mercredi 3 avril 2013

Une seule solution: La dissolution !


Le scandale Cahuzac a éclaté au grand jour et si il y a au moins un point sur lequel tout le monde sera d'accord c'est que l'heure est grave; la preuve: " la République a été outragée ! "

Alors, je m'attendais, comme toutes et tous, à une déclaration de présiflan qui soit à la hauteur de l'outrage. Et patatras, il a encore perdu l'occasion de se taire. Il a enregistré son intervention télévisée, il n'a donc pas l'excuse du direct. Et que nous dit-il ?

Un premier mensonge: Il n'aurait appris qu'hier la faute de Cahuzac. Personne ne peut y croire. Ni Le Monde, ni l'ex-batonnier Gonelle, ni Médiapart, ni vous, ni moi. Il est au courant au moins depuis le 15 décembre. hollande en a profité pour réécrire l'histoire: Il nous dit avoir exigé la démission d'un homme qui, 15 jours plus tôt, le lui avait soi disant remis de son propre chef ! Pour montrer à quel point il a saisi la gravité de la chose, il nous annonce prendre 3 mesures d'urgence... dont 2 sont déjà dans les tuyaux parlementaires. Foutaises, donc !

Nous, les citoyens outragés, attendions une toute autre réaction: Qui sait, un remaniement gouvernemental et pourquoi pas, une démission complète d'un gouvernement qui se voulait être le bras armé du présiflan pour une république exemplaire ( exemplaire avez-vous dit ? ). Rien, nada, nibe ! 3 mesurettes et le voilà parti prendre un bain de soleil au Maroc.

J'ai autre chose à proposer à Présiflan, un truc qui montrerait qu'il réalise la gravité de la situation, la gravité de SA situation: La dissolution de l'Assemblée Nationale. Une évidence presque. Bien sûr, rien ne l'y oblige constitutionnellement et j'imagine combien cela lui en couterait de remettre en jeu une majorité si " durement " acquise. Mais comment ne pas y songer...

Un côte de popularité si basse qu'elle ôte à présiflan toute crédibilité, on attaquera bientôt les fondations, du jamais vu; mais une baisse de popularité qui met en exergue la défiance du peuple ( et des amis de hollande ) vis à vis du pouvoir en place.

Des promesses démagogiques dont la mise en œuvre, pour certaines d'entre elles, aggrave la baisse du pouvoir d'achat, la précarité ou remet en cause des acquis sociaux. Un engagement maintes fois renouvelé mais intenable d'inverser la courbe du chômage d'ici la fin de l'année. Des renoncements et des reniements dont la liste s'allonge chaque jour un peu plus. 

Des affaires judiciaires ( Guérini, Andrieux, Cahuzac, Kucheida... ) qui ont définitivement réduit à néant la promesse d'une république exemplaire.

Des millions de gens dans la rue, invisibles aux yeux du gouvernement et du président, pour protester contre le mariage zinzin et à qui on refuse sur un tel enjeu de société un referendum.

Une majorité qui s’effrite: Mélenchon et le Front de Gauche sont vent debout contre les " salopards " et la réforme du code du travail ( ANI ). Les communistes n'en font qu'à leur tête au Sénat et les écologistes n'en peuvent plus d'avaler des couleuvres aussi grosses les unes que les autres. Et une partie des députés socialistes qui manifeste de plus en plus son mécontentement et ses désaccords. En résumé, une majorité frondeuse qui ne permettra pas à présiflan de prendre les mesures inévitables qui se profilent ( réforme des retraites par ex.) pour ne serait-ce que tenter de contenir la plongée aux abimes de la maison France. L'affaire Cahuzac ne permet même plus à l'actuelle majorité de se poser en donneuse de leçons.

Une économie moribonde dont les acteurs n'adhèrent pas aux solutions proposées par le gouvernement. 

Un gouvernement pléthorique ( dont bon nombre de ministres incompétents et/ou inconnus ) dont ni hollande ni Ayrault n'arrivent à contenir les humeurs, les inimitiés et les couacs à répétition.

La confiance n'est plus là. Envolée la crédibilité, disparue l'exemplarité, éclatée la majorité, outragée la République ! Voilà où nous en sommes. En dix mois à peine.

Alors quelle autre solution que la dissolution ? Aucune si hollande veut restaurer en France et à l'étranger une image de sérieux et de rigueur. Il y a urgence. Nous savons qu'il ne demandera pas cette dissolution tant on aime le pouvoir une fois qu'on l'a obtenu. Raison de plus pour l'exiger. Par le peuple, pour le peuple.

Folie passagère 1649.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

46 commentaires:

  1. Pour cela il aurait fallu que Hollande ait du courage... Mais au vu de son parcours politique jusqu'à ce jour, force est de constater qu'il en manque cruellement... Et la bouffe est trop bonne.... Il est bien installé au chaud au frais du contribuable comme il l'a toujours fait, alors prendre des risques, franchement, ça vaut pas le coup ....

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Titi: il y a des fois où le courage n'est pas nécessaire suffit de laisser faire les choses comme il le fait. La situation imposera d elle même cette dissolution. On parie ? suffit juste d attendre un petit peu. Les révélations s'enchaînent...

      Supprimer
    2. Je parie pas parce que c'est aussi ce que je pense et ce que je souhaite...Et j'espère vraiment que tu auras raison!!!!!
      Titi

      Supprimer
  2. Une dissolution ? Il n'est pas suicidaire. Déjà que les municipales et les européennes risquent d'être catastrophiques pour le PS...
    Un remaniement ministériel ? Oui, cela montrerait qu'il prend en compte la gravité de la situation car les révélations risquent de se précipiter. Qui était au courant et depuis quand ? Hollande, Ayrault, Moscovici, Valls etc.
    Le mieux serait une démission du gouvernement ET du président, mais faut pas rêver ! :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claribelle: une démission du gouvernement, pourquoi pas mais cela ne solutionnera pas tous les autres problèmes que j évoque ici, en particulier les problèmes de cohésion de la majorité.

      Supprimer
  3. Je suis d'accord avec tout ce que vous avez écrit, mon cher Corto.
    Dans les prochains jours ou semaines, la dissolution pourrait apparaître comme la seule solution.
    Le remaniement maintenant ne servirait plus à rien car sur quels critères objectifs récuser ou confirmer les ministres ?
    Toute l'histoire n'est pas encore connue je n'en veux pour preuve que cet article de Slate.fr, qui en dit long sur ceux qu'on pourrait appeler les salopards de la République.
    Je vois mal les gens accepter de se faire faire les poches par ces personnages sans se révolter.
    Les retraités et les familles accepteront-ils de se laisser racketter sans descendre dans la rue ?
    L'histoire nous le dira !

    http://www.slate.fr/france/70249/euro-rscg-cahuzac-dsk

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: l histoire ne fait que commencer et je ne vois absolument pas comment hollande peut s en sortir sans un grand coup de balai: changement de GVT ou dissolution, il est obligé de réagir et de montrer des signes forts. ce n'est pas son allocution bâclée de ce matin qui peut donner le change.

      Rendez-vous dès demain ou après demain avec la parution des sondages d opinions ! Sa côte de popularité va encore en prendre un coup

      Supprimer
  4. AVIS ! Tiendez, lisez cela, peut-être un début d'explication sur la fortune de Cahuzac en tout cas des révélations sur le bonhomme:

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/04/03/les-liens-inavouables-de-cahuzac-avec-les-gudards-de-marine-le-pen_3153182_823448.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Gud c'est pas ceux que Valls accuse d'avoir manifesté à 300 000 dans les rues de Paris dimanche passé??? :-))

      On dirait que c'est une petite bombe à retardement qui va bientôt exploser et emporter pas mal de monde....

      Titi

      Supprimer
    2. @Titi: les Gudards je les ai vu de pr-s dimanche 24 mars: 50 / 100 au grand maximum !

      nous n en sommes qu au commencement de cette affaire, il est à craindre que cela saigne

      Supprimer
    3. Belle manoeuvre en vérité. En 1992 MLP passait son CAPA et accédait au barreau de Paris. Elle n'était rien en politique à l'époque et ne saurait donc être mêlée aux agissements décrits. Je ne la porte pas spécialement dans mon coeur, mais il me semble que ces insinuations relèvent des manoeuvres de basse politique, devenues hélas habituelles au Monde.

      Supprimer
    4. @ Koltchak
      Je pense comme vous. Quel rapport avec le sujet qui nous préoccupe ?
      On se fiche des relations supposées ou avérées de Cahuzac ; on se fiche de savoir qui a ouvert le compte en Suisse, ce qui n'a aucune importance et n'est pas illégal.
      Et puis, il ne me paraît pas très sain de mêler systématiquement le FN à toutes les sauces. Non que je le soutienne, bien loin de là. Mais il faut veiller à rester équitable afin de ne pas se décrédibiliser pour le jour où l'on devra véritablement monter au créneau à leur encontre.

      En revanche, savoir qui n'a pas déclaré les fonds blanchis, l'ampleur de la fraude fiscale (et des pots de vin ?), l'ensemble des malversations, l'ensemble des malfrats ayant procédé de même, ça oui, c'est important. Et c'est non seulement illégal mais grandement condamnable. Et cela doit être puni. Très très sévèrement.

      Si MoiJe a promis à l'envi de s'entourer d'un gouvernement EXEMPLAIRE, il s'est bien gardé de préciser en quoi il serait exemplaire... ::-(
      Maintenant, nous le savons : il est exemplaire en CRAPULERIE, en MENSONGES, en LÂCHETÉS de toutes sortes, en IRRESPONSABILITÉ permanente et en MÉPRIS pour les Français (pour la plupart invisibles aux yeux de cet incapable).
      FHollande illustre parfaitement l'adage disant "qu'il n'y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre et pire aveugle que celui qui ne veut pas voir". Malgré son ancienneté, il semble construit sur mesure pour Nullissime 1er.

      De plus, je remarque que, si Glandouille critique le fait que Cahuzac ait avoué, il ne lui reproche à aucun moment ce qu'il a fait. Probablement normal pour Normal 1er. Et aussi, peut-être, un peu de crainte de voir le boomerang lui revenir. Car, rien qu'avec sa déclaration de patrimoine (sans parler de tout le reste !!!), il y a un sacré boulop pour les juges ; et pour longtemps. A fortiori s'ils devenaient véritablement indépendants ; ce dont je doute très fort, surtout pour ce qui concerne les gauchiasses.

      Supprimer
    5. On essaye de sauver le gouvernement Ayrault en impliquant MLP dans cette histoire.
      Le Monde qui continue ses manipulations médiatiques, qu'ils ne s'étonnent pas qu'on se foute d'eux.
      Les médias sont là pour manipuler les gens et leurs opinions.

      Supprimer
  5. Discours entendu ce midi mais par bride , j'en ai retenu la leçon que je résume " toute personne élue doit être sans reproche et en cas de condamnation sera inéligible à vie "
    Comme dit hier , le Présiflan à magouiller son patrimoine , liste sur demande , donc inéligible.
    Jean-Marc Zéro ,En 1997, condamné à six mois de prison avec sursis et 30 000 francs d'amende pour délit de favoritisme , donc inéligible.
    Désir dit harlem ( honte de son prénom français)condamné, le 17 décembre 1998, à 18 mois de prison avec sursis et 30 000 francs d'amende pour recel d'abus de biens sociaux, donc inéligible .
    Aubry et amiante , Lang et pédophilie , Fabius responsable mais pas coupable etc etc etc....
    Un gouvernement qui n'a que le titre et si une lueur de raison pouvait jaillir de ce gvt, il devrait par respect pour la France démissionner .
    Je rêve mais qui sait

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude henri: si seulement mais je n ai si avoir une haute idée de la France a une signification pour ces gens là . Affligeant, consternant.

      Supprimer
    2. @ Claude-Henri
      " toute personne élue doit être sans reproche et en cas de condamnation sera inéligible à vie "

      Cela devrait être appliqué à tous et depuis longtemps.
      Dans ce cas, entre le Pingouin et sa clique de manchots, il n'en resterait pas beaucoup.
      Et on n'aurait besoin d'envisager ni démission, ni dissolution. Le ménage serait vite fait !!! :o)))

      A regret, je dois bien reconnaître que, à droite aussi; il faudrait faire un peu de tri. Mais il me semble que le ménage ne nécessiterait pas autant d'envergure. :-)

      Supprimer
  6. Heu comment dire Corto encore une fois très bonne analyse . Perso je suis plus sur le ressenti je savais depuis une certaine date que la démocratie avait fait le mauvais choix. Je savais depuis le début qu'ils couraient à leur "THE END" . A présent C'est de la rue... que TOUT pourra surgir, à nous de faire en sorte que le meilleur advienne pour notre pays la France... et j'ai une révélation à Te faire #NS suit également ton blog. A présent un seul mot d'ordre "Tous dans la rue, pour la vérité, le meilleur, en toute paix... mais DTer-Minés par les erreurs et duperies électorales récentes !" VIVE LA FRANCE .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @etonne-moi à ton tour: #NS suit mon blog ?

      Tous dans la rue, le mouvement est amorcé avec la manif pour tous. Le ras le bol est énorme, la colère gronde et ce n est pas cette histoire Cahuzac qui va la calmer

      Supprimer
  7. non mais a qui veut-il faire croire qu'il a appris qu'hier? ils continuent à nous prendre pour des cons ! il faut qu'il vire tout le gouvernement, qu'il prennent pas plus de 15 ministres, des bons, en piochant dans le centre aussi, des gens fiables et honnêtes...mais tu penses qu'il a pas assez de c..pour faire ça , en tous les cas, les infos commencent à filtrer et c'est pas fini on va en apprendre de belles, je sens ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: que penser d un président qui juste après avoir annoncé à la télé " la république est outragée " se barre en visite au Maroc ? C'est à l image du bonhomme : refuser de voir les réalités en face.
      Bien sur qu il doit prendre une décision et frapper un grand coup, hélas, je crois qu il en est incapable. Pouah !

      Supprimer
    2. @ Corto et Boutfil

      Non seulement il est incapable et peu cou**lu, mais Hollandouille a la trouille.

      Supprimer
    3. quand tu penses qu'il est parti inaugurer une station d'épuration, vider les chiottes au Maroc c'est vraiment à la hauteur d'un président de la république française quand le pays est en pleine tempête

      Supprimer
    4. @Boutfil: comme tu dis , visiter une station d épuration alors que la République est outragée, comme il dit...ça ne manque pas de panache ! quelle bille !

      Supprimer
  8. Je pense aussi que c'est la seule solution pour tâcher de sortir de ce bourbier.
    Hollande est grillé, mais je ne crois pas non plus que sa démission soit la solution. Trop de déstabilisations d'un coup: c'est dangereux. Et puis qui viendrait à sa place. Copé? Marine Le Pen? Pas sûre qu'on gagne au change.

    Je me demande comment ça va finir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Io: ah mais je ne demande pas la démission de hollande juste la dissolution de l assemblée, histoire d'assainir le bouzin et de repartir sur de bonnes bases. Là, c'est trop ! Comment pouvoir s'en sortir autrement ? Je ne vois pas.

      On est qu au début de l histoire cahuzac, alors autant prendre les devants avant que cela ne se complique de trop.

      Supprimer
  9. Désolé mon cher Corto, mais je ne suis pas d'accord avec ton analyse.

    Les Français l'ont voulu, qu'ils boivent le calice jusqu'à la lie. C'est la seule façon de vacciner durablement le pays. S'il y a dissolution, il y a fort à parier que ce sera l'UMP qui sera majoritaire tant le rejet est important. On peut estimer qu'il devra compter sur une minorité de blocage FN. Vu les reports, à la dernière partielle dans l'Oise, on peut imaginer que des socialistes voteront pour les candidats de Marine par dépit. Plusieurs études montrent qu'elle gagne des voix sur la gauche, y compris au PS.

    On se retrouverait donc avec une "majorité" prisonnière, le pire des scénarii. D'autant plus dangereux que vu la conjoncture actuelle, le merdier de l'euro, la crise, la dette, la "droite" ne ferait certainement pas mieux et se verrait discréditée en 2017. Offrant de fait une réélection à Flamby.

    Non, quand on coule, on ne remonte jamais mieux que lorsqu'on touche le fond. Les Français n'ont pas encore bouffé assez de m...e pour mesurer véritablement l'étendue du problème et faire les choix qui s'imposent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage les souhaits de Corto, car, comme beaucoup de Français(e)s, je n'en peux plus de cette situation, de ces calamités, de cette destruction en règle de notre pays, non seulement sur le plan économique et international, mais aussi, et encore plus grave, sur le plan moral, social, culturel et, pire encore, de notre socle, des fondations de notre culture, de notre identité. De ce qui fait que nous sommes un peuple et une nation, et pas un conglomérat de personnes sans aucun lien entre elles. Sans parler des dramatiques menaces obérant l'avenir de nos enfants...

      Mais cela ne m'empêche pas de partager également votre analyse que je trouve très réaliste.
      En effet, en cas de dissolution, il y aura vraisemblablement cohabitation. Car personne ne peut imaginer que, en l'état actuel des choses, les gauchiasses soit réélus, et moins encore que Mollusque aura assez de tripes pour se faire hara-kiri. Alors, les tensions vont monter contre la droite, Flamby aura beau jeu de dire, avec son "courage" habituel, "c'est pas moi, c'est eux".
      Et, sur le long terme, je crains que nous ayons plus à y perdre qu'à y gagner.

      Et pourtant !
      On ne peut pas regarder détruire la France à ce point et rester les bras croisés.
      Et, tabler sur le long terme, du train où vont les choses, on n'est pas sûrs du tout d'y arriver.
      Alors que faire ? Si seulement nous pouvions trouver une baguette magique ! Une fois ; rien qu'une fois !... ;o)

      Franchement, pendant tout le temps où j'ai pianoté pour écrire ceci, j'ai balancé entre les deux options qui, chacune présente quelques avantages et beaucoup d'inconvénients.
      Si j'avais un véritable pouvoir de décision, dans le sens où je déciderais et que ça se ferait, pour une fois, j'aurais été très embarrassée et probablement incapable de choisir. Ce qui, pourtant, n'est pas du tout dans mon tempérament.

      Au moment de conclure, me vient l'intuition qu'il est peut-être l'heure, pour la France, de "jouer son va-tout".
      Jouer sa survie à quitte ou double, cela peut paraître fou. Mais quand on est acculé, dos au mur, et que la situation est désespérée, que toutes les portes sont fermés, il faut être capable de trouver quand même une alternative. De créer une nouvelle porte. Ou alors succomber.

      Malgré ses nombreuses escapades en Afrique (où il peut se pavaner à son aise), la Fraise des bois semble ne pas avoir eu connaissance d'un très vieux et sage proverbe africain, donné par les Chefs de tribus à leurs guerriers : "Ne jamais encercler totalement l'ennemi et toujours lui laisser la possibilité de s'enfuir". Grande sagesse que de ne pas provoquer "l'énergie du désespoir"... Encore faut-il arriver à se connecter au moins 2 ou 3 neurones ! :-)

      Alors, peut-être faudrait-il faire table rase et repartir de zéro.
      Peut-être cela ferait-il trop ; peut-être aussi cela permettrait-il de repartir du bon pied. Qui sait ? et qui sait quoi ?
      Nous voici dans un brouillard bien opaque. :-(

      Seul "petit" problème, comme le souligne Io Froufrou : à qui confier les manettes ? Car on ne peut pas se permettre de faire encore une erreur. Et, question compétence, ça ne se bouscule pas au portillon. J'ai bien dit "compétence" ; pas envie ou ambition... Suivez mon regard !
      J'aurais bien une petite idée, une seule. Mais, pour l'instant, elle me paraît difficilement réalisable. Hélas ! ;-(

      Supprimer
    2. Les Français l'ont voulu car on les a manipulés pour qu'ils arrivent à désirer le socialisme.
      Ils ne se rendent même pas compte du travail de propagande qu'exercent les élites sur eux.
      Ils servent, à mon avis, à ça, les dîners du Siècle et compagnie. Ils accordent leurs violons afin de savoir comment s'unir pour détourner le libre-arbitre des gens.
      C'est triste je trouve. Les Français se sont fait détourner leur foi au profit de gens malhonnêtes, et confisquer leur libre-arbitre afin qu'ils ne pensent pas en dehors des clous.

      Supprimer
  10. J'allais écrire à peu de chose près la même chose que l'amiral russe du 91... La dissolution est la seule bouée de sauvetage de Mou-président pour 2017. Pas de la France. Corto, vous vous comportez comme le sauveur de Hollande ! Dissoudre, c'est se doter d'une nouvelle majorité et d'un nouveau gouvernement qui feront moins mal (et c'est pas sûr) qui réduiront les (faibles) possibilités de voir surgir du sang neuf d'ici 2017.

    RépondreSupprimer
  11. @Koltchak
    Oui, je suis d'accord avec vous.
    Il faut absolument éviter de contourner de nouveau la réalité.
    C'est pourquoi il faut surtout laisser les "gouvernants" actuels se débrouiller tous seuls, jusqu'au bout, afin que tout le monde sorte du rêve éveillé dans lequel nous sommes entrés depuis des décennies. Ce sera brutal mais beaucoup plus efficace ; au bout du compte peut-être cela donnera t'il lieu à un sursaut.
    Sans quoi, c'est fichu.

    RépondreSupprimer
  12. Dissolution de l’assemblée, pas d’accord.
    Je suis assez en harmonie avec les analyses de Koltchak, du Plouc et de Jean.
    Souvenez-vous de la dissolution de 1997, qui permit à Jacquot de se faire réélire dans un fauteuil en 2002.
    Corto, avez-vous envie du retour de Mollasse en 2017, avec sa clique de pourris et promettant une fois de plus le changement ?
    Supporterez-vous de le voir pendant 4 ans se pavaner avec sa dinde pour soi-disant représenter la France à l’étranger ?
    Moi non.
    Ne jouons pas avec le feu…
    Depuis 10 ans, ces socialos voulaient la place.
    A force de mensonges et de promesses fallacieuses, ils ont fini par l’avoir.
    Qu’ils assument et qu’ils gèrent.
    Qu’ils nous montrent de quoi ils sont capables.
    Cette bande d'incompétents doit continuer à se discréditer vis-à-vis des français (51,64 %) qui les ont mis en place.
    D’après Pépère, il n’y avait pas de crise et après son investiture du 16 mai, on devait raser gratis.
    Il avait promis le changement à ses électeurs, qu’il assume !
    Laissons le récolter ce qu’il a semé et mariner dans son jus !
    S’il n’est pas capable de faire le travail, je ne vois pour lui qu’un recours.
    Qu’il montre enfin qu’il a quelque chose dans son froc et fasse ce qu’un Général avait fait en 1969 : qu’il dégage !
    Cela aurait plus de panache qu'une "petite" dissolution.
    Mais, il ne faut pas rêver, Flamby n’est que capitaine…de pédalo.
    L’avenir n’est pas serein…

    RépondreSupprimer
  13. J'aimerais beaucoup savoir quelle est la situation sociale de tous ces gens qui prêchent pour que les Français "boivent leur calice jusqu'à la lie ?
    Je serais étonnée qu'ils fassent partie de ces mille chômeurs supplémentaires que notre pays compte chaque mois qui passe ?
    Ce que vous dites n'est pas faux, mais la dissolution est le moindre mal pour les Français.
    Quant on voit la situation actuelle du pays on ne peut même pas imaginer ce qu'elle serait après quatre ans encore de ce régime pourri.
    Pourquoi manifester dans la rue si vous ne voulez pas la fin de cette législature ?
    Acceptez toutes les lois que cette Chambre votera : "mariage pour tous", vote des étrangers, euthanasie, amnistie des casseurs syndiqués etc, puisque vous pensez que "les Français n'ont pas encore bouffé assez de m... " ce serait plus logique.

    RépondreSupprimer
  14. Je me demande quelle est l'origine sociale de ces commentateurs qui décident qu'il faut que les Français "boivent leur calice jusqu'à la lie" ?
    Je suppose qu'ils ne feront pas partie de ces mille personnes par mois qui perdront leur emploi ?
    Non pas que je pense que vous ayez tort, mais la dissolution me paraît être un moindre mal pour le peuple français qui a été trompé par une campagne mensongère.
    Mais si vous ne voulez pas entendre parler de dissolution, pourquoi manifester dans la rue ?
    Pourquoi ne pas accepter toutes les lois que cette Assemblée se prépare à voter : "mariage pour tous", euthanasie, vote des étrangers, amnistie des casseurs syndiqués, etc, puisque "les Français n'ont pas encore bouffé assez de m..." ce qui serait tout à fait dans leur logique ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois des excuses au lecteur pour ce commentaire écrit un peu trop vite, et qui m'a fait m'embrouiller mes pinceaux entre le "vous" et le "ils".

      Supprimer
    2. Marianne, il y a une différence entre manifester pour obtenir le retrait d'un texte immoral, illégitime et réclamer la dissolution. Ce sont deux positions qui participent du même plan.

      Pour l'origine sociale, simple : petit-fils de paysan du Cantal, fils de petit commerçant, et pour ma part j'appartiens à la maison j't'arquepince. Certes, je ne crains pas pour mon emploi, mais lorsque je bossais dans le privé, j'ai toujours eu la même vision, y compris lorsque je me suis retrouvé chômeur. Pour la petite histoire, à l'époque lorsque je suis entré dans la maison, je perdais 4.500F par rapport à ce que les ASSEDIC me versaient. Certains ne se sentent pas gênés de vivre aux crochets de la société, aidés en cela par les syndicats, d'autres trouvent cela insupportable. Combien de chômeurs français, passés et actuels, ont eu cette démarche ? J'étais expert en mobilier d'art et j'ai fait le choix du déclassement plutôt que celui de la facilité et de la honte.

      Supprimer
  15. @ koltchak

    Je n'émets aucun doute sur votre probité personnelle, bien au contraire, je dis seulement - vous devez très bien le savoir - que les actions de rue sont obligatoirement limitées dans le temps. Et d'ailleurs à quoi servirait de manifester pendant 4 ans, même si cela était possible, si toutes les lois scélérates préparées par ce gouvernement s'égrenaient les unes après les autres, comme si de rien n'était.
    Nous attendions un déclic, qui pourrait nous débarrasser de ce gouvernement et de cette majorité élus sur des mensonges.
    Nous le tenons. Allons nous lâcher la proie pour l'ombre ? Ce serait politiquement illogique.
    Je suis d'accord avec vous qu'une dissolution ne saurait être une panacée, mais cela permettrait au moins de redistribuer les cartes.
    Contrairement à vous, je ne crois pas qu'une nouvelle législative bénéficierait tant que cela à l'UMP, d'ailleurs vous aurez remarqué que l'UMP n'appelle pas particulièrement à la dissolution.
    Je crois plutôt que de nouvelles Législatives feraient enfin émerger ce qui est une réalité depuis longtemps, mais qui n'a pas encore pu trouver sa concrétisation dans les urnes, c'est que le FN est devenu un parti à part entière.

    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  16. @aux anti-dissolutions, koltchack, Le Plouc, Jean, Mauricette: Vos arguments tiennent la route, j'en conviens. Cependant si vous êtes d'accord avec les arguments que je mets en avant pour demander cette dissolution (reniements, mariage pour tous, magouilles, Cahuzac , majorité présidentielle éclatée, etc... ) pensez-vous que nous puissions continuer longtemps comme cela ?

    Je vois bien les partisans du grand chaos, coulons et rebondissons, n'est-ce pas un jeu dangereux ? Ne vaut-il pas mieux utiliser les moyens légaux, comme la dissolution , pour éviter le naufrage ou l insurrection ? Nous sommes tous assez d accord pour noter que la colère gronde et qu il suffit de pas grand chose pour que cela pète grave. Doit-on la laisser exploser au prix de grands désordres ou ramener le calme en dissolvant, en ayant une nouvelle équipe ?

    En 10 mois les socialos nous ont montré, et ce n'est pas joli, de quoi ils étaient capables dans tous les domaines. On continue a les laisser faire ? jusqu a accepter ce qui sera irréversible ( mariage zinzin ) ?

    Vous me faites douter mais je crois préférer les solutions démocratiques au grand naufrage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Corto
      Comme vous avez pu le lire plus haut, moi aussi, je doute.
      Entre la peste et le choléra, comment choisir ?
      De tout façon, jamais le "pantalon vide" n'acceptera, sauf s'il y est contraint, de lâcher du lest, et encore moins la plus petite parcelle de son pouvoir si difficilement et malhonnêtement dérobé.

      Patientons encore un peu : il semble que de nouveaux éléments soient en train de sortir. A plus haut sommet...
      Si, par miracle, justice et journaleux sentaient le vent tourner, peut-être pourrions-nous avoir une mince lueur d'espoir pour obtenir l’indispensable "remise à plat".
      J'ai bien dit "peut-être".

      En attendant, toujours ne rien lâcher.

      Supprimer
  17. Mais que va faire notre Grand Timonier car il va falloir trouvé un arbre pour cacher la forêt, le Mali c'est fait, la mise en examen de Sarkozy c'est fait, heureusement il y une petite intervention en Syrie voir aller botter les fesses aux Nord-coréens.

    Faisons confiance à notre grand Timonier pour trouver une opération Mains Blanches pour nous faire oublier cette histoire qui le met dans une colère de chez colère.

    RépondreSupprimer
  18. Celle-là va te plaire Corto.. ;)
    http://fr.news.yahoo.com/investissements-caïmans-trésorier-campagne-françois-hollande-062128433.html

    RépondreSupprimer
  19. tout cette histoire cahuzac n est que l historiette, hollande ne dissoudra jamais l assemblee nationale, il n a aucun interet a le faire. quand a un remaniement ministeriel, oui a la rigueur, ca sera le jeu des chaises musicales. ca n ira pas plus loin que ca.
    toute la carriere politique de hollande n a ete que renoncement, compromis, copinage etc, etre elu president est la cerise sur le gateau, inespere, car qui aurait pu croire qu il grille tout le monde au poteau. dans une tres ancienne interview de lui, alors jeune fonctionnaire, il disait qu avec son diplome, meme sans rien faire, il serait paye a vie. il a bien mis en pratique la chose, et il continue comme president. tout n est que posture, il n en a absolument rien a foutre de cette histoire cahuzac. il est president, il est le roi du monde. encore 4 ans a rien foutre et a profiter, remarquez comme il a regrossit. et en 2017, vu l opposition!!! il pourrait encore niquer tout le monde.
    quant aux deputes, ils vont pas lacher le poste a glander, verts y compris. la place est bonne. ils avaleront des couleuvres et alors? un politique n a aucune dignite.
    dans 15 jours, l affaire est pliee, on en parle plus.
    aux municipales, les francais sont cons, les socialistes perdront peu de communes, quant aux europeennes, les copains pas elus seront recases de toutes facons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @kelevra: l affaire pliée dans 15 jours, je n en serais pas aussi sûr que toi. Je le sens plutôt mal tant je pressens de nouvelles révélations chaque jour.

      Supprimer
    2. J'ai vu la vidéo hier, dans laquelle il dit fièrement, qu'il restera un privilégié qui pourra continuer à gagner beaucoup en travaillant le moins possible. J'ai halluciné!

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique