samedi 27 avril 2013

Les socialistes déclarent la guerre à l'Allemagne !


Crénom, ça y est nous sommes en guerre ! Il y avait longtemps que l'on n'avait pas cassé du schleu. Le Parti Socialiste s'y colle. " Le PS déclare la guerre à l'Allemagne " titre Le Figaro. " Le PS dénonce l'intransigeance égoïste de Merkel " pour Libération; " Au PS, réquisitoire contre l'Europe de droite ", pour le Monde.

Taper sur le meilleur de la classe, le privilège des cancres !

Mais quelle mouche a donc piqué la direction du PS, les présidents socialistes de l'Assemblée et du Sénat et le gouvernement pour vouloir comme cela la peau de l'Allemagne et de Merkel. Parce que nous disent ces 3 journaux, ils sont tous d'accord, ou presque, au PS: Il faut mettre la pâtée à Merkel, à l'austérité, aux égoïsmes allemands, à la rigueur et patati ! Pourquoi ?

Et bien c'est assez simple, pour ressouder la majorité, donner des gages de socialisme à la gauche de la gauche de Pépère, globalement ulcérée par la politique menée par le gouvernement et espérer ainsi, et tant qu'à faire, consolider les alliances avec la gauche européenne. Un conseiller du gouvernement, cité par Le Figaro, explique assez bien la chose: " Depuis un an, nous n'avons pas désigné d'adversaire politique. Nous avons essayé de nous mettre bien avec chacun. Résultat, on s'est mis tout le monde à dos. Il était temps de désigner un adversaire pour ressouder les troupes ".

La technique du bouc-émissaire façon PS ! Désigner le méchant pour masquer ses incompétences, ses manques de résultats et les contradictions avec " les valeurs de la gauche " ( dixit Clémentine Autain et La Méluche ) que révèlent certaines décisions ( accord de flexi-sécurité par exemple ). En gros, si on n'y arrive pas c'est parce que la crise, parce que Sarkozy et parce que le grand méchant loup allemand ! L'histoire économique et politique de l'Europe est pleine d'exemples de désignation de boucs émissaires: les juifs, les arméniens, les ritals, les portos, les arabes etc... ça n'a jamais marché et cela s'est toujours retourné contre les manipulateurs.

Bon c'est clair que la diversion ne fait pas illusion, personne n'est dupe; même à gauche !  La " confrontation " voulue par Bartolone " sert de dérivatif. Ça arrange tout le monde et ça permet de gagner du temps… Mais, c'est trop facile de tonner contre l'austérité en Europe sans faire le lien avec la politique menée en France. Notre condamnation unanime de l'Europe ne doit pas nous exonérer de réfléchir au cap économique poursuivi en France. Il y a un lien entre les deux. Passons donc sans tarder à une deuxième phase du quinquennat. " déclare Maurel, le représentant de la gauche de la gauche du PS.

Ainsi, le PS et le gouvernement déclarent la guerre à l'Allemagne pour masquer ses divisions et les mécontentements internes. Ni plus, ni moins. 

Quant à déclarer la guerre à l'Allemagne, premier partenaire économique de la France - Il serait peut-être bon de le rappeler à nos gauchistes -, encore faudrait-il que nous soyons armés pour cela. Si on considère nos déficits, nos 5 millions de chômeurs, nos 8 millions de précaires, notre dette, notre manque chronique de compétitivité et l'incompétence flagrante de nos dirigeants, je crois que le PS et consorts feraient bien de la mettre en sourdine et de s'occuper des affaires de la France.

Avec humilité.

Il est loin le temps où Tonton comptait fleurette à Helmut...

Folie passagère 1683.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

10 commentaires:

  1. Mélenchon l'a proposé : les socialistes l'ont fait !
    Mais déjà Ayrault a paraît-il, mon cher Corto, mis en garde : "Il ne faut pas que ça aille trop loin. C'est dangereux."
    Ça m'a tout l'air d'être une guerre du genre : retiens-moi, ou je fais un malheur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: comme vs dites une guéguerre à la retiens moi où je fais un malheur; certes personne n'est dupe et ça prêterait à rire si ce n'était pas aussi lamentable et petits bras. Sans compter le préjudice pour l image de la France en Allemagne.

      Sont vraiment très cons nos socialistes !

      Supprimer
  2. Ce comportement est gravissime.

    Selon F. Fillon : "Hollande en veut à Madame Merkel de ne pas l'avoir reçu quand il faisait campagne (en vue de l'élection présidentielle française de 2012) et il ne lui pardonne pas". Même si nous avons déjà eu l'occasion de le constater, cette hostilité n'avait pas encore été étalée au grand jour. Teigneux et rancunier...en plus ! Il a décidément tout pour plaire.

    A trop faire les malins, nos valeureux socialistes vont se ramasser en beauté et c'est nous qui paierons les pots cassés.

    Que ne feraient-il pas pour tenter de camoufler leur inaptitude à remettre le pays sur les rails ? S'ils devaient persister dans cette attitude, je crains qu'ils n'aient rien à y gagner car manifestement Angela aura le soutien de la population Allemande alors que Normal aura les Français contre lui (ce qui effectivement ne changera pas grand chose).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @cyrielle: qu ils se ramassent en beauté, ce n'est pas pour me déplaire mais comme tu dis, nous paierons tous les pots cassés. Les voila torpiller plus que dejà fait par pépère l'axe Franco-allemand ! Ils sont lamentables !
      Et heureusement que le ridicule ne tue pas, ils seraient morts avant même d être parti au combat, les nazes!

      Supprimer
  3. Incapable de redresser la situation française, le but d'Hollande par l'intermédiaire du PS (car il ne doit pas le faire ouvertement sinon il se fait taper sur les doigts par Angela) est de désigner un coupable !
    Au départ pendant la campagne, pour séduire l'électorat classe moyenne-basse, c'était la finance : mais problème, certains ministres sont trop riches pou être considérés comme pauvres, sans parler de l'affaire Cahuzac avec ses comptes en banque dans des paradis fiscaux du méchant monde de la finance. Donc la finance, ça marche plus.
    Alors on s'attaque à un autre qui réussi : non pas l'Allemagne directement mais Angela, car elle est la terrible chancelière (genre Palpatine) qui impose à l'Europe du Sud une austérité car paraît-il qu'ils gèrent mal. Angela est de toute façon une belle cible pour les socialistes car, paraît-il, elle "exploite" des salariés allemand avec des salaires de misère.
    Le PS espère peut-être une alternance en Allemagne car Hollande ne trouve pas le soutien pour obtenir la fameuse croissance tant criée par Hollande pendant la campagne.
    Taper sur les bons élèves pour niveler vers le bas, on a connu : certains l'appellent l'URSS, d'autres (comme Attali) l'appellent la Corée du Nord.

    L'émission de vendredi soir "C dans l'air" donne une explication du pourquoi l'Allemagne s'en sort mieux que d'autres et que la finance n'est pas un si "méchant ennemi" qu'on nous présente. Je vous invite à revisionner cette émission intéressante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @sen: nos socialos n aiment pas Merkel, elle est de " droite " , elle réussit là ou Pépère se plante, elle est réelue sans cesse, elle est rigoureuse, honnête, etc... bref elle a toute les qualités qui manquent a nos politiques de gauche. Elle gère son pays " en bon père de famille ", son commerce exterieur est florissant ...

      La croissance pour merkel passe par la rigueur, pour nos socialistes par l impot et la dépense.

      Jusqu a preuve du contraire, leur résultats sans être parfaits sont meilleurs que les notres. Mais faut taper dessus, normal, la réussite engendre la jalousie.

      Supprimer
  4. AVIS ! L'avis de Juppé sur cette déclaration de guerre:

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/04/27/alain-juppe-la-confiance-avec-l-allemagne-est-rompue_3167651_823448.html

    RépondreSupprimer
  5. AVIS ! et hop, le PS qui se dégonfle:

    http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/le-parti-socialiste-francais-edulcore-sa-charge-contre-merkel-27-04-2013-1660727_240.php

    RépondreSupprimer
  6. Ce qu'il y a de fascinant chez Hollande et son gouvernement, mon cher Corto, c'est que quoi qu'il décide et quoi qu'il fasse, il ne cesse de décevoir son aile droite comme son aile gauche.
    Bref il ne fait que des déçus !

    RépondreSupprimer
  7. Ils savent vraiment plus quoi faire ou dire pour essayer d'exister... Mais quoi qu'ils fassent c'est la cata ou le couac assuré...

    Titi

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique