lundi 28 mai 2012

hollande élu, " Ils exigeront des bûchers et des potences..."


Il y a peu, fin avril, l'écrivain Denis Tillinac imaginait que hollande puisse être élu. Certaines lectures d'hier, sur certains blogs, me laissent à penser qu'il n'avait peut-être pas tort; disons juste qu'il voyait un peu plus loin que le bout de son nez.

" Mettons que Hollande soit élu...

L'arrosage aura une fin et les hochets du « sociétal » (mariage gay, euthanasie, etc.) n'abuseront pas indéfiniment des militants qui ont biberonné le lait sûri du ressentiment. Tôt ou tard, ils exigeront des bûchers et des potences pour assouvir leur frénésie de ratiboisage par le bas. Mais les vrais « riches » ayant décampé depuis belle lurette, vers qui, vers quoi orienter leur vindicte ? Vers le « réac » et le « facho », soit. Mais ces mots qu'on croirait exhumés d'un manuel de démonologie médiévale qualifient à peu près n'importe quel voisin de palier ou de bureau. On le débusquera. On le dénoncera. Chacun sera le réac d'un autre, le double mauvais de sa propre rancoeur. Ça promet des moeurs de vicelards qui s'épieront derrière leurs persiennes. Ça promet pire que la ruine : le deuil de toute jouvence, la réclusion dans un ennui nauséeux. Ça promet une manière de pétainisme rosâtre et verdâtre, frangé de rouge, un pétainisme bio et soft mais pas clean où l'on s'emm...comme des rats morts.

Mettons que Hollande soit élu président.

Il n'aura pas voulu ce désastre mais le vin de la haine étant tiré, il le boira jusqu'à la lie, pour survivre en son palais. Les insoumis s'en tireront mieux que lui car les nihilistes  de l'« ordre moral » socialiste n'oseront pas mettre à l'index notre patrimoine spirituel, intellectuel et esthétique bien qu'il soit très majoritairement « élitiste » et assez foncièrement « réac ». Ni fermer les bonnes auberges où les vins ont le goût du pays. Ni attenter à nos jardins secrets, où l'âme de la France continuera de rayonner. A leur insu puisque l'âme n'a pas droit de cité dans le réduit bétonné de leur imaginaire. Ils nous débineront, ils nous excommunieront mais nous sommes trop nombreux pour qu'ils nous embastillent. Dans l'exil intérieur où ils croiront nous enclore, l'ironie sera notre clé des champs ; nous filouterons du bonheur entre les mailles de leur « social ». "

Denis Tillinac, pour Atlantico, le 30 avril 2012. (extrait)

 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

7 commentaires:

  1. En somme, mon cher Corto, il suffit de brandir le miroir qu'un écrivain, un vrai, leur tend, pour que tous ceux qui hier encore hurlaient avec les loups, n'aient plus qu'une envie : se taire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: il faut dire aussi qu il fait beau, que c'est un jour férié ( ou presque ) et que ce texte de Tillinac n'est pas d'accès facile pour le degauche moyen. En effet, si Tillinac, bien évidemment grossit le trait, il explique neanmoins très bien vers quelles exagérations l'intolérance et la fermeture d'esprit du degauche moyen peuvent nous entainer

      Supprimer
  2. @marianne: j ajouterai, comme le sous tend Tillinac, ils seraient bien nunuches ces degauches de vouloir faire taire le pas-comme-lui, car au bout du bout, faute de contradicteurs et l homme etant ce qu il est, ils seraient obligés de se niaquer entre eux. Leur intolérance serait ainsi leur suicide...ou un truc ds le genre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon cher Corto, vous mettez le doigt sur une constante de tous les partis dits révolutionnaires - et je pense que ce sera valable même pour nos révolutionnaires d'opérette - ils finissent toujours par se détruire entre eux.

      Supprimer
  3. Marianne, un écrivain, un vrai, comme vous avez raison !
    Il y a quelques jours j'ai lu ceci à son sujet et je suis tombée de ma chaise, j'ai retrouvé le lien !

    http://www.lesinrocks.com/2012/05/04/livres/billet-apres-les-scores-du-fn-les-ecrivains-nauseabonds-saffichent-sans-complexes-11256091/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Virginie
      Je retiendrai de cette lecture le commentaire de laurentozon : " vous réussissez l'exploit de réunir la haine persistante du bull-dog avec le cerveau de la paramécie".

      Supprimer
  4. @virginie: Les Inrocks... tu m en diras tant ! Le meme journal qui a pris fait et cause pour hollande, promotionner la Pulvar etc...

    depuis hier, je me fais traiter de " facho " par quelques gauchistes décérébrés qui ont jusqu'a oublier la signification de ce mot
    Alors Tillinac , nauséabond ? plus rien ne m étonne

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP