samedi 27 juillet 2013

François Fillon, ses 35 propositions pour demain... ( et les 2 miennes )


Je vous ai extrait les 35 propositions faites par Fillon pour demain. Alors certes et comme précisé, ce n'est pas un programme gouvernemental ou de campagne, juste quelques pistes...

" Le temps de l’opposition, c’est le temps de la réflexion et des propositions. L’heure n’est pas encore au programme de gouvernement, mais notre devoir est, dès maintenant, de débattre avec nos concitoyens et d’avancer des idées pour relancer la France (...)

Je propose la suppression de la durée légale du travail, fixée à 35h, et la capacité donnée aux entreprises et aux salariés de négocier sur le terrain le temps de travail et son organisation. 

Je propose une baisse du coût du travail de 6% financée par une hausse de la TVA. 

Je propose que les seuils réglementaires qui régissent la vie des PME soient relevés de 50%. 

Je propose de renforcer les investissements d’avenir en concentrant nos efforts sur les secteurs stratégiques qui feront les ruptures de demain : transports du futur, biotechnologies, robots, économies d’énergie, réseaux d’information à très haut débit 

Je propose de changer le principe de précaution en principe de responsabilité. 

Je propose qu’une plus grande liberté soit donnée aux acteurs du progrès : aux universités, qui doivent pouvoir être plus libre pour organiser leur fonctionnement, leurs recrutements et leurs enseignements; aux partenaires sociaux qui doivent pouvoir, dans l’entreprise, négocier le temps et les modalités du travail 

Je propose la suppression de l’ISF et le renforcement des mécanismes fiscaux permettant d’investir dans nos entreprises. 

Je propose de réformer la formation professionnelle en remplaçant l’indemnisation du chômage par l’indemnisation de la formation. Ce droit à la formation serait encadré par deux contraintes : la dégressivité des allocations chômage pour inciter à la reprise d’activité et l’obligation d’accepter un emploi correspondant à la formation suivi. 

Je propose la création d’un nouveau contrat de travail alliant flexibilité et sécurité qui évite les effets de rupture entre CDD et CDI. 

Je propose de reprendre le principe de ne recruter qu’un fonctionnaire sur deux qui partent à la retraite. 

Je propose la simplification de la fonction publique en passant de 300 corps à 20 ou 30 grandes catégories afin de favoriser les évolutions de carrière et la rémunération au mérite. 

Je propose que la révision générale des politiques publiques soit étendue aux collectivités locales et que la fusion des départements et des régions, des communes et des communautés de commune soit enclenchée. 

Je propose de renforcer le rôle et l’autonomie des chefs d’établissements du secondaire qui doivent devenir des gestionnaires de leurs personnels enseignants, administratifs, contractuels 

Je propose un test d’évaluation à l’entrée en 6e et la création de classes de soutien au collège pour les élèves ne maîtrisant pas le socle commun de connaissances. A niveau du collège, je propose que la diversité des talents et des appétences soit assurée par le renforcement de l’apprentissage et des formations qualifiantes. 

Je propose une annualisation du temps de travail des enseignants et l’extension de leur présence dans l'établissement en dehors des cours afin d’assurer des missions de soutien scolaire, d’appui à leurs collègues, de maintien de l’autorité. 

Je propose d’instaurer une tenue uniforme des élèves dont les modalités doivent être définies au niveau de chaque établissement. 

Je propose que l’obligation soit faite pour les bénéficiaires du RSA de participer à un travail d’intérêt général, à hauteur de 7H par semaine. 

Je propose la suspension des prestations sociales pendant un an, hors urgence médicale, après toute fraude aux allocations. 

Je propose qu’une participation financière minimale soit exigée pour l’accès à la CMU et à l’AME 

Je propose d’augmenter la durée d’activité en jouant à la fois sur une hausse de l’âge légal de départ en retraite qui doit progressivement atteindre 65 ans et une augmentation de la durée de cotisation. 

Je propose la mise en place, au niveau des branches professionnelles et des entreprises, de plans collectifs d’épargne longue et de retraite. 

Je propose que le principe des peines planchers soit étendu. 

Je propose l’interdiction de toute libération conditionnelle tant que le détenu n’ a pas effectué les deux tiers de sa peine. 

Je propose que le débat sur l'application du principe de laïcité dans l'entreprise soit ouvert et que le législateur prenne ses responsabilités. 

Je propose que soit voté chaque année, par le Parlement, le nombre de migrants que nous pouvons accueillir sur notre territoire, les compétences dont nous avons besoin et les régions du monde vers lesquelles nous souhaitons nous tourner. 

Je propose de mettre fin à l’automaticité de l’acquisition de la nationalité pour les enfants nés en France de parents étrangers. 

Je propose de réserver l’accès aux prestations sociales aux migrants légaux présents depuis plusieurs années sur notre territoire. 

Je propose la création d’un noyau dur autour de la France et de l'Allemagne qui doivent faire converger leurs économies et leurs fiscalités. 

Je propose que la zone euro soit dotée d’un véritable gouvernement économique dirigé par les chefs d'Etat et de gouvernement. 

Je propose la fusion du Président de la Commission européenne et du Président du Conseil, et la mise en place d’un haut responsable des finances ayant pouvoir d’assurer un contrôle sur les pratiques des Etats concernés. 

Je propose l’instauration de règles strictes de réciprocité dans les échanges internationaux, notamment les marchés publics. 

Je propose d’étendre le modèle de nos investissements d’avenir au niveau européen, notamment en le finançant par une TVA aux frontières de l’Union. 

Je propose de travailler à structurer un partenariat politique et économique entre l’Europe et la Russie pour peser face au continent asiatique."

Bon, ben y a pas mal de choses intéressantes dont quelques propositions qui devraient pousser pas mal de gens dans la rue si d'aventure, Fillon parvenait à l'Elysée.

J'en rajouterai deux:

- Expulsion systématique du territoire de toute personne entrée illégalement,

- L'embauche par l'équipe Fillon d'un webmaster né après 1980 parce que avoir un site internet aussi ringard et illisible, c'est carrément pas possible!

Folie passagère 1823.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

13 commentaires:

  1. et pourquoi tout ceci n'a pas été appliqué du temps où il aurait pu le faire ? Sarko était-il si opposé à ces idées ?
    je vote des 2 mains pour pratiquement la totalité, que ça fasses descendre les fonctionnaires dans la rue, évidement....et alors ?

    RépondreSupprimer
  2. @Boutfil: ah mais attention certaines de ces propositions avait été déjà mis en oeuvre mais supprimées par la gauche dès son arrivée au pouvoir comme par ex, le forfait AME. D'autres étaient ds le programme de Sarkozy ou adoptées avant l election comme la TVA sur les importations...
    Mais globalement, même si je doute qu il puisse un jour arriver a mettre cela en place, y a rien a jeter.
    Quant aux fonctionnaires si bichonnés en ce moment par hollande, effectivement, ils seraient les premiers a descendre

    RépondreSupprimer
  3. Fillon deviendrait-il moins socialiste ? Les propositions qui vont vers plus de liberté et de libéralisme me semblent un bon point de départ. Mais on sait que l'action combinée des médias et de l'EN ont fait que le socialisme a infecté la compréhension des Français en matière d'économie et de social. Comment leur faire comprendre que plus on applique le socialisme, plus on s'éloigne de l'idéal qu'il semble porter ? Faire maigrir l'état et son périmètre d'action est une tâche colossale qui rencontrera des oppositions violentes, dommage qu'il n'existe pas, comme pour les obèses, d'anneau gastrique...à moins que la faillite de plus en plus probable n'en fasse office...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: a mon sens, il sera impossible de faire de vraies réformes ( la fin des 35h par ex ) sans passer par la case catastrophe type faillite, de même aussi pour toutes mesures réellement drastiques en matière d'immigration. L'histoire montrerait que les Français, ils leur faut un grand coup de pied au cul pour qu ils se bougent, il n y a que quand ils sont au fond du gouffre qu ils arrivent à se réformer.

      Supprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  5. Je te rejoins sur ta com à @Boutfil , je crois réentendre Sarko et réentendre pépère lorsqu'il a détricoter quelques avancées de l'ancien gvt , il pique quelques idées à Marine et c'est dans la bonne voie .
    Moi je rajouterais un service national pour tous les délinquants primaires , genre la Légion à Aubagne .
    Je vois que tu as été rebranché EDF , c'est d'un pénible , le dernier orage pour moi 2 jours .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: pour les délinquants primaires, y avait je crois les centres d éducation fermés et les collèges d excellence qui, je crois aussi, sont en plein détricotage. Mais sur l idée oui, je suis d accord.

      L'idée du GVT économique de l europe n est pas nouvelle. Elle a été remise au gout du jour en 2010 puis 2011 par Sarko, puis reprise a son tour par Pépère lors de sa dernière conférence de presse

      J'ai été rebranché SFR au bout de 14 ou 15h de panne avec la stupéfaction d apprendre que les réparations étaient sous traitées à France Télécom. je ne savais pas.

      Supprimer
  6. J'irais plus loin concernant les webmasters nés avant 1980 en les expulsant eux aussi du territoire.

    Non je plaisante, les personnes âgées ne l'ont déjà pas facile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Karamazov: hé, franchement, t as été sur le site de Fillon, Force Républicaine, c'est du has been a peine mis en ligne.

      Supprimer
  7. De la gestion, pas du gouvernement. A peine des propositions de premier ministre. Moi qui croyais qu'il rêvait d'être président!
    Un fourre-tout alliant dirigisme et libéralisme édulcoré. Et quelques idées destinées à flatter l'extrême droite. Difficiles à appliquer sinon impossibles. Un seul exemple: l'accès aux prestations sociales réservé aux migrants légaux présents depuis plusieurs années. Cela veut-il dire qu'on les supprime à ceux qui ne sont pas là depuis assez longtemps? Et quid de leurs enfants nés en France, donc français? Pas d'allocs pour ces petits français? A moins qu'on ne rétablisse le droit du sang?
    Je préférerais "une certaine idée de la France". Et de l'Europe.
    Et pas une anaphore à la Pépère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: jadhère a tout ce qu il propose avec grosso modo les mêmes réserves que toi. Et à la réflexion, je me dis que tout cela est tellement passé et repassé qu'un gamin de seconde eut pu proposer la même chose. Aucune vision d avenir !
      Bon ceci dit, il annonce clairement la couleur, ce ne sont que de propositions: voir les réactions à venir, tater le terrain

      Supprimer
    2. @pangloss: quant au droit du sang, ils sont de plus en plus nombreux, à droite, à adhérer au principe. le droit du sol ayant permis toutes les dérives et je ne parle même pas du regroupement familial, la plus belle connerie, sur le sujet, à mettre sur le dos de la droite. Giscard, je crois.

      Supprimer
  8. Qu'est-ce qu'on peut faire quand nous sommes dans la faillit? Est-ce que quelqu'un peut m'aider a faire un proposition concordataire?

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP