samedi 6 avril 2013

Achevons la bête et occultons le reste ( L'art perdu du contre-feu )


Celle-là, c'est la meilleure. Jean-Philippe Désir veut organiser un referendum sur la moralisation de la vie politique ! Et la France entière de rigoler.  Françaises, Français, répondez à la question: " Êtes-vous d'accord pour moraliser la vie politique ? " Parce qu'en gros, c'est à cela qu'il ressemblera son referendum à Harlem.

" Harlem Désir est un gros nul, voir même un bon à rien "( dixit un gauchiste blogueur ). Désir, qui fait de la politique depuis 30 ans, n'a rien compris: un referendum sur le sujet n'a aucun sens et ce pour au moins deux raisons: la première, c'est que toutes les lois visant à éviter et/ou réprimer ( et à nous protéger ) les magouilles, les compromissions et autres mauvaises habitudes existent déjà, il suffit de les appliquer avec rigueur. La deuxième, c'est que le problème dit de " moralisation " est une affaire d'hommes: Ayons des hommes et femmes politiques aux passés irréprochables, honnêtes, rigoureux, sincères, habités par le bien commun, considérant la politique non comme une fin mais comme le moyen de hisser le pays vers le haut, ... et tout fonctionnera impeccablement ! C'est aussi simple que cela.

Mais ne nous leurrons pas, la vie politique ne sera jamais " morale " tant que ses acteurs ne seront pas eux-mêmes vertueux. Alors autant pisser dans un violon. La politique est une affaire d'hommes, l'écrire c'est comprendre qu'elle ne sera jamais totalement nickel. La politique, c'est aussi un contrat de confiance, contrat qui est signé entre des électeurs et des élus. Celui qui le rompt par manque de probité, pour escroquerie ou tromperie doit être exclu. Définitivement. Point barre. Quant aux électeurs, ils ont les élus qu'ils méritent.

Et puis franchement, un referendum sur la moralisation de la vie politique initié par Désir et le PS, autant demander à une pute d'enfiler une robe blanche le jour de son mariage ! Guérini, Kucheida, Andrieux, Navaro, Fabius, Cahuzac, Dray, Destrade, Teulade, Chaout, etc... sont là pour nous rappeler qu'en matière de probité et de morale, ils n'ont de leçon à donner à personne.

Non, Harlem prend ses désirs pour masquer la réalité, il allume juste un contre-feu pour tenter d'occulter un brin l'affaire Cahuzac et la déconfiture hollandaise; et accessoirement pour se poser en homme sain ( mouarf...)

De la même façon que Bartolone avec le retour du menteur à l'Assemblée. Bartolone clame partout qu'il s'est entretenu avec Cahuzac - ce dernier lui aurait annoncé sa volonté de revenir sur les bancs - et qu'il cherche par tous les moyens de l'en dissuader. Se posant de facto en moralisateur. On sait tous que Cahuzac ne reviendra pas. Mais ce faisant, Bartolone essaie de détourner l'attention des questions qui se font jour à la suite des aveux de Cahuzac: Qui savait et depuis quand ? hollande, Moscovici et consorts, pouvaient-ils ignorer, dès lors que Médiapart avait mis l'affaire en place publique, que le ministre du budget avait un compte planqué ? Ont-ils couvert Cahuzac ? Ont-ils ignoré volontairement le problème ? Ont-ils péché par excès de confiance ? Dans tous les cas, cette affaire pue, elle fait exploser au grand jour le laxisme régnant à l'Elysée et à Matignon.

Achevons la bête et occultons le reste...

Et le reste, c'est quoi ? Et bien comme d'habitude: les 5 millions de chômeurs, la précarité, la crise économique, un présiflan à 27% de popularité qui emprunte des portes dérobées, le scandale Cahuzac, les promesses non tenues, la manif pour tous et les mensonges d'Etat, les profs dans la rue, l'insécurité, la dette, une gauche explosée, une droite atone, le Mali, la Corée ...

Folie passagère 1654.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

20 commentaires:

  1. En voilà une idée qu"elle est bonne, mon cher Corto, un référendum !
    Et Harlem Désir s'imagine que les gens vont voter OUI à sa question foireuse ?
    Et que tout recommencera comme par le passé, avec un Hollande requinqué par sa victoire au référendum.
    Il n'y a qu'une échappatoire pour ce pouvoir complètement discrédité par tous ses mensonges, de plus en plus gros, jusqu'à s'adonner maintenant au mensonge d'état, comme une vulgaire République Soviétique :
    LA D I S S O L U T I O N
    S'il ne saisit pas cette dernière chance de redonner la parole au peuple, qu'il craigne le "coup de balai" que lui promet Mélenchon que beaucoup de Français, de guerre lasse et poussés à bout, seront enclins à l'aider à lui administrer !

    RépondreSupprimer
  2. @marianne: un referendum a l initiative de Désir mais c'est à mourir de rire !

    Et une moralisation qui passerait , entre autre, d'après ce que j en ai lu, par le droit de vote à accorder aux étrangers .

    je regardai un compte rendu de la visite éclair de qui vs savez à Tule aujourd'hui: ça aussi c'est a mourir de rire !

    Moralisation de la vie politique , ça aussi c'est a se fendre la poire pour les raisons que j expose ds ce billet.

    Combien de temps ces idiots même pas utiles vont-ils pourvoir se maintenir au pouvoir ?

    RépondreSupprimer
  3. Rire pour ne pas pleurer...

    Un référendum ahahahahah!!!!!!!on se moque de nous, au secours !

    Et le voyage à Tulle ???...en avion...bien sûr !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jacqueline: j’hésite en ce moment entre grosse marade et cauchemar...

      Supprimer
  4. "Guérini, Kucheida, Andrieux, Navaro, Fabius, Cahuzac, Dray, Destrade, Teulade, Chaout,etc… sont là pour nous rappeler qu'en matière de probité et de morale, ils n'ont de leçon à donner à personne."
    Corto, puis-je vous faire remarquer gentiment, qu’en matière de morale, vous avez omis de nous citer deux gros poissons : la murène Lang et le requin DSK.
    Pour ce qui est des fantasmes de Jean-Philippe, je suis très optimiste, car j’ai la certitude que toute l’eau qui doit le mouiller n’est pas encore tombée.
    L’avenir n’est pas serein…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mauricette: non, j en oublie rien mais DSk et Lang sont hors concours.

      Quant a Dédir, là où il est uniquement par la volonté de Mitterrand puis de hollande te de Ayrault aujourd'hui, il nous donne toute la mesure de ce que peut etre la caricature du politique.

      Supprimer
  5. mais lui aussi il a été condamné pour abus de biens sociaux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: oui, tu as raison mais ça ne compte pas: Harlem est secrétaire général du PS, tout cela lui donne un brevet de sainteté.
      Dieu qu il est con celui-là !

      Supprimer
  6. Puisqu'ils ont envie de faire un référendum, pourquoi refusent-ils avec tant d'énergie celui que le peuple, tout comme ses représentants, réclament à cor et à cris ?
    Suis-je bête ! Parce qu'ils connaissent la réponse, bien sûr. Et qu'ils ne pourraient plus faire semblant de l'ignorer...

    Et ne pas oublier, comme je l'ai lu en maints endroits, que Plat-Cerveau doit la reconnaissance des tripes à qui a financé sa campagne. Bien évidemment sans se préoccuper des limites fixées par la loi ; qui, comme de "juste" ne s'applique pas à MoiJE
    "Exemplaire" matraque-t-il ; peut-être pour se convaincre lui-même ? Inégalable dans le mensonge, la duplicité et la magouille, c'est l'évidence. Pas besoin d'un dessin. :-(

    Quant aux autres malfrats, et à la crème d'entre eux ("désir"... d'en finir), je préfère ne pas y penser. Ils font plonger mon moral dans des profondeurs abyssales.
    Et vous conviendrez que, pour un dimanche, ce n'est pas le Top, mais plutôt un Flop ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: comme le disait Endhoven, cette proposition de referendum est ridicule car elle créerait une unanimité fictive. Comment dire non à la moralisation.? Et encore une fois, on pourra faire tous les referendum du monde et toutes les lois imaginables, la politique est une affaire d hommes et donc par définition non parfaite

      Supprimer
    2. @ Corto

      Entièrement d'accord mon cher Corto. Il est bien évident que tel est bien le but secret, mais si transparent...
      Rassurez-vous, je ne suis pas née de la dernière pluie. Il s'en faut de beaucoup ! :o))
      Et, en tant que grand-mère, je fais partie de ces "vieux singes auxquels on n'apprend pas à faire la grimace". ;o)

      C'était juste pour me détendre un peu, et en profiter pour remettre une couche sur LE référendum que, comme beaucoup, j'attends . En vain, probablement... :-(

      Supprimer
  7. A un référendum comme ça, moi, je voterais "NON". D'abord parce que la réponse ne changerait pas grand chose mais surtout parce que je ne veux pas qu'on moralise si peu que ce soit: c'est trop drôle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: ça pour être drôle, ils sont pathétiquement drôles en ce moment les lascars

      Supprimer
    2. A Pangloss

      Moi aussi, je voterais "non".
      Bien que je ne trouve pas ça drôle, mais plutôt insultant pour les honnêtes gens.
      Je leur dirais "non", juste pour leur monter que je ne suis pas dupe de leur ignoble duplicité.

      Supprimer
  8. Il y a pas longtemps Ayrault et ses copains vantaient les mérites du système Suisse.... Et bien, si on était en Suisse, on pourrait lancer une initiative et poser la question "voulez-vous virer ce gouvernement et son président"...

    Ca, ce serait un referendum intéressant....

    Pour le reste, les socialistes et leur premier secrétaire nous prouvent plus que jamais que chez eux c'est "faites ce que je dis mais pas ce que je fais"... et ils s'imaginent avoir encore une quelconque crédibilité....

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @titi: Un homme politique pour être un tant soit peu crédible doit être à tout niveau irréprochable et ne pas prêter le flan à la critique. Donc Désir et son réferendum n'est pas crédible.

      Supprimer
    2. Tu as tout dit!!!

      Titi

      Supprimer
    3. @ Titi

      Alors là, je voterais "oui". Et des deux mains !!... :o)))
      Comment ça on n'a pas le droit ?
      Ces crapules s’autorisent bien tout. Et moi, je suis ambidextre ! :-)
      Alors pour quoi j'aurais pas le droit ? Puisque c'est à la mode de faire n'importe quoi !...
      ;o))

      Supprimer
  9. Moral et PS = incompabilité , c'est comme mettre du gasoil à la place de l'essence dans une voiture , en panne immédiatement .Quand à Désir , escroc de haut-vol , j'aimerais savoir comment il peut tenir le PS ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De par la seule volonté de Hollandouille tout-puissant. :-((

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique