mardi 16 juillet 2013

Il ne s'est rien passé à Brétigny

Que s'est-il passé à Brétigny ? Je ne parle pas de la catastrophe ferroviaire, tout a été dit et dans 15 jours, on n'y pensera plus. Je ne parle pas du débarquement massif  de ministres et de présiflan venus tenter, sous couvert de solidarité nationale, redorer leur blason...



Je parle de cet accueil " un peu rude ", selon le ministre des transports, réservé aux pompiers et aux policiers par quelques racailles et charognards. Les gauchos nous disent que rien, juste un petit caillou lancé; les autorités avant de se rétracter et de minimiser la chose nous racontent que... et bien rien. 4 jeunes ont été arrêtés puis relâchés et deux plaintes déposées , nous dit tel autre journal. Le journal local, parait-il à la solde des socialistes du coin, confirme curieusement qu'effectivement, il ne s'est rien passé... mais Europe 1 n'est pas du tout de cet avis ( audio-bande ci-dessus ). Pourquoi la sûreté départementale de l’Essonne a-elle ouvert une enquête pour savoir " s'il y avait eu pillage ou tentative de pillage " s'il ne s'est rien passé ?

Il se passe de drôles de choses en Socialie. L'information serait-elle verrouillée, manipulée, arrangée ? Plus qu'avant, moins qu'avant ?

Le fait de savoir s'il y a eu pillage ou pas n'est finalement plus de mise, c'était il y a 4 jours, une éternité; la question est  de savoir, aujourd'hui, plus largement, en qui croire ou ne pas croire ?

Trop d'infos tue l'info ? Devrons-nous passer plus de temps à trier l'info plutôt que de la prendre ?

Folie passagère 1805.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

45 commentaires:

  1. On avait eu droit au même emportement 2011 avec Babu, le gentil SDF poussé par un méchant sauvageon sur la voie de métro de Crimée à Paris. On connaît la suite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tambour: je me souviens de l histoire de Babu, je crois même m'être fait avoir. Ceci dit, je constate, tu constate mais sur qui ou quoi se reposer pour croire en ce qu on nous dit dans le poste ? Les premiers responsables de ces incertitudes ne sont-ils pas les journalistes qui se bousculent pour un scoop plutôt que de se renseigner et donc d'informer correctement ?

      Supprimer
    2. Je suis tout à fait d'accord avec toi.
      Il faut ABSOLUMENT (re)lire l'ouvrage de Bourdieu "Sur la télévision". Oeuvre prophétique, elle devrait même être étudiée au lycée. Mieux, on devrait l'enseigner comme matière obligatoire dans les écoles de journalisme. Ca y remettrait un peu d'éthique.

      Supprimer
    3. @Tambour: je note et lirai donc ce truc de Bourdieu.

      Supprimer
  2. Dans 1984, des gens sont chargés de réécrire l'histoire ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, vous savez, Pierre Mauroy y arrivait très bien tout seul en désignant qui était résistant et qui ne l'était pas à l'Assemblée, si l'on en croit le livre de Griotteray.

      Et c'était en 81 déjà...

      Vryko

      Supprimer
    2. @Le Parisien: 1984, c'était pas de la fiction ? :) Peut-etre bien visionnaire simplement

      Supprimer
  3. Trop d'infos? Pas assez! Nous ne sommes pas informés, nous sommes gavés comme des oies.
    On nous cache ce qui serait dérangeant, on arrange ce qu'on ne peut cacher et pour le reste ... télé-réalité à tous les étages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est également ce que propose Obertone dans la France Orange-Mécanique, il me semble.

      Supprimer
    2. @pangloss: gavés en effet et pire encore pour qui se contenterait que d une source: un manque d'objectivité. C'est d ailleurs amusant, moi ça me passionne, de voir comment d'une chaîne a l autre le traitement d'une information est différent.
      Pour la télé realité, c'est aussi amusant, de suivre sur twitter, les commentaires lorsque passe Secret Story ou L a mour est ds le pré, c'est fou le nombre de gens qui regardent !

      Supprimer
  4. Tu t'étonnes encore mon cher Corto de l'"incivisme" (c'est un euphémisme) de nos "djeuns" de banlieue. Ce comportement n'est que le résultat d'une longue suite de non-respect de la vie humaine, particulièrement des plus faibles. Quand on tue des petits non encore nés par convenance,quand on triture l'embryon humain, comme un vulgaire tas de graisse, quand on pique nos vieux ou nos malades, parce qu'on ne supporte plus l'imperfection et la finitude de la vie, on est plus au pillage de cadavres, près. Nos civilisation est devenue barbare et ce, avec la bénédiction de nos gouvernants...Et ce n'est qu'un début !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jeff: ah que nenni, je ne m étonnes absolument pas. là je contente de constater que pour une info révélée dans le feu de l action, le caillassage, pas moins de 30 minutes après, les premiers démentis tombaient et depuis, la confusion, le doute se sont installés et pas un journaleux digne de ce nom, c'est a dire crédible, pour vérifier et rendre compte.

      Pour le reste entièrement d accord avec toi, le dernier exemple en date, question déliquescence, cette histoire de femen timbrée ( voir mon billet d avant et celui de Un raleur de plus )

      Supprimer
  5. Mais puisque les ministres, le préfet et tout ce que la socialie compte de militants vous disent qu'il ne s'est rien passé, et bien il ne s'est rien passé, et puis c'est tout !

    Ce n'est pas comme si en France on avait l'habitude de cacher des choses. Rappelez-vous, le nuage de Tchernobyl n'a pas osé franchir nos frontières. On aimerait bien d'ailleurs que les blacks, les arabes, les roms fassent de même, mais à ce qu'il paraît ils ne sont pas nocifs.

    Une fois pour toutes, il va vous falloir intégrer que l'immigration et les céfran issus de la diversité nous enrichissent par leurs mœurs exotiques et leurs riches cultures millénaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: comment cela intégrer mais je m y refuse, trop de gouttes ont fait déborder le vase depuis quelques mois !

      Supprimer
    2. " Rappelez-vous, le nuage de Tchernobyl n'a pas osé franchir nos frontières. "

      Mais ça, c'est ce que l'écolo bouffon de service a affirmé.

      Le Pr Pellerin, a dit au contraire que le panache de la centrale Lénine avait atteint la France.

      À savoir : l'écolo bouffon de service a toujours été condamné pour diffamation à l'encontre du Pr Pellerin, en appel et en cassation, sauf les bouffons de la CEDH qui ont exonéré le bouffon au prétexte du "débat" sur la communication critiquable du Pr Pellerin.

      Donc le bouffon peut continuer à dire que le Pr Pellerin a affirmé que le panache de Lénine n'a pas franchi la frontière.

      Supprimer
  6. Et surtout ne faisons pas d'amalgames stigmatisant en parlant des lancers de pierres comme quelque chose ressemblant à l'intifada. Ce serait franchement nauséabond. Donc très très méchant, pas bien du tout.

    Vryko

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Padamalgam, padamaglam, c'est vous qui le dites, Vryko : les cathos et les riches de droate ne sont-ils pas systématiquement amalgamés aux fachos et aux homophobes ? En plus d'être très stigmatisant, limite ça fout la trouille. Je vois mal cependant -tant qu'à stigmatiser, hein, allons-y franco- Marie étrangler une victime avec un carré Hermès™ ou lui fracasser sa (sale) tronche (de ...) à coup de sautoir dans la face.

      Supprimer
    2. @Vryko et al west: pas d'amalgame, à lire les gauchistes c'est nous qui en faisons. Et cette histoire de caillassage supposé est révélatrice, fallait les voir les gauchiards s'élever contre toute " exagération " et tentative de stigmatisation de la part des affreux droitards ! pitoyable

      Supprimer
    3. Al West, ah mais là c'est différent : les gens qui ne croient pas dans la religion républicaine à la Peillon/Mélanchon, ect... sont des hérétiques qu'il faut dénoncer et punir pour leur salut. Sinon, au jugement, et pas le dernier !

      Corto, eh oui, un gauchiste détient la Vérité. C'est un saint laic (ou un laic saint, comme tu veux), il est sauvé, et il va te créer le paradis sur terre auquel tu dois adhérer, et plus vite que ça nom de dieu ! :-D

      Vryko

      Supprimer
  7. Voir le tweet de Jérôme Guedj, député socialiste de l'Essonne, qui n'a pas dû être informé des consignes données par ses chefs et qui parle de "sombres crétins inhumains".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: il me semble avoir lu qu il s'était, lui aussi , rétracté

      Supprimer
  8. Le vrai problème c'est qu'avec la masse de journalistes appelés sur place par l'accident, il soit toujours impossible de trancher sur la tentative de pillage des victimes.
    Ils font quoi ?
    Comme pour Méric ? Se recopier les uns les autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Catoneo: se copier-coller les uns les autres ou simplement dupliqué les depêches de l afp. très amusant de voir comment les journaux dit sérieux recopient texto ces dépêches. Pour une info, tu lis exactement le même texte sur le monde, libé , le Fig ou le Parisien

      Supprimer
    2. On pouvait attendre cette facilité de la dépêche d'agence dans les gratuits, mais paradoxalement 20-Minutes a une ambition d'info de première main. Le Parisien, par contre, qui a le réseau ad hoc sur le territoire IDF, est très décevant. Je me suis désabonné de leur livraison électronique, ça ne me servait à rien.

      Sur ce sujet finalement, quelqu'un a-t-il une info qui ne soit pas de la rumeur ou les échos du concierge ?

      Supprimer
    3. J'ai eu des infos de première main le soir même de la part d'amis secouristes qui étaient parmi les premiers sur les lieux, mais les gauchos me disent que cela ne compte pas, que ce ne sont que des ragots de bas étage. Ils en veulent pour preuve que les journaux ne relaient pas ces infos et il y a même un élu de Lyon qui a cru bon d'ajouter qu'à l'époque du smartphone il était étonnant qu'aucun ne se soit emparé de son portable pour faire des vidéos ou des photos. Comme si des secouristes allaient perdre du temps à ces conneries. Et puis, argument suprême, président, ministres et préfet ont clairement dit que rien où presque ne s'était passé.

      L'histoire officielle est donc écrite.

      Il ne s'est rien passé et nous sommes des salauds racistes.

      Supprimer
    4. Quand je dis le soir même, c'est vers minuit, à leur relève, alors que les journaux n'en avaient pas encore parlé.

      Supprimer
    5. Le pire, c'est qu'il n'y a pas que les gauchistes qui minimisent...
      Voir chez l'Amiral.

      Supprimer
    6. @Koltchack et La mouette: L histoire est écrite ! non mais ils nous prennent vraiment pour des cons. Le ministre des transports, avant de faire marche arrière, déclarait lui même que l accueil avait été rude !
      Europe 1 racontait ce qui s'était passé et puis hop plus rien. Il est evident qu il y a eu des consignes pour la fermer sur ce sujet.

      Nous ne saurons donc pas si il y a eu une légère embrouille ou des accidents liés à la diversité... :) Je vais aller voir chez l amiral.

      Supprimer
  9. Mon cher Corto, mon commentaire n'a pas été publié. Est-ce que je fais une mauvaise manip ou bien ne correspondait-il pas au sujet ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jeff: ça y est, je l ai remis, il était passé, je ne sais pourquoi en spam

      Supprimer
  10. Pour une fois, au risque de choquer , je pense que celà est une bonne chose d'éviter de parler d'un supposé dévissage de quatre boulons , de caillassage , de vol sur les blessés et autres , les gangs de jeune font des concours entre Marseille et Banlieue , PSG-OM , l'attaque d'un train à Grigny trop de battage et du laxisme de les jugements , les jeunes se sentent impunis . Je suis pour le silence à condition que les responsable soient punis sévèrement sans publicité . La punition n'est pas forcément la prison mais il existe les TIG ce qui remet les pendules à l'heure , je sais de quoi je parle ayant eu 2 condamnés à m'occuper (3mois et 4 mois)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les TIG n'ont de sens que s'ils concernent un travail qui doit être effectué en équipe. Trop souvent ont voit les jeunes confinés à des tâches qui ne nécessitent que peu voire pas d'interactions. Or, le but d'une peine alternative consiste avant tout à retisser chez le jeune délinquant la sociabilité perdue ou jamais acquise. Si le taux de réitération n'est que de 20% en Norvège alors qu'il passe les 50% chez nous, ce n'est pas pour rien.

      Supprimer
  11. Puisqu'on vous le dit, qu'il ne s'est rien passé, m'enfin...
    C'est comme ce deux boulons tout beaux et presque neufs qu'on aperçoit sur la photo officielle juste à côté de l'"éclisse" fichée dans l'aiguillage...rien qui mérite qu'on s'y attache.
    Circulez, y a rien à voir!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’abonde dans votre sens, Nourantin.
      Ce mardi le parquet d'Évry dans un communiqué écrit (source AFP), sans préciser de date :
      "Une information judiciaire sera prochainement ouverte, afin de rechercher et de déterminer les éventuelles responsabilités pénales et civiles imputables aux personnes physiques et morales susceptibles d'être mises en cause dans le cadre de l'instruction."
      C'est du Coluche.
      C’est parfait nous voilà rassurés aurait dit le comique.
      S’il n’y avait pas mort d’homme, on en rigolerait presque.
      Mais comment a été déboulonnée l’éclisse de Brétigny ?
      Le silence s’il devait perdurer deviendrait accusateur…

      Supprimer
    2. @Lou Sétori et Nouratin: quelqu en soient les causes, il y aura la version officielle et les on-dits, les sous-entendus qui n auraient pas du etre rendus possibles si on avait pas senti une reculade des autorités sur ces fameux caillassage. Ça a rendu toute cette affaire suspecte.

      Supprimer
  12. L'intervention du ministre des transports très rapide est suspecte vu que dans la mesure où l'on voudrait retrouver et interroger tous les secouristes et pompiers ayant participé à l'opération pour connaître leur version des faits prendrai du temps.

    Une hypothèse pour le mobile est de dissimuler des crimes d'envergures susceptible d'effrayer la population ou de compromettre les forces de l'ordre et politiques en fonction. Dans une ville proche qui compte 20% d'immigrés, une interpellation s'est mal passée il y a quelques jours à cause de l'intervention d'une trentaine de "jeunes". L'apparition de groupes de délinquants sur le territoire ne peut être qu'inquiétante.

    Voilà ma contribution au dossier, je suis bien curieux de savoir comment on peut démonter mes éléments.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @judex: il me semble évident que les autorités cherchent a étouffer toutes ces affaires: ne pas effrayer la popuation, tout va bien, dormez tranquille, Valls maîtrise !

      Supprimer
  13. Le gouvernement (Hollande, Valls) affirme donc que l'hypothèse d'un sabotage ne peut en aucun cas être privilégiée. Comme si ce genre de trucs était totalement inenvisageable aujourd'hui en France.
    Ceci s'est pourtant produit en France deux jours avant Brétigny (vu chez LB):

    http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/departement/haute-vienne/2013/07/12/fromental-les-anti-nucleaires-font-derailler-une-loco-1625724.html

    France-URSS 1-1, on attend les tirs au but.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc si l’on ne peut évidemment en tirer aucune conclusion, il n’est pas interdit d’observer que ce genre de choses puisse (doive) être envisagée par des services d’investigation, dignes de ce nom.
      Ce gouvernement est malhonnête, tout comme tous les mange merde qui le soutiennent.

      Supprimer
  14. Extrait de l'article:

    "Des boulons ont été démontés et la locomotive empruntant une petite voie ferrée servant à aller à Areva a quitté sa voie".

    Hein? Quoi? Non, rien, circulez, circulez! on vous dit gentiment.

    De deux choses l'une, soit il s'agit d'une communication de "camouflage", à savoir qu'on ne veut pas éveiller les soupçons de groupes sur lesquels on enquête (cela s'est déjà vu, mais je préfère laisser cette hypothèse aux gogos qui croient encore en l'impartialité de la presse et en l'honnêteté de leurs dirigeants), soit il me reste plus qu'à vous souhaiter la bienvenue en union soviétique.

    Fort heureusement tout va bien, un immonde complot nazi vient d'être déjoué en Corrèze.

    (désolé pour le saucissonnage de ce comm)

    RépondreSupprimer
  15. vieille-réac-facho-et tutti quanti17 juil. 2013 à 06:28:00

    Moi, ce que j'apprécie ce sont "les actes isolés".
    Plusieurs "actes isolés" commis au même moment, au même endroit, ça vous a vraiment une gueule d' "acte isolé".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anton et vieille réac:

      quand on prend tous ces actes isolés, mis bout a bout, ça donne " La France Orange mecanique " Mais chut, hein, faut rieen dire.

      Quant a cet histoire de norvégien, elle tombe pile poil. J ai aimé l arrestation annoncée le matin, et a peine une heure après , les médias connaissaient tout de la vie du bonhomme, tout comme si on leur avait refilé un "prêt a communiquer " tout fait.

      Supprimer
  16. "Il n’y a pas que les trains qui déraillent en France" (mercredi, 17 juillet 2013)

    http://www.menapress.org/

    Et Le Point qui s'y met :

    http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-bretigny-sur-orge-des-scenes-de-vol-et-de-caillassage-ont-bien-eu-lieu-18-07-2013-1706136_23.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @aristide: j ai lu le truc de menapress chez Kotlchack, mais puisqu ils nous disent qu il ne s'est rien passé ! ils nous prennent vraiment pour des cons

      Supprimer
    2. @aristide: et je viens de lire le Point: peut-etre bien que nous finirons par avoir la vérité... Mais qu ils arretent de ns dire qu il n e s'est rien passé. Encore un mensonge d'Etat, une maniopulation ?

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen