lundi 29 avril 2013

Ce mur des cons qui dérange la gauche


Non mais qu'est-ce qu'on se marre avec nos socialistes et blogueurs de gouvernement. C'est plus fort qu'eux: ils ont toujours raison, ils savent tout sur tout, ils sont la vérité. Ils savent. Rien ne les effraie, encore moins leurs contradictions.

Tenez, prenons cette affaire du " mur des cons ", et bien à les lire et les écouter, cela n'a rien de dramatique, c'est juste un truc de potaches dans un lieu privé. Et le journaliste qui a filmé et dévoilé le truc est un salaud, un vendu qui n'a pas respecté la " déontologie " de la profession; à supposer qu'il y ait une quelconque déontologie chez les journalistes. Il n'avait qu'à se taire et ne rien dire. Ben voyons ! Un journaliste trouve une info croustillante - et le scandale qui s'en suit prouve la crousticité de l'info - et il devrait sagement la mettre dans sa poche avec des tonnes de déontologie dessus ? Et bien non seulement, il ne l'a pas caché mais il a eu raison de dévoiler le truc, ne serait-ce que pour faire comprendre aux Français à qui nous avions à faire avec 30% de la magistrature. Mal lui en a pris, il est maintenant pourchassé par tous les gauchistes de la terre, y compris par ses collègues de FR3 et ses pairs du SNJ; les mêmes qui crient, quand cela les arrange, aux atteintes à la liberté de la presse ! 

Mais quand les bons journalistes, entendez ceux qui sont de gauche et détiennent la vérité, utilisent l'infiltration, les écoutes téléphoniques, les enregistrements audio ou vidéo pris à l'insu des personnes, j'en passe et des meilleures, là, pas de problèmes, c'est normal ! Mais de qui se moque-t-on ?

De tous temps, les journalistes ont utilisé tous les moyens disponibles, légaux, pas légaux, moraux ou immoraux  pour pécho l'info. Choper l'info et la diffuser, telle est leur mission; à tout prix. Et ils viennent, ces gauchistes de salon, nous faire la morale parce qu'un journaliste a fait son boulot ?

Mais revenons à notre mur des cons.

Est-ce de l'information que de savoir qu'un syndicat hébergé dans les locaux de la Chancellerie, ouvertement de gauche, et représentant 30% de la magistrature s'amuse à dresser un mur sur lequel sont pointées, caricaturées injuriées et moquées diverses personnalités, globalement de droite ? Avons-nous le droit de savoir et est-ce de l'information que de révéler que des magistrats s'amusent à se foutre de la gueule du père d'une jeune fille violée et assassinée ? Assurément oui !

Qui peut prétendre du contraire ? Personne.

Même ce qui nous sert de ministre de la Justice ( celle que tous ces gauchistes sus-cités saluaient il y  a peu pour son combat pour l'égalité ) a jugé l'information suffisamment "grave", le fait "consternant" et l'existence d'un "possible manquement aux règles de déontologie" de la magistrature pour saisir le Conseil Supérieur de la Magistrature. C'est dire si l'info méritait d'être dévoilée.

Non décidément, rien n'arrête nos auto-proclamés parangons de vertu, même pas le ridicule.

Tenez, rappelons l'un des principes, issu de la Constitution, qui régit la magistrature: " Toute délibération politique est interdite au corps judiciaire. Toute manifestation d'hostilité au principe ou à la forme du gouvernement de la République est interdite aux magistrats, de même que toute démonstration de nature politique incompatible avec la réserve que leur imposent leurs fonctions "

Cette affaire méritait d'être dévoilée ne serait-ce par qu'il est légitime que les Français sachent par qui, un jour, ils seront peut-être jugés.

Cette histoire de mur des cons, à gauche, c'est un peu: " Cachons cette merde que nous ne saurions voir ! ".

Folie passagère 1686.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

44 commentaires:

  1. C'est le cercle des justiciers disparus..
    En attendant, Valls a lancé une énième campagne contre la police, à savoir que tout le monde peut aller dénoncer la police sur internet, à la police des polices. Comme si le problème en France était la police et non la justice.
    C'est honteux, la magistrature déconne grave, et le gouvernement s'en prend à la police.
    Tristesse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: que la magistrature déconne n'est en soi pas nouveau, mais au moins maintenant, on le sait de manière formelle

      Supprimer
  2. On peut ajouter, mon cher Corto, que le SM qui trouve si choquante l'utilisation d'un enregistrement volé pour dévoiler ce mur au public, trouve tout à fait "normal" que le juge utilise un enregistrement volé pour incriminer Sarkozy dans l'affaire Bettencourt.
    Bizarre non, ce deux poids, deux mesures ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: bizarre,m'enfin bien sur que non. suivez donc le lien sur le mot " blogueurs " en début de billet...

      Supprimer
    2. @ Corto

      Je ne comprends pas pourquoi vous persévérez à aller vous faire du mal en continuant à visiter ce blog d'une puanteur de gauchiasse putride et fétide.

      Pardonnez ce langage qui m'est inhabituel, mais là, vraiment, il n'y a pas d'autres mots possibles.
      Quant à FalconHIll, qui pourrait avoir des idées intéressantes, il aime bien trop s'auto-flageller en s'interdisant toute critique, sous prétexte qu'il condamnait les critiques infondées des gauchiasses.
      Mais il faut comparer ce qui est comparable et oser dire ce qui est juste et vrai.

      Et maintenant, ma réputation est foutue. :-(
      Moi qui était renommée pour ma patience, ma compréhension, mon empathie et ma tolérance, je suis en train de me rendre compte que, en un an seulement, mes 6 décennies précédentes ont été bien amochées. Et surtout depuis cette loi moralement génocidaire... :o(
      Si nous vivions en Egypte antique, je pourrais me comparer à Bastet. ;o)
      Déesse-chatte, douce et protectrice mais qui pouvait, en un tourne-main, se transformer en lionne vengeresse pour protéger son peuple des agresseurs (notamment les Hittites).
      Il faudrait qu'il se calme l’anormal-ment Normal. Sinon, je crois que je vais exploser. Et ça va faire du sale partout !

      Supprimer
    3. @Franzi: je ne persévère pas, j y vais de temps en temps lorsqu on parle de moi ou simplement pour vooir comment ils pensent, c'est important de savoir ce ques gens pensent et jusqu ou ils sont capables d aller.

      Supprimer
    4. @ Corto

      Bien sûr que vous avez raison mon cher Corto.
      En fait, ce matin, je voulais remodeler mon commentaire. Mais, puisque vous m'avez répondu, je le laisse en l'état.

      Bien que l'avancée en âge devrait me calmer, c'est exactement l'inverse qui se produit : je découvre avec étonnement et inquiétude que ce Nullard réussit régulièrement à me faire sortir de mes gonds et que je deviens capable d'une révolte et même, pire, d'une agressivité, dont je me serais crue, jusqu'à présent, complètement incapable. :(
      Il m'a probablement fait dépasser mon seuil de tolérance et il serait certainement raisonnable que j'envisage une période d’abstinence d'infos associée à une (très) longue cure de sommeil. ;)
      Sinon, je crois que je vais finir par disjoncter sérieux...

      Mais serez-vous assez aimable et attentionné :-) pour me réveiller lorsque ce cauchemar sera terminé ?
      A condition qu'il se termine un jour...

      Supprimer
    5. @Franzi: je crians que mon billet de ce matin acrroit ( ? ) ce cauchemar :)

      et toujours rester zen même si je comprends parfaitement que ce nullard puisse insupporter

      Supprimer
  3. De : SCHMITT Philippe [mailto:schmitt.ph@wanadoo.fr] Envoyé : mercredi 24 avril 2013 21:22 À : Famille Objet : Mur des "cons"
    Parent de victime, c'est avec stupeur et un profond dégout que j'ai constaté la présence de ma photo sur le « mur des cons » du Syndicat de la Magistrature, proche du pouvoir.
    Même si j'ai - et je ne le regrette pas - critiqué les libérations irresponsables de violeurs récidivistes, le laxisme de certains juges d'application des peines, j'estime totalement indécent d'être traité ainsi par ces « magistrats », eu égard à notre histoire familiale.
    Mon seul tort, je l'avoue, est de ne pas me résigner à ce que d'autres enfants subissent le martyre d'Anne - Lorraine !
    A travers cet acte, c'est la mémoire de notre fille qu'on insulte, ce sont aussi toutes les familles de victimes qui peuvent ainsi constater le mépris et la haine que ce syndicat de magistrats éprouve à leur égard.
    Sur ce mur, il n'y a pas de photos de criminels, de violeurs ou de pervers mais il y a les photos de plusieurs pères de victimes. Quelle attitude indigne !
    Dès ce soir, j'ai chargé notre avocat, maître DRYE du barreau de Senlis, d'étudier les suites judiciaires à donner à cette lamentable affaire.
    Quand on sait que les membres de ce syndicat « peuplent » le cabinet du Garde des Sceaux, il y a de quoi s'inquiéter !
    Philippe SCHMITT
    Père d'Anne - Lorraine
    Assassinée le 25 novembre 2007 par un récidiviste



    n'y a t il pas lieu de se révolter "grave"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: c'est bien à Schmitt que je faisais référence dans mon billet qd je parle de père de famille dont la fille a été violée et assassinée.
      Ceci dit ds ce billet c'est surtout le ridicule des gauchistes que je condamne, ces gauchistes qui ne trouvent ds ce mur rien de bien critiquable, évoquant comme excuse, le "lieu privé " ds lequel ce mur fut dressé. Il aurait été détruit depuis.
      Ces gauchistes qui ne voient la dedans rien de bien dramatique et qui traite de " pathétique " ceux qui le condamne.

      Supprimer
    2. @ PhilZ

      Si j'ai bien tout compris, il devrait être possible de les faire sérieusement condamner :
      http://www.contrepoints.org/2013/04/29/122963-precisions-sur-les-infractions-penales-commises-par-les-cons-qui-ont-fait-le-mur-des-cons

      Mais c'est très complexe.
      Et je prends les paris qu'ils seront "très bien" protégés. A plus d'un titre, ils sont aux premières "loges" pour ça... :o(((

      Supprimer
  4. Ce mur des cons est une vraie bénédiction, en un sens.
    A cause de lui c'est un vrai festival de mauvaise foi crasse, de "faites ce que je dis mais pas ce que je fais", de deux poids deux mesures, d'excuses plus bidons les unes que les autres.
    Pas meilleure démonstration de ce qu'est réellement la gauche aujourd'hui que cette affaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. aristide: c'est exactement le sens de ce billet en effet. Le pire c'est qu ils ne se rendent même pas compte a quel point ils sont de mauvaises foi ! c'est hallucinant.

      Supprimer
  5. Enfin, un peu de raison, Corto ! S'ils étaient de bonne foi ils ne seraient pas de gauche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jacques etienne: c'est toujours pareil, on ne me dit jamais rien !

      Supprimer
    2. @ Corto

      C'est mon jour de bonté ! ;-)
      Alors, voici l'explication :
      http://www.annecourtille.net/article-en-cette-fin-de-dimanche-de-printemps-bien-triste-sourions-117426834.html

      Supprimer
  6. L'intime conviction du juge : norme démocratique de la preuve ?
    On ne peut que s'interroger sur les résultats des jugements passés et à venir.
    brrr! je n'aimerais pas être entre les mains d'une de ces personnes, même pour une contravention.
    Français, hétéro, avec enfants à têtes blondes, votant à droite++ : prison garantie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @vonflern: et moi alors, de droite+ sans enfants, pédé et contre le mariage zinzin, je risque quoi ?

      Supprimer
    2. Le risque ? Etre peut-être un jour face à un juge homo, pro-mariage, et de gauche + syndicalisé.
      Mireille

      Supprimer
    3. @mireille: la, c'est sur, je prends perpète

      Supprimer
    4. Brice H., sors de ce corps!

      Supprimer
  7. Taubira a changé d'avis alors ?
    Parce qu'au début de cette affaire (gravissime), elle avait dit ne pas vouloir alerter le conseil supérieur de la magistrature.
    On lui a conseillé de le faire ? Qui ?
    Ptet qu'elle lit les blogs de la réacosphère ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lamouette: reposée ?

      Et oui la Taubira a fait volte face ce qui en soi n a rien d 'étonnant, c'est assez habituel ds ce gouvernement

      Supprimer
    2. Nan, j'ai encore une semaine, Corto.
      Et puis il y a tellement à dire que je ne sais plus quoi dire.
      Ils me coupent le sifflet.
      Et c'est pas facile, quand on me connaît ^^

      Supprimer
    3. @lamouette: alors reviens nous vite plus cinglante que jamais!

      Supprimer
    4. @ La Mouette

      Version "officielle" : elle aurait changé d'avis après avoir été copieusement prise à partie à l'AN.

      Perso, j'ai comme un doute car, ça, c'est une réaction de personne normale. Ce que, à l'évidence elle n'est pas. Sinon, elle aurait fait de même pour le "mariage zinzin". Non ?
      A moins que ce ne soit encore une nouvelle ruse pour mieux nous duper ?
      Je la crois capable de tout. surtout du pire. :-(

      Supprimer
  8. Vous n'y comprenez rien.

    C'est pourtant simple : Les gens fins et intelligents, les philosophes et poètes sont TOUJOURS de gauche (Marx, Prévert, Ferrat, Picasso). A droite (alors que dire de la Vraie Droite), il n'y a que des gros c*ns de cranes rasés (d'Ernst Röhm à Jean-Marie).
    C'est ça le progrès sisme.

    RépondreSupprimer
  9. Imaginons ...
    Imaginons que dans le salon de l'un d'eux (lieu privé ô combien!), des magistrats non-syndiqués se réunissent régulièrement et depuis des mois sinon des années et assez discrètement pour que personne n'en soit informé et, leurs sympathies allant très à droite, ils s'amusent à dresser une liste des gens qui leurs déplaisent, liste qu'ils allongent à chaque réunion. Imaginons qu'un journaliste tombe sur cette liste et la publie.
    Imaginons ce que dirait Madame Taubira.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: ben oui ! ce serait le scandale du siècle mais là, c'est un syndicat de gauchiste , ça fait toute la différence.

      Supprimer
  10. De toute façon, disons-le nous, qu'y-a-t-il de pire que des élus UMP défilant aux côtés d'élus FN?
    N'est-ce pas là le pire blasphème que l'on puisse faire à notre divine République (progressiste)?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: non, le pire c'est qu il y ait eu si peu d'élus présents!

      Supprimer
    2. J'étais ironique mon cher...
      En tout cas j'en retiens que LeFur et Mariton ont très bien porté cette opposition. Malheureusement, comme tu le dis, dommage qu'ils n'aient pas été aussi nombreux..

      Supprimer
  11. Le problème des gens de gauche, c'est qu'ils parlent sans cesse de morale sans savoir ce que c'est. En fait, je suis mauvaise langue, ils ont à peu près connaissance de ce qu'elle est, suffisamment pour la triturer, la détourner, la dénaturer pour servir leur propos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: et quelle morale ! quand je lis que certains trouvent cette blague de potache totalement innocente , c'est dire !

      Supprimer
  12. Tout le monde a oublié , à droite nous avons notre "Mur De CONS" il suffit de prendre la photo officielle du gvt de Culbuto et là vous êtes servi avec le roi des cons au centre .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude henri: ouaip, et bien avec pareil roi des cons, feraient bien les gauchistes de faire profil bas.

      Supprimer
  13. Vous savez, cette affaire de mur des cons me fait un peu l'effet de la goutte d'eau qui devrait provoquer le débordement du vase.
    Si nous avions une opposition de droite digne de ce nom, elle aurait là de quoi faire éclater un scandale en comparaison duquel l'affaire Cahuzac aurait l'air d'un pet de nonne.
    Comment pouvons nous tolérer sans faire la révolution que des juges qui revendiquent ouvertement la partialité, en violation flagrante des principes constitutionnels et qui vérolent depuis près de quarante-cinq ans l'Autorité Judiciaire continuent tranquillement leur travail de sape, assurés qu'ils sont de leur impunité totale?
    Ca mériterait peut être un peu plus d'indignation, comme dirait feu l'autre, que les petites protestations de salon auxquelles nous avons assisté, ne croyez vous pas?
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: quelle opposition ? Pour l intsnat, et a part une dizaine, ils en sont tous a leurs calculs électoraux pour les municipales. C'est important certes mais quelle occasion loupée avec ce mur des cons ! bien d accord avec toi.

      Supprimer
  14. Boaf ! Le 26 mai nous saurons par où passer avant de se faire inviter à l'Elysée...
    Trierweiler va devoir faire grave la popotte hein, parce que plus d'un million de convives ça déménage.
    Allez bobonnnnne au boulot !!! On arriveuuuu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vlad: le 26 ami ça risque d etre puissant: 50 000 selon la police 2 millions selon les organisateurs. mais nous y serons !

      Supprimer
  15. Un défouloir ? Pourquoi pas ? Mais pourquoi y intégrer des parents de fillettes victimes de viols et d'assassinat ? 30% de la magistrature appartiennent à ce syndicat : S M ! Juste les initiales et on pense sado-maso ! Ce mur est révélateur , peu importe qu'il s'agisse d'un endroit " secret " , réservé à des " blagues ". Il est facile de repérer où ce situe cette justice indépendante . Indépendante de qui , de quoi ? Ces magistrats seront-ils en mesure d'exercer leurs fonctions sans " a priori " ? Vraiment ? Les jugements seront rendus en fonction du trombinoscope : j'aime, j'aime pas , ou des dossiers ? Le mépris affiché sur le mur de ces magistrats ne peut que nous alerter quant à leur impartialité , à leur dignité , à leurs capacités . Serment des magistrats : « Je jure de bien et fidèlement remplir mes fonctions, de garder religieusement le secret des délibérations et de me conduire en tout comme un digne et loyal magistrat. » Bien sûr !
    Au-delà de la polémique , la honte inadmissible est que deux pères dont les filles ont été odieusement assassinées se trouvent sur ce mur : Philippe Schmitt est le père d'Anne-Lorraine, assassinée de 34 coups de couteau dans le RER D, le 25 novembre 2007, par un récidiviste, Thierry Devé-Oglou, condamné depuis lors à la réclusion à perpétuité.

    A la suite de ce drame, Philippe Schmitt a critiqué "les libérations irresponsables de violeurs récidivistes et le laxisme de certains juges d’application des peines" et s'est, avant de s'en éloigner, engagé au sein de l'Institut pour la Justice- un organisme plaidant pour une plus grande répression. Voilà, aux yeux du SM, les preuves de sa connerie..

    Ces magistrats sans scrupules et sans respect ont aussi accroché sur ce mur des cons Jean-Pierre Escarfil, père de Pascale, violée et assassinée par Guy Georges en 1979 !
    Honte à eux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Chan: Non seulement c'est une honte, lieu privé ou pas, mais cela mériterait d'être le scandale du mois ! la preuve flagrante de la partialité et du sectarisme de 30% de la magistrature, ce n'est pas rien tout de même.

      Supprimer
  16. Tout a été dit sur le sujet... et je n'aurai pas mieux dit que Chan!!!

    Ceci dit, j'ajouterai un petit détail ... quand tu dis

    "Cette histoire de mur des cons, à gauche, c'est un peu: " Cachons cette merde que nous ne saurions voir ! ".

    j'ai juste envie de rajouter que au point ou ils en sont c'est plutôt "cachons une merde derrière une autre, ils vont finir par croire que c'est juste une montagne qui fait partie du décors"....

    Titi

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa