mardi 23 juillet 2013

La PMA, en toute discrétion...


Ce n'est pas parce que sont les vacances d'été que certains promoteurs de la PMA ont abandonné le combat. Pépère nous avait bien dit que la PMA pour les couples de lesbiennes serait à intégrer, ou pas, dans le cadre d'une loi plus globale sur la famille, loi qui serait discutée en principe à l'automne. ( Mais Pépère avait aussi dit qu'il se plierait aux décisions du Comité nationale d'Ethique. Or celui-ci vient d'annoncer qu'il ne rendrait pas son avis avant 2014.) 

Alors qu'elle n'est pas ma surprise de découvrir, grâce à twitter, que 4 sénateurs du groupe socialiste et apparentés viennent de présenter un projet de loi visant à légaliser la PMA " sociale ". Jusqu'à nouvelle loi, en France, la PMA n'est autorisée qu' aux couples formés d'un homme et d'une femme, pour pallier leur infertilité ou pour éviter la transmission à l'enfant ou à l'un des membres du couple d'une maladie d'une particulière gravité. C'est net, clair et précis.

Selon ces 4 sénateurs, la loi autorisant le mariage aux couples homosexuels a de facto créé l'infertilité "sociale": deux femmes ne peuvent pas avoir naturellement un enfant. Ainsi puisque aujourd'hui, de par la loi, les couples de lesbiennes ont par le mariage les mêmes droits que les couples hétérosexuels, légaliser la PMA permettra de lever cette nouvelle inégalité entre citoyens que n'a pu lever la loi Taubira. " Parce que nous défendons tout ce qui peut contribuer à permettre aux couples de personnes de même sexe de vivre comme les autres, nous voulons leur donner accès à ce que notre société permet dans un souci d'égalité. C'est ainsi que l'intégration des personnes homosexuelles progressera et que les diverses formes de stigmatisation qu'elles subissent disparaîtront. " 

Autre argument mis en avant par ces sénateurs: l'adoption. Si la loi Taubira a accordé l'adoption pour les couples homosexuels, c'est bien parce que la société leur a reconnu la possibilité de fonder une famille et d'élever des enfants; la PMA, légalisée, permettrait donc d'aider ces nouveaux couples à réaliser un projet familial en " élargissant la possibilité pour ces couples d'accéder à la parentalité ".

Alors comme ne manquerons pas de le dire certains, ce n'est qu'un projet de loi... Certes, rien qu'un projet de loi présenté officiellement au Sénat ce 19 juillet 2013. En toute discrétion mais pas par hasard. 

Curieusement, la veille, le 18 juillet, Dominique Bertinotti, ministre de la famille, aurait confirmé aux lobbies LGBT que la loi sur la famille " sans la PMA " se ferait avant 2014 avec ou sans l'avis du Conseil National d'Ethique. " La PMA ne sera pas renvoyée aux oubliettes " mais devra attendre que, selon le vœu de Pépère, le pays soit apaisé...

Les sénateurs considèrent-ils qu'il faut bousculer la ministre en présentant ce projet ou bien ministre et sénateurs considèrent-ils que le pays est déjà suffisamment apaisé pour que l'on puisse balancer la purée PMA au vote des deux assemblées dès 2013 ?

Quand on vous dit qu'il ne faut rien lâcher et qu'il faut rester vigilant; nos progressistes de gouvernement ou d'ailleurs travaillent eux, discrètement mais sûrement.

On ne lâche rien !

Folie passagère 1817.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

17 commentaires:

  1. Sans vouloir pinailler, c'est une "proposition" de loi et pas un "projet".
    Ce qui ne change rien mais permet au gouvt de dire "c'est pas moi, c'est eux!"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Plouc: c'est exact! et ça permet de tater le terrain si j ose dire. Reste qu'ils avancent leur pion, le dispositif se met en place.

      Supprimer
    2. La différence, c'est que la proposition de loi (qui émane de parlementaires et non pas du gouvernement) doit respecter l'article 40 de la constitution = ne doit pas générer de charge publique (en gros, ça ne doit rien coûter). La question à 2 balles étant : prise en charge par la sécu, ou non?? Si oui, inconstitutionnel de surcroît. Si non, on nous glissera ça en deux coups de cuillère à pot, discrètement, au détour d'un article quelconque de la prochaine loi de financement de la sécu. Et c'est bien l'enjeu, et le seul : faire payer la sécu, puisqu'aujourd'hui, les lesbiennes n'ont qu'à faire un p'tit voyage médico-touristique pas très loin (Belgique ou Espagne, mais elles ne sont pas remboursées, et c'est là qu'est l'os...

      Supprimer
  2. Cette proposition de loi ressemble fort à un galop d'essai...nous verrons si Pépère tient sa parole - ce n'est pas dans ses habitudes- mais je vous fiche mon billet que le projet suivra dans des délais plus ou moins rapides.
    N'oublions pas qu'il a pris goût aux manifs pour tous...ça détourne bien l'attention et ça lui permet de sortir vainqueur, pourquoi s'en priverait-il?
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: heu, les promesses de Pépère...
      Ce PL est possiblement un galop d essai que se télescope qd même avec les déclarations de Bertinotti. Alors connivence ou opposition ? Mais comme toi, suis prêt a parier que ce sera fait bien avant les municipales et donc au pire avant la fin de l année

      Supprimer
  3. Les projets de loi hasardeux sont comme les augmentations (, sauf des salaires ,) en été , le citoyen lambda est en vacances dans sa tête .Pépère reniera sa parole , c'est sûre il n'est plus à un mensonge près , il a besoin de beaucoup de soutien de la part des quelques fidèles dont la liste va en rétrécissant , la mère Toto se fera un plaisir d'expliquer que c'est pour le salut de la France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude henri: En été, c'est discret, les gens s'en foutent, ils trempent pour les uns à la plage, pour les autres dans la bière, le rosé ou la limonade. les GVTs, de droite comme de gauche ont toujours aimé cette période pour faire passer en lousdé lois, hausses diverses, taxes etc...

      Pépère n a pas la choix soit il fait la PMA avant les municipales soit il sera obliger de repousser aux calendes grecques, mais peu lui importe, le tout c'est de la faire passer sinon m'am Taubi'a lui donnera du bâton !

      Supprimer
  4. J'adore le concept d'infertilité sociale. Il faut vraiment être un enculé de socialiste pour oser sortir de telles énormités. Ils ont voté une loi illégitime et bancale et maintenant ils essaient de rafistoler leur machin, qui de toute manière ne sera pas plus viable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: l'est-y pas beau ce concept ? tout dans la modernité progressiste ! Et l'on ne parle que de la PMA , bientôt sur nos écrans, dans 1, 2 ou 3 ans , ce sera la GPA et l infertilité sociale au masculin

      Supprimer
  5. Pourquoi vous étonner, mon cher Corto ?
    Tout ne suit-il pas un cours NORMAL ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ola, rien qui ne m étonne, encore moins cette petite proposition de loi déposée en plein été

      Supprimer
  6. De toute façon en accordant le mariage aux couples de même sexe, le Hollande savait ce qu'il faisait car dans le cas où la loi sur la PMA est rejeté un couple gay ou lesbien pourra porter plainte devant la Cour Européenne de justice te ils auront gain de cause car pour cette dernière il s'agira d'une discrimination, point barre.

    J'attends avec inquiétude comment expliqueront à un jeune garçon certaines événements typiquement masculins, de même pour les gay.

    Dans une école où ma fille cadette travaillait comme monitrice durant les vacances, elle fut de l'attitude d'une gamine regardant entonnement un petit faire pipi. On lui apprit que cette toute petite fille avait 2 mamans, super ,devra t on obliger les hommes dans le futur à uriner assis, il est vrai qu' en Suède, les urinoirs sont supprimés car discriminatoires, ,pas grave on pissera contre les roues des voitures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandppas: il n y a que les aveugles ou les gens peu informés qui auront pu croire que tout cela s’arrêterait avec la mariage zinzin, la PMA puis la GPA c'est maintenant ! ou incessamment sous peu !

      Supprimer
  7. "C'est ainsi que l'intégration des personnes homosexuelles progressera et que les diverses formes de stigmatisation qu'elles subissent disparaîtront."
    Il y a donc encore des gens pour croire que les homophobes, les vrais, ne le seront parce qu'ils auront voté une loi... mékisoncons

    RépondreSupprimer
  8. Réponses
    1. @Jevousarrete: mékisoncons... je ne te le fais pas dire ! Questions conneries, tu en as d autres exemplaires ds le billet suivant

      Supprimer
  9. Quand je pense qu'avec ça, même Normal 1er et son chien pourront faire un petit... brrr, ça fait froid dans le dos (désolé Corto, mais cette image ne me quitte plus depuis que j'ai eu l'idée inepte d'en rire hier dans un autre commentaire et... cela ne me fait plus rire du tout).

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa