mardi 22 novembre 2011

La dette court et moi je fatigue


Si, si, je vous le dis comme je le pense, nos politocards me fatiguent. Même ceux de mon camp, c'est vous dire.

Nous avons tous compris que la dette sera l'un des enjeux majeurs de la prochaine présidentielle. Pour la gauche, " la droite, c'est la dette " et pour la droite, " Le PS choisit la dette ". Alors, les deux camps vont cogner qui sur les niches pour riches, qui sur les 35h et les vieilles lunes socialistes. Il va falloir cogner, matraquer, critiquer, dénoncer. Et pendant ce temps là, la dette, elle court, elle court.

Chaque camp va attendre le plus possible avant de dévoiler ses intentions et ses propositions, calendrier électoral oblige. La droite au pouvoir nous pond des plans de rigueur so light qu'à peine le premier adopté, le deuxième est annoncé et tout le monde sait qu'un troisième sera indispensable. La gauche ironise, attise le feu et à mots à peine couverts ne souhaite qu'une chose: la perte pour la France de son triple A. Sarkozy ne s'en remettrait sans doute pas, mais nous non plus. Nous non plus !

Et nous voici donc pris aux  2 pièges de notre démocratie: ménager son électorat et le temps de l'action politique ( la campagne et l'élection ). En attendant stand by, c'est un peu l'impression que j'ai, wait & see, " nous verrons " disait La Martine. Sauf que désolé, nous n'avons pas le temps d'attendre, la dette continue de grossir et les taux s'envolent. 

Doux rêveur que je suis, j'oserai croire qu'une sorte d'union nationale se mettrait en place, tous unis contre la dette et mobilisons les énergies pour contrer cette spirale infernale; autant pisser dans un violon ! Il ne faut pas se leurrer, seule une équipe de bras cassés pourrait nous prédire des lendemains qui chantent et des rêves à réenchanter,  nous n'avons pas le choix: il va falloir morfler grave pour espérer ( oui, espérer seulement ) s'en sortir. Il me semble que la situation économique actuelle de la France ne relève plus désormais du clivage gauche/droite. Prétendre le contraire serait mentir. Nous avons sous les yeux les ravages que fait cette crise: Grèce, Espagne, chômage endémique, stagnation (en attendant la récession). Et l'on devrait se contenter de batailles de chiffres, de tergiversations politiciennes et de recherches de responsabilités passées ? Oui, on peut effectivement toujours polémiquer mais ça ne fait pas avancer le zinzin; on peut toujours rechercher des responsables et des coupables, oui,effectivement. Comme si on n'avait rien d'autre à faire !

Et pendant ce temps-là, la dette, elle court... et moi je fatigue.

Folie passagère 926.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

17 commentaires:

  1. D'accord.
    La dette, c'est la droite! Au pouvoir depuis .. 2002, ils ont fait des choix fantaisistes qui nous plombe aujourd'hui'hui.
    2xD'accord. Sarko au pouvoir depuis ministère du Budget en 2002, la dette court, elle court et les français fatiguent!

    Vouloir tout mettre sur le dos de la gauche, c'est vraiment prendre les électeurs de droite pour des cons.
    On est pas con, n'est ce pas?

    Changeons!!!

    RépondreSupprimer
  2. Je crois, mon cher Corto, que les choses sont encore pire que vous ne les imaginez !
    Alors ces histoires, c'est la faute à la droite, c'est la faute à la gauche, c'est complètement dérisoire.
    Ce qui est en train de se passer c'est l'effondrement, en live, de la zone euro.
    Déjà vous pouvez faire une croix sur notre triple A : il n'existe plus que sur le papier.
    Les taux auxquels nous sommes assujettis n'arrêtent pas de monter.
    Il faut quitter cette zone-euro sinon nous sommes foutus !
    Et qu'on arrête de nous dire que c'est impossible !

    RépondreSupprimer
  3. Tant que la droite ne dévoilera pas son programme, la gauche tapera sur la dette et la droite répondra de façon aussi niaise.

    Quant Sarkozy présentera ses directives la gauche Hollandaise et leurs alliés devront faire vite pour détruire le projet du président en place etce dernier le fera le plus tard possible ce qui est de bonne guerre.

    Nous remarquerons que seuls les Hollandais l'ont fait simplement pour attirer le chaland. Pourquoi pourrait être la question, la réponse pourrait être: "Ont ils vraiment envie de prendre le pouvoir dans la chienlit mondiale où se trouvent une majorité de pays surtout sur le vieux continent".

    Enfin n'oublions pas qu'en 2012, une autre échéance politique autrement bien plus importante que la petite élection du président français, c'est les élections américaines et les Etats-Unis pèsent plus dans la balance que la France sans oublier l'élection en Mars de cette même année la Russie et son futur président, peut être Poutine.

    2012, l'année de tous les dangers, alors qui veut la place avec la dette, une situation internationale qui risque de péter à tous moments, l'islamisme qui risque de s'étendre sur tout le moyen orient, l' Afrique du Nord et même sub-saharienne.

    Finalement mieux vaudra être dans l'opposition qu'au pouvoir car ça va chier GRAVE!

    RépondreSupprimer
  4. @bembelly: allez confidence, si j étais sur qu avec Hollande , nous aurions mieux, je voterai illico pour lui et prendrait ma carte au PS. Je crois que la situation est dramatique et qu'elle mérite nettement mieux que ces enfantillages.

    @marianne: je ne sous estime rien , bien au contraire et c'est pour cela que je suis colère et fatigué après nos politiques qui n osent pas prendre les bonnes décisions. Sarko attend sa réélection pour legitimer les mesures drastiques qu il sera obligé de prendre alors. Et la gauche ne souhaite qu une chose la perte du triple AAA, sa seule véritable espérance de couler Sarko, pour appliquer exactement les memes mesures si ils ne sont pas trop cons: la rigueur drastique.
    Par contre, je ne crois pas que hors l'euro nous puissions nous en sortir. ce qui ne veux pas dire que j approuve tt ce qui se pase a Bruxelles

    @grandpas: Pour sûr que nous allons morfler gravement, plus meme que nous ne le pensons. C'est justement la raison pour laquelle je pense que le clivage gauche/droite n est pas de mise en ce moment, il y a bien mieux et plus urgent a faire: juguler et diminuer la dette

    RépondreSupprimer
  5. @corto74
    On sait où ce qu'a fait Sarko. Il a 1 bilan, 5 ans au moins. Analysons, sauf si on le droit de faire un mandat pour rien.
    Ses promesses à venir n'occulterons pas celles non tenues de 2007. Commençons par ça.
    Comparer l'état de France de [1995-2092] à maintenant [2007-2012]. Alors, crit-il que les électeurs de droit sont des cons?
    Je suis à gauche et, je suis certain que les électeurs français égarés à l'UMP feront le choix de la France, pour leur bien être, pour leurs enfants.
    La gauche a bien voté Chirac en 2002 non? Une dette se rembourse.
    C'est le moment!
    ( tiens, je vais en faire un billet)

    RépondreSupprimer
  6. Putain d'iPad! Les coquilles!
    Tant pis. C'est moins grave que si c'était l'Elysée ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Union nationale ? Euh...Tu rêves là...
    Tu as raison, il faudrait pourtant y songer. Sinon, ce n'est pas un secret pour toi, comme Marianne, je n'aurais que ces quelques mots : Sortons de l'Euro !

    RépondreSupprimer
  8. L'union nationale ? C'est bien un truc de droite, ça... Ralliez vous à nos idées et travaillons ensemble...

    RépondreSupprimer
  9. @vlad: bien sur que je reve ! mais je suis sidéré par la vacuité des discours politiques en ce moment ( y compris sur tweeter ). On en est encore à: c ta faute , nananère. Alors que nous sommes, selon moi, au bord du gouffre!

    @nicolas: te ferais-je l insulte de croire que tu n'a pas saisi le sens de mon billet ? je dis juste qu entre ceux qui font tout pour inquiéter les marchés en priant qu on perde le AAA et ceux qui prennent des mesurettes alors qu il faudrait un putain de plan drastique, on est pas prêt de s'en sortir.
    On peut epiloguer des mois pour savoir a qui la faute et qui de la poule ou de l oeuf... Le problème, c'est que je suis persuadé qu nous n avons pas des mois. Meme pas le temps d(attendre l élection.

    @bembelly: ben voyons on a voté pour vous en 2002, votez pour nous en 2012, rendez nous la pareille ! c'est ça ? et la marmotte elle plie le papier... :)

    RépondreSupprimer
  10. @ Corto,

    Je souhaite que le calendrier maya ne soit qu'un synopsis pour film à grand spectacle.

    Demain peut être la Fitna* et les évènements en prennent le chemin, la Syrie sous gouvernement alaouite n' a pour que seul allié les chiites dans le monde musulman et la Russie n' a pas très envie d' un monde turc puissant, une sorte de nouvel empire ottoman à majorité sunnite.

    L' Iran chiite soutient du bout des lèvres les Taliban sunnites, elle a assez de soucis avec sa minorité sunnite au sud responsable d'attentats.

    Alors nos petites manoeuvres politiciennes n’intéressent que nous et nos médias à l'esprit étroit.

    * Fitna: la guerre entre musulmans.

    RépondreSupprimer
  11. Corto,

    Pas d'insulte ! ;-).

    Dans la mesure où le triple À devrait être perdu, je souhaite, effectivement que ça se fasse rapidement et que la droite (je veux dire, l'actuelle, celle de Sarko) soit balayée sur le champ.

    RépondreSupprimer
  12. @nicolas: que la droite soit balayée, je n en suis pas si sur.
    Curieusement, en ce moment, plus la situation est tendue, plus la cote de sarko remonte...à suivre

    RépondreSupprimer
  13. Corto,

    Je n'ai pas dit que j'étais sûr, j'ai dit que je souhaitais que CETTE droite soit balayée.

    RépondreSupprimer
  14. Au risque de faire de la peine à beaucoup, ici, et pour parler d'un sujet plus léger, plus je regarde Hollande faire son cirque à la télé et moins il me fait envie.
    Voilà que même pour parler de la mort de madame Mitterrand il prend des airs, comme s'il se regardait et s'écoutait parler. Il a perdu tout naturel, comme s'il était le zombie de Dieu sait quoi. Et ne parlons pas de ses gestes.
    C'est très étonnant !

    RépondreSupprimer
  15. @marianne: je me faisais la meme reflexion après l'avoir vu rendre hommage à Danielle ( celle-là même qui ne pouvait pas piffer les caciques de solferino ). Une espèce de grandiloquence surfaite et mal jouée. Comme s'il voulait se donner la stature du pere de la Nation rendant hommage à un grand de la nation, comme si il était le zombie de... Mitterrand ?

    RépondreSupprimer
  16. @ Marianne : O_° ??? Hollande vous a fait envie ? À moi les murs, le sol se dérobe !

    Amicalement.
    Al.

    RépondreSupprimer
  17. @ Al West
    Remettez-vous, c'était une figure de style !

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen