les convertis par la peur qui, pour exorciser leur trouille vont se montrer aussi brutaux et impitoyables envers les infidèles.

      Comment réduire cela depuis les airs ?
      Réponse : on ne peut pas mon général.

      Alors, on fait quoi à part envoyer des armes qui ne feront pas grand mal puisqu'on se refuse à envoyer du lourd ? On continue à se palucher en parlant de guerre propre, de frappes chirurgicales ? Ou bien l'Occident envoie ses forces spéciales débusquer les salopards pour les buter un à un ? Parce que là, il ne servira à rien de faire des prisonniers, ce sont des irrécupérables, ils n'ont pas plus peur de leur mort que de celle qu'ils infligent.

      M'est avis, avec l'équipe de branques au pouvoir, qu'on est partis pour un nouvel Afghanistan. A contrario de ce que pensait cette vielle salope de Clemenceau, la guerre est une chose trop sérieuse pour la confier aux politiques. Ils sont responsables de la boucherie des premiers mois de 14/18, de la défaite de juin 1940, du fiasco de l'opération du canal de Suez, de la honteuse défaite d'Indochine, de la non moins honteuse retraite sans condition en Algérie. La spécialité des politiques, c'est le choix de militaires dociles plutôt que compétents, l'indécision chronique, la sauvegarde de leur gouvernement plutôt que l'intérêt du pays et des peuples.

      Supprimer
    3. @Koltchack: la politique et la guerre n ont jamais fait bon ménage chez nous,et à mon avis, ce coup ci encore, on va s en prendre une: enlisement, un ou deux rafale détruits, ou je ne sais quoi mais assurement la stratégie choisie me semble ridicule et peu appropriée à ces barbares hyper mobiles et fanatisés

      Supprimer
  8. 16% de français favorables a l'état islamique en France ? alors c'est officiel la population musulmane de France est bien plus importante que ce que l'on nous dit ... ;-) ah mais non je suis bete, fafa l'a dit l'islam n'y est pour rien ... d'ailleurs en cherchant bien je suis sur que beaucoup des gentils djihadistes sont en fait des militants fn deguisés, ces mecs sont prets a tout pour faire renaitre la bete immonde c'est bien connu... sérieusement, est ce que les abrutis qui nous "gouvernent" croient vraiment qu'a force de tortiller lamentablement du cul dans tous les sens pour ne pas s"aliener un électorat communautaristoreligieux ,la population gobe encore leurs conneries ? putain, ces égorgeurs ,partout dans le monde se réclament a haute voix de l'islam ,le revendiquent , ne font que mettre en application ce que leur "prophète" a fait , et nos bonnes ames se mettent a genoux et nient la REALITE ! ce n'est meme plus de la lacheté , c'est de la collaboration! quand a plenel , on dit d'habitude que la vieillesse est un naufrage , ben non, il est la preuve vivante qu'il n'y a même pas besoin d'etre vieux pour couler...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton flingueur: assez d accord, ils peuvent nous faire tous les beaux discours qu ils veulent, Daech et compagnie se réclament de l Islam. Le nouveau truc en ce moment c'est de dire qu ils ne sont pas musulmans mais juste les membres d une secte. ben oui, mais dans ce cas une secte qui se réclame de l Islma avec le même bouquin que nos muzzs: le Coran.

      Supprimer
  9. Bonjour, je ne réagis pas souvent sur votre blog n’étant en général pas d'accord avec vous mais il y a quand même il y a des questions à se poser: 16% de la population française ça doit faire environ 10 millions de personnes. Ce n'est pas parce que c'est écrit dans Newsweek que c'est vrai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Norby: le chiffre de 16% est effectivement énorme et m'a fait bondir et c'est peut etre aussi par ce que c'est écrit dans Newsweek que c'est vrai... Compte tenu de l énormité du chiffre, j imagine qu ils ont quand même du vérifié avant de l écrire. par ailleurs dans l article en question, ces 16% sont rapportés à des comparaisons avec d autres pays comme UK ou l Allemagne. Selon cet article, en Angleterre, il serait 7% de la population a soutenir Daech, ce qui est aussi considérable. l'article de Newsweek est en lien sur le mot " Newsweek " dans le billet. la correspondante du journal en France explqiue:

      Newsweek’s France Correspondent, Anne-Elizabeth Moutet, was unsurprised by the news. “This is the ideology of young French Muslims from immigrant backgrounds,” she said, “unemployed to the tune of 40%, who’ve been deluged by satellite TV and internet propaganda.” She pointed to a correlation between support for ISIS and rising anti-Semitism in France, adding that “these are the same people who torch synagogues”.

      Supprimer
    2. J'aimerai quand même savoir les questions qui ont été posées et les endroit où ils ont téléphoné pour ce sondage, parce que même avant qu'ils ne commencent à jouer du couteau ils n'avaient pas particulièrement l'air aimable, alors de là à trouver 16% de la population qui sympathisent avec leurs idées...

      Supprimer
    3. Pour votre information:

      http://www.lexpress.fr/actualite/societe/15-des-francais-soutiennent-l-etat-islamique-un-etrange-sondage-venu-de-russie_1568756.html

      De la bonne vieille manip comme on l'aime, donc. Originalité du truc: la manip est d'origine russe, dans la bonne vieille tradition du KGB, mais elle a été relayée par un organe de presse US, qui lui accorde du crédit (votre source en lien).

      On a donc des raisons pour, disons... relativiser. French bashing du côté US, manip du côté russe, on est dans le classique.

      Sur les 6 Rafales et le reste du dispositif français: c'est peu, c'est vrai mais c'est suffisant pour participer à une coalition menée par les Etats-Unis, tout en conservant une certaine autonomie. C'est précisément parce que l'armée française y met peu de moyens, que la France peut facilement s'en retirer.

      Participer sans trop s'impliquer. C'est ça le but.

      Je vous dis pas que c'est grandiose comme stratégie, mais bon... vu le budget de la défense on peut pas faire mieux, je crains.

      Supprimer
    4. @Tschok: je n ai pas écrit qu il ne fallait relativiser, le sondage est là, point barre, après comme tous sondage, il faut l interpréter , il n empêche, l'Express ne dément pas, il y a bien 3% des Fr pour y etre très favorables et 13% assez favorables. Manipulations ? French bashing, ? Possible et alors, je reviens aux 3 + 13 ce qui fait 16 et non pas 15,comme l ecrit l Express, ) Allez soyons fous, et coupons la poire en 3 et disons que 5% des français sont favorables à l ISIS, c est déjà énorme !

      Pour le reste, tu serais pas un peu ... comment dire, ... de gauche ? :)

      Supprimer
    5. De gauche?

      Eh bien, cela dépend et pour tout dire pas de moi. J'appartiens à une espèce assez rare en France: le libéral de gauche. En tant que libéral, les gens de gauche ne me classent pas parmi eux car ils tiennent le libéralisme en horreur.

      Cela dit, je ne relève pas non plus de la culture de droite telle qu'on la conçoit ici: je n'adhère pas aux grands mythes fondateurs de la droite. Les gens de droite ne me comptent donc pas parmi eux.

      Au total, les choses se passent ainsi: sur un blog de gauche, je suis classé à droite, sur un blog de droite, à gauche. Amen.

      Sinon, en tant que pragmatique, l'idée qu'il faut considérer la possibilité d'un soutien d'une partie de la population française à Daech comme une réalité ne m'est pas inconcevable: priorité au réel (ne pas être eyes wide shut).

      Mais, le réel se mesure. Je regarde donc l'outil qui sert à mesurer le réel. Et quand l'outil est un sondage russe, j'ai... comment dire? Une certaine prudence, on va dire. Clairement, un mouvement comme Daech peut trouver des appuis en France, ce qui se traduit notamment par de départ de jeunes vers la Syrie, pour y faire le coup de feu et participer à je ne sais quel jihad en revenant en France ou ailleurs en Europe, pour flinguer à tout va dans les musées juifs.

      Mais sur une population de 66 millions, on parle de 900 personnes. Une goutte d'eau, donc, et c'est tout le problème justement: cette goutte d'eau, en se diluant dans un volume beaucoup plus important qu'elle, peut mettre un sacré merdier, ce qui oblige à une adaptation du dispositif antiterroriste, actuellement en cours.

      Au contraire, si on avait affaire à un fait de société comme le suggère le sondage (15% de soutien à Daech, cela ne passe pas inaperçu) on aurait une traduction politique du phénomène. Ce serait peut être brutal, il y aurait peut être un climat de guerre civile ou de chasse aux sorcières, avec une tentation pour la purification ethnique et les expulsions de masse de Musulmans présumés favorables à Deach, avec Dieudonné qui monte au créneau pour nous faire son numéro, etc. Le dimensionnement du problème serait alors complètement différent.

      Pour l'instant, il ne faut pas se tromper de focale: il ne faut pas que la peur des 15% de traitres musulmans, acquis à la cause de l'ennemi, chiffon rouge agité sous les yeux des identitaires français par les Russes et les Américains, nous empêchent de prendre en compte le risque de la goutte d'eau, bien réel celui-là.

      Si on règle notre tir sur le leurre et pas sur la vraie cible, on la rate. Comme ils ne nous rateront pas, eux, je ne vois pas pourquoi on se paierait le luxe de la maladresse.

      Voilà ce qu'un libéral de gauche pense.

      Supprimer
  10. 1. Avons-nous une solution politique à proposer aux belligérants syriens et irakiens? Non, donc une intervention militaire ne sert à rien.
    2. L'état autoproclamé islamique, incapable de se maintenir dans des régions majoritairement kurdes ou chiites à atteint son extension maximum. Isolé, sans structure administrative, sans projet économique, il n'est pas viable.
    3. Notre seul problème est bien celui des jeunes djihadistes occidentaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lady Watterloo: pas tout a fait d accord, Daech est sans doute un peu coincé en Irak mais s'il éclate, il se reconstruira ailleurs. En Algérie par exemple ou des groupes armés affiliés jusqu ici à Al Quaida, viennent de faire allégence à Daech.

      Supprimer
  11. Les chinois ont une façon bien à eux de résoudre le problème des musulmans ouïgours, ils les éliminent tout simplement, j'oubliais, les chinois des vilains et nos dirigeants des gentils,nan!

    Pour le Coran:

    Le Coran Sourate II La Génisse, verset 187/191 : TUEZ-LES partout où vous les atteindrez ! EXPULSEZ-LES d'où ils vous ont expulsés ! La persécution [des croyants] (fitna) est pire que le meurtre. [Toutefois], ne les combattez point près de la Mosquée Sacrée avant qu'ils vous y aient combattus ! S'ils vous y combattent, TUEZ-LES ! telle est la 'récompense' des Infidèles.

    Mais à part ça, les musulmans sont tous des gens sympathiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: bah, les gentils te diront que tu fais une interprétation trop littéral du Coran, c'est ce qu on nous dit depuis des lustres: ne pas tout prendre au pied de la lettre :)

      Supprimer
    2. Oui, je sais! Mais les gentils musulmans en occident ne disent et pourtant quand on regarde ceci:

      http://www.europe-israel.org/2014/03/syrie-des-djihadistes-forcent-un-chretien-a-se-convertir-a-lislam-avant-de-legorger/

      Supprimer
  12. Cette guerre, on va la perdre. D'abord parce qu'on n'a ni les moyens de la gagner, ni même le courage de la faire. Ensuite parce qu'on fait semblant de vouloir la faire contre une armée pour ne pas avoir à reconnaître qu'on devrait la faire contre une idéologie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: absolument d accord et c'est bien ce que je sous entend dans mon billet: c'est contre cette idéologie, en l occurence un islam politique que "nous " devons nous battre.

      Supprimer
  13. Au final je me demande s'il est vraiment de notre intérêt d'intervenir dans ce bourbier. Toute cette affaire sent très mauvais.

    Ou bien les américains sont vraiment des quiches et ont encouragé le développement d'une entité monstrueuse qui leur a aujourd'hui totalement échappée (et dans ce cas à eux de rattraper leurs conneries, on s'est suffisamment fait insulter pour notre opposition à l'intervention en Irak), ou alors tout ceci a été voulu pour justifier une partition de l'irak et une intervention internationale dans la région et peut être contre bachar al assad avec cette fois-ci un large soutien dans l'opinion (actuellement personne n'exclu des frappes en Syrie, mais sans concertation avec assad. On parle aussi d'armer massivement l'opposition syrienne "démocratique").

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Buck Dany: aussi, d accord, pour une fois,. ne pas omettre non plus que l Irak est un puits sans fond de pétrole, de memoire 15% des réserves mondiales.

      Supprimer
  14. Dans cette affaire les US essaient de faire semblant d'y aller sans toutefois risquer le moins du monde
    de faire casser du GI. Quant à la France, elle fait de la figuration même pas intelligente.
    Et pourtant, il faudrait y aller vraiment, sur ce coup-là, écrabouiller le nid de frelons, les étouffer dans
    l'oeuf! Hélas, hélas, hélas...comme disait Charlot-Gros-Pif...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP