dimanche 21 juillet 2013

Quand la gauche sombre dans le négationisme



" Impossible de me souvenir où le très regretté Philippe Muray a écrit que "la terreur de retomber dans l'animalité, ce qui a fait l'histoire, s'est dissipée". Muray était, hélas, perspicace, et l'ensauvagement partout se déploie, devenant l'un des grands maux à soigner dans notre époque tremblante. Cela va de la pénible fanfare qui m'oblige à fermer ma fenêtre aux viols collectifs dont l'Inde est de nouveau le théâtre. Quelques images sont arrivées jusqu'ici, je ne les décrirai pas, le plus impressionnant, c'étaient les cris. 


Nous avons été contraints d'apprendre qu'il y avait bien eu, contrairement à ce qu'avaient affirmé toutes nos autorités publiques,des "vols" et des "caillassages" après le déraillement du Paris-Limoges à Brétigny. Lors des faits, quand certains sites internet avaient relayé ces informations, j'ai d'abord été horrifié, mais pas surpris, et finalement rassuré en entendant les voix officielles démentir ce que j'ai alors pris pour des rumeurs venues de l'extrême droite. J'ai pensé que, tout de même, on n'en était pas là. 

"Faire le jeu du Front national" 

Si les médias font leur travail, nous sommes au début d'un gigantesque scandale. Bien sûr, et malheureusement, mais depuis longtemps, la population est habituée à ce que ses gouvernants lui mentent. La sociologie est presque depuis sa création une science de la désinformation et la propagande de gauche tourne à plein régime, des manuels scolaires jusqu'aux campagnes d'affichage qui nous enseignent actuellement, sans qu'on n'ait rien demandé, qu'"un Français sur quatre est issu de l'immigration" (c'est écrit en très gros sous les abribus). Pourquoi nous asséner ça ? Qui vise-t-on ? Le Dupont Lajoie lepéniste, moulin d'un Parti socialiste Don Quichotte ? À quelle culpabilité renvoie-t-on ceux chez qui l'immigration de masse pose question ? Quel débat veut-on clore ? Il faudrait demander au comité central.


Quand j'ai parlé, dans un édito récent, des "barbares de Grigny", j'ai eu droit à des réactions assez violentes. On m'a accusé de "faire le jeu du Front national", une expression qui va finir par entrer dans le dictionnaire, voire d'en adopter carrément le discours. Mais on ne m'a pas dit que ce que je disais n'était pas vrai. Comme le souligne si justement Alain Finkielkraut, "les porteurs de mauvaises nouvelles, celles qui ne sont pas conformes à l'esprit du temps, s'exposent à de très dures représailles". Il y a une certaine gauche, aujourd'hui, qui est tellement atteinte idéologiquement (atteinte, oui, car l'idéologie est un mal, c'est la négation du doute) qu'elle sombre dans le négationnisme. Quand quelque chose ne correspond pas à sa grille de lecture du monde, elle affirme que ça n'existe pas et lapide en place publique quiconque oserait dissiper le rideau de fumée qu'elle s'époumone à dresser. 

Les barbares sont dans la cité 

Avant 2012, l'opposition et le système médiatique se chargeaient de nous empêcher de voir ce qu'on voyait. Maintenant que France Inter dirige la France, les ressemblances avec l'ère soviétique se font troublantes, et les ministères font directement oeuvre de propagande. On nous a menti, voilà. Le naufrage social-démocrate est tel que quand ses conséquences apparaissent trop graves, ses auteurs choisissent délibérément d'occulter la vérité (mais cela faisait un moment déjà que la gauche et le réel avaient divorcé). 

La réalité des faits, qui se trouve dans le "rapport de synthèse des affaires marquantes du 10 au 16 juillet de la Direction centrale des compagnies républicaines de sécurité (DCCRS)", c'est que les barbares sont non pas à nos portes, mais dans la cité (si j'ose dire) depuis une trentaine d'années. La droite n'a pas été bien efficace, mais au moins essayait-elle de faire quelque chose et regardait-elle le problème en face. La gauche, elle, considère qu'il n'y a pas de problème, un peu comme le président lorsqu'il affirme que "la reprise est là", alors que tout le monde la cherche (il faudrait qu'il nous dise exactement où elle se trouve). Or, si rien n'est fait, les oracles vilipendés par des Inrocks aveugles auront raison, et nous aurons la guerre civile, ce qui est déjà un peu le cas. Comme dit Finkielkraut avec drôlerie, il ne s'agit pas d'annoncer toujours l'imminence de la catastrophe, car elle a déjà eu lieu. 

Vous allez voir que le gouvernement ne réagira pas au scandale. Il éludera. Sa parole est désormais totalement disqualifiée. Elle n'avait pas grand intérêt avant, elle est maintenant inaudible. Les pouvoirs publics sont tenus par des fous. "

Charles Consigny pour Le Point , 19 juillet 2013.


1001483_151558198368161_276735103_n
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

30 commentaires:

  1. Vous citez Finkielkraut.
    Voici une autre citation de lui:
    "Le risque mortel que fait peser sur le monde le culte de l'appartenance, la segmentation de l'humanité et l'enfermement des individus dans leur race ou dans leur culture ne saurait être définitivement conjuré que par l'instauration des sociétés pluriethniques." In L'Humanité perdue (1996).
    Moi j'appelle ce genre de type un faux-cul.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jazzman: sorti du contexte ta citation ne veut pas dire grand chose et puis ce n est pas moi qui cite Finkie mais Consigny. Ceci dit j approuve son texte de A à Z

      Supprimer
    2. Robert Marchenoir21 juil. 2013 à 14:05:00

      Ou un type qui a changé d'avis. Les hommes ne sont pas des ordinateurs programmés à la naissance.

      Supprimer
    3. Il a dû tourner casaque depuis. Il a le droit, quand même : on va pas snober des gens de notre camp sous prétexte qu'ils viennent d'en face.

      Supprimer
    4. Je vois que j'ai réuni le fan-club des pompiers-pyromanes.
      Faire et défaire c'est toujours travailler, etc...

      Supprimer
  2. Hollande et les socialistes sont pires que Kaa, lui avait une excuse se nourrir pour survivre quoique les socialistes et leurs thuriféraires étant de gros glandeurs doivent se nourrir alors on prend les moins dangereux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: les moins dangereux ???

      Supprimer
    2. Les veilleurs sont moins violents que les barbus et puis ils sont souvent catholiques et blancs.

      Supprimer
    3. @grandpas: susi je bête, je n y avais pas pensé aux veilleurs

      Supprimer
    4. @cpolitweets: il est très con ton billet

      Supprimer
    5. Ils ne sont pas des veilleurs mais des branleurs ayant été confortés dans leur action par le socialisme soixante huitard (liberté...)et par des parents qui font des enfants de la même manière qu'ils achèteraient des poissons rouges.
      Faut vraiment être idiot pour mettre en parallèle veilleurs et racailles, juste être un bon socialiste aux ordres du Mensonge Roi.

      Supprimer
  3. Dans les années 70, Roger Gicquel avait ouvert le journal de 20h par ces mots "la France a peur", que pourrait-il dire aujourd'hui ? Je crois que la France a d'autant plus peur que nos gouvernants se refusent à nommer les choses. Quand un problème aussi grave est nié, il est impossible d'y apporter une réponse. Et ce ne sont pas les "inacceptable" proférés par Valls à chaque circonstance qui vont enrayer la spirale infernale dans laquelle nous sommes prisonniers. On ne peut pas lécher les babouches de façon servile et en même admettre que les babouches posent problème...
    Charles Consigny ne va se faire des amis en parlant un tel langage de vérité, encore un qu'il va falloir faire taire et vite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: pire que de pas les nommer, ils travestissent la vérité ou mentent effrontément.

      Supprimer
  4. le politique explose dans sa négation... actuellement nous sommes dirigés par des faux .... qui vivent du système depuis trop longtemps pour avoir un instant de lucidité.
    Nos gouvernants sont pitoyables.. Issus pour la plupart de la fonction publique ils sont plus qu'inaptes à prendre des décisions efficaces loin des réalités du monde qui est bien plus pauvre mais bien plus courageux que nous

    notre opposition est aussi lamentable tant elle est absente et ne représente rien.. aucuns sentiments venant des tripes..rien de vrai

    Nous sommes dans l'ère de l' à Trappes Nigaud pour reprendre tes jeux de mots..

    je crois que l'extrême droite se réjouit en ce moment car elle est la seule (comme une part de l'extrême gauche) à réagir avec ses tripes...

    Nos énarques et politiques issus de la pensée unique du correctement bien et du tralala ne sont plus rien... le pays s'effondre car nous n'avons plus personne dans la réalité, dans les réalités.....mais on en prend conscience DOOOOOOOOOOOcement.. Un seul a tenté de le dire.. Sarko.. Il faut voir comment on lui casse la baraque.. Il a osé le dire

    Hollande est à Tulle .. gras pour se faire panser de toutes les cloques liées à son incompétence..

    Copé et Fillon ne valent pas mieux.. des bons à rien sans vision pour le pays ( moi je n'ai pas donné et ne donnerai pas à ce parti qui m'a menti)

    Que reste-t-il au pays .. soit de l'indifférence.. soit de la révolte

    tout cela gronde en ce moment en sous jacent

    France inter, que je n'écoute plus depuis longtemps comme bien des médias n'est plus qu'une ombre d'informations masquant les réels problèmes du pays..
    nos médias sont à l'image de nos politiques et de notre pays .. une bande de trous du......

    Une seule alternative.. La révolution

    est-on prêt ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. USTE POUR INFO
      VOILA CE QUE L'ON NE DIT PAS AUX INFOS NATIONALES :

      Collègues de la C.R.S.29,
      Salut à tous
      et aussi à vous braves gens crédules qui ne croyez que ce que vous voyez ou entendez aux infos.
      J'étais sur les "Tarterets", hier soir, pris à partie.
      Pour résumer, les collègues ont contrôlé une camionnette pourrie
      et ont vu une vingtaine d'e*****és cagoulés (barre de fer, batte de base ball et surtout pavés)
      fondre sur eux depuis une butte juste au-dessus d'eux.
      Les 4 collègues qui étaient en contrôle ont juste eu le temps de se jeter à l'intérieur du véhicule
      tandis que Régis (le conducteur) prenait un pavé en plein visage.
      Et là, déferlement de violence, les mecs ont essayé de rentrer à l'intérieur,
      les collègues qui étaient derrière tenaient les portes pendant que Régis se faisait éclater la tête à bout portant par des pavés
      (17 pavés à l'intérieur du véhicule entre 500 g et 1 kilo, du sang partout, radio explosée),
      j'ai vu le véhicule : c'est un truc de fou.
      UN a réussi à rentrer par derrière (en ouvrant la porte par pesée !!! AVEC UN PIED DE BICHE)
      et a tiré la caisse munition qui, heureusement, était quasiment vide car les potes s'étaient bien équipés.
      Par chance, Régis n'a pas perdu connaissance, malgré la rafale qu'il a pris
      et a réussi à desserrer le frein à main pour partir malgré 2 pavés coincés sous les pédales.
      C'est juste un miracle que Régis soit en vie aujourd'hui (nez fracturé, plancher orbital enfoncé et plaies diverses),
      parfois on a des réflexes de survie insoupçonnables, car s'il perd connaissance,
      les mecs rentrent dans le boxer et, là, je pense qu'il y a mort d'un côté ou de l'autre.
      Les autres potes sont choqués par la violence de l'agression.
      Ils ont la haine de ne rien avoir pu faire pendant que Régis ramassait
      mais, malheureusement, ils n'ont pas eu le choix.
      Nous, on est arrivé quelques minutes après,
      on a progressé à pied dans la cité mais évidemment plus personne.
      Pendant ce temps là, à Grigny, l'autre demie compagnie prenait des fusées de détresse en tir tendu
      et 1 pavé de 10 kgs lancé du 10ème étage qui sest éclaté à 2 mètres d'eux.
      DE MEME SUITE, ENCORE SUR GRIGNY, A LA GRANDE BORNE ,
      UNE PATROUILLE CRS A ETE PRISE A PARTIE
      PAR UNE DIZAINE D'INDIVIDUS CAGOULES LEUR JETANT DES COCKTAILS MOLOTOV.
      BILAN : 3 BLESSES DONT UN COLLEGUE AYANT RECU LE COCKTAIL SUR LUI ET AYANT PRIS FEU.
      HEUREUSEMENT, NOS TENUES SONT BONNES ; IL S'EN SORT AVEC BRULURES ET COUP DE CHAUD.....

      MERCI LES MEDIAS DE PARLER DE TOUT CELA A VOS CITOYENS.
      Service Technique de Recherches judiciaires et Documentation
      Division des Applications Judiciaires
      Groupe Administration JUDEX
      01, Boulevard Théophile Sueur
      93111 ROSNY SOUS BOIS

      Français dormez tranquilles,
      tout est en ordre,
      continuez à croire les médias et à ne pas soutenir la police contre les voyous qui les agressent,
      la violence se rapproche de vous peu à peu,
      Mais ne pleurez pas demain sur votre sort quand elle sera à votre porte et que vous en serez victime.

      Supprimer
    2. @Philz: je plussoie à peu près a tout ce que tu dis. Mais,je pense aussi que nous avons besoin d un parti fort comme l UMP pour contrebalancer les autres. Reste a savoir si l UMP est capable de se trouver un ou de vrais leaders parce qu il est vrai qu'avec les branques actuels, ils ne vont pas aller loin. Alors on peut parier sans pb que le PS va se prendre une claque aux municipales mais ce sera plus un vote anti-PS et Hollande que pro UMP. Le FN fera un bon score, c'est prévisible.
      Quant à la révolution ... faut pas rêver, les Français d aujourd'hui aiment trop l ordre... quitte a se faire entuber par les partis de gouvernement quelqu ils soient

      @Grandpas: La France Orange mécanique en somme !

      Supprimer
    3. "Un parti fort comme l'UMP"! C'est une blague? Si ce n'en est pas une, nous sommes foutus.

      Supprimer
    4. C'est vrai que le PS nous donne envie de pleurer pourtant quelle bande de clowns. Politweets, vous êtes le troisième couteau de jegooun et un crétin sans humour

      Supprimer
  5. @Pangloss: s'il te plait ( et comme je suppose qu'à la différence de politweets/bembelly tu n es pas né d'une banane ), ne fais pas celui qui n a pas compris ce que je voulais dire par parti fort

    RépondreSupprimer
  6. Vous avez tout à fait raison, les pouvoirs publics sont aux mains des fous. Celui qui a compris cette composante essentielle de nos malheurs n'a pas besoin d'en chercher plus avant les causes.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: avec ce petit + qu'on tous les fous en commun: ils se foutent des autres et des conséquences de leurs actes :)

      Supprimer
  7. @bembpetit
    Faudrait ptetre songer à reprendre ton traitement ..

    RépondreSupprimer
  8. @Granpas , ayant habité une dizaine d'année à Ris Orangis , je confirme ces joyeuses fêtes du week-end à Grigny à Corbeil , à Evry , et celà il y a 25 ans et aucun gvt n'a fait quelque chose depuis , Valls ,qui connait très bien ce coin paisible, n'a jamais rien fait , peut-être ses anciens copains et maintenant leurs enfants .
    Trappes je savais que c'était une poudrière mais à ce point non .
    Un état dans l'état où le non droit s'est installé à la grande joie de ceux qui ne peuvent pas déménager.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude henri: 25 ans, je ne sais pas mais comme je l ai déjà écrit, ce type de bordel a pris son essor en même temps que la fin du service militaire.

      Supprimer
  9. Faire ou ne pas faire le jeu du FN est bien plus important que la paix sociale des citoyens. Ces couilles molles de progressistes trouvent que la mise en valeur ou non d'une idéologie a plus d'importance que les faits, que la paix pour les Français.
    Le jour où les politiques seront là pour les Français et pas pour d'obscurs petits groupes qui mettent la pression en coulisses, la France ira mieux!

    A quoi sert un socialiste? A mettre le portrait d'une femen sur un timbre. C'est ça le progressisme, la diffusion d'une propagande. Comme avec France télévisions et leurs affiches mensongères. Genre regarde France 5 et fais toi une opinion. SOus entendu le progressisme et la diversité indigeste c'est super. Faut être con pour croire France télévisions sur ce genre de sujet.


    Quand mêêêêême!!!

    RépondreSupprimer
  10. Merci corto (un petit coucou en passant) d'avoir transmis cet article. Non seulement il est limpide, mais il démontre qu'il reste des journalistes qui réfléchissent et restent lucides.
    Merci aussi à Grandpas pour ce témoignage effrayant. Ça glace le sang.
    Il est clair que les choses en sont arrivées à un point tel que les politiques n'ont plus le choix qu'entre deux extêmes: la déculottade ou la guerre. Donc on laisse faire en glissant sous le tapis la situation explosive des quartiers sensibles pour ne pas à avoir à envoyer l'armée aux quatre coins de la France. Sûr qu'il vaut mieux l'envoyer au mali. C'est plus facile et surtout, plus glorieux. La gauche est lamentable, mais n'oublions pas que la droite l'a été aussi. Les gens des cités sont extrêmement amers de s'être fait berner par les promesses de Sarkozy: non seulement il n'a rien nettoyé du tout, mais il a supprimé massivement des postes de policiers.

    Bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Io Froufrou:que la droite ait fait des conneries, nous sommes d accord. Mais voir à quel point la gauche en à peine un an a été capable d'étaler ses incompétences, ses mensonges, sa veulerie , son arrogance, non, là c'est plus possible !

      Le mot maître pour moi de ce billet, c'est " éluder " qui va parfaitement avec ce que nous font tous ces branquignols gauchiards, éluder, manipuler, dissimuler ! du grand art

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa