mercredi 11 septembre 2013

A la revoyure !

Allez hop, quelques jours de dépaysement et changement d'air; quittons un temps ce monde de brutes. Il est fort probable que là où je serais il ne me soit pas possible de poster le moindre billet; soit par flemme, soit par absence de connexion internet. On verra ! Mais pour patienter, un petit quizz, histoire de faire blêmir Taubira.



Où serais-je donc pendant les 5 jours à venir ?

- où je suis déjà allé, à la pêche, sur mon gay chalutier ?

- Une retraite spirituelle à l'abbaye du Bec-Helloin, calme, réflexion et prise de recul ?

- Dépassement de soi dans le cadre d'un stage de survie " Grand froid " ?

- Découverte de l'art ancestral de la vénerie et initiation à la chasse à courre, chevauchées, chevreuils et bonne ripaille ?

- Aller à pied, sur le modèle de la marche des Veilleurs, à l'université d'été de la Manif Pour Tous qui se tiendra les 14 et 15 septembre au parc floral de Vincennes ?

- Cure de revitalisation Ayurveda, médecine traditionnelle de l'Inde ?

- Après Mykonos l'an passé, Farniente et soleil à Sitges, hôtel " Dolce Sitges ", piscine, plage et tranquillité à 50 km de Barcelone ?

Qu'y a-t-il à gagner si vous trouvez ?  Rien !

Sur ce,  bouffez du gauchiard au petit déjeuner, portez-vous bien et aimez, même en Socialie !

Bonus: Le saviez-vous ? Aujourd'hui, il reste 1 333 jours avant le départ de hollande de l'Elysée.


Folie passagère 1898.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

20 commentaires:

  1. Si tu vas au Bec Hellouin, préviens-moi. Je n'habite pas très loin, on pourrait refaire le monde autour d'un repas et d'une bonne bouteille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mat: Si tel était le cas, je ne dévoilerai rien, je ne manquerais pas de te le faire savoir ! ( j ai gardé ton n° de tel du temps des manifs)

      Supprimer
  2. Je sais pas pourquoi, mais je te verrais bien t'initier à la vénerie. Quoiqu'il en soit de ta destination, prend du bon temps, avant de nous revenir frais et dispo.
    La fin de ton billet, me réjoui le coeur, quoique 1333 jours soient à la fois court et long.
    A très bientôt !

    RépondreSupprimer
  3. vieille-réac-facho-et tutti quanti11 sept. 2013 à 11:51:00

    Bonnes vacances, Corto !
    Toujours fidèle lectrice mais peu commentatrice parce que pas grand chose à ajouter.

    RépondreSupprimer
  4. J'hésite mais, pour quelques jours de VRAI repos, j'opterai pour piscine, plage et tranquilité à l'Hôtel "Dolce Sitges".

    Quoiqu'il en soit, où que vous alliez et quoi que vous fassiez, je vous souhaite d'excellentes vacances.

    Quant à moi, je vais commencer le compte à rebours. Soyons patients, il ne reste plus que 1332,5 jours.

    Bise !

    RépondreSupprimer
  5. Bonnes vacances @corto , à bientôt , si pas de prob je parts aussi à la fin de la semaine .

    RépondreSupprimer
  6. 1333... ou 3159. Bonnes vacances !

    RépondreSupprimer
  7. Bon séjour, je sais où mais je dirai rien, même pas sous la torture..d'ailleurs, je connais pas le Turc, donc...BISOUS

    RépondreSupprimer
  8. Profite bien Corto!
    A la revoyure et bons apéros!

    RépondreSupprimer
  9. 1333 jours ! Dieu que ça va paraître long, quand on voit les dégâts d'ores et déjà réalisés en à peine plus d'un an. Heureusement que je ne compte pas en heures, ça en ferait 31992 à plus ou moins 24 près.

    En lustres, en revanche, c'est plus encourageant : 0,7304109 lustre, ce qui me permet de affirmer que la truffe de Corrèze a d'ores et déjà épuisé 26,95891 % de son quota de temps. Malheureusement, son quota de boulettes ne semble pas avoir été envisagé par ses cocus d'électeurs -)

    Bonnes vacances Corto.

    RépondreSupprimer
  10. va où le vent te maine tant qu'il n' y pas de gauchiard, c'est le principal, bonnes vacances

    RépondreSupprimer
  11. Quelle que soit l'option, passez de bonnes vacances en oubliant un peu les truffes qui nous gouvernent ! Revenez-nous en pleine forme et l'esprit clair !

    RépondreSupprimer
  12. Pas d'hésitation : la chasse à courre.
    Si on veut bouffer du gauchiard au petit déjeuner, il faut d'abord le mettre dans son assiette, pas vrai?
    Bonnes vacances.

    RépondreSupprimer
  13. Bonnes vacances Corto! Vos coups de gueule me manquent déjà. Même si je n'ai guère l'habitude de commenter, je suis votre blog avec assiduité et plaisir.
    Revenez plein de votre verve habituelle !

    RépondreSupprimer
  14. L'Ayurveda me semble sympathique, mais je vous verrais plutôt profiter d'un peu de "Dolce" vita.
    Désolée, je ne parle pas l'espagnol. Ni l'italien, d'ailleurs :-)

    Où que vous alliez, super-bonnes vacances à vous.
    Et surtout, reposez-vous bien. Car j'ai comme une (légère) intuition : dès votre retour, vous ne manquerez pas de grain à moudre !

    Nous apprécierons doublement ce que nous aurons attendu si impatiemment ;o)

    RépondreSupprimer
  15. Bien sûr, mon cher Corto, votre gay chalutier vous déposera non loin de l'abbaye de Bec-Helloin où, après quelques heures de retraite - point trop n'en faut - vous participerez à ce stage de survie "Grand froid" qui ne vous conviendra pas du tout, vous arriverez donc les doigts encore un peu gourds à cette initiation à la chasse à courre mais ne n'aurez pas le loisir de vous y attarder trop puisque pour rien au monde vous n'accepteriez d'être absent à l'université d'été de la Manif pour tous.
    Alors tant pis : la cure indienne de revitalisation, le farniente et la piscine, ce sera pour une autre fois !

    RépondreSupprimer
  16. Reviens Corto, tu as oublié ton parasol!

    RépondreSupprimer
  17. Bonnes vacances Corto.Je vote pour Sitges,riche en souvenirs d'enfance pour moi.

    RépondreSupprimer
  18. Bon, te bile pas, je te l'envoie par Air Hollandia ;)

    RépondreSupprimer
  19. AVIS !: merci a tous pour vos commentaires et félicitations à Jeff et Aristide

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa