mercredi 9 novembre 2011

Finkielkraut vs Ramadan: le débat




 

Je sais c'est un peu long, mais il y a des petits plaisirs dont on ne doit pas se priver. C'était hier soir, chez Taddéï.



D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

8 commentaires:

  1. Je suis assez d'accord avec ce que dit, chez lui, l'amiral Woland : ce débat était tout sauf réjouissant. Je n'ai d'ailleurs pas tenu jusqu'au bout – même en l'ayant pris en cours de route.

    RépondreSupprimer
  2. Ben tiens, en voilà deux qui me filent de l'urticaire rien que d'y penser. :D

    J'ai vu un bout de ce débat (poisseux, dégoulinant, stérile?..), pas suivi très longtemps et c'est pas maintenant que je vais me le farcir en entier, désolé...

    RépondreSupprimer
  3. @didier goux: je conviens que Finkie était un peu éteint comme si, il savait qu'il était peine perdue d'essayer de débattre avec un Ramadan plus roublard et retors que jamais, presque comme si il avait été obligé de venir débattre.
    Il n en demeure pas moins que Finkie est toujours brillant dans ses raisonnements et sa façon de parler.
    Nous avions là deux beaux parleurs (au sens noble du terme ) et c'est tellement rare qu'autant en profiter.

    @didier: qu il te filent de l urticaire je peux comprendre de la a dire poisseux etc... Finkielkraut est un des rares intellectuels que j arrive à comprendre tant il met selon moi de pédagogie et de simplicité dans sa façon de parler et ses démonstrations

    RépondreSupprimer
  4. Je viens de me farcir tout le débat , mon cher Corto, en remerciant Dieu d'avoir plutôt regardé "César et Rosalie" hier au soir.
    Tariq Ramadan est d'une efficacité diabolique et quel que soient les arguments qu'on lui présente il sait les contrer comme lorsqu'il fait remarquer que ce n'est pas au nom de l'Islam que les Coptes d'Egypte ont été tués puisque c'est l'armée qui les a massacrés sous leurs chars.
    Et le pauvre Finkielkraut qui est toujours sur la défensive semble se livrer à un combat, hélas, perdu d'avance puisque l'identité française plus personne, soit ne veut, soit n'ose s'en réclamer.
    Les églises se vident, mais les catholiques convertis à l'islam et même au salafisme sont de plus en plus nombreux.

    RépondreSupprimer
  5. @marianne: si vous etes allé jusqu'au bout , vous connaissant un peu, c'est qu il a du vous interesser. Diabolique et retors n'est-ce pas le Ramadan ou quand la puissance du verbe, de la dialectique et de la rhétorique feraient avaler à quiconque n y prendrait garde n importe quoi. J'adooore :)

    RépondreSupprimer
  6. @marianne: j avouerai que je suis assez surpris du nombre de gens venus visionner, en tout ou partie je ne peux le dire, ici ce débat.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour, tariq ramadan ne fait pas du double langange, je le suis depuis assez de temps pour me permettre de dire cela!
    c'était un débat trés interessant ou mr ramadan étatit a l'aise devant quelqu'un qui aprés avoir joué la carte de l'internationalisme a une certaine époque, joue srategiquement la carte de la nation, or les initiés savent trés bien que mr finkielkraut s'en fout comme de l'an mille du patriotisme, mais cela permet de diaboliser une autre population musulmane succeptible d'étre un danger pour le sionnisme!

    RépondreSupprimer
  8. Hi! I've been following your weblog for a while now and finally got the courage to go ahead and give you a shout out from Lubbock Texas!

    Just wanted to tell you keep up the great work!

    Look into my homepage ChantellOFriede

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique