mercredi 16 mai 2012

Peut-on prendre cet homme au sérieux ?

Cet homme est drôle, très drôle. Moi, je vous le dis - et parce que je considère qu'il vaut mieux rire que pleurer - on n'a pas fini de se marrer avec un clown pareil ! Bienvenue en Hollandie !


Bon okay, c'est pas vraiment cool pour l'image de la France, mais vous l'avez voulu, vous l'avez !


Folie passagère 1153.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

22 commentaires:

  1. En fait, pendant 5 ans, tu vas être aussi caricatural que bien des blogueurs de gauche durant le mandat précédent ?
    (je ne sais pas si ça fera avancer le schmilblick, et si ça fera gagner la droite, mais bon, tu fais ce que tu veux après tout...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, chacun son tour!
      L'antisarkozysme donne naissance à un sarkozysme profond, donc à un antihollandisme tout aussi profond.
      Et c'est une bonne chose car on ne va pas pouvoir compter sur les médias inféodés et manipulateurs pour nous informer et critiquer.
      Ces journaleux qui faisaient la fête dans l'avion retour de Tulle le 6 mai dernier... tous à la botte du pouvoir pour quelques avantages fiscaux. Misarabilisme et fourberie!
      Etienne

      Supprimer
    2. @ FalconHill
      Mais ce qui va incontestablement faire avancer le schmilblick, c'est cette chicaya socialo-socialiste qui a démarré 24 heures après l'intronisation de "Moi, Président de la République".
      Donc nous n'aurons nul besoin de nous attaquer à son embonpoint, aux verrues diverses et variées qui ornent son visage, à la teinture des quatre poils qui lui restent sur le caillou etc.
      Nous n'aurons plus qu'à compter les points.

      Supprimer
    3. @falconhill: Aussi caricatural ? c'est fort possible ! Le "aussi " me convenant parfaitement. pendant 5 ans les degauches, qu'ils soient de la blogosphère ou des médias, s'en sont donné à coeur joie pour bastonner le Sarko, parfois avec raison , souvent à tort. Alors faut pas m'en vouloir si je me fais plaisir un petit peu.
      Mais vois-tu, j'en veux autant à ces contempteurs qu'a ceux qui se disant de droite n'ont ni su faire la part des choses, ni s'élever contre le matraquage dont a été victime Sarko.
      Etienne Sauze, ds son commentaire, le dit parfaitement: "L'antisarkozysme donne naissance à un sarkozysme profond".

      Supprimer
    4. @falconhill: je rajouterai que le peu qu il nous a offert depuis son élection ne me donne absolument pas envie de le respecter. Et en écrivant ça, je pense spécifiquement à la cérémonie de passation et l'affront fait à Sarko, dans son discours et ds sa façon de lui tourner les talons.

      Supprimer
    5. Corto, je ne réponds à tes apotres, mais à toi.

      Action réaction, pourquoi pas. La seule chose que je vois, c'est que ta manière de bloguer, conforme à la ligne politique de l'UMP durant une présidentielle qui a été franchement réussie, donne un Hollande président et une lampée de ministres qui me donneront des cauchemars.

      Tu blogueras comme tu veux. Mais je n'ai pas détesté l'opposition très peu républicaine de certains à gauche durant cinq ans pour t'applaudir. Surtout que je pense que cette manière de faire de la politique a contribué à une défaite électorale.
      Mais bon, avec les fans que tu as, tu n'as pas besoin de mon avis.

      Mais pour les législatives, échéance prochaine, j'ai juste très peur si c'est la ligne que tu prones qui est mise en place par la droite. Et là, peut être que moi aussi je t'en voudrais, comme tu en veux à ceux qui ces "contempteurs" (le mot est joli je ne connaissais pas) n'ont pas été suffisamment caricaturaux à ton gout.

      Parce que je pense qu'on gagne toujours des élections en convaincant qu'on est les meilleurs, pas en crachant caricaturalement sur les autres.

      (mais tu as raison sur un point : Sarkozy a réussi sa sortie, et Hollande a loupé son arrivée. Est ce la peine d'être insultant et dégradant pour le souligner ?)

      Supprimer
    6. @falconhill: Pourquoi, ils puent mes "apôtres " ?

      "Tu blogueras comme tu veux", ah ben ça c'est gentil, merci bien.

      "Parce que je pense qu'on gagne toujours des élections en convaincant qu'on est les meilleurs, pas en crachant caricaturalement sur les autres":

      Non mais as tu bien vu ce qui s'est passé ? as-tu suivi comment pendant 5 ans Sarko a été caricaturé, bastonné et insulté par la gauchosphère ( dont bon nbre de tes copains ) et les médias ? As tu regardé de près les résultats de cette élection qui montre clairement que c'est un vote non pas d'adhésion, y avait aucune chance, mais 1 vote de rejet ?

      Dans 1 billet d après election, je disais a propos d'hollande que le respect se mérite. As tu vu comment il s'est conduit avec Sarko lors de la passation ? Qu'il ne compte pas sur mon respect de m^me que ceux qui le soutiennent de près. Son nouveau gouvernement m ' y incite encore moins.

      Hollande est un clown triste, fade, inodore, incolore et sans saveur.
      Et toi, là dedans, tu es un peu le ravi de la crèche ( ce n'est pas 1 insulte ). La politique ne fait pas de cadeaux aux ravis et aux pieds tendres.

      Tu es de droite ? enfin d après ce que j ai pu lire par moment. un grand timide ou un pas convaincu par le camp qu'il dit fréquenter? A un moment ou un autre, faut choisir son camp et s'engager clairement, sans détours ni circonvolutions.

      Supprimer
    7. Je n'ai pas dit "ils puent". J'ai dis que je répondais à toi.

      Tu vois, tu caricatures même les gens qui votent comme toi. Après, c'est bizarre : il manque quelques voix pour que Sarkzoy passe devant Hollande...

      Je pense que nous avons deux visions de la politique profondément irréconciliable. Le commentaire que tu viens d'écrire à mon égard, bourré d'insulte et de mépris ("ravi de la crêche", "grand timide", etc...) le montre aussi.
      A la fin, tu me dis 'il faut choisir son camp'. Personnellement je suis droit dans mes bottes. Je suis un des élus qui tu as profondément méprisé dans un de tes précédements billets, mépris qui a donné entre autre une majorité au Sénat à la gauche (félicitation).

      Sarkozy avait réussi quelque chose : rassembler son camp. De part ton attitude, tu contribues à faire fuir des gens qui votent comme toi, ou qui devraient voter comme toi. Tu parles de "vote de rejet". Malheureusement tu y contribues.
      Tu fais ce que tu veux. Même si je pense bien des choses communes avec toi (dont l'attitude d'Hollande), je suis convaincu que ta stratégie et ta manière de concevoir la politique est vouée à l'échec. Et contribuera à assurer une confortable majorité au Parti Socialiste aux prochaines législatives.

      Ce que perso, même si tu me caricatures, je trouve dommage.

      On peut en discuter en privé si tu veux. Parce que je pense que, normalement (normalement), notre objectif devrait être commun. Mais les méthodes, franchement, nous sommes en désaccord (et désaccord très profond).
      Et je ne vais pas polluer ton espace ici. Espace qui pourrait devenir un modèle d'une certaine blogosphère très très à droite (ce qui est peut être ton but après tout ?)

      Supprimer
    8. @falconhill: ravi de la creche ou grand timise, je l ai précisé ne sont pas des insultes. Juste l'expression d'une espèce de béatitude qui voudrait croire que tt le monde il est beau , tt le monde il est gentil. C pas méchant mais totalement a coté de la plaque en politique.

      "De part ton attitude, tu contribues à faire fuir des gens qui votent comme toi" ce n'est pas l impression que j ai eu à la Concorde ou au Trocadéro, ni dans les votes exprimés. Il s'en ait fallu de peu, de très peu.

      "Même si je pense bien des choses communes avec toi (dont l'attitude d'Hollande)" mais alors dis le , exprime toi, claironne le. Qd je lis tes billets, pour être franc, j'ai l impression de lire les billets d'un gars se disant droite mais qui n a surtout aucune envie de heurter qui que ce soit et surtout pas ses potes de gauche.

      Pour les législatives, on en reparlera mais la majorité absolue , je ne la vois pas très bien.

      Supprimer
    9. Vu qu'on ne se comprend visiblement pas (mais alors pas du tout), on en restera là. Si tu restes sur l'impression que tu as eu en étant dans des cercles de convaincus, grand bien te fasse : Ségolène Royal et ses amis faisaient la fête en 2007 : ils considéraient avoir gagné.
      Sauf qu'aujourd'hui Sarkozy a perdu.

      Tu as l'impression que tu veux en "me lisant". Je ne blogue pas "pour toi", nous ne partageons visiblement pas les mêmes valeurs, ni les mêmes objectifs pour bloguer (je ne suis pas un blogueur politique, toi oui).
      Mais une chose est évidente : c'est que si c'est des gens comme toi qui prennent le pouvoir à droite, et qu'ils le font en méprisant ceux qui ne pensent pas exactement comme eux, la gauche est bien partie pour être majoritaire encore très longtemps.

      Tu fais ce que tu veux Corto. On en restera là. On verra, comme tu dis, les législatives.

      Mais je pense que ta manière de bloguer et de faire campagne contribuera à faire perdre la droite républicaine. J'espère me tromper.
      (par contre toi, tu deviendras peut être une icône, à la manière des sarkofrance et autres "grands blogueurs" d'opposition sur Sarkozy : peut être est ce ton but après tout ?)

      Supprimer
    10. @falocnhill: Mais que sais tu de mes valeurs ?

      Blog politique, sans doute oui. De là a devenir une "icone " à la sarkofrance, non merci, je n'ai pas l'aisance de ceux-ci pour mépriser ceux qui ne pensent pas comme moi. Contrairement à ce que tu crois.

      Supprimer
    11. "Je pense que nous avons deux visions de la politique profondément irréconciliable."

      Pour Corto, je ne sais pas. Pour moi, ça ne fait aucun doute. La gauche et la droite ont deux visions de la société totalement irréconciliables. Partant de là, il n'y a aucun quartier, aucun prisonnier à faire. Quant à l'antienne qui veut qu'une fois le prez élu il n'y a plus qu'un seul et même peuple sous la houlette d'un seul homme qui par la grâce républicaine deviendrait non partisan, quelle blague. Les présidents de gauche parlent au peuple de gauche et lorsque le président est de droite, il est conchié par ce même peuple de gauche.

      J'ajoute que la recherche du consensus, nécessairement mou, invention de ce grand con de Giscard est une imbécillité sans nom. C'est en jouant à ce jeu que la droite française a perdu toute substance. Elle s'est émasculée toute seule et maintenant lorsqu'elle est aux commandes elle cherche l'approbation de la gauche médiatique et intellectuelle. La peur de ne pas sentir bon, il n'y a rien de pire, surtout lorsque ceux qui ont l'odorat délicat sont des ordures.

      Le Dissident Frogman en sont temps avait lancé un bon slogan : "Time to take side". J'aurais aimé que les élus dits de droite l'aient à l'esprit. On peut toujours rêver.

      Supprimer
  2. Comment ça on l'a voulu ?

    Moi je n'en veux pas et je l'ai quand même.

    Et puis, réfléchissez un peu, Corto ! Hollande est un rassembleur, il va nous rassembler en deux coups les gros. Vous allez voir : d'ici quelque mois, peut-être même moins, dans une France apaisée, où on aura cessé de cliver, vous ne saurez trouver les mots pour vanter ceux qui, conscients avant vous, ont fait ce don à la France !

    Les pro-immigration et les contre, les anticapitalistes et les ultra libéraux, les partisans de l'assistanat et les tenants de l'effort, les catholiques intégristes et les bouffeurs de curé vont tomber dans les bras les uns des autres en pleurant d'émotion et de remords d'avoir si longtemps erré, de s'être si constamment égarés, d'avoir soutenu des opinions si opposées.

    Hollande n'est pas "clivant". Il voudrait l'être qu'il n'y parviendrait pas. Ses partisans sont comme lui : ennemis de tout sectarisme, tolérants, non violents, partisans de la liberté. Ils l'ont montré pendant les 5, que dis-je, 10 ans de pouvoir d'un adversaire qu'ils n'ont jamais traité en ennemi. Ils ont su, sans perdre leur esprit critique, reconnaître les aspects positifs de la politique de l'ex-président. Leur poulain, porté par une vague d'amour est parvenu au pouvoir. La première chose qu'il fit, lors d'un émouvant discours d'investiture mettant en avant l'unité des Français, fut de vanter les hautes qualités d'un prédécesseur moins heureux que lui. Quel meilleur gage de son désir de rassembler aurait-il pu donner aux 48.4 % de Français qui lui avaient jusque là refusé leur confiance ?

    Comment ça, Corto, vous n'en êtes pas convaincu ?

    MOI NON PLUS.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jacques etienne: oh la vache, j ai eu peur un instant, le " moi non plus " m'a totalement rassuré !

      Supprimer
    2. Jacques Étienne, c'est (au moins) la seconde fois, je crois que je vous soupçonne d'en pincer pour le Président Normal™. Vous devriez consulter -je vous dis cela en toute amitié : votre verve me plaît, j'aimerais bien ne pas m'être trompé -)

      @ Corto : c'est vrai, je me demande s'il ne nous ferait pas une mauvaise Grèce, à nouveau, notre Président Normal™.

      @ Marianne : merci, pour chicaya, je ne connaissais pas (encore), et maintenant que la France est appelée à la diversité...

      Al.

      Supprimer
    3. Bien dit, Jacques, mais 48,4% certes, mais avec 2,1 millions de bulletins blancs, 3,4 millions de bulletins théoriquement acquis à la droite et qui ont manqué au président sarkozy, avec une campagne médiatico politique sans précédent de destruction d'un homme, Nicolas SARKOZY! entreprendre l'exégèse des manchettes et des unes anti sarko, sans parler des éditoriaux et autres pamphlets peu amènes à son égard, relèverait de la gageure!!
      infraction à loi de neutralité syndicale de 1884 (sans oublier l'appel du syndicat de la magistrature en faveur du candidat hollande, du jamais vu!), je ne parle même pas de la haine déployée par médiapartouze ou Marianne...Non, décidément, pour moi, depuis le 6 mai à 20h, ma "tolérance" et mon "respect" vis à vis de mes adversaires politiques ont fondu comme la silhouette du Flanby!

      Supprimer
  3. AVIS ! Quand je vous dis que cet homme est drôle et ridicule...

    ( gardez un oeil sur le bras d'angela )

    http://www.meltybuzz.fr/francois-hollande-chancelle-devant-angela-actu107685.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bientôt Angela va le prendre par la main.
      Et très bientôt, c'est elle qui signera à sa place les futurs traités Européens.

      Je ne sais pas si tu l'as entendu dans cette vidéo, mais il y en a un qui se marre bien fort !
      C'est vraiment pathétique : hurler depuis des semaines que le premier voyage qu'il fera en urgence sera en Allemagne, et y aller sans préparation ... ça s'appelle se ridiculiser et le pays qu'il représente.

      N'est-ce-pas le "Moi, je Président" qui avait dit qu'il était "prêt" ? A quoi ? Au ridicule ?

      Supprimer
    2. C''est exact qu'il n'est pas à sa place, la tosa-inu va le gronder.

      Supprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  5. Je vous lis très souvent.. ainsi que vos commentateurs.. je vois que le son de cloche est le même.. mais en même temps je n'ai pas compris ce que vous trouviez de positif dans le bilan de Sarko.. je constate juste un mépris pour M. Hollande que vous qualifiez de clown.. or il me semble que ce monsieur pour qui je n'ai voté que pour faire barrage à super super menteur Sarko, a la réputation d'être extrêmement intelligent et compétent (dixit Jacques Attali). Il serait intéressant que vous repreniez chacun des points de son programme pour en faire une critique et là le débat pourrait s'instaurer utilement. Mais se contenter d'en faire un clown ne me semble pas digne de vous.
    Bonne nuit. Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @fanfanchablanc: je ne vais pas revenir sur ce qu je trouve de positif ds le bilan de Sarko, j'en ai fait plusieurs billets. Pour hollande, je ne le méprise pas, je le raille, nuance. Ds 1 précédent billet, j 'écrivais a son propos qu il ne fallait pas compter sur moi pour respecter hollande car le respect se mérite de la même façon que la confiance se donne et que pour l instant, le bougre ne m'y incité pas. Reculades sur son programme, renoncements, démagogie à tous les étages, promesses non tenues au bout de 8 jours de mandat, promesses farfelues ds son programme, etc, etc, etc...

      Son programme, ses 60 propositions, ses discours, je les ai lu et relu ou écouté, en ai fait plusieurs billets pour les critiquer point par point.

      Après vient l'image et en politique l image est importante ( les 3 photos cidessus sont bien réelles, non trafiquées), le peu qu il nous a offert ne me laisse aucun doute, à vouloir jouer à outrance la normalité, il en devient risible, d'où le clown.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP