mardi 2 juillet 2013

Justice indépendante. Mais c'est bien sûr...


Si un mec de droite vous dit que la justice n'est pas indépendante, le mec de gauche rigolera et vous dira qu'il ne faut pas voir du complot partout, que avant c'était pire et puis que de toute façon, toussa, c'est la faute à Sarko...

On se souvient que Pépère, en campagne, s'était " engagé à rendre la justice indépendante et à garantir un état impartial. "

On se souvient du mur des cons, oeuvre picturale assez dégueulasse qui décorait les locaux du SM, syndicat de la magistrature.

On se souvient que dimanche dernier, sur le plateau de BFM, la greluche guyanaise qui nous sert de ministre de la justice, les yeux dans les yeux, nous garantissait une justice indépendante du pouvoir; "pas comme avant" !

On se souvient avec quelle énergie et quelle virulence Henri Guaino s'insurgea de la mise en examen pour abus de faiblesse de Sarkozy dans l'affaire Bettencourt et comment il s'en prit au juge Gentil, l'accusant de manière à peine voilée d'être aux ordres du pouvoir en place. Certains annoncèrent qu'il porterait plainte contre Guaino pour outrage à magistrats. Ce fut le cas de Christophe Régnard, président de l'Union Syndicale de la Magistrature.

Ce même Christophe Régnard qui déclara le 20 juin dernier sur France Info:
 " Bah, c'est-à-dire qu'on sait très bien que les magistrats du parquet en France n'ont pas une très grande indépendance vis-à-vis du pouvoir politique et que l'ensemble des magistrats du parquet général de la Cour de cassation ont été nommés selon un processus qui ne garantit peut-être pas complètement leur indépendance. "
Au moins les choses sont-elles claires !

Laissons donc à Christophe Régnard le soin de porter plainte contre lui-même pour outrage à magistrats !

Folie passagère 1783.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

15 commentaires:

  1. La justice est indépendante et juste sauf pour les méchants catholiques qui ne font qu'embêter la Mère Taubira.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: si encore il n y avait que les cathos qui embêteraient la taubira mais pire encore y a des non cathos

      Supprimer
    2. Il y a même ds gens de "gôôche". J'en connais.
      Un comble!

      Supprimer
  2. Et alors ?! La justice est entièrement indépendante, de la justesse notamment...

    Vryko

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vrylo: helas, oui manque terriblement de justesse notre justice pas vraiment juste

      Supprimer
  3. Corto

    Vérifie quand même, pour la nouvelle adresse de Nicolas.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca me paraît bizarre, parce que je ne vois cette nouvelle adresse ni sur le Facebook de Printemps français, ni sur celui du soutien à Nocolas (en clikant sur son image sur ma mouette)

      Supprimer
    2. @La mouette: tu m aurai enduite dans l'erreur ?

      Supprimer
    3. Corto

      T'as pas réussi à recouper, sur Twitter ?

      Supprimer
  4. Je n'ai jamais entendu dire que la justice était indépendante , quelque soit le parti en place et depuis la nuit des temps et dans les autres pays celà doit être pareil .
    La raison d'état a toujours primé et en ce moment c'est la raison Totobarretoi qui prime , le seul régime totalitaire dans un gvt .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: tu n a jamais entendu ? Alors écoute bien.. en ce moment dès qu un journaliste interroge une personnalité de gauche a propos d un "supposé" acharnement contre Sarko, ils répondent tous la même chose: Voyez, aujourd'hui la justice fait son travail de façon indépendante, le pouvoir n intervient pas et blablabla...

      Supprimer
    2. @corto Je me suis vacciné contre les interview de pisse-copie interrogeant les gauchos aussi je compte sur toi pour m'en faire part ;-)

      Supprimer
  5. y'a vraiment que le gouvernement pour nous soutenir mordicus que la justice est indépendante... Pour rappel Sarko n'était pas le copain des magistrats.... et on voit le résultat... Sans parler de "complot" faut quand même reconnaitre un certain acharnement... aux relents de vengeance... Comme quoi, la justice n'est certes pas indépendante mais par contre elle est très rancunière...........

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Titi: en résumé des magistrats à la botte et une justice qui est rancunière ? ça me va !

      Supprimer
  6. Je crois que vous confondez les magistrats du siège et ceux du parquet.

    Rien n'est pas parfait, mais bien des français râlent sans bien connaitre les rouages de leur pays. Le parquet n'est clairement pas indépendant du gouvernement, par nature.

    C/C:

    Il existe deux catégories de magistrats, correspondant à deux modalités d’exercice de la mission d’application du droit qui leur est confiée :
    - les magistrats du siège – les juges – sont chargés de dire le droit en rendant des décisions de justice,
    - les magistrats du parquet – les procureurs – ont pour fonction de requérir l’application de la loi.

    Magistrats du siège et du parquet, s’ils ne possèdent pas exactement les mêmes missions, partagent un statut très proche, et des règles de recrutement, de formation et d’avancement quasiment identiques. Le principe de l’unité du corps judiciaire permet d’ailleurs à chaque magistrat, au cours de sa carrière, de passer d’un groupe à l’autre sans difficulté. De même, magistrats du siège et du parquet partagent un devoir commun, défini par la Constitution, de protection de la liberté individuelle.

    Les magistrats du siège possèdent cependant un statut leur garantissant une indépendance renforcée, par rapport aux membres du parquet. La Constitution prévoit ainsi leur inamovibilité, ce qui signifie qu’ils ne peuvent recevoir d’affectation nouvelle sans leur consentement, même en avancement. Cette règle constitue l’une des traductions concrètes du principe d’indépendance de l’autorité judiciaire. Elle est en effet destinée à éviter les pressions hiérarchiques ou politiques sur les décisions des juges du siège.

    À l’inverse, les magistrats du parquet sont soumis à un principe hiérarchique qui découle de la nature même de leurs fonctions, puisqu’ils sont notamment chargés de l’application de la politique pénale du gouvernement. Cette subordination ne fait cependant pas obstacle à la liberté de parole des magistrats du parquet à l’audience. En revanche, et contrairement aux juges du siège, ces magistrats ne bénéficient pas de la garantie d’inamovibilité.

    -Chris

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa