mercredi 3 avril 2013

J'assume: Jérôme Cahuzac est un paillasson.


Je lis ça et là qu'il ne faudrait pas enfoncer plus qu'il ne l'a fait lui même ce pauvre Cahuzac. " Il s'est pris les pieds dans le tapis, pas la peine de s'essuyer dessus. " écrivait l'extraordinaire Sarkofrance sur twitter ". La façon dont il se fait lyncher depuis hier soir me dégoute profondément. " proclame l'Amiral.

Et bien non, je ne suis pas de ces chiens dont parlait ce modèle de vertu qu'était Mitterrand, juste un citoyen français attaché à certaines valeurs que Cahuzac a bafoué en long, en large et en travers. On a appris hier, presque sans surprise, qu'il était détenteur d'un compte bancaire depuis plus de 20 ans. Cela signifie que depuis ses débuts en politique, Cahuzac fraudait, mentait et trompait tout son monde. Il fut élu député en 1997, maire de Villeneuve-sur-Lot en 2001. Il a cumulé tout ce qui pouvait être cumulable tant sur un plan électoral que sur un plan professionnel en étant à la fois consultant pour des laboratoires pharmaceutiques et conseiller d'un ministre de la santé. Il a abusé depuis plus de vingt ans de la confiance de ses concitoyens, de ses électeurs, de ses collègues politiques et pour parfaire le tout , du président de la République et du premier ministre. Il a sali plus encore une classe politique qui se serait bien passé de cette tache supplémentaire. Et sa carrière de menteur trouve ici son apogée: il fait exploser les désirs de respectabilité dont rêvait hollande pour sa république exemplaire. Cahuzac a commis le plus grand des outrages: insulter la République.

Donc oui, je l'affirme, Cahuzac est une ordure. Est-il le seul ? Sans doute pas mais il a eu, pour lui le tort, pour nous la satisfaction, de se faire prendre la main dans le pot de confiture. Cahuzac a commis deux fautes. Son compte bancaire planquée n'est en fin de compte qu'une broutille, hélas, nous en avons vu d'autres. La deuxième est bien pire: il a menti, sans vergogne, mais avec quelques remords que seule l’imminence de la révélation semblent avoir suscité, à tout le monde et à tous ceux - sont-ils nombreux ? - qui essayaient encore de se convaincre que non, " ils " ne sont pas tous pourris.

Alors oui, que l'on me donne du cahuzac pour que je puisse m'essuyer les pieds dessus et que l'on jette aux oubliettes, et je l'espère en prison, ce paillasson devenu malodorant. Et si d'aventure, on peut en douter, cette histoire aussi malheureuse que scandaleuse pouvait servir d'exemple et permettre un sursaut d'honnêteté et une profonde remise en cause au sein de la classe politique, alors oui, nous pourrions rendre hommage, non sans cynisme assumé, à Jérôme Cahuzac.

Vient maintenant le temps de se poser les questions sur le comportement de hollande et Ayrault dans cette affaire: ils ne pouvaient pas ne pas savoir, pire, ils ont été victime d'un abus de faiblesse en faisant confiance, de manière continue et contre toute évidence, à la parole de Cahuzac. Et ce n'est pas de faiblesse à la tête de l'Etat dont nous avons besoin.

On n'a pas fini, n'en déplaise à Sarkofrance et à l'Amiral, de s'essuyer les pieds.

Folie passagère 1648.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

28 commentaires:

  1. Plus j'y réfléchis, mon cher Corto, et plus je me dis : "Ils ne s'en sortiront pas !"
    Ils voudraient créer un "cordon sanitaire" entre Hollande et Cahuzac.
    Mais ça ne marchera pas, car trop de monde était au courant, et les langues commencent à se délier.
    Déjà on entend dire que Pierre Moscovici s'est rendu coupable d'entrave à la manifestation de la vérité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh si, Marianne !
      Ils s'en sortiront. Les salopards s'en sortent toujours. Hélas !!!

      Supprimer
  2. @marianne: et ce même Moscovici dire " qu'il a péché par excès de confiance "... on rêve!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. avant même d'envoyer leur demande, moscovici et ses services ne pouvaient pas ne pas savoir que la convention passée avec la Suisse apporterait une réponse forcément négative.
      ça s'appelle noyerle poisson/temporiser/ecran de fumée/entrave.

      Supprimer
  3. Être profondément dégouté par le lynchage de Cahuzac ne signifie pas acquitter ou cautionner le bonhomme (encore moins ses fraudes et mensonges). Je n'ai jamais aimé les curées. Ni les lapins myxomateux auxquels on fait le coup (cou ?) (du lapin, œuf corse)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: je n aime pas les curées non plus mais faut pas déconner tout de même, le cas cahuzac dépasse largement le cadre de la fraude et blanchiment.

      Supprimer
    2. il a fraudé, il a menti les yeux dans les yeux et surtout il a accepté un ministère en promettant la tolérance zéro pour toutes sortes de dérives
      ah ah ! j'arrive encore à rire tellement c'est ridicule!!!

      Supprimer
    3. @jacqueline: il y a d abord, la stupéfaction, on a tellement de mal a y croire. Puis le rire. c'est si comique de la part de donneurs de leçons. La colère, ensuite. Viendra le temps des explications u il faudra bien fournir et là, on risque de nettement moins rigoler.

      Supprimer
  4. Quand des gens qui font la morale à la terre entière se font prendre la main dans le sac, j'avoue que ça a un petit côté jubilatoire...
    Qu'un socialiste, champion de la redistribution et des taxes à gogo, trouve que ça fait beaucoup et cachent une partie de ses revenus, je trouve ça assez cocasse...
    Là où je suis vraiment écoeurée, c'est quand il ment "la main sur le coeur" à l'assemblée nationale, éclaboussant ainsi toute la représentation et tuant le peu de confiance des Français dans leurs politiques.
    Quant à son "patron", j'ai du mal à croire qu'il ne savait rien...soit il savait, n'a rien dit et s'est donc fait le complice d'une fraude, soit il ne savait pas et c'est une corde de plus à l'arc de son incompétence...dans les 2 cas, ce n'est pas comme ça que la confiance reviendra...
    Quant au lynchage dont il est l'objet, je ne vais le plaindre, ni en rajouter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: le lynchage, le lynchage, oh , hé, il le merite tout de même un petit peu, et ses patrons avec , non ?
      Il a menti a tout le monde depuis 20 ans.
      Et Hollande Ayrault et Moscovici ne pouvaient pas ne pas savoir, depuis au moins le 15 décembre. ils ont soit ignoré, soit péché par excès de confiance soit par... c'est encore plus cocasse et plus dramatique, fait preuve de faiblesse.

      Cette histoire ne fait que commencer. L'allocution de hollande ce midi, du vent,encore!

      Supprimer
    2. @ Corto
      "le lynchage, oh , hé, il le merite tout de même un petit peu, et ses patrons avec"

      Moi, je dirais : et ses patrons plus encore.
      Après tout, ce sont eux les responsables du haut de la pyramide. Et je suis convaincue qu'ils savaient tout et depuis longtemps. Après tout, ils jouent non seulement dans la même cour, mais dans la même catégorie.
      Sauf que les plus gros sont souvent les plus malins. :-)

      Supprimer
  5. évidement si seulement cela pouvait servir à la moralisation du système ce serait un bien pour un mal, mais comment y croire ? plus de possibilités d'élections à vie, devrait être évident pour tous les délits et même rétroactif pour faire le ménage pour de vrai, mais aussi interdiction aux fonctionnaires de se présenter où ils démissionnent ce qui éviterai aussi les collusions avec les ministères, déclaration du patrimoine avec un vrai contrôle et non pas, comme actuellement une déclaration sur l'honneur,pas de cumul des mandats et on pourrait en trouver d'autres mais ils n'auront pas le courage ni à droite ni à gauche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: comment y croire... c'est à hollande en tant que président de nous donner l envie d y croire en prenant les bonnes décisions. Son intervention de ce midi me conforte dans l idée qu on en prend pas le chemin mais qu en plus il n a pas pigé la gravité de la situation

      Supprimer
  6. le plus gentil dans cette histoire est Eric Woerth, accusé, verbalement "lapidé" et il ne répond pas.... faut être très fort pour se dominer à ce point là.... en tout cas j'en ai profité pour retrouver de belles photos et je ne suis pas mécontent de mon post !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Francis: quelles photos ?

      Supprimer
    2. @ Francis

      Oui. Il est mentalement très fort.
      Même si j'ai eu très peur pour lui.
      Car il a tout subi : la cristallisation des haines, des accusations ; les attaques merdiatiques, etc.
      Et il a payé pour des pratiques effectuées dans le cadre de ses fonctions et qui, à l'époque des faits, n'étaient pas condamnables. Sauf moralement. :-)
      Et pour lesquelles aucun gauchiasse n'a été condamné. Même si, comme toujours, ils avaient fait très fort dans CE domaine. Le seul où ils soient très compétents. :-) ou :-( Au choix !

      Supprimer
    3. @CORTO : ben sur mon blog....

      Supprimer
  7. que cahuzac soit un voleur et un menteur, a priori il n est pas le seul dans la classe politique de pseudo droite comme de gauche. son crime : ne pas declarer une partie de ses revenus aux impots et soutenir que l accusation contre lui est fausse. bon, que celui qui n a pas truande les impots lui jette la premiere pierre. ils ne seront pas nombreux. hollande et ayrault etaient au courant, mediapart a eu vent de la chose par un fonctionnaire des impots qui enquete et un juge a averti des decembre que cahuzac etait un menteur. le pire c est de voir harlem desir (comdamne) ayrault (condamne) venir a la tele faire leur vierge effarouche. un peu de dignite que diable.
    pendant ce temps, sylvie andrieux depute ps est au tribunal pour detournement de fonds public (740 000€) et guerini egalement ps etait entendu hier par les gendarmes suite a sa mise en examen pour le meme motif.
    est ce que voler l argent des contribuables n est pas plus grave que de ne pas declarer tous ces revenus?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @kelevra: oui la liste des menteurs et fraudeurs est longue parmi les politiques. la différence avec Cahuzac, et c'est cela qui la rend extraordinaire, c'est qu il a menti à l ensemble des parlementaires, à l assemblée aggravant par là même sa faute. Une quasi première dès lors qu il a avoué.

      Les politiques sont redevables de par leur statut à une exemplarité sans faille. Quelque soit la faute commise, ils doivent rendre des comptes avec peut etre plus de sévérité que le pekin moyen.

      Supprimer
    2. @ Corto
      Ils sont redevables, oui. Mais combien sont-ils à en avoir conscience ? Sans parler de le faire...

      Selon moi, certes Cahuzac est une ordure, certes il a accumulé nombre de malversations, certes il a brillamment menti "les yeux dans les yeux" (au point que j'avais fini par avoir un doute ; pas grâce à lui, mais à cause de Merdiapart), certes il nous a dupés et trahis pendant 20 ans (et avec quelle ardeur !), nous et nos représentants officiels (même si pas choisis), MAIS je pense qu'il est très loin d'être le seul, et surtout le pire.

      Il est seulement le plus maladroit.

      Se faire pincer pour 600 000€ (pour moi, c'est énorme, mais pour eux... ; une miette à côté de Tonton, Flamby et autres...), avoir un compte de blanchiment si proche et si visible, etc. Pas bien malin tout ça.

      Mon verdict :
      1. La curée ne sert à rien qu'à humilier, et, éventuellement, pousser au suicide (réel ou "arrangé", comme en Mitterrandie). Or, même si son comportement est révoltant, il y a eu des crimes bien pires.
      2. Le condamner aussi sévèrement que prévu (voire plus en raison des circonstances aggravantes).
      3. L'interdire à vie de toute fonction politique et administrative.
      4. Lui réserver un sombre coin d'oubli. Y compris merdiatique.
      5. Se décider ENFIN à faire un grand ménage dans tout ce "beau" monde. Y compris à droite, même s'il vaut mieux commencer par la gauche. D'une part parce que, "présentement", ils nuisent considérablement à notre nation et qu'ils sont aux manettes (qu'ils manœuvrent comme des fous qu'ils sont), d'autre part parce que, de tous temps et de notoriété publique, c'est là que se trouve le plus grand vivier de tous ces malfrats.
      6. Cesser de harceler et calomnier un très grand Homme d'Etat au seul motif que la quasi-totalité des magistrats (et notamment un pas Gentil du tout) tient à accompagner, dans sa haine et son démoniaque anti-Sarkozysme, son grand protecteur, j'ai nommé Félon Hollandien 1er.

      Hou !!! Ça fait du bien de se défouler un peu... :-)

      Supprimer
    3. @Franzi: t a raison de te défouler, faut pas se priver on se sent mieux après. mais si tu veux mon avis , on est très loin de tout savoir de cette affaire Cahuzac qui ne fait que commencer... 600 000 euros dis-tu, vois le billet de Froufrou des feuilles dans la colonne de droite, vois l'article que j ai mis en lien dans mon billet suivant sur " exemplaire avez vous dit " ou en suivant ce lien:

      http://www.slate.fr/france/70249/euro-rscg-cahuzac-dsk

      mezavi à moins de parvenir a tout étouffer, la curée ne fait que commencer

      Supprimer
    4. @Franzi: tiens, ça c'est le cadeau bonus:

      http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/04/03/les-liens-inavouables-de-cahuzac-avec-les-gudards-de-marine-le-pen_3153182_823448.html

      Supprimer
    5. Oh la la ! Corto ! Mais vous allez m'épuiser avec toutes ces lectures ! :-)

      Peut-être n'ai-je pas été très claire :
      * Je suis bien convaincue que, sur Cahuzac, on est très loin de tout savoir. Et qu'il nous réserve probablement encore bien des surprises. Pour l'instant, nous ne tenons que le début du fil de la pelote. Reste à la dévider ! :-)
      * Mon propos était de dire qu'il n'est qu'un arbre qui cache la forêt. Mon intime conviction est qu'il n'est qu'un gamin à côté de ses cons-fraternels. Même si ça ne l'excuse en rien, et ne diminue pas le moins du monde la gravité de ses actes. Et de ses mensonges. D'Etat et à l'Etat ; donc à nous, via nos représentants officiels, à défaut d'être acceptables... Pour la majorité d'entre eux.

      OUPS ! Avec tout ça, je me rends compte que je n'ai pas suivi tous vos conseils : je ne suis pas encore allée chez Io Froufrou et n'ai pas lu votre billet suivant.
      Je répare ça tout de suite. :o)

      Supprimer
  8. En ce qui me concerne je trouve assez naturel que nous soyons outrés que nous ayons envie de cracher notre mépris à la face de ce type en ces temps de crise!!! Après tout il faisait partie de ce gouvernement qui fait la chasse aux riches, qui augmente les impots, qui réduit le pouvoir d'achat etc etc.... C'est un peu normal... et le plus drôle dans cette histoire c'est de voir que les riches se cachent aussi au gouvernement....

    Mais je trouve vraiment affligeant la manière dont il est traité dans son propre camp! Personne pour le "soutenir", personne pour avoir un discours un peu plus arrondi ... Ils le lynchent sans aucun scrupule (et parmi les lyncheurs il y en a qui sont bien mal placés pour parler...).

    Une chose qui est claire c'est qu'à gauche quand il y en a un qui "se fait prendre" (pas vu pas pris) il se fait descendre par ses "amis"... Alors, s'il tient le coup et qu'il arrive à "survivre" à tout ça il va pouvoir faire le ménage dans ses contacts...

    Vous je sais pas mais moi si j'ai un ami qui fait une grosse connerie (y'a quand même pas mort d'homme), je le lui dirais, mais je serais quand même là pour le soutenir... je le laisserai pas crever tout seul la gueule ouverte... Enfin, bon, c'est juste ma conception de l'amitié... mais c'est bien connu en politique il n'y a aucun ami... Et encore moins de gens en qui avoir confiance...

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Titi: je te suis sur toute la ligne mais, vois un peu les deux liens que j ai mis à Franzi ci dessus, une fois lu, je pense que tu vas mieux comprendre pourquoi Cahuzac est tellement lynché. Visiblement, on en est qu au début du scandale. Et croisons les doigts, pour l instant, et pour l instant seulement, il n y a pas eu mort d'homme.

      Supprimer
    2. J'ai lu l'article et je t'ai répondu sur l'autre billet.... C'est vraiment une bombe à retardement et on dirait que pas mal de gens vont sauter avec .... Et comme tu le dis.... "pour l'instant"....

      Titi

      Supprimer
    3. @ Titi
      Je partage votre vision de l'amitié. Et ça vaut aussi pour la responsabilité parentale...
      Toutes proportions gardées, si nos enfants font une c**nerie, il est normal de les punir. Pour autant, nous ne les aimons pas moins et ne cessons pas de les guider sur le dur chemin de la vie.

      Ici, rien de tel. S'ils s'acharnent autant, c'est parce qu'ils croient et/ou espèrent qu'ainsi, on les oubliera et qu'ils n'auront pas de comptes à rendre. A leur tour. Mais que nenni ! Nous veillons. Et nous avons des billes ; en quantité et en qualité. Nous ne nous appelons pas "Gentil" pour mettre en examen sans motif valable. ;-)

      L'autre billet, je ne l'ai pas encore lu. :-( J'y file. :-)

      Supprimer
  9. j'apporterai une petite précision, le site WEB en .com utilisé dans l'article est un fake, l'original en .fr est encore plus intéressant...

    ils tremblent, et ça pète de partout !

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP