lundi 8 avril 2013

La GPA, ça vous tente ?

La GPA, la PMA, tout cela reste un mystère pour vous. Vous voudriez savoir comment ça marche, combien ça coûte, où, quand, comment, par qui se faire triturer, où acheter un bébé, comment trouver une mère porteuse, comment braver les interdits... Oui, vous voulez tout savoir de ces trucs là.

Et bien c'est possible, toutes les réponses à vos questions se trouvent ici:


Admirez le logo: " Creating your Family "
Creating Your Family - PARIS

Il faudra tout de même que Taubira et compagnie m'expliquent comment une entreprise privée, étrangère de surcroît, est autorisée à faire, en France, la promotion d'un truc formellement interdit par la loi; que l'on m'explique aussi comment une " institution ", Le Lutetia, peut accepter de cautionner cela.

Il est à noter que le marché doit être en pleine expansion puisque déjà en novembre dernier, une réunion du même genre se tenait dans le même palace parisien. Vous pouviez même y amener vos enfants déjà fabriqués: Kids Welcome, boissons non alcoolisées à discrétion...

Bienvenue dans un monde merveilleux !

Folie passagère 1656.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

45 commentaires:

  1. Peut on choisir la couleur,le sexe et si c'est une fille les mensurations pour quand elle aura 20 ans, ben faut prévoir pour remplacer la vioque qui sera dans le lit, bon je sors!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: et bien d après ce que j ai vu il y a des catalogues qui te permette de choisir la bonne mère porteuse histoire de mettre toute les chances de ton côté: une blonde si tu vx un enfant blond, une black si tu vs un p'tit black etc...

      Supprimer
  2. Je ne sais pas si sur les sites que vous citez en lien, il y a cette clause magnifique (je chercherai, je l'ai lu récemment mais là gépaltemps) concernant la rétribution des mères-vendeuses (enfin, plutôt la maquerelle en chef que représente l'entreprise qui met en location leur utérus)
    Quelque chose comme:
    "le deuxième versement sera effectif quand, à l'échographie, on aura perçu les battements de coeur du foetus".
    C'est, je crois, ce que j'ai lu de plus science fictionnesque, de plus dégueulasse, de plus atroce et inquiétant, depuis le début de l'année.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @suzanne: non je n ai pas vu ça mais si tu trouves fais circuler ! on marche sur la tête !

      Supprimer
    2. @Vlad: sans voix, certes mais on y va tout droit vers la marchandisation des corps

      Supprimer
  3. et c'est les mêmes qui parlent de moralisation de la vie politique et publique
    elle est belle la morale des bonnes femmes qui vont vendre l'enfant porté sans amour mais pour le fric, mères maquerelles dit Suzanne avec raison
    et le lutécia s'en cogne du truc, ça rapporte ce genre de réunion

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: cette histoire prend de l ampleur sur twitter où bon nombre de gens sont outrés par cette réunion.

      Le Lutétia encoure même selon un juriste de sérieux problème:

      http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006418043&dateTexte=20120613

      Supprimer
  4. Ils font une promo pour les FEMEN qui seraient tentées par le business lucratif de la location de ventre???

    Quand j'ai vu circuler cette affiche sur twitter hier j'ai d'abord cru que c'était un gag... Mais, j'ai vite compris que non... Et j'étais sûre que tu n'allais pas louper ça :-)

    D'ailleurs, le commentaire de Suzanne plus haut, me donne des frissons... On a donc la preuve s'il était besoin, que ce n'est pas le gouvernement ou le parlement qui fait la loi... mais bel et bien le fric... oui, celui de Bergé et ses copains, celui que voulait combattre le guignol qui se fait passer pour un président....

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Titi: D'après ce que j ai lu sur twitter, cette histoire prend de l ampleur, je serai assez surpris qu on en entende pas parler à la TV et que le truc au Lutétia soit maintenu. Nous verrons;;;; a suivre

      Supprimer
    2. faut il encore que les médias "osent" en parler... car cela irait contre la bien pensance ambiante....
      Si tu regardes les comm' sur twitter aujourd'hui c'est juste hallucinant...

      Titi

      Supprimer
  5. Je suis littéralement atterrée, mon cher Corto !
    C'est comme si on vivait un cauchemar dont on n'arrivait pas à se réveiller !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: non, ce n'est pas un cauchemar c'est 100% d'actualité. Bienvenue dans un monde nouveau !

      Supprimer
  6. "Avec la confirmation d’un battement de cœur, le troisième dépôt sera fait dans le compte fiduciaire, qui payera les frais mensuels de la gestatrice."

    http://www.meres-porteuses.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @suzanne: merci, vu sur le site en question ces deux phrases:

      " Quand vous consultez notre fichier de donneuses et mères porteuses, veuillez ne choisir que celles qui sont disponibles.

      NB : ne pas sélectionner les profils dont le statut est « on hold » ou « matched » ces candidates sont retenues ou sont en cours de gestation."

      on a du mal a y croire et pourtant ! on y va tout droit par chez nous !

      Supprimer
    2. comme des truies, en gestation....

      Supprimer
  7. AVIS ! Je viens de téléphoner au Lutétia: " La direction n'est pas informée de cette réunion prévue le 10 avril " m'a-t-on répondu

    n° de tel: 01.49.54.46.46

    RépondreSupprimer
  8. Ben oui, mais ils ont déjà reçu 7 354 appels de gens qui veulent acheter un bébé, alors...

    RépondreSupprimer
  9. Nos socialos sont complètement incohérents, d'un côté "il faut remettre l'humain au coeur des préoccupations" et de l'autre on en fait un "objet de consommation"...
    Jouer les apprentis sorciers ne grandit ni la science, ni les Hommes. Ce monde où vivront mes petits-enfants me fait peur.
    Tout relativiser fera de l'humanité un troupeau déboussolé sans valeurs, ni repères et finalement signera sa perte...
    Comme l'a si bien dit Rabelais "science sans conscience n'est que ruine de l'âme"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: le " care " cher à Martine Aubry en un pris un coup avec l arrivée au GVT de gens comme Taubira, Peillon ou Belkacemm. et pour ce qui est ruine de l'âme, je crois qu on a bien entamé le mouvement !

      Supprimer
  10. Cette réunion parisienne style Tupperware est effectivement choquante, puisque destinée à faire la promotion ou à vendre les mérites de pratiques interdites chez nous pour certaines d'entre elles.

    Non, la GPA, ne passera pas par moi car c'est la porte ouverte à l'exploitation des femmes les plus démunies et au commerce des enfants assimilés dans ce cadre, à une simple marchandise. Quant à la PMA, j'y suis favorable seulement dans les limites de la loi existante, pour répondre à certaines pathologies.

    Quant à la phrase citée par Suzanne, qui associe les 1er battements du coeur d'un bébé à sa valeur marchande, c'est tout bonnement scandaleux.

    Le dessin de votre pied de billet vaut plus que 1000 mots car il résume très bien les ignominies pouvant découler de ces concepts à la mode.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @cyrielle: style Tupperware, c'est tout à fait ça: crédit,marketing, pub, prix, tout y est ! et nous n'en sommes qu aux prémices pour ce qui est de la France. Viendra un jour où t auras une réduc pour le 2ème géré par autrui .

      Supprimer
  11. Si mes souvenirs sont exacts, un certain Adolf Hitler en avait rêvé et inventé des Lebensborn, où il envisageait lui et sa bande de malades, d'obtenir par GPA une race supérieure qui gouvernerait le monde.
    Avec les progrès de la médecine actuels, on s'en rapproche...
    A.H. l'avait imaginé, nos gouvernants l'on autorisé !!!
    Tiens, je vais reprendre du clafoutis...
    JDx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @JDX: alo, o se calme, nos gouvernants l ont autorisé, pas encore pour ce qui est du notre mais, c'est vrai, nous nous appliquons, nous progressons, les USA nous inspirent,...on devrait pouvoir y arriver avec ces fous furieux qui nous dirigent

      Supprimer
  12. Oh, ce n'est pas la peine de parler d'Hitler dans ce cas là.
    La réalité toute nue est déjà assez sordide.
    Et ce n'est pas qu'on y va... C'est qu'on y est déjà. Parce que ces ferme-élevage sont déjà là, à portée de clic, à portée de fric. Le fait qu'elles soient dans un autre pays (mais maintenant, presque tous les pays sont des pays d'à côté, avec l'avion...) et que la loi tienne bon encore est une consolation fragile.
    Combien de temps tiendra-t-on, alors qu'il y a de plus en plus d'enfants achetés ainsi ? Il va y avoir du forcing moral, il s'agira bientôt "de ne pas refuser à ces enfants fantômes les mêmes droits qu'aux autres". Et, effectivement, ce n'est pas la faute des enfants...
    Je ne suis pas contre le mariage homo (bien que je trouve ça hautement stupide, mais...) ni contre le droit à l'adoption par les couples homosexuels. Mais la GPA est une abomination qu'on peut mettre dans le même sac que la vente d'organes de pauvres aux riches.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @suzanne: marrant tout de même - parce qu il vaut mieux encore en rire - que nos charmants progressistes, façon Taubira, Peillon, Belkacem, et cie puissent envisager ce genre de truc tel que la GPA pour nos générations futures, et de reconnaitre que ce faisant, ils ont les mêmes desseins qu un AH.

      L autre jour chez Taddéi, la sénatrice Benassa professait haut et fort que les enfants n appartenaient pas à leurs familles ( sans que personne ne bronche ) alors la GPA, hein... On déconne a plein tube, c'est fou. Et quand tu penses que des millions de gens en France n'ont même pas connaissance de ce qui se passe ...

      Supprimer
  13. Tout ça est qu'une catastrophe.
    Les enfants courent un grave danger et on est un facho si on s'oppose au progressisme.
    Ils méritent tous d'être recouverts de vomi d'enfant qui aurait mangé des épinards et un petit pot à la compote de rhubarbe!
    Quelle chance pour un enfant de ne pas être comme les autres. Ah mais bien sur, la société change et le psychisme des gamins aussi s'est modifié. Les enfants naissent progressistes, c'est bien connu.
    Le changement de société ils l'ont en eux, c'est inné!
    Ce n'est qu'une bande de tartignoles dégénérées!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: des dégénérés , possible, mais des dégénérés qui ont été portées au pouvoir par d'autres dégénérés dans ce cas !

      Supprimer
    2. Le cerveau humain est fascinant. Avec 2 ou 3 choses on arrive facilement à le faire pencher dans un sens ou un autre.
      Le laïcisme a été conçu dans le but que les Français n'aient la foi qu'en une seule sorte de gens: les politiques.

      Supprimer
  14. J'ai pourtant bien cherché mais je n'ai pas trouvé sur la redoute et les 3 suisses, cela ne saurait tarder.....un bébé par correspondance, livré au point relais......
    Je suis dégoûtée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bientôt dans vos rayons de grandes surfaces.
      Comme les produits de luxe. Au début c'est cher et accessible dans très peu d'endroits, et ça finit par être récupéré par l'industrie.
      Tout ça afin d'arriver à une "Nouvelle Civilisation", qui sera toute acquise à la cause progressiste.

      Chez Super U, du 15 au 25 décembre, les petits chinois sont à moins 30%. Dépêchez-vous d'en offrir un à vos amis pour les fêtes de Noël. Offre soumise à conditions.

      Supprimer
    2. @jacqueline: chez la Redoute, peut etre pas tout de suite, mais tu verras qu un jour dans 5, 10 ou 15 ans, on recevra ds nos boites aux lettres des pubs pour des boites de GPA.

      L aurait-on cru si il y a 20 ans , on nous avait dit qu il y aurait des godemichés ds le catalogue La Redoute? Non!

      Supprimer
    3. @ Pierre : méfie-toi des promos, c'est comme ça qu'on se retrouve avec un bébé élevé à la mélamine, ou je-ne-sais quoi...

      Supprimer
  15. l'affaire Cahuzac arrivée à bon escient au moment ou les promoteurs d'une loi qui ouvre la porte à l'esclavage, achat de vie humaine est en train de passer comme pseudo évolution.
    Motus et bouche cousue sur les "affaires" autour de ce business lucratif . Combien de ces Messieursdames ont déjà acheté leur "jouet", ventre, ou investi dans le marché de la procréation ??? Peuvent-ils être juge et partie ??

    Pour exemple :
    Selon eux la France devrait faire comme certains pays voisins et là, on peut s'interroger sur la réelle motivation de certaines personnes comme Jean Philippe D… lorsque l'on retrouve plusieurs membres de sa famille en Belgique l'un étant à la tête du centre Er-as-me fameux promoteur de b-b tha-lys, une autre travaillant sur les dégénérescences dues à la consanguinité (auraient-ils déjà des problèmes avec la semence des mêmes donneurs peu scrupuleux de l'avenir de leur cheptel éparpillé !!)

    Coïncidence !! que les élus français se soient rendus dans ce même endroit pour "étudier" la question. De généreux mécènes sont bien évidemment les sponsors de ce centre dont l'extension des murs est déjà prévue.
    Le fanatisme des militants de cette loi pue à des Km et on ne sait pas tout.
    xere

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @xere: s'il s'agit de Harlem désir, pourquoi ne pas le citer ?

      On est loin de tout savoir et encore toi comme moi nous efforçons de s intéresser au truc et nous nous informons alors imagine la masse de gens qui sont à des lieues de savoir tout ce qui se trame.

      Supprimer
  16. Je viens d'avoir un échange fort intéressant avec un "pro" mariage gay... qui disait qu'il se battrait contre la polygamie si un jour elle était demandée... Je lui ai répondu que cela viendrait au nom de cette fameuse égalité et liberté... et qu'il n'aurait pas d'argument pour les contrer puisque lui et ses semblables auront ouvert la voie... Ces gens là ne réalisent pas que la réalité de la pma gpa puis plus tard des autres revandications "égalitaires" du type polygamie existent déjà et n'attendent qu'une seule chose... que le verrou saute.... et il est en train de sauter...

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a encore franchi une étape vers l'abjection: les salauds s'affichent au mépris de la loi.

      Supprimer
    2. @Titi: c'est ça le problème, nombreux sont les défensuers du mariage pour tous à ne pas savoir exactement de quoi il s'agit. Si seulement il s'agissait que de donner aux homos la possibilité de se marier, j aurai soutenu dès le début ( et pour cause ). mais globalement, il y a beaucoup d'ignorance.
      Ce week end, j ai discuté de cela avec des membres de ma famille.
      Une soeur, assistante sociale, qui n avait jamais entendu parler de la théorie du genre.
      Une nièce, mere de 2 enfants, enceinte, qui n'avait jamais entendu parler de la reforme de l école façon Peillon
      et une autre nièce qui défend le mariage pour tous car elle dit que c'est un bon moyen de lutter contre l homophobie !

      Je crois avoir quelque peu bousculer leur certitude. expliquer, toujours et encore !

      c'est dire

      Supprimer
  17. AVIS ! suite au tollé, en particulier sur twitter, le truc a été annulé au Lutetia .

    RépondreSupprimer
  18. Oui, mais ils disent aux couples qui avaient réservé des rendez-vous (!!!)que ça aura lieu ailleurs et les envoient sur le site des organisateurs...
    ...et côté Ministère de la Justice, on n'a "rien à dire sur une affaire strictement privée"... source le figaro tout à l'heure...
    Formidable, non ?..
    Merci en tout cas d'avoir contribué à soulever ce lièvre !

    Béatrice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @beatrice: cette histoire prouve qu il ne faut pas relacher l attention et que les réseaux sociaux, twitter en l occurrence, ont leur utilité.

      coté ministère de la justice ? Aucune chance qu ils se mêlent de cette affaire, ce serait contrarier Taubira et sa loi

      Supprimer
  19. AVIS ! Après avoir été annulée par le Lutetia sous la pression, la société en question organiserait son opération dans un hotel de Saint germain en Laye

    RépondreSupprimer
  20. Associer le battement du cœur du fœtus à sa valeur marchande est dans la logique des marchands (de morts). Un futur bébé à qui il manque un avant-bras, a une fente palatine par exemple, n’est pas considéré comme un être humain tolérable et la plupart des parents les éliminent (sous la pression). Et je ne parle pas des bébés trisomiques qui sont les sujets d’une traque et d’un massacre sans répit. A partir du moment où un être humain n’a de valeur que s’il est parfaitement sain, que « s’il arrive au bon moment » dans la carrière de ses parents, que s’il ne remet pas en question leur confort, il ne peut être considéré que comme un objet, une marchandise qui doit effectivement être vivante au moment de l’achat.
    La libéralisation totale de l’avortement était une première étape dans le projet destructeur de la famille, ainsi que la libéralisation du divorce. Les remettre en cause vous vaut des critiques « Ah ! Mais tu n’as pas le droit de juger, tu te rends pas compte, ect… ».
    [Ben si je me rends compte ! Et ce n’est pas moi qui jugerai qui que ce soit.]
    Extrait du discours de Mère Térésa lors de la remise du prix Nobel de la Paix à Oslo le 10 décembre 1979 :
    « Et je ressens quelque chose que je voudrais partager avec vous. Le plus grand destructeur de la paix, aujourd'hui, est le crime commis contre l'innocent enfant à naître. Si une mère peut tuer son propre enfant, dans son propre sein, qu'est-ce qui nous empêche, à vous et à moi, de nous entretuer les uns les autres ? L'Écriture déclare elle-même : « Même si une mère peut oublier son enfant, moi, je ne vous oublierai pas. Je vous ai gardés dans la paume de ma main. » Même si une mère pouvait oublier... Mais aujourd'hui on tue des millions d'enfants à naître. Et nous ne disons rien. On lit dans les journaux le nombre de ceux-ci ou de ceux-là qui sont tués, de tout ce qui est détruit, mais personne ne parle des millions de petits êtres qui ont été conçus avec la même vie que vous et moi, avec la vie de Dieu. Et nous ne disons rien. Nous l'admettons pour nous conformer aux vues des pays qui ont légalisé l'avortement. Ces nations sont les plus pauvres. Elles ont peur des petits, elles ont peur de l'enfant à naître et cet enfant doit mourir ; parce qu'elles ne veulent pas nourrir un enfant de plus, élever un enfant de plus, l'enfant doit mourir. »
    Alors être surpris de ce qui se passe aujourd’hui ? En être offusqué ? Y a-t-il eu 1 million de gens dans la rue en 1975 ?
    Même si ce qui se profile est terrifiant, ce n’est que la continuité de ce qui a déjà été entreprit.
    Le mal est profond dans les mentalités ; il n’y a pas que la question du mariage pour tous, de la GPA, PMA qui est en cause. Nous avons trop admis des choses inadmissibles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @avel: excellent commentaire. Il est évident que tout ce qui se passe aujourd'hui ( Mariag pour tous, GPA, PMA etc...) n'est que la suite logique de ce qui a démarré avec entre autre mai 68, la légalisation de l avortement etc...

      Et je crois que la radicalisation dont je parle ds le billet suivant tient aussi à ce fait: nombreux se rendent compte aujourd'hui que nous avons accepté trop de choses inacceptables; inacceptable si l'on considère notre avenir avec un tant soit peu d'altruisme

      Supprimer
  21. Non, je ne suis pas d'accord. Il n'y a pas eu un engrenage fatal avec la législation sur l'interruption de grossesse. Remontez jusqu'au stérilet, tant qu'à faire, qui empêche la nidification de l'oeuf fécondé...
    On peut être contre, absolument contre la GPA et pas contre le reste, le mariage des homos et l'interruption de grossesse dans les conditions prévues par la loi actuelle.
    Le projet de loi ne parle pas de la GPA, mais C.Taubira veut légiférer sur la situation des enfants issus de GPA. Najat.Vallaud.B. souhaite la faire rembourser par la sécurité sociale, pour l'encadrer. on a toutes les raisons d'être très inquiets.
    Si on s'en tient au refus de vente d'enfants, il faut revoir aussi l'adoption internationale, où de vrais réseaux prospèrent et profitent de la faiblesse de familles (en Colombie, par exemple) qui fournissent un bébé par an pour engraisser des gens qui n'ont rien à envier aux fermes-élevages de mères porteuses.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP