samedi 7 septembre 2013

Vincent Peillon impose sa charte de la laïcité à l'école


Vous trouverez ci-dessous (non, non, ne me remerciez pas) le projet quasi abouti de La Charte de la Laïcité que Vincent Peillon imposera à tous les établissements publics à partir de la fin septembre.

La République est laïque, L’Ecole est laïque.

 1. La Nation fixe comme missions premières à l’École, non seulement de transmettre des connaissances, mais aussi de faire partager aux élèves les valeurs de la République.

2. La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi, sur l’ensemble de son territoire, de tous les citoyens. Elle respecte toutes les croyances.

3. La République laïque organise la séparation des religions et de l’État. L’Etat est neutre à l’égard des convictions religieuses ou spirituelles. Il n’y a pas de religion d’État.

4. La laïcité garantit la liberté de conscience à tous. Chacun est libre de croire ou de ne pas croire. Elle permet la libre expression de ses convictions, dans le respect de celles d’autrui et dans les limites de l’ordre public.

5. La laïcité permet l'exercice de la citoyenneté, en conciliant la liberté de chacun avec l’égalité et la fraternité de tous dans le souci de l’intérêt général. 

6. La République assure dans les établissements scolaires le respect de chacun de ces principes. 

7. La laïcité de l’École offre aux élèves les conditions pour forger leur personnalité, exercer leur libre arbitre et faire l'apprentissage de la citoyenneté. Elle les protège de tout prosélytisme et de toute pression qui les empêcheraient de faire leurs propres choix.

8. Elle leur assure l’accès à une culture commune et partagée. 

9. Elle permet l'exercice de la liberté d'expression des élèves dans la limite du bon fonctionnement de l’école et du respect du pluralisme des convictions.

10. Elle implique le rejet de toutes les violences et de toutes les discriminations, garantit l’égalité entre les filles et les garçons et repose sur une culture du respect et de la compréhension de l’autre.2

11. Il appartient à tous les personnels de transmettre aux élèves le sens et la valeur de la laïcité, ainsi que des autres principes fondamentaux de la République. Ils veillent à leur application dans le cadre scolaire. 

12. Il leur revient de porter la présente charte à la connaissance des parents d’élèves.

13. Les personnels ont un devoir de stricte neutralité : ils ne doivent pas manifester leurs convictions politiques ou religieuses dans l’exercice de leurs fonctions.

14. Les enseignements sont laïques. Afin de garantir aux élèves l’ouverture la plus objective possible à la diversité des visions du monde ainsi qu’à l’étendue et à la précision des savoirs, aucun sujet n’est a priori exclu du questionnement scientifique et pédagogique. 

15. Aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une partie du programme.

16. Les règles de vie des différents espaces scolaires, précisées dans le règlement intérieur, sont respectueuses de la laïcité. Il est interdit de se prévaloir de son appartenance religieuse pour refuser de se conformer aux règles applicables dans l'École de la République. Dans les établissements scolaires publics, le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit.

17. Par leurs réflexions et leurs activités, les élèves ont la responsabilité de faire vivre ces valeurs au sein de leur établissement. "

Lors de la présentation de cette charte à la presse, Vincent Peillon a déclaré: " que chacun est libre de ses opinions. Mais pas de contester un enseignement ou de manquer un cours au nom de préceptes religieux. La question de la laïcité ne doit pas tourner autour à l'obsession de l'islam ". J'adore... Peillon, c'est aussi celui qui déclara, face caméra, que la religion catholique était incompatible avec la république.

A priori, on a fait le tour: La rentrée est faite, le gender s'installe dans les manuels scolaires, les recrutements massifs de profs sont en cours, les programmes d'histoire-géographie de troisième et de Terminale générale sont expurgés de de Gaulle et des étapes de la construction européenne, la Charte est pondue... Reste à Peillon à s'attaquer à l'école privée...

Ça ne devrait pas tarder, après tout, n'avait-il pas déclaré que: " On ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique. Comme on ne peut pas non plus acclimater le protestantisme en France comme on l'a fait dans d'autres démocraties, il faut inventer une religion républicaine. " Notez, que lui, à au moins, dans ses envolées, ne tourne pas autour de l'Islam...

Folie passagère 1891.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr


26 commentaires:

  1. Rien à redire à ce texte qui ne présente rien de nouveau. C'est son application qui posera des problèmes que l'on n'osera pas résoudre dans la plupart des cas. Et si c'est Peillon qui doit veiller à son application, on peut rester sceptique.

    RépondreSupprimer
  2. @pangloss: Ce qui me gène ce n'est pas tant le texte que le fait que " la république " se soit cru obligé d en pondre un. Il y a 20 ans cela aurit paru complètement fou de vouloir imposer un truc pareil. Il n y en avait pas besoin. Et plus le temps a passé et plus les communautarismes et la la>ïcité élevée en vertu cardinale nous amène a en quelque sorte légiférer la dessus. A l'école.
    Après, j aimerai être sûr que les motivations de Peillon soient bien la "préservation" de la laïcité.
    Après son affichage et son application...ça risque de swinguer

    RépondreSupprimer
  3. "On ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique."

    tiens donc.. il a dit cela? alors que c'est justement le catholicisme qui a permis de rendre les gens égaux... les notions de liberté et d'égalité sont nées dans les peuples catholiques.

    sinon, pour la charte , il y a du boulot, il me semble.( je n'aime ni les chartes, ni les pactes ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne: il l a dit et l'a écrit. Mezavi, qu'avec taubira, c'est le pire de la clique: l'idéologue parfait. dangereux car on lui a confié l'education nationale et donc le formatage des enfants de demain.

      Cette charte impose la laîcité a l école . la laïcité devient de fait la nouvelle " religion " d'Etat, forcément au détriment des autres religions. Et qui a écrit et dit cela ? Je te le donne en mille...

      Supprimer
    2. ces laïcards oublient bien souvent que les chrétiens ont luté depuis le début contre l'esclavage, contre la finance, pour l'amour et la paix entre les hommes...
      Fabienne

      Supprimer
    3. @Anne: le catholicisme parle d'égalité des hommes devant devant Dieu, mais n'a jamais poussé à l'égalité sociale, révisez donc les positions de l'Eglise au moment des Etats Généraux, et sa parfaite intrication avec l'ancien régime par exemple. A noter que la bible indique que la femme doit rester soumise à l'homme. Le catholicisme a toujours été en opposition avec les notions de liberté et d'égalité développées par les lumières et abouties à la Révolution en France.

      @Fabienne: passons rapidement sur le terme de "laïcard" qui montre votre intolérance et votre mépris envers ceux qui pensent différemment de vous, ce n'est pas très raccord avec les valeurs chrétiennes. Les allusions à l'esclavage sont rares dans le nouveau testament. Du 5e siècle jusqu'à la Renaissance, l'esclavage tend à disparaitre en occident. L'Eglise prête alors peu d'attention à ce phénomène social jugé mineur, sa réflexion doctrinale est portée sur d'autres sujets. Certains papes se prononcent contre en certaines circonstances, on peut aussi noter la publication de Romanus Pontex par le pape Nicolas V en 1454 qui autorise de facto l'esclavage pour la défense de l'occident. Bref, dégonflez vos chevilles catholiques, et rendez à César ce qui appartient à César.

      -Chris

      Supprimer
    4. @ Chris : L'égalité est un rêve inatteignable, nocif en ce qu'il pervertit les esprits malades (il suffit d'écouter les républicains pour en être convaincu). L'égalité n'existe tout simplement pas, pourquoi la désirer ? D'autant qu'elle entre en conflit direct avec une autre tarte à la crème républicaine : la liberté. La république ou comment chercher à concilier l'inconciliable. Si vous êtes libre, il ne peut pas y avoir d'égalité; si vous êtes égaux, il ne peut pas y avoir de liberté. C'est bien parce que ces concepts sont des billevesées qu'ils doivent être combattus.

      Supprimer
  4. Oui, Corto, il est dangereux, et oui, il " oublie" l'histoire, et le fait que ce sont les chrétiens qui ont " aboli" l'esclavage, fort en vogue dans les sociétés romaines et grecques.
    Donc la théorie de Peillon repose sur une méconnaissance au mieux, et au pire,sur un mensonge.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne, non l'histoire est bien plus complexe et nuancée que cela. Cf. supra.

      -Chris

      Supprimer
    2. @Anne: pire qu un mensonge, une illusion: Poser la laïcité comme garantie d'un vivre ensemble débarrassée de toute emprise religieuse pour mieux imposer comme religion d'Etat cette même laïcité. Poussée à l'extreme, et c'est justement ce que veut Peillon, la laïcité devient la nouvelle religion par négation des autres.
      Et personne pour voir le tour de passe-passe ...

      Supprimer
  5. La Charia républicaine, voila tout.

    RépondreSupprimer
  6. La laicité ne devrait pas s'imposer comme religion d'état sans conséquences fâcheuses : c'est à
    priori installer une méfiance vis à vis de toutes les sensibilités qui sont déjà bien écorchées.

    Les catholiques se sentent visés, à raison je crois. Je peux me tromper mais il y a trente ans,
    le concept de laicité fonctionnait à l'école, c'était une garantie de liberté religieuse .
    Evidemment, c'est l'islam à l'école qui pose problème, par sa visibilité, son prosélYtisme
    et ses revendications de traitement particulier. La laicité imposée me semble inopérante,
    alors qu'elle a bien fonctionné pendant des générations.

    Quand j'étais enfant, dans une autre vie, il me semble que personne, ni écolier ni parent d'élèves
    ne se souciait de la religion de l'autre. Angèle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Angèle: Oui personne ne se souciait de la religion de l autre pour une simple et bonne raison, c'est que l'Islam n'était qu'un épiphénomène, marginal. Tout ce bazar avec la la¨cité est apparu avec le développement de l islam en France. ce qui est assez révélateur du problème qu il pose.

      Supprimer
    2. Les catholiques ont raison de se sentir visés. Peillon clame haut et fort que la religion catholique a empêché la révolution de 1789 d'aboutir. Il faut casser la religion catholique dit-il.

      http://www.dailymotion.com/video/x704hn_la-revolution-fr-n-est-pas-terminee_creation

      http://corto74.blogspot.fr/2013/06/vincent-peillon-lideologue-un-homme.html?showComment=1371370352006#c1980779455215369057

      N'oubliez pas que Valls a assisté aux cérémonies de rupture de jeûne du Ramadan. En fait-il autant pour les catholiques ?

      Supprimer
    3. @Michelle: Valls en allant à la rupture du jeune, plusieurs fois, a selon moi des visées purement électoraliste à la difference de Peillon qui lui vise plus loin: la negation des religions au profit de la "sienne" : la laicité républicaine

      Supprimer
  7. Bonjour au Maître des Clés,
    Bonjour à toutes et à tous,
    Pour être honnête, il n'y a pas grand chose à reprocher à ce texte qui n'est que l'application de nos institutions.
    Evidemment, son apparition, sitôt le débat sur le mariage pour tous achevé, ne peut pas être une simple coïncidence, et une certaine hypocrisie est de mise. Le plus regrettable est sans doute que l'on ait du l'écrire aussi clairement alors que tout était déjà dit dans la loi française. Il faut croire que certains ne savent pas très bien lire.

    Qu'aucune religion révélée ne puisse constituer la base d'une réelle démocratie est une évidence. Monsieur Peillon enfonce des portes ouvertes dans ses déclarations. Mais, que je sache, la seule question valable est la suivante quant à l'exercice d'un culte: le Code Civil Républicain est-il bien le seul qui vaille?
    Il me semble que la réponse doit être oui. Aucun autre Code Civil ne doit pouvoir faire valoir une règle quelconque pour s'exonérer du droit commun.
    Or, sauf erreur de ma part, et c'est là l'erreur de Monsieur le Ministre, une seule autre religion revendique actuellement cette faculté et ce n'est pas le catholicisme.
    Cordialement,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @LOC: Tu as sans doute raison, je vois tout de même autre chose avec cette imposition de la laïcité à l'école façon Peillon, c'est à terme la négation de toutes religions au profit de la nouvelle "religion": la laïcité.

      Supprimer
  8. Il ne reste plus qu'à voir, mon cher Corto, comment cette charte sera reçue et appliquée dans le 93.
    J'ai bien peur que certains ne se sentent stigmatisés ou même discriminés par un code Civil qu'ils ne reconnaissent pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Bien sur que cela va poser des problèmes par endroit et les profs qui aborderont en classe cette charte auront interêt à la faire avec la plus grande prudence.
      Imaginez un prof qui disent à ses élèves de Garges ou de Sarcelles: " parce que toute les religions se valent, nous n'en parlerons pas " et le pauvre gamin muzz rentrant chez lui le soir et racontant à ses parents que le prof il a dit que l'islam c'est pareil que la religion catholique...

      Supprimer
  9. La charte dit: "3. La République laïque organise la séparation des religions et de l’État. L’Etat est neutre à l’égard des convictions religieuses ou spirituelles. Il n’y a pas de religion d’État."

    Et Peillon dit: "On ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique. Comme on ne peut pas non plus acclimater le protestantisme en France comme on l'a fait dans d'autres démocraties, il faut inventer une religion républicaine. "

    Y a pas comme un problème ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claribelle: bien sur qu il y a un problème. Et c'est toute l ambiguïté de la démarche de Peillon qui valide selon moi le fait que Peillon ne cherche pas avec "sa" laïcité à garantir une neutralité mais bien plus à ériger sa laicité comme nouvelle religion... en abolissant les autres religions.

      Supprimer
  10. et il utilise les mots de la liturgie catholique , c'est donc qu'il n'est pas " dégagé" du " modèle"qu'il exècre.
    il faudrait pour bien faire, définir aussi ce que veut dire le terme démocratie, et le terme religion..( dans le sens " courant" puis dans le sens " Peillon" )
    à ce stade, je ne suis plus sûre de rien...:-), je ne suis même pas sûre en général de comprendre le français..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne: c'est simple: Peillon exècre les religions et n'en reconnait qu une la sienne: la "religion" republicaine, comme au bon vieux temps de la Révolution

      Supprimer
  11. Camarades, Je vous souhaite la bienvenue…

    Bienvenue en classe pour cette énième rentrée des classes. On va devoir refaire l’appel, le rappel et le contre appel… Ça s’appelle ?

    Rouler une pelle à la connaissance… Même si tout le monde sait que l’essentiel n’est pas la connaissance mais la reconnaissance… de soi et des autres.

    Vous avez le choix entre la différence et l’indifférence. Cachez-moi cette différence que je ne saurais voir! L’État recommande la ressemblance… Apologie de l’apparence… Laissez être votre être, mais chez vous… pas ici… car je vous le dis sans être sûre que ce soit la vérité … ici c’est l’école de la République… laïque et identique pour tous !

    Bernard, qu’est-ce qui se passe ? Parle plus fort… sois plus clair, je n’ai rien entendu à ta requête. Oui… j’ai bien compris, tu as fait ta petite enquête et alors ? Tu t’es aperçu… de quoi donc ? Que Bachar a ôté le voile à sa quéquette ? Oui… oui je sais qu’on n’a pas le droit d’exhiber quelque signe religieux que ce soit… la circoncision est une affaire privée, qui relève de la conscience intime trop intime. On n’a pas le droit d’en faire un sujet d’offense et d’une manière ostentatoire devant ses petits camarades. Et puis je trouve petit Bachar que votre fierté est un peu mal placée… ça indispose sans raison comme toute tradition… avec laquelle on ne peut ni viser juste ni atteindre le plus haut… c’est au ras des pâquerettes !

    Henri, toi aussi tu as quelque chose à rajouter à la liste des doléances de la rentrée ? Vas-y, fonce. De quoi il s’agit ? De Saddam. Qu’est-ce qu’il a fait encore ? Quoi? Il n’arrête pas de montrer son doigt d’honneur ? Et alors, ce n’est peut être pas catholique mais c’est un geste qui a sa place dans notre monde laïque. Quoi de plus commun qu’un doigt d’honneur ? Comment ça? Il le fait à toute occasion ? C’est son seul mode d’expression ? Tu veux dire qu’à chaque fois qu’il croise quelqu’un il lui fait un doigt d’honneur… sans lui dire ni bonjour, ni au revoir… ah là… ça me fait un peu de peine… je l’avoue… pour lui. Parce que son geste ne s’oppose pas à l’école laïque mais impose le recours à l’asile psychiatrique. Saddam, non… ce n’est pas vrai ? C’est à moi que tu tends ce doigt d’honneur? Range-moi ça tout de suite ou je te le coupe sans hésitation… oui je comprends… tu en as après la laïcité mais ce n’est pas une raison de l’enfoncer dans l’œil des petits français…on ne te l’a peut-être jamais dit mais moi je te le dis, tu vas finir par te mordre les doigts… c’est ça… fais le mort… ça ira mieux pour tous les vivants.

    Levy… non tu ne vas pas t’y mettre toi aussi… La barbarie, je n’en peux plus… vas-y… Mais en prenant un petit raccourci… c’est Moamar ? Ça vous reprend… y en a marre de ces querelles répétitives… de quoi il s’agit ? Dis-moi tout sans tout me dire… comme d’habitude ! Moamar ? Quoi ? il a fait un gros trou dans son pantalon qui laisse aisément voir son cul… un trou de 15 cm? Mais c’est énorme! Et pourquoi il a fait ça ? Il dit que la mode n’est pas à un centimètre près et que c’est la seule manière d’être franc en France? En montrant son trou du cul ! Non, quoi? Ah oui… il voulait jouer franc jeu, il s’adresse à tout le monde en disant sans rien leur dire : ceci est mon cul… Ne te gêne surtout pas… vas-y baise-moi… Moamar, tu es complètement timbré mon petit, c’est tout ce que tu as trouvé pour protester contre la charte de la laïcité ? Attention Moamar tu vas finir par te faire baiser… je te le dis moi. Qu’est-ce que tu dis Levy ? Que tu n’arrête pas de le lui dire ? Et moi je te dis : arrête de faire semblant de prévenir… c’est toi qu’on devrait essayer de guérir!

    http://www.lejournaldepersonne.com/2013/09/laicite-a-la-tarte/

    RépondreSupprimer
  12. Hello! I'm at work browsing your blog from my new iphone 4!
    Just wanted to say I love reading through your blog and look forward to all your posts!
    Carry on the outstanding work!

    my web blog - removals france

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP