vendredi 4 mai 2012

Bayrou: L'incohérence à son paroxysme !


François Bayrou, sans toutefois donner de consigne de vote à ses troupes, a annoncé qu'il voterait pour Hollande. C'est pour moi la véritable surprise de cette campagne tant sa décision est le parfait exemple de ce que peut être l'incohérence portée à son paroxysme, l'orgueil et la haine comme " centre décisionnel ".

Par cette annonce, Bayrou, contrairement à ce qu'il semblait défendre, nous montre que les questions économiques ne sont pas, à ses yeux, fondamentales. Ne déclarait-il pas, il y a peu: " Si le programme de François Hollande était appliqué, la catastrophe arriverait ". Pendant toute cette campagne, il n' a cessé de fustiger les options économiques du candidat Hollande ( celles de Sarkozy aussi mais dans une moindre mesure ). 

De plus, il n'est un secret pour personne que Bayrou est un catholique pratiquant. Comment dès lors peut-il voter pour un candidat qui adoptera, si les Français lui en donnent mandat, plusieurs mesures en opposition flagrante avec soit des principes et dogmes de l'Eglise catholique soit avec des lois et textes " protégeant " l'enseignement catholique: Euthanasie, mariage homosexuel, homoparentalité, feu vert à la recherche sur les cellules souches embryonnaires, abrogations de la loi Carle et des accords Vatican-Kouchner ( reconnaissance des diplômes de l'enseignement supérieur catholique ), remise en cause du quotient famililal, renforcement de la laïcité, obligation de mixité sociale dans les écoles privée...

Avec cette décision de voter Hollande, Bayrou fait, au détriment de ses valeurs et de ses convictions, le choix que lui imposent l'inimitié et la lutte partisane.

La conclusion s'impose d'elle-même à propos de Bayrou, c'est peut-être bien Simone Veil qui en parle le mieux: " Ah ça... Je l'ai bien connu, puisqu'il a été mon directeur de campagne pour les élections européennes de 1989. Intrigant, opportuniste, il n'a pas changé. En fait, il souhaitait que je fasse le plus mauvais score possible pour que je ne lui fasse pas d'ombre. On m'avait prévenue qu'il me trahirait. Et c'était vrai. Il a lui-même choisi la photo la plus moche possible pour les affiches électorales ! Déjà, il était convaincu qu'il était touché par le doigt de Dieu et qu'il était évidemment prédestiné à devenir un jour président de la République. C'est un traître, sûrement, mais aussi un illuminé. "

Bayrou, certainement pas l'homme qui réconciliera les Français avec la politique.

Folie passagère 1148.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr


18 commentaires:

  1. Bayrou est un petit, un tout petit, un tout, tout petit monsieur. J'en avais la conviction depuis longtemps mais la confirmation est éclatante. Et pour ce qui est de la perspective de constituer un centre indépendant autour de sa personne, il vient juste de se faire sepuku.
    Pour le reste je crois que ça ne change rien. A part peut-être à LO les électeurs ne se déterminent plus en fonction des consignes de vote, et les centristes encore moins que les autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @aristide: Sepuku, voilà le mot que je cherchai tout à l heure et impossible de m'en rappeler. Pauvre bayrou mais je plains plus encore ceux qui lui ont été fidèle.

      Supprimer
  2. marianne ARNAUD4 mai 2012 à 12:24:00

    Je suis tout à fait d'accord avec Aristide et vous, bien sûr, mon cher Corto.
    Sarkozy a reçu le coup de pied de l'âne. J'espère que Bayrou ne l'emportera pas au Paradis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @martianne: Au vu des réactions ( sérieuses pas celles des degauches bien évidemment) un peu partout, je crois en effet qu il ne l'emportera pas au paradis

      Supprimer
  3. quel minable ce mec ! il vient de se tirer une balle dans le pieds pour l'avenir ! S.Veil lui a taillé un costard à se juste mesure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: Une circonscription électorale n a pas de prix. Sa réelection étant plus qu'incertaine aux législatives, son clin d'oeil à Hollande était indispensable.

      Je ne donne pas cher de sa peau politique au Bayrou si les analyses démontrent que la victoire de Hollande lui est due en partie. Victoire bien hypothétique pour le moment

      Supprimer
  4. Désolé mais pas d'accord. En prenant cette décision qui n'a pas dû être facile pour lui entre nous soi-dit, il signale à vôtre pseudo-droite qu'elle n'est plus la droite démocratique chrétienne respectable à laquelle il a consacré sa vie.

    RépondreSupprimer
  5. @didier: y a-t-il des valeurs auxquelles tu tiennes profondément ? Oui sans doute. Bayrou, en tant que catholique pratiquant ( et ttes les valeurs que cela implique ne peut pas appeler a voter Hollande. C'est aussi simple que cela.

    Et je ne parle qu a peine de son opposition affiché au programme economique d'Hollande

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nicolas Sarkosy catholique, mais voui. Ou-bien s'il l'était il commencerait par réécrire la Bible... :D

      Ben le programme éco de NS ne doit pas l'emballer beaucoup non-plus...

      Supprimer
  6. Et dire qu'il y a 5 ans, ce pauvre bayrou a laissé Ségolène Royal poireauter en vain sous son balcon. Pour maintenant se jeter dans les bras du Grollande. Il n'est pas seulement fourbe, il a aussi un goût immonde.

    Bayrou est un âne qui a morcellé le centre-droit en 10 ans. Le modem représente moins de 4 % et son chef accumule sa 3ème gamelle à la présidentielle. Pratiquement pas d'élus, une poignée de parlementaires et l'ultime trahison hier ...

    Ce type mérite vraiment les 30 deniers de Judas. Qu'il finisse désormais dans les poubelles de la vie politique française. Sa couleur n'est plus l'orange. C'est maintenant le jaune.

    Nicodème

    RépondreSupprimer
  7. Ce connard ne cesse de se plaindre de la bipolarisation, mais il a réussi à couler l'UDF qui était la seconde formation de droite, même si elle se plaçait au centre-droit.

    Si j'étais centriste je réclamerais la bastonnade publique pour ce triste sire et sa mise au pilori.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La dégringolade de l'UDF commence avec Balladur quand-même, non? Et j'en dis pas plus sur la mauvaise presse sinon Corto va me taper sur les doigts... :D

      Supprimer
    2. @didier: que nenni, tu as raison, le centre, création de VGE, a commencer doucement à imploser avec les rivalités Chirac/Balladur ( y Sarkozy)

      Supprimer
  8. Ce qu'il y a de bien dans tout ça, c'est que les natures se révèlent. C'est précieux, en politique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Io: ça tu peux le dire et Bayrou sera pour moi ces dernières années avec Villepin le meilleur exemple du mauvais politicien.

      Supprimer
  9. marianne ARNAUD5 mai 2012 à 11:08:00

    Finalement personne n'a rien compris, mon cher Corto.
    Bayrou se voit comme un "recours", au cas où Hollande mènerait la France dans le mur et devrait faire une politique plus réaliste, en nommant Bayrou à Matignon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: "se voit comme un recours " !!! Il se voyait gagner l élection, puis etre le 3eme homme (encore ) puis n'être plus que le 4eme pour finalement appeler a voter Hollande ! Comme le disait Veil: un illuminé !

      Ceci dit, c'est vrai, une rumeur circule sur twitter comme quoi il aurait dealer avec Hollande pour être 1er ministre en 2013

      Supprimer
    2. marianne ARNAUD5 mai 2012 à 13:19:00

      Une autre rumeur circule, mon cher Corto, Hollande lui aurait promis le Perchoir destiné, en principe, à Ségolène Royal.
      Décidément, Hollande les lui aura toutes faites à cette pauvre Ségolène !
      Et dire qu'elle était allée faire du porte-à-porte pour lui !
      Il n'y a pas à dire le PS est le parti champion toutes catégories des cocues magnifiques !

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen