vendredi 12 avril 2013

Pour Vincent Peillon, l'excellence n'est pas de mise en Socialie


On reproche à hollande et sa clique de ne pas avoir de cap, d'orientation, de ne pas avoir, pour le pays, de politique cohérente. Et bien, je ne suis pas d'accord. Notre équipe dirigeante a bien un cap: Détruire, déconstruire, abroger, réformer, passer à la trappe, bref, supprimer tout ce qui a été fait sous la présidence de Sarkozy. Les exemples sont si nombreux qu'il n'est point besoin de faire une étude sur le sujet.

Le dernier en date est la suppression des internats d'excellence. Correction, la fin programmée par le commissaire Peillon, des internats d'excellence pour les transformer en " excellents internats ".

Rendez-vous compte, on sélectionnait des élèves en perdition, mais à potentiel, dans les cités. Avec l'accord de parents, bien souvent issus de la diversité, mais moins cons que les autres, on prenait le lundi leurs gamins, on les mettait pendant la semaine dans un établissement scolaire dévoué aux causes perdues et on les  renvoyait passer le week-end chez eux, en famille. Et les résultats sont là, les élèves sont plutôt motivés et globalement progressent bien plus que ceux qui restent à végéter dans les établissements de quartiers dits sensibles.

On nous dit que cette fin programmée, dont l'annonce tombe comme un cheveu sur la soupe, est liée aux coûts trop élevés de l'expérience. Ne serait-ce pas plutôt parce que cette sorte d'élitisme n'a pas l'heur de plaire aux tenants de l'égalitarisme forcené ? Ne serait-ce pas plutôt parce que Peillon n'aime pas le principe de sélectivité: prendre les gamins à potentiel pour les tirer vers le haut et laisser les autres au système classique ? Avec ces internats, point de ce " mélange social " si cher à nos esprits gauchiards ? Dieu qu'ils sont cons !

Peillon nous dit qu'il veut à terme d'excellents internats plutôt que des internats d'excellence; ne peut-il lui venir à l'esprit qu'il vaudrait mieux n'avoir comme perspective que des internats d'excellence ? Des internats où les valeurs de réussite et de mérite seraient les pierres angulaires de l'enseignement dispensé ?

Au lieu de cela, toujours la même rengaine, l'égalitarisme au détriment de la chance donnée, le nivèlement par le bas en lieu et place de l'excellence.

" Si tout, ici-bas était excellent, il n'y aurait rien d'excellent " ( Denis Diderot ).

Folie passagère 1662.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

25 commentaires:

  1. D'après le Parisien ( http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/sourdun-l-internat-d-excellence-juge-trop-couteux-11-04-2013-2718173.php ), 4173 élèves bénéficient à ce jour de cette chance, à raison de 2000 euros par élève, soient environ 8,5 millions d'euros annuels. Résultat: Quelques milliers de gosses sortis du bourbier des établissements de "quartiers sensibles", à qui la République aurait sauvé la mise. Beau geste humain et bon placement. Tout bénéf.

    Maintenant, compte tenu de ce que coûte, par élève, l'application à marche forcée de la réforme des rythmes scolaires: entre 80 et 120 euros par enfant, et surtout du bénéfice qu'il y aura à en retirer, je m'interroge sur le niveau de calcul de notre ministre de l'éducation nationale. Car il y aurait à peu près trois millions d'élèves concernés...

    La gauche est obsédée par cette idée absurde de "mixité sociale". Au nom de cette utopie ravageuse, qui ne repose sur rien (car la mixité urbaine n'existe pas), on condamne des enfants pas plus bêtes que d'autres à stagner lamentablement dans des établissements poubelles. C'est d'autant plus honteux que rien, absolument rien n'est fait pour changer quoi que ce soit au niveau indigne de ces établissements.
    Alors on aboutit à une ségrégation sociale: les parents qui peuvent sauvent la peau de leur progéniture. Les autres non. Bravo l'égalité des chances!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Io: c'est la que c'est drôle, façon de parler, au nom soi disant des couts mais surtout d'égalitarisme, on va supprimer ces internats et l on renforcera l 'inégalité car ceux qui auront les moyens enverront leurs gosses ds les bons établissements ( privés ) ou leur colleront des cours particuliers.
      Ségrégation sociale ! comme tu le dis si bien !

      Supprimer
  2. on ne peu pas manœuvrer des gens éduqués donc, il faut supprimer ces dangereux nids de cerveaux qui pourraient réfléchir ! à bas l'élitisme vive la médiocrité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: Ils commencent franchement à nous les buriner grave ces socialos. A oroire qu ils n arrivent même pas a analyser la chute de popularité de l'exécutif ! et l on va devoir attendre encore 4 ans ?

      Supprimer
  3. Réponses
    1. @mat: fous ? Non, idéologues ! C'est caïman la même chose.

      Supprimer
  4. C'est Boutfil qui a raison, mon cher Corto, comment manipuler des citoyens éduqués à réfléchir ?
    Le signal donné par cette suppression des internats d'excellence dont profitaient des jeunes de banlieues est catastrophique pour un gouvernement qui prétend toujours être socialiste.
    C'était donc Sarkozy qui voulait donner leur chance aux jeunes des quartiers, et c'est encore lui qui voulait qu'ils puissent intégrer les grandes écoles ?
    Il était urgent d'arrêter ça, au nom des sacro-saintes économies qu'on n'accepte de faire nulle part, mais là, ça valait le coup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: bien sur que Boutfil a raison ! donner un coup de pouce à la chance, aider quelques uns a s'en sortir a défaut de le faire pour tous ? M'enfin, marianne et Boutfil, nous sommes en Socialie: Egalitarisme, tous au même niveau, que l on puisse malaxer et former à souhait les enfants

      Supprimer
    2. Egalitarisme (= exact contraire de l'égalité) à tout va.
      Prioritairement à l'encontre de tout ce qui peur permettre de réfléchir, donc, éventuellement , de s'opposer.
      S'opposer ? Terme honni en Socialie. Egalisation totale par le plus bas possible. Et attention aux têtes qui dépassent !...

      Au programme du Sinistre de l'EN :
      1. Déstructuration de la personnalité => en 2 cycles : mariage homo (dont adoption, PMA et GPA) + application de la théorie des genres. Abandonnée(ou en voie d'abandon) ailleurs !!! => quelques siècles de retard pour les gauchiasses. :o(
      2. Lavage de cerveau, modèle 5XL.
      3. Formatage par le vide.
      4.Transfusions intenses du pragmatisme crétinisant.
      5. Diplôme de fin d'études = ITRO (Incapacité Totale à Réfléchir et s'Opposer).
      Pratique. Non ?

      Il devient urgent, et plus qu'urgent, de rechercher les guillotines rescapées. ;-)

      Supprimer
    3. "4.Transfusions intenses du pragmatisme crétinisant." OOOOHHHHH !!!!!

      LIRE :
      4.Transfusions intenses du DOGMATISME crétinisant.

      Toutes mes excuses pour cette abominable coquille (j'ai honte !...)

      Supprimer
  5. Mais enfin, Corto, vous n'y songez pas, faire l'expérience de l'excellence en socialie !
    Si l'EN ne peut remplir ce rôle pour tous, ce sera pour personne... sauf pour ceux qui en auront les moyens...
    Je comprends tout à fait que ces internats froissent nos égalitaristes forcenés.
    Il vaut mieux que la société traine une multitude d'élèves sachant à peine lire, qui couteront une fortune tout au long de leur vie, plutôt que d'investir dans des programmes tirant vers le haut. Leur calculette comme leur cerveau est à courte vue.
    Ceci dit, si l'EN n'en était pas arrivée à l'état lamentable où elle se trouve, on n'aurait aucun besoin de ces exceptions prônant l'excellence. L'école permettant de s'élever au-dessus de son milieu d'origine est bien morte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: " Si l'EN ne peut remplir ce rôle pour tous, ce sera pour personne... sauf pour ceux qui en auront les moyens... " Tout est dit !

      Supprimer
    2. @ Corto et Nana
      Pour illustrer ça, je ne résiste pas à la tentation de recopier ce lien très édifiant, déjà publié dans un commentaire d'hier :
      http://www.youtube.com/watch?v=JYePIuM275Y&feature=player_embedded

      @ Cadeau : merci beaucoup. :-)))

      Supprimer
    3. Mais de rien Franzi, je le considère comme un bijou ce lien! C'est important le partage des richesses. Heureux qu'il vous ait plu. Si j'étais millionnaire, par tous les moyens je chercherai à l'intégrer dans une pub et j'achèterai de l'espace sur France 2 pour qu'elle passe avant le JT.

      Supprimer
    4. D'ailleurs l'idéologie socialiste chez l'individu trouve souvent sa source dans la psychiatrie, dans un événement marquant, qui sera le point de départ de toute la construction mentale. Hollande avec son père, Taubira avec l'esclavage...

      Supprimer
  6. C'est quand même un parti de merde.
    Les mecs refusent de réinstaurer l'autorité des profs et se plaignent ensuite qu'il n'y ait pas de mixité.
    Ils disent que le niveau baisse tout en donnant le droit aux enfants racailles de perturber les cours. Pire, d'agresser les adultes.
    Les parents votent à gauche, veulent la mixité, mais préfèrent placer leurs enfants dans des bons lycées.
    Et les exemples illustrant leur schyzophrénie sont nombreux. En politique la schyzophrénie est une catastrophe. J'en veux pour preuve l'horrible réalité dans laquelle de nombreux Français sont plongés.

    Ordo ab chao

    Il n'est pas si éloigné le jour où on dira de la France qu'elle est un pays oriental.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre : schizophrénie, ça me va bien pour ce qui concerne nos dirigeants avec une bonne dose d 'aveuglement et de sectarisme

      Supprimer
  7. Voila encore une atteinte grave à la création de liberté.. L'excellence rend l'homme bien plus libre et responsable..mais le socialisme qui pousse le bouchon jusqu'à vouloir supprimer le genre masculin et féminin préfère isoler l'individu de tout vrais repères pouvant le rendre indépendant..

    les dictatures font ainsi .. on dérécèbre, on rend dépendant et on inculque au cotoyen ce qui est bon pour lui... de nombreux signes actuels vont dans ce sens

    les internats d'excellence c'est tout le contraire ...

    les hommes au pouvoir actuellement sont très dangereux !

    Revolution !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: Révolution... ? Pour l avoir maintes fois écrit depuis quelque mois, je crois que nous n en somme pas loin. Sous quelle forme, je ne sais, mais ça va pêter !

      Supprimer
  8. Le nivellement par le bas comme tu le dis si bien ...
    le culte de la médiocrité sous prétexte d'économie...
    Vont-ils arrêter un jour de détruire les bonnes initiatives qui fonctionnent ? Y EN A MARRE de ce p...in de changement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jacqueline: culte de la médiocrité, non, en Socialie, cela s appelle EGALITE !

      Supprimer
  9. 100 % d'accord avec vous. Voilà mon commentaire d'hier au soir sur le sujet (en 2ème page de mon site) :

    "En réalité, ces internats mis en place par le gouvernement précédent ont leurs détracteurs mais aussi leurs défenseurs. Il semble que le recul n'est pas suffisant pour juger réellement de leur efficacité. Une étude récente et sérieuse relate les bienfaits importants du changement d'école à partir de la 2ème année ; La 1ère année étant surtout celle au cours de laquelle les élèves concernés s'adaptent à un changement d'environnement et de système d'enseignement.

    Quoiqu'il en soit, il est sûr que le mot "excellence" rapporté à la personne, n'a pû que heurter les oreilles sensibles du sinistre de l'enseignement qui prône le "tous pareils" dans la médiocrité."

    Et puis, comme vous le dites si bien, comme ce sont les autres, ceux d'avant, qui avaient mis cela en place, c'est forcément à jeter."

    RépondreSupprimer
  10. L'excellence est un gros mot en Socialie, tout comme le travail, le mérite, l'entrepreneuriat, l'effort... et je pourrais en rajouter encore des lignes....
    Alors, pourquoi s'arrêter en si bon chemin.... la destruction des valeurs c'est tellement fun, drole, moderne et dans le vent!!!

    Titi

    RépondreSupprimer
  11. Avis ! Rassurez vous, j ai lu tous vos commentaires mais trop ulcéré pour y répondre !

    RépondreSupprimer
  12. @ Corto

    Je compatis de tout mon cœur.
    Un p'tit coup de rouge (ou de rose) ou un p'tit coup de rire ?

    http://www.youtube.com/watch?v=znxkZOxxIiA

    Les votes sont ouvert. Moi, j'ai déjà choisi... :o)))

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique