jeudi 3 novembre 2011

L'âne grec et la guimauve hollandaise... soupirs...


Papandréou est un âne, c'est sûr, mais un âne socialiste. Comme ça, comme une envie de faire pipi, lui prend l'envie d'organiser un référendum sur le plan d'aide de l'UE négocié et validé par les 17 (dont lui-même personnellement) il y a à peine une semaine à Bruxelles. Le traitre ! Pourquoi avoir pris cette décision de manière unilatérale ? Sans même prévenir ses amis, ses alliés, ses partenaires ? En soi, l'idée tenait la route, demander au peuple grec son avis, oui mais pourquoi une fois que l'on a tout négocié, et pourquoi pas en Juin, bien plus tôt comme il en avait eu l'idée.

Ceci dit et ce faisant, la réaction des marchés ne s'est pas fait attendre: des dizaines de milliards partent en fumée, les bourses plongent. Il s'en fout le bougre, c'est pas son pognon. Il n'en a plus. Et puis l'on apprend peu à peu que le peuple grec lui-même ne semble pas favorable à ce referendum, que les députés socialistes grecs se rebiffent. Tellement bien inspiré Papan, que ses propres ministres lui font la gueule, que son camp le désavoue et que sans doute, demain, la confiance ne lui sera pas votée; zou ! salut Papan, out !

Ceci dit, ce faisant, Papandréou, en plus de se ridiculiser, devait s'attendre à une volée de bois vert des dirigeants européens. Sarko et Merkel lui ont donné une belle volée dès hier à 23h30 précises: Ok pour le referendum, mais en attendant, on bloque tout, pas une thune ne sera débloquée. L'euro, grand dadais, tu l'aime ou tu le quitte ! Faisait pas le fier Papan ! Et son peuple lui, ne le suit plus.

Ceci dit, ce faisant, Papan met ses collègues socialistes français dans l'embarras. Et là, c'est beaucoup plus jouissif. J'émettais des doutes, il y a peu, sur les capacités du bon François à assumer la fonction à laquelle il prétend, qui plus est en période de crise. On m'a dit, taratata, tu vas voir, il en a le François, il est capable et toussa... Mon oeil ! Incapable d'émettre un avis, une quelconque opinion sur les égarements papandréesques. Il convenait semaine passée qu'un accord à Bruxelles était nécessaire; et là, pas un mot pour condamner cette idée de referendum tardif. Tout juste se fend-il d'une déclaration vide sur la necessité pour le peuple grec d'exprimer son avis. " C'est la légitimité du peuple grec d'être consulté ". Y compris une fois que c'est trop tard ? Le Foll, conseiller de Hollande, va plus loin encore dans la légèreté: " Je ne conseille à personne de dire aux Grecs ce qu'ils doivent faire !" Ah bon, et c'est quoi le rôle d'un peut-être futur Président: fermer sa gueule et ne pas dire en tant que leader de l'actuelle opposition ce qu'il pense, ce qu'il aurait fait, ce qu'il aurait conseillé de faire ? Et bien non, il est pas comme cela François, il est mou !: " Donc, moi, je n'ai pas à juger ici d'une procédure. Je constate qu'elle a des conséquences. " dit-il... tout en ne disant rien.

Et l'on apprend que ce referendum à peine évoqué est déjà mort-né, que le Papan, après avoir mis le bronx serait en plein rétropédalage. C'est bien, ce sont des dirigeants comme cela qu'il nous faut en temps de crise: l'un qui fait n'importe quoi, Papandréou; l'autre qui est incapable de se prononcer, Hollande.

Papandréou, son compte devrait être réglé sous peu: Out ! Hollande, j'ose encore espérer qu'à la lumière de ses hésitations, les Français y réfléchiront à deux fois avant de le balancer au Château.

Folie passagère 899.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

9 commentaires:

  1. Vous avez tout dit, mon cher Corto.
    Je pense de plus en plus que Hollande devrait continuer à s'occuper du parti socialiste et par exemple, aider Madame Martine à se dépatouiller de son problème Guérini qui, après tout date de l'époque Hollande.
    Et qu'il laisse à d'autres, ayant eux la "carrure", le soin de s'occuper des problèmes nationaux et internationaux qui, visiblement, le dépassent.

    RépondreSupprimer
  2. Ah non ! Je me suis trompée, mon cher Corto, au journal de la 2 Hollande a dit que l'affaire Guérini regardait son parti. Donc pas lui. Lui il est candidat à la présidentielle nous a-t-il rappelé.
    Et voilà Hamon, du parti, qui vient expliquer que si Guérini ne veut pas démissionner,
    eh bien, il démissionne pas.
    Surtout que Guérini dit qu'avant qu'il ne démissionne il faudrait que tous les socialistes qui ont été condamnés et tous ceux qui ont été mis en examen démissionnent avant lui.
    Il paraît que ça fait beaucoup de monde.

    RépondreSupprimer
  3. @marianne: Hollande ne parle plus qu'aux Français qu'il a dit. Guérini n 'est donc plus son problème..sauf qu'il fait partie de la bande qui a rejeté en vrac le rapport Montebourg.Le fameux rapport qui dénonçait avant tout le monde, meme avant la justice les frasques de Guérini. tenez d'ailleurs, Hamon aussi a rejeter ce rapport, comme Aubry, Comme Désir. Alors que ces bobos ne viennent pas nous donner des leçons de probité.
    Par ailleurs, la réaction d'Hollande sur les divagations de papandréou sont révélatrices de la mollesse du bonhomme.
    Et tout d'un coup, j ai peur: si il était élu ...

    RépondreSupprimer
  4. Je ne voudrais pas être méchant mais c'est déjà la guerre entre la Martine et François car simplement remettre en cause le programme du PS, c'est faire comprendre à la Dame de Lille qu'elle n'est pas à l' Aubry du coup du père François.

    Quant au grec, je rappelle qu'il est socialiste et cela est suffisant comme explication.

    RépondreSupprimer
  5. Ce soir JM Apathie sur canal a repris la partie de ton billet sur Hollande, si si !!!! Il doit passer chez toi juste avant le grand journal c'est pas possible :)

    RépondreSupprimer
  6. @grandpas: non mais c est vrai c 'est q uoi ce 1er ministre qui un jour dit blanc et le lendemain dit non ? Ni 1, ni deux, ça se vire, socialiste ou pas et on lui demande le remboursement des milliards partis en fumée rien qu'avec son effet d'annonce à 2 balles.

    @virginie: je suis son inspirateur, ne le savais-tu pas ? tiens , j ai les chevilles qui enflent d'un coup! et je publie mes billets genéralement avant 19h, juste pour Aphatie, le temps de les lire :)

    RépondreSupprimer
  7. Dans les journaux indiens en revanche ils s'en sont donné à coeur joie sur l'europe cette bande de fachos qui refuse de laisser le peuple grec donner son avis. Ils font aussi des tas d'articles sur le thème, trop tard, trop peu, l'europe est fichue ... Ils jouissent, en fait

    RépondreSupprimer
  8. @bombay magic: Yo! de retour, comment vas-tu ?
    Bon maintenant ils ont pas tout a fait tort: trop peu , trop tard etc... mais fichue, non, loin de là.

    RépondreSupprimer
  9. Bah faut être logique, il est officiellement candidat du parti le plus lourd de la gauche Française, il ne va pas risquer le plantage sur un sujet qui ne le concerne pas encore. :D

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP