jeudi 10 novembre 2011

Sarkozy candidat et réélu en 2017 ?


Bon alors si j'en crois la rumeur et si je prends au sérieux les souhaits de toute la gauchosphère. Sarkozy ne sera pas réélu en 2012. Le président sera battu par le plus glorieux, le plus compétent, le plus expérimenté, le plus légitime des candidats: François Hollande. C'est possible mais pas encore fait.

C'est vrai que le pauvre Sarko, il aura tout fait pour perdre le Château et beaucoup ne lui pardonneront pas ses erreurs de débutant: le Fouquet's, le Paloma, le bouclier fiscal, le fils Jean, etc... tous les trucs qui lui ont valu haine et quolibets. Mais quel président n'a pas commis, à un moment ou un autre, quelques croquignolesques bévues...

C'est vrai que le pauvre Sarko, il aurait pu éviter de nommer à des postes importants des clampins aussi divers qu'avariés ou compromis: Amara, Yade, Blanc, Joyandet, j'en passe et des meilleurs. Mais quel président n'a pas eu dans le passé ses boulets à traîner...

C'est vrai que le pauvre Sarko, il n'a pas eu de bol. Il avait un programme électoral séduisant, quasi irrésistible, réaliste: " Travailler plus pour gagner plus". Ça nous changeait de l'aberration économique socialiste " 35 = 39 ". Et patatras, il se prend 2 crises successives. Une première, les subprimes, que personne n'avait vu venir; une seconde qui nous pendait au nez depuis plus de 40 ans mais que tout le monde (moi le premier) balayait d'un revers de manche: la dette.

C'est vrai qu'il s'est trompé Sarko. Il croyait qu'élu, il pourrait se comporter comme tout le monde. Parler comme vous et moi et dire ce qu'il pense. " Casse toi pov'con ", c'est vrai, qui ne l'a pas dit une fois ou deux ? Sous cette forme ou sous une autre. Loupé, quand on devient président, faut jacqueter correct, c'est ainsi.

C'est vrai que le Sarko, manque de chance, il arrive au pouvoir lorsque internet explose, lorsque les chaînes d'info se multiplient comme des petits pains et lorsque le off est balayé par la curiosité maladive de tout un chacun et l’appétit insatiable des médias: plus moyen de faire quoique ce soit en lousdé ou discrètement... J'en connais qui, à une autre époque, eurent été bien embêtés si leurs frasques et petits secrets avaient été jetés aussi facilement en pâture...

Pour toutes ces raisons et quelques autres, il se dit, et encore une fois, je n'en suis pas si sûr, que Sarko pourrait être battu en 2012. Car, quand on devient président, on ne vous pardonne rien et l'on exige tout de vous, même l'impossible.

Alors une défaite en 2012, serait-ce la fin du monde ? Que nenni, pour un peu, j'en voudrais du Hollande, histoire de rigoler un peu. Qu'on puisse voir de quoi ils sont capables tous ces affreux gauchistes. J'ouvrirai un blog qui s'appellerait France-Guimauve ou bien Folle Socialie, j'y déverserai ma bile et toute l'horreur que m'inspireront les faits et gestes de la nouvelle équipe. Ce sera drôle. Le camp du Bien d'hier deviendrait le camp du Mal de demain. Nul n'en doute, il y aura du grain à moudre.

Et quand 2017 pointera le bout de son nez, on verra Sarkozy réapparaître et pourquoi pas gagner.  C'est vrai , après tout, rien ne l'empêchera de se présenter à nouveau et il n'y a que lui pour y avoir pensé... en premier.

Folie passagère 909.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

10 commentaires:

  1. Sarko n'a pas encore perdu, mon cher Corto.
    Je viens de voir une photo du plus mauvais effet, d'un Hollande rigolard tenant par le cou Jean-Noël Guérini, en personne !
    Comme vous, je suis curieuse de voir si les Français oseront l'élire à la présidence, ou bien si après s'être consolés d'avoir perdu DSK, le champion toutes catégories de la partouze, ils ne se résigneront pas à renoncer à Hollande, l'homme normal ?

    RépondreSupprimer
  2. @marianne: +8% dans les sondages, le sarko ! mais rien n 'est gagné , ni perdu. De la à consacrer le Hollande... ça fout les jetons sur les caâcités des français à juger de nos possibles futurs dirigeants qui, comme l'actuel, ne pourront faire de miracles. Tout juste pourront-ils limiter la casse.

    RépondreSupprimer
  3. "Et quand 2017 pointera le bout de son nez, on verra Sarkozy réapparaître et pourquoi pas gagner." Pour 2017 c'est pas Copé qui est prévu ???

    Sinon, il faut reconnaître qu'il a fait pas mal de c.... en début de mandat (tu en relèves quelques unes) en se faisant en plus le chantre de la droite décomplexée. Alors forcément ...

    RépondreSupprimer
  4. @elmone: plus va la cruche à l'eau... et moins je crois en Copé. Par contre Sarko battu en 2012, rien ne l empeche de se représenter en 2012...
    Pour les conneries, c'est sur il en a fait. Je suis persuadé que les précédents en ont fait autant sinon pire sauf que le grand public ne savait rien: internet, les chaines dinfos etc... plus auucn droit a la moindre erreur ( meme ss conséquences ) maintenant. Notons tt de meme que pour l instant, perso, Sarko n a pas une seule casserole judiciaire au cul ! etonnant, non :)

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir au Maître des Clés,
    Bonsoir à toutes et à tous,

    Je commence à me demander si en termes de camps, du moins les camps sérieux, il ne s’agit pas d’une stratégie d’évitement concernant l’élection de 2012.

    Il m’est de plus en plus difficile de croire que les plans de saupoudrage annoncés depuis quelques mois sans aucune réflexion approfondie soient la vraie réponse à cette crise de personnes aussi intelligentes que Messieurs Fillon ou Sarkozy.

    Il m’est de plus en plus difficile de croire que les annonces démagogiques et hors du temps ayant émergé lors des primaires du PS soient la vraie réponse à cette crise de personnes aussi intelligentes que Madame Aubry ou Monsieur Fabius.

    J’ai, par contre, de plus en plus la sensation qu’aucun des deux camps ne souhaite l’emporter en 2012, sachant que ce quinquennat, exigeant des mesures drastiques et inévitables engendrera trois ou quatre élections d’impopularité par la suite et donc une disette de victoire pour 15 ou 20 ans.

    Finalement, serait-il possible que nous vivions aujourd’hui quelques incompétences ourdies?

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  6. Disons que comme il était un peu en avance sur son temps... :)

    RépondreSupprimer
  7. Des conneries ? Rien de bien méchant, en fait. Disons plutôt que les journaleux l'ont pris en grippe et qu'ils ont transformé des peccadilles en affaires d'état. Le bon peuple, toujours enclin à exiger de ses dirigeants des vertus qu'il ne pratique qu'avec prudence leur a emboîté le pas. Il s'indigne facilement, le peuple...
    Ce que je lui reproche serait plutôt de s'être montré trop à gauche, trop laxiste, trop sensible aux hurlements d'intellectuels-chacals qui quoi qu'il ait fait l'auraient blâmé. C'est ainsi qu'il a mécontenté une partie importante de son électorat qui est retournée à ses premières amours.

    La partie n'est pas pour autant perdue. Il est possible que plutôt que de confier la barre à un novice en pleine tempête, volens nolens, les français ne fassent confiance à un capitaine qui, bien qu'imparfait, connaît la manoeuvre.

    RépondreSupprimer
  8. @loc: Comme tu le dis nous avons affaire à des gens intelligents , cela ne fait aucun doute ( j ai tout de même des doutes sur certains, les Verts par ex) alors je crois que le problème est bien plus grave que de supposées incompétences, ourdies ou pas. Nos politiques face à cette crise sont totalement désarmés, un peu comme un capitaine qui essaierait de colmater les unes après les autres les voies d'eau, guettant la suivante. Ils n ont pas les recettes et plus de modèle viable pour la résoudre si ce ne sont des rustines. Pour la France, un vrai plan de rigueur s'imposait, drastique et sans pitié, un peu comme en Espagne ou en Angleterre ou en Irlande. Personne n en veut ni a droite ni a gauche. certes pour des raisons electoralistes mais aussi pour des raisons "humanitaires" ou altruistes.
    Ce qui est sur et certain c'est qu'un vrai plan de rigueur, on ne va pas y échapper et là, ça va être vraiment rock 'n roll. Après, il faudra comprendre qu'on a changé de monde et là, oui, il va falloir de sacrées compétences pour s'adapter. Enfin.

    @didier: Je crois surtout qu il se voit comme un grand réformateur sauf qu il n a pas pigé c'est qu 'en France les réformes, c'est comme la remise en cause des privilèges, on n en veut pas

    @jacques etienne: Le peuple s'indigne facilement, surtout quand on lui sert allègrement sur un plateau les frasques et conneries de ses dirigeants. Ce qui etait nettement moins aisé avant.
    Sarko l a bien compris et effectivement pour etre réelu, il va jouer a fond la carte de l'experience et du mec qui est a la manoeuvre. je lui souhaite alors de trouver vite la potion magique parce que ne nous leurrons pas, question crise, on n a pour l instant mangé que le pain blanc

    RépondreSupprimer
  9. Messie puisque les journaux nous disent que avec l'élection de l' Élu tout ira mieux.

    Quant aux erreurs de Sarkozy, les journalistes les passerons en boucle en évitant de nous parler de celles des socialistes qu'ils commettent dans les régions dont ils sont les présidents.

    Ils ne nous parlent pas de l'endettement de Tulle ni de celui de la Corrèze et ils éviteront de nos évoquer les salaires de édiles socialistes qui n'ont jamais étaient à la tête d'une entreprise petite ou grande et c'est tellement plus facile de critiquer.

    Il est vrai que voir ces bonimenteurs à la tête de ce pays mais comme ils l'ont fait par le passé(1981), ils invoqueront le lourd héritage de la mandature précédente.

    Ils prendront des mesurettes et reviendront dessus 2 ans plus tard en évoquant toujours l'héritage.

    RépondreSupprimer
  10. Corto,
    Bah disons que dans l'idée les réformes devraient être profitables à une majorité de gens pour leur simplifier ou faciliter la vie. Il se trouve que les réformes proposées jusqu'à présent n'ont qu'un sens comptable dont le ressenti se trouve en tout ou partie négatif. De plus, ces réformes ne viennent pas par possibilités ou opportunités mais par nécessités qui n'ont que peu origine franco-française. Faut pas s'étonner qu'elles rencontrent de la résistance...

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen