lundi 16 septembre 2013

Tu like ou tu lynche ? Je like !



Evacuons tout de suite la question qui vous brûle les lèvres: Qu'ai-je pensé de l'intervention de hollande hier soir ? Et bien rien, strictement rien. Du néant, on ne saurait faire un billet. Okay ?

Et passons plutôt à l'affaire qui secoue nos gauchistes de salon à la vue courte: la page Facebook de soutien au bijoutier de Nice. Il y a polémique pour savoir si le nombre de like a été gonflé. A vrai dire, on ne sait pas trop. Des gauchiards ont tenté de le prouver, des spécialistes disent le contraire. Peu importe, si 300 000 ou 500 000 personnes ont véritablement liké, cela reste tout de même un truc énorme. Alors comme la falsification n'est pas aussi évidente que cela à démontrer, le gauchiste passe à la deuxième étape, pointer du doigt ceux qui soutiennent le bijoutier. Insoutenable, voilà, il a tiré dans le dos d'un braqueur d'à peine 20 ans, serial-récidiviste, le gars est mort, le bijoutier n'était pas en état de légitime défense, personne n'a le droit dans un Etat dit de droit de se faire justice soi-même, le bijoutier a commis un meurtre. Point barre. Et pan-pan cul-cul à ceux qui le soutiennent.

Vu sous cet angle, c'est vrai, le bijoutier n'est pas soutenable et je suis sûr que pris un à un, la quasi-totalité des likeurs seront d'accord avec cela. Et pourtant, ils ont liké. Moi aussi.

Entendons-nous bien, et comme beaucoup, du moins j'ose le supposer, ce n'est pas réellement pour soutenir le bijoutier que j'ai signé mais bien plus pour marquer mon exaspération vis à vis du laxisme de la justice. La justice, c'est l'institution qui est censée, avec la police, protéger les citoyens et lorsque je vois et j'entends ce que Taubira - et donc hollande- sont entrain de faire de cette justice, je me dis, il n'y a pas à hésiter, signe, linke et like tout ce qui te permettra d'exprimer ton refus des projets de notre actuelle garde des seaux: suppression des peines planchers, peine de probation, privilégier la réinsertion, réductions de peine...

Nos bonimenteurs gauchistes font mine de ne pas voir que le succès de cette page Facebook n'est que l'expression d'un ras le bol massif vis à vis d'une justice qui n'est pas le modèle d'exemplarité et de rigueur qu'elle est supposée être. La page Facebook en question, c'est aussi, la suite logique d'un profond dégoût d'une partie des français vis à vis des magistrats complaisants, sectaires et partiaux: le "mur des cons " a laissé des traces.

Alors à la question de Guy Birenbaum - je l'aime bien Birenbaum, les bisounours ont un côté attendrissant, surtout quand ils portent du Fred Perry - de savoir si après avoir liké je suis prêt à lyncher, je dis non, absolument pas! Par contre, partout et de quelque manière  que ce soit, j'exprimerai mon profond rejet de cette justice trop compatissante vis à vis des voyous et autres racailles en tous genres.

Folie passagère 1902.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

45 commentaires:

  1. Excellente analyse de l'exaspération -- mais je pense que l'on peut aussi soutenir le geste du bijoutier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Michel Desgranges: le soutenir, je veux bien , comme l'on soutient quelqu'un qui devra vivre toute sa vie avec un tel drame, le comprendre comme l on comprend quelqu'un qui a toutes les raisons d être exaspéré, je veux bien aussi. Le soutenir moralement, oui. Comprendre que si la justice avait été moins clémente avec son braqueur il n y aura sans doute pas eu ce drame, ok. Mais non, s'il s'agit de soutenir un acte de légitime défense qui n en était pas un

      Supprimer
  2. Ce jeune homme aurait du être en prison, grâce à Taubira et sa compassion viscérale pour les voyous, il est au cimetière...
    Lorsque la justice envoie de tels signaux, il faut s'attendre à d'autres drames comme celui-ci, mais impossible de faire comprendre ça à des idéologues qui ont totalement inversé le système de valeurs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: après Marignane, Nice, demain ? Bien sur qu il y en aura d autres des drames comme celui là et comme tu dis, le discours de nos idéologues ne les favorisent-ils pas ?

      Supprimer
  3. Notez, mon cher Corto, qu'il y a beaucoup plus de bruit médiatique à propos de ce bijoutier qui tué un braqueur, qu'à propos de ce retraité qui a été tué en essayant de désarmer un braqueur.
    La façon dont les journalistes ont donné la parole à la famille de ce récidiviste qui, après tout a fini par trouver ce qu'il cherchait, n'est certainement pas pour rien dans la radicalisation du public en faveur du bijoutier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: les medias vont souvent dans le sens du vent. L'insécurité est un sujet porteur et l histoire de ce bijoutier et du braqueur avait tout pour plaire. Et pour l instant, je n ai rien lu ni entendu de leur part qui puisse expliquer le succès "effrayant" de cette page facebook

      Supprimer
    2. @ Marianne

      CQFD.
      "Qui sème le vent récolte la tempête". Ce sage dicton se vérifie une fois de plus...
      Et si on "likait" un retour de Taubiracaille (pas de moi, dommage, mais je "like" !) à son cher bagne de Cayenne. Çà l'occuperait et éviterait qu'elle nous nuise davantage.

      Supprimer
    3. Marianne,

      Il n'y a pas eu de bruit autour de ce courageux retraité parce que M. Askolovitch a statué définitivement sur son cas : il est pitoyable.

      End of story, condoléances à la famille et toussa.

      Supprimer
  4. Que dire sinon que nos politiciens se moquent bien du petit peuple, eux , ils sont protégés même quand ils ne sont plus au gouvernement comme l'autre Royal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: ah mais attention, Valls veut remédier a cela en réduisant le nombre de flics affectés à la protection de nos chers VIP

      Supprimer
    2. Oui mais nos caciques vont hurler à l'attenta d'ailleurs je crois que Sarko l'avait évoqué et la première à se griffer le visage fut la rombière de Royal c'est vrai que dans quartier de Boulogne elle court un grand danger notamment une agression à coup de d'écharpes en soie.


      Et la grosse taubira ne pourra plus faire du vélo suivie en automobile par ses gardes du corps et vue la corpulence de la mégère, 4 ne suffisent pas.
      Donc, il n' en fera rien.

      Supprimer
    3. @Grandpas: Vrai ! 4 ne suffisent pas et en 10 minutes, via google image, je peux te prouver que lorsque la Taubira se promène à vélo, il y a en protection: 2 mecs en vélo, 2 voitures suiveuses ( avec au moins deux bonhommes par voiture) et 1 moto banalisée avec 2 cow boys dessus, ce qui fait au minimum: 8 garde du corps

      Supprimer
  5. Comme Michel Desgranges, je soutiens le bijoutier, non seulement dans l'épreuve qu'il traverse, mais aussi pour l'acte qu'il a posé. Tant que la justice ne fera pas son boulot, il y aura d'autres affaires comme celle-là.

    Je suis à titre personnel pour le rétablissement de la peine de mort, pour tous crimes et le bagne pour les autres délits. J'exagère à peine...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Jean-François M

      Si on enlève l'exagération, moi aussi. Surtout si des enfants sont les victimes.

      Supprimer
    2. @Jean - Jeff - François: quoi !!! mais tu es fou !!!! oser dire que tu es pour la peine de mort !!! mais c'est insensé, passible de vilipendage massif de la part des gauchistes fureteurs, pis, du bûcher pour incitation au crime contre l humanité !

      tu as le droit de le penser mais pas celui de le dire ou de l écrire. Compris ?

      Supprimer
    3. Je ne suis pas spécialement pour la peine de mort, encore qu'il y ait des crimes pour lesquels j'aimerais bien qu'elle soit réinstituée. Mais en revanche il est clair que perpèt ce n'est pas 30 ans, c'est à dire 22 dans les faits eu égard au régime pénitentiaire normal. Et le retour de la relégation serait bienvenu. A quoi ça sert d'avoir la Guyane si on ne peut pas y envoyer les irrécupérables ?

      Supprimer
    4. Carrémment !

      La peine de mort c'est facho, nazi, sioniste, d'extrêême drouate, le truc qui appelle à la haine et toussa !

      En revanche, je suis totalement pour l'avortement rétroactif, signe de progrès, de modernisme et d'amour du choix personnel et collectif.

      De même, le "bagne à Cayenne" c'est immonde, ça rappelle les camps de concentration (nazis forcément), alors qu'"un voyage de découverte assorti d'un long séjour dans un écrin paradisiaque français en Amérique du sud pour développer la vie en société du vivre-ensemble républicain", alors là, c'est le summum du progrès !

      Vryko

      Supprimer
    5. Et puis la Taubira pourrait se reconvertir en garde chiourme dans le cadre d'un contrat retour au pays. Les détenus seraient ravis de tomber sur une dame patronnesse compatissante et qui sait, plus si affinités.

      Supprimer
    6. @Corto. Tu peux m'appeler comme tu veux, mais mon vrai prénom est Jean-François. Jeff étant mon "petit nom" dans la famille.
      Plus sérieusement. Je suis d'accord avec Koltchak, en ce qui concerne la détention à perpétuité. Il faut vraiment qu'elle soit perpétuelle, comme pour les multi-récidivistes, par exemple.

      Supprimer
    7. @jean François: moi aussi, j ai meêm du mal a comprendre pourquoi, droite ou gauche au pouvoir, la perpète n'est quasiment jamais réellement accompli: j adore la condamnation de type " condamné à perpétuité avec période incompressible de 20 ans " par ex. Ou c'est perpète ou ça ne l est pas !

      Supprimer
  6. Et il faudrait aussi arrêter de stigmatiser ce pauvre bijoutier victime de préjugés sociaux l'ayant amené à cet acte animé par le sentiment d'insécurité.

    En réalité, ce pauvre monsieur essayait simplement de mettre un peu de plomb dans la cervelle du jeune, et ce, dans le but que celui-ci s'insère totalement dans un meilleur vivre ensemble n'étant pas à sens unique.

    Il a mal visé, le jeune a volé un scooter, comme le dit le père du "jeune", "ça arrive à tout le monde".

    Refusons tout appel à la haine des fachos refusant les "j'aime" sur facebook. C'est un dérapage immonde.

    Vryko

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @vryko: ben merde alors, si on n a plus le droit de descendre le moindre braquer qui te pouille, où va-t-on !

      Supprimer
  7. Deux poids deux mesures , un jeune de banlieue qui se fait arrêter et c'est la révolution , tout le monde pleure , un bijoutier qui se fait cambrioler et à ce que j'ai compris que ce n'était pas le première fois , qui a du avoir très peur de cette jeunesse qui n'a plus de foi ni de loi , qui se rebelle en renvoyant la balle ( pardon) et malheureusement fait mouche , c'est tout un château carte qui s'écroule . Le laxisme , à peine voilé , de ce gvt nous renvoi l'image qu'il vaut mieux se faire égorger que de se défendre . Ayant été attaqué plusieurs fois je soutiens fortement ce bijoutier et j'irais plus loin , faire une enquête sur cette famille qui devait certainement profiter de ces braquages . Je sais je m'avance , mais les enfants recopient toujours ce qu'on fait les parents .
    Pour le Bouffon , en zappant je suis tombé sur la phrase qui fait mal " c'est grâce à la France , c'est à dire moi , qu' Assad fait machine arrière et se plie à donner ses armes chimiques" . J'ai failli vomir mon apéro tellement c'était pitoyable .
    Pas trop crevé de ta chasse ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude henri: le soutenir, bien sur, le comprendre aussi. Quant au braqueur décédé, désolé, mais faut pas compter sur moi pour jouer les pleureuses, il a joué avec le feu, multi récidiviste, il a perdu. Fin de l histoire.

      Supprimer
  8. Petit recoupement et;oh surprise, ceux qui pleurniche sur la petite crapule qui ne récidivera plus sont exactement ceux qui ont trouvé 1000 circonstances atténuantes à l'escroc en uniforme de flic qui a abattu de sang-froid un supporter du Paris Saint-Germain d'une couleur différente de la sienne et a blessé un second, d'une couleur différente encore. Encore une preuve que les gens de gôôôche sont des ordures.

    RépondreSupprimer
  9. Amusante autant qu'étrange ce goût des gauchistes pour la truanderie. Je me souviens encore des protestations d'assassinat à la mort de Mesrine. Pour un peu les pisse-copie de Libé lui aurait dressé un monument. Je me souviens également de ce truand chevronné, Knobelspiess, pourriture parmi les pourritures, qui au prétexte qu'il avait écrit un bouquin était devenu l'idole des Béhachel et assimilés qui sont à la limite de l'éjaculation dès qu'ils approchent un voyou. Knobelspiess qui peu de temps après retourna dans les QHS qu'il n'aurait jamais dû quitter.

    Quand on y réfléchit, c'est assez logique. Comme il n'y a presque plus de prolos, et que le restant n'intéresse pas ces belles âmes, l'ouvrier c'est rustre, généralement blanc, et ça sent la sueur et la mauvaise bière, il fallait trouver de nouveaux damnés de la terre. Le réprouvé moderne c'est tous ces Mandrin du djebel ou de la brousse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: pourquoi étrange, tu donne toi même la réponse, la gauche aime les damnés de la terre, alors si pour cela il faut encenser les ordures, faute de pouvoir encenser qui que ce soit d'autre, pkoi se priver ?

      Supprimer
    2. J'allais oublier la longue théorie des enculés (que le taulier m'excuse, mais il n'y a pas d'autre mot) qui signaient pétition sur pétition pour soutenir Cesare Battisti, ordure finie, mais gauchiste jusqu'au trognon, donc socialement proche. Eux-mêmes étant écouillés depuis longtemps, ils faisaient des rêves humides en pensant au beau Cesare vidant son chargeur sur un valet du capitalisme.

      Pour mémoire :

      "Udine, 6 juin 1978. Cible : Antonio Santoro, cadre pénitentiaire. Exécution.

      «Battisti avait signalé que chaque matin l'homme sortait de sa maison qui se trouvait à côté de la prison, parcourait à peu près 200 m, en longeant l'un des côtés du périmètre carcéral, et entrait par la porte principale de la prison», raconte Pietro Mutti, qui participa à l'action. Le commando est formé de quatre personnes : Mutti lui-même, Cesare Battisti, qui, lui, «connaissait personnellement Santoro», Claudio Lavazza, réputé «bon conducteur», et l'unique fille du groupe, Enrica Migliorati. Mutti, Lavazza et Migliorati partent en voiture et récupèrent Battisti à son arrivée dans une gare. «Battisti avait avec lui le sac avec les quatre armes, et le matériel pour se déguiser : moustaches, fausse barbe et perruques», témoigne Mutti. L'arme du crime est fournie par Franco Fiorina, un militant qui sera impliqué en mai 1983, avec des membres du groupe français Action directe, dans la fusillade de l'avenue Trudaine. Le 6 juin, au petit matin, le commando est prêt. Mutti et Lavazza se postent à quelques dizaines de mètres de la maison de Santoro. «Battisti et Migliorati nous ont rejoints quelques instants plus tard, s'arrêtant à quelques mètres de l'entrée de la résidence de Santoro et, pendant dix minutes, ils se sont embrassés comme deux fiancés.» C'est l'attente. «A un certain moment, Santoro est sorti de sa villa, se dirigeant vers la prison. En le voyant, Battisti s'est détaché de Migliorati, qui l'a suivi, puis il a rejoint l'homme et lui a tiré un premier coup de feu qui l'a atteint à l'épaule, le faisant tomber par terre. A peine le cadre pénitentiaire tombé, Battisti lui a tiré deux autres coups de feu pratiquement à bout portant, visant la tête.» Questionné plus tard sur ce qu'il avait réellement vu de l'action, Mutti affirmera sans hésiter : «Je l'ai vu, de mes yeux, tuer ce matin-là, à Udine.»

      Supprimer
  10. Je serais juge, j'attaquerai les parents.

    Comment peut on accepter en France qu'un gosse de 18 ans ait été condamné déjà quatorze fois dont treize fois en tant que mineur, pour: violences et délits divers.

    Les parents n'ont laissé aucune chance à leur gamin. S'ils ont touché des sous pour son éducation je demanderai remboursement, ils sont non seulement responsable de ce chemin qui le menait jusqu'à la mort mais aussi redevable devant la société.

    Je me demande aussi si le produit de ses larcins était accepté par sa famille, voire attendu. Tu seras un homme mon fils, tu voleras!

    Moi, mère de caractériel ayant failli tourné mal, je l'affirme, mon fils aurait pu faire cela, on ne peut savoir, mais jamais je n'aurais réagi ainsi, après sa mort. J'ai souvent téléphoné à la gendarmerie, aux urgences des hôpitaux pour retrouver ce gamin au sang trop vif, je me suis fait aider par la justice, on a réussi, on a eu de la chance, mais lui aussi. Jamais je n'aurais ainsi maudis la société si mon fils était mort suite à un accident de scooter (sans casque) de voiture (sans permis), parfois personne n'y peut rien.

    Le bijoutier a agi sous le stress. Mais si il n’avait pas tué ce gamin quelle aurait été sa destinée? meurtre? Il avait peu de chance de se ranger. Sa famille souffre, je le comprends, mais elle devrait se taire et éduquer les autres gosses, les mettre à l'école.... Enfin bref, un ordinaire d'enfant élevé par des parents responsables.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ladywaterlo: les parents démissionnaires ou je menfoutistes, ou pire encore, receleurs ! ça on n en parle jamais ou presque et pourtant comme tu dis ils portent une lourde repsonsabilité dans ce genre d histoire.

      Supprimer
    2. @ladywaterloo : Dites-vous bien que les parents de ce genre de môme profitent de l'activité de leur rejeton. Ça peut être du cash lâché de temps en temps, mais c'est aussi et surtout l'écran plat 150 cm qui trône dans le salon, avec le décodeur et l'antenne satellite qui permet de capter les télés du bled, le frigo américain dans la cuisine, etc. Et puis après ça vient pleurnicher : "mais on ne savait pas m'sieur. Sûr que si on avait su on aurait fait quelque chose, mais faut nous comprendre, il ne nous disait rien".

      Bien sûr que les parents sont coupables, c'est une évidence. Mais ils ne sont pas seuls, il y a une part qui revient à tous les salauds qui depuis des décennies ont tout fait pour foutre en l'air notre société traditionnelle. On ne passe pas son temps à démolir l'autorité, la famille, l'image du pater familias, tout en prônant à l'inverse des valeurs féminines, sans que cela ne laisse de traces dans l'éducation des enfants. Sans oublier que les enfants ont des droits, à tel point que je ne compte plus les mômes que j'ai vu menacer leurs parents d'appeler le 119 (ligne enfants maltraités) si ces derniers faisaient mine de les punir. Enfants rois, parents dépouillés de leur autorité, éducation nationale qui vient par dessus tout ça et termine le boulot et vous voilà avec des légions de futurs Bonny et Lafon de banlieue.

      Supprimer
    3. Et après on encense les jeunes qui chantent "Papaouté?"
      Progressisme de merde!

      Supprimer
    4. @Pierre: quoi tu te moque de Stromae ? Honte sur toit, j'adore... jusqu au moment où je suis allé regarder de près les paroles de ces chansons. Malgre une bonne presence, une belle voix et de bonnes musique, ça casse pas 3 pattes à un canard :)

      Supprimer
    5. Ces jeunes délinquants, quittent à braquer, ils ne pourraient pas lacher le squeele aux commerçants et aller par exemple rançonner du bobo... Risque nul et plein de fric à faire. Conseil gratuit, je ne demande même pas mes 10 %...

      Supprimer
  11. Bravo Lady Waterloo !
    Bien dit ET très juste.
    Seul petit problème : ce n'est pas dans la culture ni socialoparde, ni hollandienne. Et encore moins taubiresque. Hélas ! :-(

    RépondreSupprimer
  12. "liker" & "lyncher". Bof dirait J., spécialiste des jeux de mots et arguments ad absurdum...

    Personnellement, je pense -- comme on le trouve au début des textes de contrat -- que le bijoutier n'était pas dans un état sain de corps et d'esprit, étant sous la menace d'une arme, que l'accusation de "homicide volontaire" ne tient pas et donc, que la responsabilité de ses actes est en réalité celle du mort.
    Certes, la solution aurait dû être la prévention telle que ne pas avoir d'armes. Ou se surprotéger. Ce qui conduirait à "homicide involontaire" au pire.
    Il y a encore la solution de J, la prime d'assurance, ou plus vulgairement, le racket mutualisé.

    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amike: Prime d assurance dis-tu... j ai entenu un membre de la famille du jeune décédé que le bijoutier aurait du laisser faire, " il etait sans doute assuré " !

      c'est qui J. ?

      Supprimer
    2. Un blogueur de gouvernement, qui a l'habitude de couvrir d'insultes ses commentateurs...

      Amike

      Supprimer
    3. @Amike: je m en doutai un peu :)

      Supprimer
  13. Rien indique que les likes soient truqués ou achetés. Le site socialbakers prends du temps pour traiter les pays (ils ont communiqué à ce propos) et nous sommes passés de 20% de français il y a deux jours à 52% et il y a encore 46% dont le pays n'est pas encore défini (http://www.socialbakers.com/facebook-pages/510248039060920-soutien-au-bijoutier-de-nice) et l'administrateur a envoyé une capture d'écran de ses statistiques montrant clairement que les likes sont français.

    Le nombre de personnes qui en parle est légèrement inférieur... et tous les commentaires indiqués sont très éloignés d'une page fantôme ou automatique. Pour acheter des fans on peut utiliser ce genre de sites : http://www.easi-services.fr/acheter-des-fans-francais mais on arrive facilement à plus de 300.000€ pour atteindre les 1,5 millions... et techniquement difficile.

    En sus de l'aspect technique, il n'est pas difficile de trouver des millions de gens qui en ont marre de l'insécurité et de la protection offerte aux mafrats quand ils sont retrouvés. Repensons aux évènements du trocadéro, au caillassage des pompiers, aux nombreux braquages qui finissent mal, aux règlements de compte à Marseille...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @judex: pour les gauchistes, si, il semble impossible que plus d un million de personne en ait marre !

      Supprimer
  14. Birnbaum, Askalovitch... J'en connais qui faisaient moins les fiers en 1942... Qu'ils se méfient, ils pourraient réveiller la Bête (oui, immonde la Bête...)

    RépondreSupprimer
  15. @corto

    Perso si quelqu'un rentre par effraction chez moi pour me cambrioler,ou faire du mal à mes proches ....désolé mais il ressort pas dans le même état que dans lequel il est entré.......(on comprendra bien ce que l'on veut).

    RépondreSupprimer
  16. Tiens, bizarrement, celle-là, la gauche l'approuve !!! (lire les commentaires...)
    http://www.lemonde.fr/ameriques/reactions/2013/09/04/la-police-de-ciudad-juarez-recherche-diana-la-chasseuse-de-chauffeurs_3470695_3222.html

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP