mercredi 25 septembre 2013

La question des Roms révèle la schizophrénie des socialistes



Faudrait quand même pas nous faire prendre des vessies pour des lanternes, remettons donc les choses en place. Manuel Valls est membre du parti socialiste, ministre de Ayrault, lui aussi membre du parti socialiste, comme le serait encore hollande s'il n'était pas président de tous les Français aujourd'hui, comme l'est Jean-Philippe Désir et toute la clique qui nous dirige.

Alors quand j'entends certains apparatchiks du PS s'émouvoir des expulsions de Roms et s'offusquer des propos de Manu le Chimique, je rigole et leur conseillerai volontiers d'aller tous consulter un psy. La politique anti-Roms mise en place par Valls (que j'approuve totalement) est validée et autorisée par tout le gouvernement - question de solidarité gouvernementale - et par ce qui nous sert de président; c'est lui le chef. On ne peut imaginer que Manuel Valls agisse sans l'aval de ses deux et uniques supérieurs hiérarchiques: François hollande et Jean-Marc Ayrault. Alors de deux choses l'une, soit cette politique d'expulsions et de "stigmatisation " est insupportable, on le dit et on démissionne ou on se désolidarise officiellement du pouvoir en place, soit on approuve et on la ferme. Point barre ! Sauf à considérer que les maroquins et les palais dorés valent bien mieux qu'un peu d'honnêteté intellectuelle.

Alors à tous les pignoufs schizophrènes  encartés au Parti Socialiste ou à ses sympathisants qui, soit ne s'indignent plus aujourd'hui de la chasse aux Roms poursuivie par l'actuel pouvoir en place, ou bien qui s'en offusquent pour faire le buzz et jouer les humanistes, je dis allez relire les communiqués officiels du PS d'il y a trois ans, du temps où Sarkozy-Guéant et consorts sévissaient:

- Roms : un an après le discours de Grenoble, une situation indigne aggravée par une politique absurde et inefficace. Le 22/07/2011.
- Procédure d'infraction lancée par la commission européenne: «la politique du gouvernement indigne et illégale», le 14/09/2010

Vous en voulez d'autres de ces communiqués du PS fustigeant la politique de Sarkozy, vous allez sur le site du PS et vous tapez " Roms " dans la case "rechercher".

Rappelons qu'aujourd'hui, 25 septembre 2013, la Commission européenne à Bruxelles condamne à  nouveau la France pour sa politique d'expulsions et de stigmatisation vis à vis des Roms. Et qu'à propos de la même condamnation prononcée il y a 3 ans par la même Commission, François hollande déclarait le 30 septembre 2010:

 "Ce n'est pas la France qui est mise là en accusation, ce n'est pas la France qui a commis une infraction, ce n'est pas la France qui a fait, à travers une circulaire, une stigmatisation ou une discrimination, c'est le président de la République et le gouvernement. Ce n'est pas la même chose. Je ne souhaite jamais que notre pays soit condamné, je souhaite que ses dirigeants soient interpellés, je souhaite que cette infraction puisse être l'occasion pour le gouvernement et le président de la République d'en terminer avec des mesures qui ont été relevées comme stigmatisantes et discriminatoires "

Encore une fois, de deux choses l'une: Soit on dit oui à la façon dont Valls et le pouvoir en place traite de la question Roms, soit on dit non et dans ce cas là, on prend ses responsabilités et on se désolidarise officiellement du gouvernement et du président hollande. Un peu de courage, que diable !

Folie passagère 1919.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

25 commentaires:

  1. Toute cette histoire, c'est du pipeau: les Roms sont de plus en plus "présents" en France (admire mon politiquement correct). Et dans quelques mois, on ne pourra même plus en expulser un seul.

    RépondreSupprimer
  2. Tout cela c'est du pipeau. Autant les propos de Gaz que les réactions. Ils jouent simplement au méchant flic et au gentil flic pour essayer d'amadouer les électeurs... et éviter de prendre une branlée (méritée) aux municipales

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je soutiens votre hypothèse.
      C'est une des rares fois où un socialiste se permet une sortie "raciste". De plus, les Roms ne sont affiliés à aucune grande association d'état, alors Manuel ne prend pas de trop grands risques en les "stigmatisant".

      Supprimer
  3. A mon avis, Valls soigne sa com. Il veut attirer les électeurs qui seraient tentés de voter à droite.
    Son opposition avec le PS comme avec Taubira il y a quelque temps, c'est de la manipulation.
    Il voit même surement plus loin que les Municipales.
    Le Ministère de l'intérieur a déjà été un bon tremplin....

    RépondreSupprimer
  4. Quand j'ai saisi mon commentaire, celui de Marc n'était pas encore affiché. Je suis tout à fait d'accord avec lui.
    Mais je répète qu'à mon avis, Valls voit plus loin.
    Et de toutes façons Pangloss a raison, bientôt on ne pourra pas en expulser un seul.
    C'est donc juste une posture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Michelle, Marc et Pangloss: Que Valls pipeaute, c'est une évidence/ mais j y mettrais quelques bémols. Le premier étant que les expulsions à la mode socialiste ont démarré dès son arrivée au ministère de l intérieur et ne datent donc pas d hier; alors les municipales oui, mais pas seulement. Le deuxième, c'est qu'il ne faudrait pas oublier que si on focalise sur Valls, il a la bénédiction de ses patrons qui ont, tout comme Valls des visées électorales: Limiter la casse en siphonnant un peu à droite si possible.
      Enfin, il s agit aussi de montre ici que ce qui était condamnable hier, ne l est plus aujourd'hui, preuve s'il en est du foutage de gueule des socialistes.
      La citation de hollande dans ce billet est, avec le recul, savoureuse. Croyez-vous qu un journaluex ait été la rechercher histoire de lui mettre le nez dans son pipi ?

      Supprimer
  5. Je crois que j'ai déjà raconté ici, mon cher Corto, que le coeur de ma mère saignait tellement pour ce qu'on appelle, les "femmes battues",qu'elle avait décidé d'accueillir chez elle, une de ces femmes, pied-noir d'Algérie, avec ses quatre enfants, pour lui donner une chance d'échapper à la violence de son mari.
    Rapidement il ne resta plus une seule place pour elle dans son confortable appartement de trois pièces, et elle avait fini par venir s'installer chez moi, abandonnant son appartement, jusqu'à la fin de vie, pour pas un rond et tous frais payés à cette famille malheureuse et méritante.
    Il devrait en être de même pour les Roms. Le Premier ministre qui jouit à l'hôtel Matignon d'un parc de plusieurs hectares en plein Paris, devrait donner l'exemple aux Français, en accueillant dans ses jardins de plusieurs hectares, un camp Roms dans sa globalité : hommes, femmes, enfants, caravanes et voitures en tout genre.
    Devant ce bel exemple d'altruisme bien compris et complètement assumé, il est plus que sûr que la plupart des belles âmes possédant un jardin, ne voudraient pas être en reste, et suivraient pas à pas l'exemple du Premier ministre.
    En quelques semaines le problème Rom serait résolu pour la plus grande gloire de la France qui ferait l'admiration du monde entier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: autant votre mère fut visiblement admirable, autant vous vous mettez le doigt dans l œil si vous imaginez ne serait-ce qu un instant que nos socialistes puissent l'imiter. Charité ordonnée commence par les autres .

      Supprimer
  6. Ma chère Marianne,
    Édith Cresson a déjà accueilli les Roms dans son parc près d'Angers et il ne semble pas que le résultat soit très probant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jean-marc: Roms dont elle a demandé l expulsion dans les plus brefs délais tant les excréments et autres déchets jonchaient sa propriété

      Supprimer
  7. Ah, les postures de l'imposteur ! Son ambition lui impose de ne pas se couper totalement des Français, il sait lire les sondages...
    Il me semble que tout ce qu'il dit à propos des roms ( mode de vie très différent, non-désir d'intégration ....) peut l'être d'autres populations venant s'installer en France, mais là, attention, pas touche !
    Ceux qui s'offusquent se donnent bonne conscience à peu de frais surtout quand toutes ces populations s'installent près du jardin des autres et ne viennent pas déranger leur tranquillité et leurs certitudes...être de gauche, c'est être généreux et tolérants, c'est aimer "les pauvres" et détester les "riches" et c'est surtout éviter le contact que l'on impose aux autres...
    Quand on relit ce que Hollande disait de Sarko, on se dit que, peut être, c'est la réalité qui l' a rattrapé et qu'il pourrait ouvrir les yeux sur d'autres cas...je sais, je rêve...
    Quant au courage que vous demandez à ces indignés d'opérette, là, c'est vous qui rêvez !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: quelle hypocrisie que tout cela tout de même ! quelle schizophrénie aussi. Certes Valls se construit un avenir en calquant ses pas sur ceux de Sarkozy mais il a aussi l aval de hollande te de Ayrault. Alors camemberts, la Socialie, les Roms ils vous emmerdent tout autant qu ils emmerdent la majorité des Français. Je suis presse de voir comment ils vont gérer le problème au 1er janvier 2004.

      Hélas, il y a belle lurette que je rêve plus dès lors qu il s agit de politique

      Supprimer
  8. Tout va bien ! Najat vallaud Belkacem apporte son plein soutien à l'action de monsieur Valls" portée avec fermeté et humanité" .
    Sortez vos mouchoirs ! Il y des expulsions indignes quand elles sont le fait d'un gouvernement de Droite et des expulsions menées avec Humanité avec un grand H quand elles sont le fait d'un gouvernement de Gauche . Parce que là, Valls lutte contre la misère et les exploitations de toutes sortes , tandis que la Droite faisait de la surenchère avec le Front National...C'est comme ça . Et Najat avec son sourire nous fait comprendre si bien ces nuances subtiles ...On ne demande qu'à la croire...... puisqu'on nous le dit c'est que c'est vrai !!! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marguerite: tout est dit: pas bon hier, bon pour tous aujourd'hui et comme c'est dit avec le sourire gracieux de belkacem, pourquoi douter ?
      Tout était bon pour prendre le pouvoir et en guise de changement, sur la question des roms, rien n a changé. Hypocrisie, demagogie et schizophrénie !

      Supprimer
  9. Merci corto.. je m'instruis, je m'instruis... ( séances de rattrapage intensives )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anne: De rien, j ai toujours été pour l éducation ... des gens désireux d ouvrir les yeux :)

      Supprimer
  10. Tu leur demandes une cohérence qui n'a jamais été leur point fort, à nos bons gauchos de la pampa argentine. Ce n'est pas gentil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mat: être gentil avec des pignoufs qui ont usé de tous les stratagèmes les plus pouris ou démagigique pour prendre le pouvoir, ah non alors ! pas de pitié !

      Supprimer
  11. "Sauf à considérer que les maroquins et les palais dorés valent bien mieux qu'un peu d'honnêteté intellectuelle."

    Un simple déjeuner ou goûter à l'Elysée vaut mieux que la logique et le bon sens.
    Alors un poste de ministre, tu penses bien !

    Tu sais bien que la France a vocation à nourrir et soigner les miséreux du monde entier.
    Sauf quand ils sont français, évidemment.

    RépondreSupprimer
  12. Pourquoi ils viennent en France, les Roms ?
    Parce que leurs pays n'en veulent plus et que les autres pays de l'UE n'en veulent pas.
    La France est le réceptacle universel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @LaMouette: Et encore, on n'a pas tout vu, tu vas voir à partir de l'année prochaine, c'est portes ouvertes grâce à l Europe pour les roumains et les bulgares !

      Supprimer
  13. Corto, j'aime beaucoup la nouvelle photo de hollande. Une belle illustration pour "Hollande, l'autre pays du chômage".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Orage: chômage ? quel chômage ? Aout 50 000 chômeurs de moins ! et .... 77 500 radiations de plus a Pôle Emploi, c'est l'amorce de l inversion de la courbe !

      Supprimer
  14. Bonjour petit loup - Tu n'es qu'un Français, donc tu ne peux pas comprendre. Ta comparaison est juste mais insuffisante. Le PS, ce sont des girondins de type allemand, donc des monstres. S'ils commencent à stigmatiser une population, on ne sait pas où ils vont s'arrêter. C'est peut-être un tabou qui saute chez eux et ils pourraient maintenant mépriser ouvertement l'être humain. Je ne pense pas que les droiteurs aient la dignité suffisante pour bloquer le PS dans sa possible dérive.
    Jard

    RépondreSupprimer
  15. Je me permets de préciser que les 77 500 radiations ne correspondent pas à des emplois trouvés mais le plus souvent à un mauvais retour administratif, parce qu'après tout au mois d'Aout, même les chômeurs ont autre chose à faire que de remplir des papiers ou de taper sur leurs claviers.

    @ Jard : "...ils pourraient maintenant mépriser ouvertement l'être humain". Il me semble que d'ores et déjà, la preuve n'est plus à faire de leur mépris de l'être humain, sauf s'il est socialiste bien sûr.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa