lundi 14 novembre 2011

Allez hop, 3 jours de carence pour tout le monde !


J'ai donc découvert avec stupéfaction que nos amis fonctionnaires n'avaient pas de jours de carence lorsqu'ils tombaient malade. La sécu, d'après ce que j'ai compris, leur remboursait les absences maladies dès le premier jour. Dans le privé, la chose est différente, c'est à partir du 4ème jour de maladie que l'on est pris en charge: 3 jours de carence, donc. Mézavi que cette incongruité n'est pas vraiment tendance nous-sommes-tous-égaux, si ? D'un côté, j'ai remarqué que les gens du privé, ils y regardent à deux fois avant de se mettre en maladie, ça coûte bonbon. Et de l'autre, il se dit que dans la fonction publique, au moindre bobo ou contrariété... et bien, on n'hésite pas à faire appel au toubib.

Le gouvernement chercherait, dit-on, à instaurer 1 jour de carence pour les fonctionnaires et porter le délai à 4 jours pour les salariés du privé. Curieux, pourquoi ne pas se contenter de mettre tout le monde à 3 jours de carence, ce serait bien, non ? On se prendrait à rêver d'une nouvelle nuit du 4 août: abolition des privilèges !

J'ai eu beau chercher ce matin mais: pas de blogs de gauche ni trop de monde pour s'insurger, étrange. Et pas de journaux pour estimer ce que cette mesure pourrait rapporter ou faire économiser à la collectivité. C'est que l'heure est grave alors toute idée permettant de nous faire économiser des sous est la bienvenue, non ?

Vous pouvez éclairer ma lanterne, vous en pensez quoi ?

Folie passagère 912.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

42 commentaires:

  1. Je dois dire que lorsque j'ai entendu ça ce matin, je me suis dit que ce serait une très bonne chose, voir même comme tu le suggères, 3 jours comme tout le monde.
    Je le dis tout de suite, je suis fonctionnaire depuis toujours. Là on calme les gueulards.
    Je trouve normal que tout le monde soit sur un pied d'égalité.
    Par contre il s'agit encore d'une mesure pour exacerber les différences entre tous les travailleurs et pour faire payer les petits.
    Les mesures pour que les financiers crachent un peu au bassinet, ne sont pas encore là.

    RépondreSupprimer
  2. Ce que j'en pense, mon cher Corto, c'est qu'un autre avantage de cette mesure (3 jours pour tout le monde) pourrait aussi lutter contre l'absentéisme dans la fonction publique qui est bien plus important, paraît-il que dans le privé.

    RépondreSupprimer
  3. @scoerpix: oui 3jourspour tout le monde me parait une excellente idée.
    Par contre s'agit-il encore d'une mesure (pour l instant juste une idée) pour exacerber les différences entre tous les travailleurs et pour faire payer les petits ou une mesure pleine de bon sens visant à améliorer l'équité entre tous ( tout en economisant du pognon?
    Je ne crois pas qu'il s'agisse d'exacerber, juste de mettre en temps de disette tt le monde sur le meme pied.

    Trop drôle sur Itélé, un syndicaliste essayait de convaincre le journaliste que c'était une mauvaise idée, ça a été peine perdue ds ttes les largeurs.

    @marianne: cela est certain ! Le meme journaliste disait au syndicaliste - fonctionnaire:
    nombre moyen de journées "en maladie " par personne:
    privé > 11 jours
    fonctionnaire d'état> 13 jours
    fonctionnaire collectivités territoriales: 22 jours !!!
    Le syndicaliste a repondu oui mais les fonctionnaires sont soumis a du stress psycho-social ( sic ) ...

    Allez hop, tt le monde avec 3 jours de carence et fissa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les fonctionnaires ne sont pas payés par la SS en cas de maladie.
      Ils ne cotisent pas au même centre.
      C'est une entreprise privé qui rembourse à la collectivité les jours de maladie
      Cette journée de carence irait donc directement dans les caisses de la collectivité et non de la SS.
      Il faut savoir aussi que beaucoup d'entreprises privées paient les jours de carence à leur employés.
      Et puis ce n'est pas parce que quelques abrutis profitent du système que l'on doit pénaliser les autres qui eux sont réellement malades.
      En tout cas je vois que Sarkozy et sa clique a bien réussi le bourrage de crane en montant les salariés les uns contre les autres.
      Demandez vous plutôt où est l'injustice sociale ? Et toute les grosses entreprises qui ne paient pas la SS !! Ca fait des millions d'euros perdus. Et le bouclier fiscal pour les riches. Et l'écart de plus en plus énorme entre les pauvres et les riches!!
      Je ne pense pas que vous soyez du coté des très riches donc lisez un peut les journaux informez vous ça fait réfléchir...

      Supprimer
  4. Les faits sont malheureusement difficiles à prendre en défaut : les fonctionnaires des collectivités territoriales ne foutent, en général, pas grand chose.

    La gauche parle souvent d'égalité et de fin des privilèges, mais il me semble qu'il subsiste encore une caste de privilégiés : les fonctionnaires...

    RépondreSupprimer
  5. @skandal: oui mais avant que la gauche ne s'attaque aux privilèges des fonctionnaires, hein , il y a de l'eau qui va couler sous les ponts

    RépondreSupprimer
  6. Plutôt que de d'instaurer un jour de carence pour les fonctionnaires, je suis d'accord avec vous. Supprimons les "privilèges" de la fonction publique. Que ce soit pour les arrêts maladie mais aussi pour la durée de cotisation qui devrait être ramenée à celle du privée, etc...

    RépondreSupprimer
  7. Hors de question!
    je suis prof. Quand je suis malade, je suis vraiment malade, je fais pas semblant! Encore une manière de stigmatiser les fonctionnaires. Au nom de l'égalité? Mais laissez-moi rire, salariés du privé! Vos salaires sont-ils gelés jusuq'à nouvel ordre? Etes-vous aussi mal payés que nous? Avec un bac +6 et presque 10 ans d'ancienneté dans l'Education Nationale (de merde), je me traîne encore à 1700€ par mois et tout ça pour me faire insulter par des élèves qu'on a surtout plus le droit de toucher, ni de vexer, les pauvres choux. Je fais quoi? Je tends l'autre joue? Vous voulez de l'égalité? Et bien, prenez ma place, je vous la donne! Vous n'aurez pas d'augmentation avant au moins 10 ans! Et puis, quand vous ferez 50h par semaine pour ce salaire pourri et que le bouffon du coin vous dira que vous êtes un privilégié qui fout rien, surtout retenez-vous de lui mettre une bonne baffe pour lui remettre le cerveau à l'endroit.
    Egalité? Je rigolerais bien si le privé s'alignait sur les conditions de travail et les "privilèges" des profs! Mais vous avez raison, suivez la mode Sarko: mort aux fonctionnaires qui coûtent trop cher et qui foutent rien!

    RépondreSupprimer
  8. Ave,

    Je suis un vilain fonctionnaire de la Poste mais rassurez vous, la Poste se privatise à grande vitesse et votre courrier ne mettra plus 1 jour mais 2 jours d' après vous la la fameuse lettre verte n'est pas là pour vous faire un cadeau.

    J' ai pris des arrêts maladie de 3 ou 4 jours et bien maintenant ce sera plus.

    J'ai travaillé dans le privé, je sais aussi comment cela se passe.

    Après bientôt 30 ans de service de nuit, quelques lombagos, de l' arthrose à revendre avec 1 €uros de l'heure de nuit sur la fin, je suis prêt à laisser ma place.

    Je ne vous dirais pas mon salaire , c'est bientôt l'heure de se cocher et je ne voudrais pas que vous fassiez des cauchemars.

    Quand je suis rentré dans la fonction publique, beaucoup de mes petits camarades se gausser sur mon avenir professionnel et maintenant les mêmes m'envient les quelques privilèges que m'octroie le fait d'être fonctionnaire et bien là: je me marre!

    RépondreSupprimer
  9. @jeff: vois le commentaire qui suit le tien ...

    @anonyme: d habitude je ne reponds pas aux anonymes mais bon. Sais tu quel est le salire médian des français ? 1700 euros, c'est a dire que 50% des français gagnent comme toi. Sur ces 50% la moitié a 0 jours de carence, l autre moitié 3. Tu trouves cela normal ?
    Que ton métier soit difficile, je n en doute pas un instant. mais c'est aussi le cas pour une grande majorité des gens. La différence entre privé et public: 3 jours de carences, la quasi garantie de l emploi et une corpo bien protégée. Sarko n a rien a voir là dedans selon moi, il y a la politique et les constats.

    @grandpas: encore une fois, je ne cherche pas a une supposée stigmatisation des fonctionnaires. Y a des jours où j aurai bien aimé l etre. je constate qu a force de combats , de syndicalisme et de corporatisme, la fonction publique a de serieux avantages par rapport aux privés. C'est tant mieux pour elle mais l heure est a la dette, alors pkoi ne pas équilibrer les choses ?

    RépondreSupprimer
  10. Je suis désolé mais vu la difficulté du métier, les études nécessaires, je me trouve mal payé.
    1700€ le salaire médian? Et à quelle vitesse ce salaire augmente? Puis-je espérer rien qu'une toute petite augmentation dans les 10 ans qui viennent? NON. Ai-je un 13ème mois? NON. Des tickets resto? NON. Un CE? NON. Des primes? NON. Et j'en passe...Alors je suis pas là pour me plaindre mais qu'on ARRETE, par pitié, de venir me dire que je fais partie d'une catégorie privilégiée. Mon seul privilège: une certaine sécurité de l'emploi. Point. ça ne va pas plus loin. J'ajoute bien sûr que mes heures supplémentaires ne sont pas payées. Le bénévolat, je connais!
    Tu parles de privilèges: en connais-tu chez les profs? (Je ne peux pas parler de ce que je ne connais pas, je me garderai donc bien de me prononcer au nom d'autres corps de la fonction publique). Et par pitié, ne me sortez pas les vacances! Notre salaire est calculé sur 10 mois répartis en 12. Ce ne sont d'ailleurs pas de réelles vacances puisqu'on a toujours du boulot (préparations de cours, corrections des copies, organisations de voyages et de sorties pédagogiques...)

    RépondreSupprimer
  11. Mettre tout le monde au régime fonctionnaire avec les salaires qui vont avec.

    Un de mes collègues sans enfant gagne 1200 euros par mois après 30 de service à la Poste.

    Je ne me plains pas , je voudrais simplement que les gens arrêtent de taper sur nous car nous avons une sécurité de l'emploi qui devient toute relative.

    Voilà, c'est tout!

    RépondreSupprimer
  12. @Anonyme. Tous les français du privé n'ont pas les avantages dont vous parlez.
    Je connais un gars qui travaille depuis l'âge de 16 ans, il en 56, plus de 70h/semaine dimanche et jours fériés et qui NE gagnent que 1500€. Quant il est malade, et maintenant ça lui arrive souvent. il perd énormément.
    Alors arrêtez de vous plaindre les fonctionnaires. C'est comme ceux de la sécu qui sont déjà fatigués le lundi matin et demandent des RTT (si,si je l'ai vu de mes yeux).
    Je suis partisan de la suppression de la fonction publique sauf pour les missions régaliennes et l'Education Nationale n'en fait pas partie...

    RépondreSupprimer
  13. @grandpas: Il s agit pas de taper sur les fonctionnaires.je ne crois pas que cette mesure si elle était adoptée pénalise vraiment les fonctionnaires.

    RépondreSupprimer
  14. Malheureusement on fourre tout le monde dans le même sac. Les fonctionnaires planqués des collectivités territoriales ou du ministère de finances, et les tâcherons de l'enseignement ou de la poste. Un peu comme si on prétendait que tous les salariés du privé sont des cadres de chez l'Oréal.
    Reprenons calmement.
    Les 3 jours de carences sont peut-être une aberration inégalitaire.
    Mais même la caissière de Carrefour a droit à une médecine du travail. Un prof doit se battre pour avoir un RV avec un médecin du travail, AUCUN contrôle sanitaire, à part UNE SEULE visite médicale au moment du concours. Ensuite, RIEN.
    Faut-il alors militer pour la suppression de la médecine du travail?
    Si on suit ce raisonnement, on en viendra très vite à niveler tout par le bas.

    Je suis maîtresse d'école. Je ne me plains pas, mais je n'ai pas l'impression d'être privilégiée. Le ministère a trouvé un excellent moyen de faire bosser ses agents, même malades: la culpabilité. Il n'y a plus de remplaçants, alors comme on sait que les élèves seront répartis dans les classes des collègues déjà usés jusqu'à la corde par des conditions de travail de plus en plus désastreuses, on vient.
    Je ne connais pas de tire au flanc.
    On se trompe de cible.

    Visons plutôt les recteurs qui touchent des primes de têtes: jusqu'à 22 OOO euros pour avoir supprimé le nombre de postes prévu, pendant que les profs ( et d'autres) triment bien plus qu'on ne pense.

    RépondreSupprimer
  15. Jeff C,

    Rassurez vous, encore quelques années et seules les fonctions régaliennes seront publiques.

    Mais ne venez pas vous plaindre si demain votre courrier coûte plus cher, pensez vous que des sociétés privées viendront distribuer la lettre dans un petit village de montagne.

    Je ne suis pas un forcené du tout à l'état, la SNCF avant la guerre n'existait pas, il y avait plusieurs compagnies privées (Nord,Est,P.L.M et P.O) et les chemins de fer de l'ETAT.La Suisse fonctionne toujours ainsi et tout tourne.

    Mais de là à vouloir absolument tout ôter aux fonctionnaires car ils ont des privilèges, là non.

    @ Corto,

    Bien sûr qu'un jour ne fera un trou dans mon budget mais après que nous réservera le prochain gouvernement de droite ou de gauche car c'est quand même sous une mandature socialiste que les salaires ne furent plus indexés sur la courbe des prix et c'est un certain Rocard qui inventa la CSG.

    RépondreSupprimer
  16. @grandpas: je ne sais pas si cette mesure sera adoptée, nous verrons mais comme tu dis 1 jour ou 2 ou 3 ne devraient pas pénaliser plus que cela les fonctionnaires. et ce serait un bon exemple de solidarité chère à nos amis socialistes.
    Pour le gouvernement a venir, sauf miracle, je crois que ces jours de carence ne sont rien à coté de ce qu il faudra faire pour nous sortir du pétrin ,cf, l espagne, l'irlande.

    RépondreSupprimer
  17. @lo: oh purée, je n avais pas vu ton com'. Encore une fois qu on ne se méprenne pas, je ne cherche pas a casser diu fonctionnaire, juste a dire que ce n est pas un jour ou deux de carence en plus qui changeront votre condition de vie.
    Et encore une fois, par les temps qui courent tout le monde a des metiers pénibles et/ou dificiles, les profs comme les cheminots ou la caissière.
    Maintenant des solutions, il va falloir entrouver et cela passe par des efforts considérables de la part de tous. hélas!

    RépondreSupprimer
  18. Corto, je sais bien, va! Mais faut bien que de temps en temps, je gonfle un peu les joues :))

    RépondreSupprimer
  19. allez, à mon tour. Je suis fonctionnaire territoriale dans un service social.... Je peux vous dire qu'on fait pas semblant de bosser. Quand je suis malade, je mets tout le monde dans le caca, en particulier mes suivis qui ont rv avec moi. Je ne suis donc pas souvent malade. Je bosse depuis 1999 et gagne 1180 E. Alors ok tout le monde à 3 jours et égalité de salaire avec le privé ! J'ai un collègue qui fait le même métier que moi dans une grande entreprise, qui est malade assez souvent à cause d'un problème de dos mais il gagne 20 % de plus que moi. Je vous laisse je vais bosser, il y a des vrais pauvres au RSA qui m'attendent ....

    RépondreSupprimer
  20. En même temps, je connais aussi au seins de mon service des dames et des messieurs qui écoutent pousser leurs ongles ... devant le pc... C'est peut être de ce côté qu'on pourrait faire des économies !!!

    RépondreSupprimer
  21. @chroniques dindes: bienvenue ici !
    les statistiques, froides et inhumaines, parlent d'elles même; tt de même: 22 jours d’arrêt maladie ds la fonction territoriale en moyenne, 11 ds le privé.
    Ce qui ne veux pas dire que tous les fonctionnaires sont des glandus, loin de là. Mais il y a qd meme un problème.
    Bonne journée a toi
    cordialement

    RépondreSupprimer
  22. au lieu de vous plaindre et de vous dechirer entre privé et public conprenez que nous sommes dans un meme bateau que certain veulent couler diviser pour mieux regner comme ils disent alors regroupons nous tous ensembles on est plus fort

    RépondreSupprimer
  23. j'ai découvert dernièrement que les fonctionnaires n'avaient pas de jour de carence, c'est extraordinaire !! pourquoi une telle différence dans le domaine de la santé, qu'est ce qui peut justifier cela ? Et pourquoi en temps de crise, ne pas remédier à cela, on est tous dans le meme bateau non (à part bien sur nos politiciens qui eux s'occroient tous les avantages, quel monde de pourris) ca devient vraiment rageant tout ca, et quel est le politicien qui pourrait nous permettre d'espérer de la justice, je n'en vois aucun, tous aussi personnel les uns que les uns, ils ne pensent qu'à leur pomme, les francais ils n'en n'ont rien à faire.

    RépondreSupprimer
  24. @anonyme de 21:32: mais c'est comme cela, nous vivons sur un amas de privilèges , c'est a celui qui en aura le plus. L gouvernement vient tt juste de changer cela: 1 jour de carence pour les fonctionnaires et 1 de plus pour le privé, l'écart reste de 3 jours: c'est la justice sociale ou la solidarité , au choix !

    RépondreSupprimer
  25. C'est brûlant ce sujet, dites donc!

    RépondreSupprimer
  26. Bonjour
    Je suis infirmière dans le privé ,mais j'ai aussi connu le système du public.Je peux vous dire tout dabord que mon salaire est inférieur à celui d'une infirmière du public et que je fais le même métier.
    Je demande seulement l'égalité pour un même métier ,car c'est cela qui entraine des conflits entre privé et public;
    Remettons tout à plat et partageons les efforts à faire si tant est qu'il y en ait à faire!

    RépondreSupprimer
  27. @bambou: bienvenue ici ! Le conflit public/privé n 'est pas prêt de s'eteindre. Il y a tellement d'inégalités... Cette histoire de jours de carences n'est hélas qu un exemple parmi d'autres. je pourrai t'en citer des dizaines

    RépondreSupprimer
  28. Alors comment dire ? Je peux témoigner pour le public comme pour le privé ! Dans le public, en tant qu'Infirmière débutante je gagnais 1600 euros nets ! Royal ! J'avais 25 CA + RTT à gogo, congés annuels, récup fériés, 13e mois, etc etc ! J'y suis restée 1 an ! J'ignorais pour les IJ n'ayant pas été malade ! Passons au semi public : convention 51 : pas de délai de carence ! 1900 euros nets, gros 13e mois et prime d'intéressement, 25 congés annuels, 25 RTT, 12 récup fériés, 2 congés en plus si je fractionnais mes congés d'été (facile, quand on est en repos une semaine par mois, RH cumulés aux RTT du mois, on ne va pas en plus faire la difficile pour les congés d'été !)CE de folie, horaires variables et j'en passe ! Un paradis ! J'y suis restée environ 4 ans ! Les 2 premiers postes étaient des postes en psychiatrie, où l'on ne peut pas vraiment dire qu'on se crève à la tâche !!! Et bien, croyez-le ou non, mes chers collègues fonctionnaires, flanqués de ces petits syndicalistes de m...., étaient les 1ers à manifester ! Si on peut gagner un jour à glander autant ne pas s'en priver ! Plus t'en as plus t'en veux ! Ensuite, Je suis donc allée bosser dans le privé. Là, grosse surprise ! Avec 6 ans d'ancienneté je touchais 1450 euros nets ! Moins qu'une aide soignante dans la fonction publique ! J'étais seule en poste pour 104 patients en centre de rééducation fonctionnelle, où tu trimes, tu n'as pas de pause,n'es pas en mesure de gérer 2 urgences vitales en même temps (normal, tu ne peux pas encore te couper en 2 !), etc. et tu n'as ni primes ni avantages (ah si, mince j'oubliais, tu as droit au repas, mais encore faut-il avoir le temps d'aller manger ! ce qui n'était pas le cas) quand tu as 60 injections à faire en 1h, sur 5 étages, 70 pansements en 2h, 104 piluliers à préparer en 1h30, les aides toilette, etc ! tu devines les conditions de travail et la qualité des soins ! résultat, tout le monde se barre ! pas de RTT, heures sup non payées mais à récupérer et ça n'est jamais possible, et tu as ton forfait congé de 30 jours soit 5 semaines et pas une de plus ! Autre expérience dans le privé : l'HAD, tu gagnes tes 1900 euros nets,comme dans le public, mais en prenant en charge des patients en fin de vie, avec des traitements complexes et tu assures en plus 100h d'astreinte de nuit avec déplacements évidemment du fait de l'état précaire des patients, tout ça pour le même salaire que dans le public, où croyez moi, on glande bien si on le veut ! Voilà l'égalité public / privé ! Parlons ensuite des services de psychiatrie (CH) où l'on trouve 5 infirmiers par poste (pour 20 patients dont la moitié part en permission de 8h à 20h) alors qu'en chirurgie, elles sont 2 (pour 20 post op) et triment donc comme des malades ! (et après on se plaint du nombre grandissant d'infections nosocomiales) ! On ne critique pas les fonctionnaires mais, on sait qu'ils sont avantagés et qu'il y a de la glandouille possible et effective dans certains secteurs. Si les postes étaient mieux répartis (comme les budgets d'ailleurs), on serait p't'être moins enclin à penser que le fonctionnaire glandouille dans certains secteurs (soyons prudents)! Enfin, pour moi, c'est du passé. Aujourd'hui, je fais hélas, partie de la sale race des grosses connes de patronnes richardes ! Je suis Libérale ! Et, en plus je vote pour Monsieur SARKOZY. Imaginez le nombre de tares que j'accumule ! PS : Si je m'arrête en maladie, je ne touche rien ! Normal quoi ! Je suis pour l'égalité : 3 jours de carence pour tout le monde ! Y a pas de raison !

    RépondreSupprimer
  29. Ah oui, j'oubliais, aujourd'hui, je file 40% de mes gains à l'état et si demain on me demande d'en donner 50% et bien, ce sera ainsi ! Je n'irai ni manifester ni insulter nos élus ! Nous n'avons plus le choix aujourd'hui. -Anonyme du 18/11 à 15h05-

    RépondreSupprimer
  30. @anonyme: Bienvenue et reviens quand tu veux, je t'adore déjà !
    merci pour ton temoignage
    biz

    RépondreSupprimer
  31. @ l'auteur qui commente : "22 jours d’arrêt maladie ds la fonction territoriale en moyenne, 11 ds le privé."

    Vous conaissez l'âge moyen des fonctionnaires et celui des salariés du privé ? Une grande partie de la différence des nombres de jours d'arrêt maladie vient de là.

    C'est tout bête, mais les employeurs du privé virent les salariés de plus de 58 ans, qui sont les personnels les plus malades (les cancers et les maladies cardiaques, on les fait pas à 35 ans). C'est bien entendu le système d'assurance chômage qui fait le joint pour ces personnes virées, en attendant qu'ils touchent leur retraite.

    On comprend donc que le discours du gouvernement est biaisé. Ces "virés du privé" âgés touchent le chômage, qu'ils soient en bonne santé ou malades. Mais ils ne rentrent pas dans les stats des arrêts maladie...

    RépondreSupprimer
  32. STOP ! La qualité du travail,horaires,conditions, horaires du privé sont bien plus "AGREABLEs ET FACILEs" que les conditions de travails DES FONCTIONNAIRES .

    -C'est helas à cause de gens comme vous, qu on balayeur ,ou agent de nettoyage du metro( qui ramasse votre crasse Mr/ Dames pour 900Euros net),se retrouvera en retraite a 65 ans (presque mort) soit au meme moment que la secretaire qui ne comprends pas son depart a 55 Ans....Manger dans l assiette du voisin...mais les differences seront toujours. Des neuronnes sont necessaires pour pouvoir en discuter serieusement Aurevoir (employé Boite informatique privée !He oui)

    RépondreSupprimer
  33. Ban alors Anonyme, faut pas t'énerver comme ça. On peut causer tranquillement :) En fin de compte, tout le monde a l'impression de se faire sucer la moëlle des os, si je comprends bien. C'est peut-être ça le plus préoccupant, en fin de compte. Et maintenant, on respiiiiire!

    RépondreSupprimer
  34. @lo: allez hop, zou,respirons , t as raison

    RépondreSupprimer
  35. ah bin ça non, on n'est pas tous égaux, à commencer par l'impôt,il parait plus on gagne,moins on paye! Il parait qu'en défiscalisant, on n'en paye même pas tout en s'enrichissant, c'est un comble!!
    Faut tout mettre sur la table pour redistribuer et pas que les avantages de certains!!:)
    ps: je sais, je suis hors sujet, mais j'aime bien!!;-)

    RépondreSupprimer
  36. @nigloo: comment ça on est pas tous égaux , les "progressistes" nous assurent que nous le sommes.
    "tout mettre sur la table" on dirait du Poutou ou du Melenchon :)

    RépondreSupprimer
  37. Ingénieur fonctionnaire au CNRS depuis 15 ans (Docteur en sciences bac + 8)
    Plus de 40 heures par semaine ---> salaire net mensuel 2500 euros.
    Pas de 13° mois - aucun avantage
    Salaire gelé depuis 2 ans et demi et pour de nombreuses années
    3 enfants en bas age à nourrir et une épouse au foyer
    Quels avantages ?
    Aujourd'hui malade avec 40°C, je n'ai pas donné d'arrêt maladie.
    Je préfère ne travailler qu'à 50% plutôt que de leur faire cadeau d'une journée de salaire.
    France des riches et des insurgés, pauvre France

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: quels avantages ? Je ne sais pas: la sécurité de l'emploi, pas de jours de carence, calcul de la retraite avantageux... c'est déjà pas mal, jon ?

      Supprimer

    2. Corto, il faut admettre que la fonction publique paye scandaleusement mal ses agents, compte systématiquement sur le bénévolat sans jamais aucune reconnaissance et s'assied gaillardement sur le droit du travail.
      Dans ma branche: médecine du travail, connaît pas. Droit à une mutation (c'est la loi) pour rapprochement de conjoint, on oublie. Il y a désormais une journée de carence, lorsqu'on est malade. D'accord, c'est pire dans le privé, c'est vrai. Mais n'oublions pas que pas mal de grosses boîtes prennent en charge ces journées. Ce que l'administration ne fera jamais.
      Quant aux chèques restau, chèques vacances, cadeaux ou billets de spectacle avantageux par le CE...ça n'existe pas plus que le 13ème mois.
      C'est vrai que la sécurité de l'emploi, c'est un gros avantage et le calcul de la retraite aussi (sur des salaires bas, presque toujours). Mais tout n'est pas si rose et ce monsieur, qui te décrit en quelques mots sa situation, laisse entrevoir dans quel mépris sont tenus des gens qui, ailleurs, se verraient offrir un pont d'or.
      Qu'on ne s'étonne pas de la fuite des cerveaux après ça.


      Supprimer
  38. Quand on lit les commentaires ici des fonctionnaires, on dirait que leur situation est scandaleuse et leur métier un enfer.
    Alors, pourquoi vous ne changez pas ? Avec vos bac +6 ou +8 tellement brillants vous n'auriez aucun mal à vous racaser :)
    Il y a sûrement une raison pour laquelle vous ne le faites pas... ;-)

    RépondreSupprimer
  39. le privé a évoluer ,en s’appuyant sur le publique ,et ceci est historique!!! je vois hélas que les français ne savent plus se soutenir !!! l'avenir est vraiment NOIR ?L’AMÉLIORATION DEVRAIT ÊTRE TOUJOURS VERS LE HAUT NON ????

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique