mercredi 10 septembre 2014

La jolie Fleur de Netflix...


Une petite histoire pour montrer que si tout est permis à quelques uns, la réciproque n'est pas vrai avec quelques autres, que si les média et les commentateurs ne laissent rien passer quand il s'agit de certains personnages politiques, ils sauront être discrets quand il s'agit de ceux appartenant au camp du Bien, celui de la gauche morale...

Prenez Netflix, une boîte américaine qui débarque en France et qui offrira moyennant un petit abonnement mensuel une foultitude de films et de séries aux téléspectateurs hexagonaux. Une grosse boîte, Netflix, qui viendra concurrencer directement des machins comme Canal+, OCS et compagnie. Une grosse boîte qui aura son siège européen basé en principe en Belgique, en tout cas, pas en France, trop cher, trop chiant, trop contraignant... Bref, après des mois de négociations avec les autorités françaises et la profession, ces dernières ayant été curieusement peu revendicatives vis à vis de ce nouvel envahisseur que l'on aurait jugé, il y a peu, comme une véritable menace contre l'exception culturelle française chère à nos cultureux socialistes, Netflix a obtenu le feu vert et dans quelques jours, vous pourrez vous y abonner. Mais autant pour obtenir son feu vert que pour se donner une image French Touch, Netflix s'est engagé à faire de la production locale, produire des séries made in France. C'est bien. La première de ces séries made in chez nous s'appelle Marseille et a été produite par un monsieur très riche, un producteur bien de chez nous, choisi par la direction de Netflix: Pascal Breton; un inconnu du grand public mais producteur de la série nunuche à souhait mais à succès Sous le Soleil.

Et c'est là que l'on découvre que la ministre de la culture et de la communication, Fleur Pellerin, a été passer ses vacances dans la magnifique villa corse de Pascal Breton. Précédemment,  la jolie Fleur s'occupait au gouvernement de l'économie numérique puis du commerce extérieur avant d’atterrir au poste régalien en Socialie de ministre de la Culture.

Normalement, on devrait s'en offusquer, les media devraient en faire leurs choux gras et tous de s'insurger de cet évident conflit d'intérêt ou tout au moins de cette proximité étonnante entre une ministre et un producteur télé qui sert plus ou moins de tête de pont et de faire valoir à Netflix. Pensez-vous ! Trois lignes dans l'Express, dix dans Closer. That's all folks !

Imaginez un peu le bruit que cela aurait fait si on avait découvert qu'un ministre de droite avait été passer ses vacances chez un riche producteur de télévision dont la nouvelle série servira de produit d'appel à un géant américain de la communication...

Même pas mal, tout va bien...

Et bonne journée, même en Socialie !

Folie passagère 2449.
D'accord, pas d'accord: atoihonneur@voila.fr

17 commentaires:

  1. Netflix se moque royalement des séries françaises qui sont, en très grande majorité, de très très mauvais qualité.

    En faisant produire cette bouse par un ami du pouvoir, ils s'assure que les incultes du ministères de la culture ne les ferons pas trop chier.

    A noter que le ministère à tellement été nul, qu'effectivement Netflix est allé s'installer au Pays-Bas, ou au Luxembourg, je ne sais plus (je ne crois pas que ce soit la Belgique... je ne sais plus).

    L’État s'occupant de la culture, c'est toujours comme ça que font les régimes totalitaires...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Skandal: Une certitude, le siège de netflix ne sera pas en France. Marrant tout de même de voir comment l Etat si farouchement attaché à l exception culturelle française n a en rien essayer d empecher l arrivée de Netflix.

      Supprimer
    2. Le pire c'est qu'au final Netflix va proposer ses services en France s'en payer de taxes et d’impôts dans notre pays..

      Alors qu'il suffisait de faire quelques petites concession pour profiter de l'argent que Netflix va générer.

      Et l'exception culturelle française cela veut simplement dire que l'Etat "se charge" de la culture avec l'argent des contribuables mais sans lui demander son avis.

      Supprimer
  2. Tiens, quand tu dis "le bruit que cela aurait fait si on avait découvert qu'un ministre de droite (...)", cela me rappelle effectivement le vacarme assourdissant qu'avait provoqué l'utilisation par MAM d'un avion d'un industriel tunisien -pourtant proche du gouvernement idoine de l'époque, acoquiné avec l'internationale socialiste.

    Étonnant, non ? Non. Normal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West : je pensais effectivement à elle mais pas seulement, tu as eu aussi les supposés vols de Sarko avec l avion de Afflelou ou pire, l horreur suprême, Copé dans la piscine de Takiédine. Curieusement, le prêt d'avion à Hollande par son ami Augier ne gêna jamais personne

      Supprimer
  3. "concurrencer directement des machins comme Canal+" Là, je me réjouis car Canal plus se fout de la loi Chatel et traque les contrevenants à leurs diktats à eux. Il suffit de voir les nombreux résultats quand on tape sur "se désabonner de C+"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Orage: j'ose espérer que tu n s pas oublié que Canal + est en quelque sorte un autre bébé mitterrand, un peu façon SOS Racisme. perso, je ne regarde même plus Le Grand Journal, les officines de gauche m'insupportent

      Supprimer
  4. Les socialistes ça osent tout et c'est pour cela qu'ils sont socialistes mais c'est par de leur faute, ils atteints de toutes les phobies qui touchent à l'argent pour des gens qui n'aiment pas les riches, leur chef de file en tête. C'est grave docteur?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: ils osent tout, c'est même a cela qu on les reconnait... ça me rappelle quelque chose

      Supprimer
  5. J'adooooooore les séries françaises ce qui me permet d'écouter de la musique en dévorant un bon livre et d'éteindre la télé . Désabonner de toutes les chaines payantes j'ai retrouvé une certaine liberté de sortir , d'aller chez des amis et de me ballader .Je vais quand même prendre des renseignements sur Netflix , dans ma cambrousse l'info n'y est pas encore arrivée .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: les séries françaises ??? dans une période récente, je n ai pas le souvenir d'une qui m ait fait refuser une invitation à dîner !
      Netflix devrait ouvrir les abonnements dans les tous prochains jours pour je crois moins de 10 euros par mois.

      Supprimer
  6. on se souvient du tintouin fait autour des vacances de Sarkosy sur un yacht d'un capitaine d’industrie ! mais que dis-tu toi ? qu'il y a des bonnes et des mauvaises manières ? penses-tu, tiens, regarde les salopes femen, acquittées, alors que les gardes qui les ont sorties de l'église, dans leur plein droit, condamnés, ça , c'st de la justice !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: on se souvient de la petite semaine de Sarko sur le yacht d un de ses amis, Bolloré. On a déjà oublié, faute d'avoir trouvé cela scandaleux, les quelques jours de vacances passés par Hollande, en août dernier, dans la villa tropézienne de son ami milliardaire Pinault. ben ça alors !
      Pour les Femen, c'est proprement scandaleux, je me tate pour en faire un billet

      Supprimer
  7. Je dois avouer que le culot monstre de la Gauche peut m'abuser... Ce n'est plus du bon sens qu'il faut, c'est quasiment le doute professionnelle d'un enquêteur. Et ce Thévenoud qui veut se justifier en parlant de négligence alors que ses pairs PS du CJR ont mis en examen Lagarde pour le même motif !!!

    Pour Pellerin, on peut constater que si dans d'autres pays, les multi nationales ciblent les clients, en France, il suffit de s'adresser aux "serviteurs" de l'Etat (politiques, hts fonctionnaires, écoles ...)

    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amike: comme dit plus haut, les socialistes et les média serviles, ça ose tout c'est même a cela qu on les reconnait.
      Thévenoud, le,gars est politiquement mort, seul lui ne semble pas s en être aperçu.
      Les vacances de Pellerin auraient fait scandale en d autre temps pas si lointain, aujourd'hui, c'est normal.

      Supprimer
  8. MAM a été priée de démissionner car elle a emprunter le jet d'un homme d'Etat tunisien.
    La gauche à l'époque s'en est prie sans limite.
    J'attends de l'opposition actuelle de rappeler au gouvernement actuel le bon souvenir de MAM et de voir si elle va prendre des mesures du même niveau ...

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique