lundi 22 avril 2013

Une France schizophrène: le pouvoir à gauche, le pays à droite !


Hier, j'étais à La Manif Pour Tous, encore. Sans doute la plus belle depuis le début du mouvement contre la loi Taubira: Il faisait un temps magnifique, du monde, beaucoup de monde et une très bonne ambiance. Et aucun débordement; ce qui a sans doute permis à cet abruti de Valls de déclarer: " Victoire hier de l'ordre républicain face aux forces les plus sombres de la démocratie."

Les slogans, la diversité des gens présents et l'ambiance ont fini par me convaincre définitivement que l'importance de la contestation dépasse très largement le cadre d'une simple opposition au mariage zinzin. C'est aussi - avant tout ? - une France de droite qui s'est réveillée au fur et à mesure des manifestations qui se sont enchaînées. Une France qui réalise peu à peu comment elle s'est fait berner aux dernières élections présidentielles: Non, la France n'est pas socialiste, non la France n'est pas de gauche. Le 6 mai, elle a fait, sans conviction, une poussée de schizophrénie: voter Pépère pour oublier Sarkozy. Le 6 mai, la France a " épousée " une socialie, un peu comme à Las Vegas, on se marie vite fait, un jour d'ivresse. Depuis, la gueule de bois s'est dissipée. La France est aujourd'hui dirigée par des gens qui ont certes acquis, par les urnes, une légitimité démocratique mais ces mêmes gens, il faut le reconnaître, n'ont rien à voir avec les Français.

15 chiffres pour le comprendre:

- 72% des Français estiment " qu'on ne défend pas assez les valeurs traditionnelles ". 9 points de plus en un an. ( TNS Sofres - Le Monde )

- 80% des Français jugent qu'il y a trop d'assistanat et que trop de gens abusent des aides sociales ( Ifop-JDD )

- 74% des Français estiment que " La religion musulmane n'est pas compatible avec les valeurs de la société française " ( Ipsos-Cevipof ), opinion partagée par 59% des sympathisants PS.

- 83% des Français sont favorables aux démantèlements des camps de Roms ( Ifop-Ouest France ).

- 87% des Français considèrent que " l'on a besoin d'un vrai chef pour remettre de l'ordre "; c'est dire si Hollande ne satisfait pas sur ce point.

- 53% des Français veulent le retour des uniformes dans les écoles ( Mingie Trend ).

- 70% des Français pensent qu'il faut que l'Etat donne plus de liberté aux entreprises ( Ifop-JDD ).

- 92% des Français sont favorables à l'instauration d'une perpétuité réelle pour les crimes les plus graves ( CSA-Institut pour la Justice ).

- 47% des Français jugent que le FN ne représente pas de danger pour  la démocratie ( TNS-Sofres-Le Monde ). Ils étaient 70% à penser le contraire en 2003.

- 70% des Français considèrent qu'il y a trop d'étrangers en France ( Ipsos-Cevipof ).

- 65% des Français estiment que la justice n'est pas assez sévère avec les " petits délinquants " ( TNS ).

- 56% estiment que " l'on se sent en sécurité nulle part " ( IFOP-JDD ), 16 points de plus qu'en 2006.

- 57% des Français ne font pas confiance aux syndicats ( Ifop-La lettre de l'opinion ). Ils étaient exactement le même nombre a leur faire confiance en 2009.

- 72% souhaitent limiter le droit de grève en instaurant un vrai service minimum dans les transports publics ( TNS )

- 65% des Français sont opposés à la dépénalisation du cannabis.

Alors, oui, si l'on reprend ces items les uns après les autres, si on les replace dans le contexte post - 6 mai 2012, si l'on repense à certains discours de Sarkozy, si l'on suit les desiderata de la greluche guyanaise, si l'on considère la montée en puissance du FN, si l'on réécoute les pseudos-déclarations triomphantes de Valls dans son combat contre l'insécurité, si l'on considère l'opposition flagrante qu'il y a entre le mariage pour tous et les valeurs traditionnelles, si l'on réentend les déclarations de Peillon ou de Duflot sur le cannabis, si, si, ... On est bien obligé de se rendre aux évidences: La France d'aujourd'hui est schizophrène avec un pouvoir à gauche et un pays de plus en plus ancré à droite. Hollande et sa clique ne l'ont pas compris: Hollande se vautre dans une popularité qui n'a d'égale que le socle dur de la gauche française ( 25% ).

Si elle n'est pas traitée correctement, les risques de la schizophrénie sont bien connus: à un moment ou à un autre la tête explose, le corps avec !
( sources )

Folie passagère 1674.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

36 commentaires:

  1. Parfait ... Com d'hab .

    Et la manif hier quel estimatif selon toi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nofate: comme d'hab: merci a toi :)

      hier, je dirai que 150 000 personnes est une bonne estimation. Ce qui est excellent pour une manif ( voulue comme régionnale ) dont on ne savait pas 4 jours avant si elle aurait lieu

      Supprimer
  2. Faut gagner les élections, c'est ça le problème (et la conclusion de nos discussions) :-)

    Sur le fond, tout à fait d'accord...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Feriez-vous partie de ces gens qui considèrent que la dissolution ou le référendum - pourtant employés par plusieurs présidents de droite et de gauche - ne sont ni institutionnels ni démocratiques ?
      Ne croyez-vous pas qu'un président à 25% dans les sondages, dans un pays qui subit une grave crise économique, sociale, morale et maintenant sociétale et politique, aurait intérêt à revenir devant le peuple, plutôt que d'essayer d'asseoir son autorité sur son ministre de l'Intérieur et sa police, lui qui ne tient plus ni ses ministres, ni ses députés ?

      Supprimer
    2. @Falconhille: ça c'est clair qu il faut maintenant re - gagner des élections et il n'est pas certain qu avec les bras cassés de l UMP se soit chose facile.

      Ceci dit le point de vue de Marianne se défend totalement: comment, au bout d 1 an hollande est-il tombé si bas ? Sans doute a cause de la schizophrénie dont je parle mais aussi parce qu il n'est plus - si tant est qui l ait été un jour - le président de tous les français. Dès lors une dissolution me parait pas si conne que cela

      Supprimer
  3. Entre les décomptes falsifiés du nombre des participants, mon cher Corto, et les déclarations en forme de rodomontades de Valls, ce pouvoir se comporte de manière plus en plus misérable, ce qui souligne, si besoin en était, l'état de faiblesse où il se trouve.

    http://www.slate.fr/story/71247/hollande-pouvoir-democratie-ump#comment-124065

    La France est dirigée (si on peut dire) par un Président qui a la légitimité des urnes, c'est vrai, mais cela ne lui donne en aucun cas le droit de faire n'importe quoi.
    Il faudra donc encore du courage et de la ténacité supplémentaires pour le faire comprendre à ce pouvoir arrogant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Marianne

      "La légitimité des urnes"... avec beaucoup de gentillesse et de bonne volonté.

      Outre l'incidence très importante de l'immense cabale merdiatique, un grand nombre d'irrégularités a sévi loes de cette pseudo-élection : plusieurs Mairies (dont je suppose que les électeurs votaient plutôt à droite) n'ont reçus des bulletins de vote QUE pour Flamby => elles ont dû aller à la Préfecture pour réparer cet "oubli" ; dans l’enveloppe électorale, de nombreux internautes n'ont pas reçu de bulletins au nom de Nicolas Sarkozy (j'en fais partie et l'ai signalé => aucune réponse à ce jour) ; au bureau de vote, avant de trouver un bulletin "propre", j'ai détruit 5 (ou 6, je ne sais plus) bulletins "marqués", donc qui auraient été considérés comme "nuls" si je n'avais pas été très vigilante. Et combien d'autres encore ? Vus ou pas vus.
      De ce fait, on peut logiquement estimer qu'il y a eu beaucoup d'autres malversations dont nous n'avons pas entendu parler.

      Peut-être d'autres électeurs ont-ils, comme moi, déposé une vaine réclamation. Mais, visiblement, nous sommes de trop petites gens pour être pris en considération.
      Et pas un seul politique, de quelque bord que ce soit, n'a dénoncé ces pratiques, ouvertement dévoilées masi non sanctionnées.

      Alors la légitimité (terme convenu, même en cas de fraude ou de suspicion de fraude) du Nullard-Connard, ça me fait bien rire. Jaune, d'accord, et même jaune-cerise.
      Je sais que c'est le terme officiel. Mais moi, j'ai de très sérieux doutes.

      Supprimer
  4. " Victoire hier de l'ordre républicain face aux forces les plus sombres de la démocratie."

    Il a dit ça, l'ami Manuel ? En somme, il vit dans un épisode d'Harry Potter, avec les gentils contre les forces des ténèbres.

    Ben rendez-vous le 26 mai. On sera un million de mages noirs dans les rues, on verra s'il pavoise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mat: si, si Manouel a dit cela ce matin sur les ondes ! Il n a peur de rien ni même du ridicule.

      Ravi d avoir fait ta connaissance hier

      Supprimer
    2. Ravie aussi !
      12 blogueurs ou commentateurs, c'est pas mal !

      On sera encore pluss le 26. j'espère en être !

      Supprimer
    3. lamouette: plus nombreux, mais j espère bien !

      Supprimer
    4. N'oubliez pas qu'il doit normalement y avoir le 5 mai.

      Sinon la journée a été très sympathique, j'ai été ravi de retrouver des têtes connues et de faire de nouvelles connaissances.

      C'est quand même sympa le fascisme, on se fait des copains, on défile bras tendu en appelant de nos voeux le retour de l'ordre noir.

      Et on boit de la bière.Pour un peu, s'il y avait eu une bierstube sur le boulevard Raspail on aurait pu se croire à Munich en 1933. :-)

      Supprimer
    5. J'ai bien envie de coller une photos des buveurs de bière dans la manif, tiens ^^
      Trop drôle de voir les dangereux factieux tous le nez dans leur verre en plastique !

      Supprimer
    6. @Koltcghack: oui excellente journée tout plein parait-il de nauséabonds qui traînaient. !

      Tiens à l'occasion jette un coup d'oeil à ça où comment la " presse spécialisée " montre qu elle sait bine choisir les photos:

      http://yagg.com/2013/04/21/photos-rassemblement-pour-legalite-vs-manif-pour-tous/

      Supprimer
    7. @lamouette: il me semble avoir vu ses photos compromettantes sur un blog...

      Supprimer
    8. Il y a quand même un hic. Ils ont collé la musulmane souriante dans la mauvaise colonne. Les socialos sont pourtant muzz friendly. Tout fout l'camp.

      Supprimer
  5. Plus le pouvoir est faible et perd sa légitimité, plus il se crispe sur des positions intenables. On le voit de façon évidente avec la loi sur le mariage, mais d'autres sujets suivent le même chemin.
    Que doivent-ils faire alors qu'ils ne satisfont que 25% des Français ? La situation est assez inédite et devra se résoudre aussi de façon inédite...
    Valls, qui semblait un peu moins borné que les autres, me déçoit beaucoup. Confronté au réel, il use des mêmes artifices que ces petits camarades, mensonges et méthode Coué. Saleté de réel qui refuse de se plier à leur idéologie !
    Je ne comprendrai décidément jamais ces gens, accrochés à des idées d'un autre âge pour ce qui est de l'économie, et prêts à foutre en l'air la civilisation d'un autre côté...
    Si la France est schizophrène, ceux qui la "gouvernent" le sont encore davantage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, Nana, je crois que vous vous trompez.
      Ils ne sont pas accrochés à des idées pour la bonne raison que des idées, ils n'en ont pas.
      Ils sont accrochés à leurs postes, et pour ce faire ils défendent les idées de ceux qui les payent.
      Le "mariage pour tous" par exemple, ça n'a jamais été une idée de Hollande. C'est si évident qu'on ne l'a jamais entendu "défendre" cette idée, ce dont il serait tout à fait incapable.
      Le "mariage pour tous" c'est l'idée de Bergé, d'Augier et par extension de la LGBT, puis des homos qu'ils ont réussi à convaincre. Mais tous reconnaissent que cela ne touchera qu'une infime partie d'entre eux.
      Pour ma part je n'ai pas encore pu entendre ou lire un seul homo qui voulait se marier.
      Et ce qui est vraiment répugnant c'est que c'est au nom de cette minorité agissante qu'on veut imposer, à la majorité, une loi par une véritable méthode "d' intoxication idéologique, très pesante et très impressionnante" comme dirait madame Agacinski.

      Supprimer
    2. @nana: Valls ? Pour moi ce type est un mystère ( smiley ): socialiste, il n y a que lui pour y croire. Le socialisme, Juste un tremplin qu'il a pris en passant pour sa carrière, comme Cahuzac; des gens qui ont pris le train qui passait, c'était un train de gauche !

      Supprimer
  6. Le bonnet phrygien, devenu l’emblème du mouvement révolutionnaire en 1790, s’impose fin 1792, son usage culminant jusqu’à la réaction thermidorienne de 1794. C’est-à-dire que ce couvre-chef incarne peu ou prou la Terreur et même la Grande Terreur, qui est sans doute un des moments les plus tragiques de notre histoire.

    Quand je vois un bonnet phrygien, je pense donc à la princesse de Lamballe, assassinée pour crime d’amitié avec Marie-Antoinette, et dont le corps nu, décapité au couteau de boucher, a été promené dans Paris, la vue de son intimité soigneusement exposée suscitant des propos égrillards de la part de délicats militants de la Liberté.

    Quand je vois un bonnet phrygien, je pense à ces prêtres et à ces religieuses que Carrier, à Nantes, déshabillait et liait nus, l’un à l’autre, l’un face contre l’autre pour être précis, sexe contre sexe, avant de les noyer dans la Loire. Ce charmant adepte de l’Égalité appelait cela un « mariage républicain ». Parenthèse : détourner la symbolique du mariage n’est donc pas nouveau…

    Quand je vois un bonnet phrygien, je pense à ce curé vendéen à qui des soldats, sans doute partisans de la Fraternité, avaient tranché les deux mains avant de répandre dans l’auge à cochons le contenu du tabernacle de son église. Ce martyr a été retrouvé accroupi devant l’auge, les deux avant-bras collés contre terre afin de tenter d’arrêter l’hémorragie, et lapant dans l’auge, s’efforçant de disputer aux cochons les hosties consacrées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi nous faire ce rappel historique sous couverture d'anonymat ?
      Et pourquoi ne pas nous dire la conclusion que vous en tirez afin que nous puissions vous répondre autrement que par des Ah! ou des Oh !

      Supprimer
    2. @anonyme: quel est le rapport avec le sujet ? aucun.

      Supprimer
    3. Mais si, mon cher Corto, cet Anonyme a sans doute cru apercevoir des bonnets phrygiens à la manif pour tous !

      Supprimer
    4. @marianne: c'est vrai, il y en avait quelques uns sur la tête de ... jeunes Marianne. Comme les fois précédentes

      Supprimer
    5. D'autant que c'est piqué d'un article de Jean Sevillia, sur Boulevard Voltaire

      Supprimer
  7. Ce qui me fait vomir, c'est Peillon qui revient à la charge avec sa morale laïque.
    Sa morale n'en est pas une, mais un vice. Et d'autre part, il ferait mieux d'éduquer son fils. Car quand on dit qu'"un enfant appartient à la République avant d'appartenir à ses parents", faut être sacrement chtarbé.
    La France est entrain de prendre un virage inquiétant, et le pire, des gens obscurs, troubles, qui osent se faire les porte-voix de la morale.

    Le parti qui transforme les humains en de simples biens de consommation se réclament de la morale.
    J'appelle ça de la publicité mensongère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: ce sont des idéologues, et ils sont quelque uns au gouvernement alors que hollande lui ne l'est pas. Ils ont un truc en tête, l'anihilation complète de la notion d’altérité du genre humain pour mieux modeler l individu. partant de là, les discours de Peillon n'ont rien d'étonnant.

      Supprimer
    2. Il va pas être déçu avec sa morale laïque.
      premier cours : tu ne voleras pas le bien d'autrui.
      deuxième leçon: tu ne mentiras point.

      Leurs oreilles vont siffler.

      En fait, il n'existe pas de "morale laïque", sauf formatage des jeunes esprits sur tolérance, racisme, genre choisi etc…
      Il existe la morale tout court, et elle est issue des 10 Commandements donnés à Moïse. Mais ça, ils n'en veulent pas.
      Donc, ça ne sera pas de la morale, mais du cathéchisme socialo.

      Supprimer
    3. Je sais que ça peut paraître vieux jeu, n'empêche que ça me fait peur quand je vois que ces gens, qui nous gouvernent soit-dit en passant, veulent faire croire aux Français qu'ils sont les gardiens de la morale. Un peu comme un alcoolique qui vous dirait que ce n'est pas bien de boire.
      La Mouette, je suis d'accord avec vous. Et si je puis me permettre, je connais des gens athées, donc pas croyants en un Dieu, arrivent à être très moraux, être bienveillants envers leur prochain. Ca m'avait étonné mais agréablement surpris.
      Quand j'ai découvert ça, je me suis dit qu'on pouvait être bon sans être forcément croyant.

      Là, leur histoire de morale laïque, c'est d'un vice épouvantable. Ca me fait vraiment peur car ça renforcera un peu plus l'inversion des valeurs.

      Supprimer
    4. Et pourtant, lorsque l'EdNat n'était pas encore cet immonde refuge de gauchos, lorsque les instituteurs se piquaient plus d'instruire que d'éduquer, il y avait des cours de morale qu'on n'appelait pas "laïque" parce qu'on s'en foutait, ce qui comptait, c'était d'inculquer des préceptes sains, dépourvus de la moindre idéologie.

      http://koltchak91120.wordpress.com/2009/10/29/cours-de-morale-1/

      http://koltchak91120.wordpress.com/2009/10/29/cours-de-morale-2/

      http://koltchak91120.wordpress.com/2009/10/30/cours-de-morale-3/

      Outre le fait que les textes soient clairs et bien écrits, dans un français impeccable, j'attire votre attention sur le fait que ce sont des choses qu'on travaillaient en CM1 et CM2. Combien de collégiens aujourd'hui seraient capables de lire ces textes en ayant tout compris ?

      Plutôt que de vouloir se mêler de ce qui ne le regarde pas, à savoir l'éducation de nos enfants, Peillon le triste sire ferait mieux de s'atteler à revoir de fond en comble non seulement les méthodes d'enseignement mais également les programmes. On ne cherche pas à créer pas des êtres humains capables de penser librement et de se faire une opinion par la confrontation des points de vue, on veut formater.

      Supprimer
    5. @Koltchack: mais Peillon veut-il vraiment que " nos " enfants deviennent intellectuellement indépendant ? rien n est moins sûr.

      Supprimer
  8. C'est clair l'a&venir du pays passera par un retour des valeurs mais loin du FN dont on ne connait rien vraiment (comme Hollande arrivé au pouvoir sans vrais bagages.. Il fallait être inconscient pour permettre cela))
    les français sont des laches.. ils ont élu un homme pour garder leurs petits avantages d'enfants gatés du monde.. mais le monde les rattrape à chaque minute..

    Sarko avait donné la ligne... il suffisait de s'y atteler avec courage et persévérence ..
    son seul problème .. les médias et un discours arrivé un peu trop vite ..Les français après 30 ans de formatage socialiste étant ankylosés

    La soupe à la grimace c'est bien fait ..

    mais le retour de baton pour les socialistes sera bien pire car on ne ment pas ainsi au peuple et l'on ne va pas contre ses valeurs alors que son chef a été élu par défaut sans véritable adhésion.





    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pkilz le retour de baton si il ne devait n y avoir que les socialistes pour se le prendre en pleine poire , ça ne me dérangerai pas outre mesure. Problème, c'est qu on va tous se le prendre. En bonne partie a cause d une partie des Français qui ont voté non pour hollande mais contre Sarko ( bayrou par exemple)

      Supprimer
    2. totalement d'accord avec toi mais nous n'avons que les politiques que l'on mérite... des médiocres et à Droite il n'y a pas grand monde de charismatique..

      cela fait 30 ans que je dis qu'il faut manger de la merde pour aller mieux...

      je n'ai personnellement aucun regrets .. je me suis mobilisé avant 2007 et j'ai défendu et defends mes valeurs..
      Comme toi je suppose
      il faut pouvoir se regarder en face pour nos enfants.. c'est mon moteur.. combien de français et de politiques en France pensent ainsi combien de médias voit l'intérêt du peuple avant leurs petits trafics juteux.
      Les valeurs fortes remontent et tant mieux... La mariage zinzin permet cela... Sarko voulait les remettre à l'ordre de la nation .. ca vient avec un peu de retard et il fallait une gauche minable au pouvoir pour cela

      Hollande ne fera rien dans ce sens.. Le socialisme à la française montre ses limites et meurt.. il fallait aller jusqu'au bout...
      30 ans de formatage assez

      Supprimer
    3. @Philz: oui les valeurs " fortes " remontent au grand dam de nos gauchistes de gouvernement. C'est meme assez curieux de constater cela. Normalement, en Socialie, nous devrions donner dans le festif chaque jour et là, curieusement, patatras, c'est d'un mai 68 à l envers dont on parle. Étonnant. Et au moins une conclusion: hollande n a pas su apporter la " folie " douce qui emporte du pays qd la gauche arrive aux affaires !

      Le danger à ùon sens ne vient pas / plus d hollande mais bien des idéologues comme Peillon, Taubira, Belkacem, Benbassa et j en passe. Le reste ce sont des guignols plus interressés par leur carrière

      Supprimer
  9. "74% des Français estiment que " La religion musulmane n'est pas compatible avec les valeurs de la société française " ( Ipsos-Cevipof ), opinion partagée par 59% des sympathisants PS."

    Et par 93% des musulmans ! :-D

    "56% estiment que " l'on se sent en sécurité nulle part " ( IFOP-JDD ), 16 points de plus qu'en 2006."

    C’est pas faux, surtout depuis la réintroduction du loup dans le massif central…

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP