vendredi 25 mai 2012

Folklore et drapeaux exaspérant...


Pour un peu, j'allais encore écrire un billet sur le fake qui fait office de président et puis je suis tombé sur cette info parue dans Libé:

Christian Estrosi a annoncé jeudi que les noces célébrées à l’hôtel de ville devraient désormais se dérouler sans cris, ni sifflets, ni «drapeaux notamment étrangers», ni groupe de musique «folklorique» non autorisé, sous peine de voir la cérémonie repoussée de 24 heures. L'édile estime que ces comportements sont «de nature à troubler (...) la tranquillité (des riverains) et la solennité de l’instant».

D'aucuns jugeront la chose inadmissible, crieront au scandale, pointeront la stigmatisation; bref, s'engouffreront dans les sempiternels procès en racisme et autres fariboles modernoeuses, une atteinte au progressisme...

Et si on soulevait le problème autrement:

Faut-il que l'exaspération soit grande et les abus fréquents pour qu'un élu, et donc ses administrés, prenne une telle décision...

Ça le fait vu sous cet angle ?

Folie passagère 1169.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

14 commentaires:

  1. Ben quoi ? C'est-y-pas folklorique ? Je ne vois pas pourquoi Estrosi se fâche : http://www.youtube.com/watch?v=f7ayBhOmo6E
    Non, vraiment.

    Bravo Estrosi. Forza Nissa.

    RépondreSupprimer
  2. Bâ je vois pas où est le problème. La vidéo nous montre un mariage certes "d'apparence" :-) musulmane mais néanmoins festif (la mariée est même habillée à l'européenne, c'est dire l'intégration ...) et la musique et les chants n'ont rien de provoquant ni je ne sais quoi. Nan vraiment vois pas où est le problème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Valiz37: Il n y a aucun problème, juste assez pour en faire un arêté municipal d interdiction

      Supprimer
    2. En même temps, c'est Nice. Rien de bien surprenant donc.

      Supprimer
    3. @valiz37: et pourquoi donc ?

      Supprimer
  3. Au passage, je me permets de rappeler que le contrôle de légalité de la préfecture n'a pas retoqué l'arrêté et il semblerait que le Tribunal Administratif n'ait pas été saisi.

    La légalité républicaine n'est donc pas remise en cause par cet arrêté qui concerne ce que le Code Général des Collectivités Territoriales appelle le bon ordre et la tranquillité publique.

    RépondreSupprimer
  4. Si arrêté municipal maintenant il y a, c'est qu'il y aura eu des plaintes de riverains. Si ce n'est pas le cas et que cet arrêté a été pris par la seule volonté de quelques élus en piochant dans le Code Général des Collectivités Locales pour satisfaire une surdose d'ego "politicrate", c'est au mieux de l'abus de pouvoir...

    Il en reste que le message est clair, exprimer son bonheur est pour certainnes personnes ostentatoire. J'ai dû rater un épisode mais il me semble que tout plaisir est bon à prendre, vienne-t-il d'un tiers abondant à le partager.

    Bon, il faut le reconnaître, l'humain occidental est nombriliste et obtus, toujours plus voué à redire lorsqu'il croise un autre bonheur que le sien. Alors vous pensez bien, le lui imposer, comme ça, sans ménagement...

    Désolé mais les trucs comme ça me font plus marrer qu'autre chose car ils ne font que déverser publiquement une critique des aspects les moins glorieux de nôtre culture, celle à laquelle nous sommes miséricordieusement attachés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @didier et marianne: il me semble que si arreté il y a eu, c'est que forcément une partie de la population s'est plaint de ses " nuisances ". je doute qu'Estrosi ait fait cela par pur plaisir ou par méchanceté gratuite vis à vis de la diversité. Il y avait sans doute une necessité ressentie.
      cela me fait un peu penser aux arrêtés anti-mendicités, l'élu qui en prend sait qu'il va être pointé du doigt par les gentils " mais il le fait qd même par souci de tranquillité et pour répondre à une attente.

      Maintenant qu'il y ait posture politicienne et électoralisme, c'est tout a fait ds la logique de notre système.

      Supprimer
    2. Pour avoir eu à intervenir plusieurs fois en région parisienne sur des mariages exotiques particulièrement expansifs en matière de bruit, je comprends tout à fait la prise de cet arrêté. Déjà que les xlaxons intempestifs sont passablement irritants...

      Supprimer
  5. Désolée, mon cher Corto, mais j'ai peur que cette mesure ne soit qu'une posture politicienne pour donner un gage à l'électorat de droite à Nice toujours tenté par le vote FN plus que dans d'autres villes.

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire est complètement hors-sujet, mais cela fait plusieurs fois que je me surprends à pouffer de rire en entendant "ministre du redressement productif" dans l'poste. J'ignore si le Président Normal™ va réenchanter nos rêves comme il l'avait promis à ses admirateurs (donc pas à moi), mais à moi, il me donne dès à présent l'impression d'être dans un film. De Jacques Tati, par exemple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: soit rassuré tu n 'es pas le seul a pouffer de rire. Plus encore si l on sait que par 1 coquille dont l administration a le secret, l'appellation Ministère du redressement productif a été rebaptisé au Journal Officiel en Ministère du redressement progressif ! (sic)

      Supprimer
    2. Ouiiiiiiii, elle est jolie, celle-là. Et me donne ENFIN la réponse à apporter aux objections des degauche qui me provoquent sur le changement de dénomination de l'UMP dont l'Union est passée, si je me souviens bien et par une facétie dont Gérard Majax avait le secret, de "pour la Majorité Présidentielle" à "un Mouvement Populaire".

      Finalement, il est quand même bien plus drôle -et facile- de railler les autres (ici, La Gauche) que de chercher à bien faire, ce qui est de toute façon, terriblement frustrant et ingrat.

      Rions, et buvons bien, alors -)

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen