vendredi 20 septembre 2013

Impôts ou Taxes: Fais comme Mediapart, paye ce qu'il te plaît !


En France, aussi incroyable que cela puisse paraître payer ses impôts (et taxes) est une obligation pour tous: particuliers et entreprises. C'est non seulement une obligation mais c'est aussi faire preuve de civisme. Ne pas payer vous expose, normalement, à de fortes déconvenues: contrôles fiscaux, pénalités, amendes et éventuellement saisies, voire même, assez rarement, à de la prison.

Revenons donc à Médiapart que j'évoquai hier. Edwy Plenel, son fondateur, se plaît à claironner partout qu'il est indépendant et qu'il ne bénéficie d'aucune aide ou subvention. De ce fait, il se place au dessus de la mêlée et de ses confrères, comprenez, il est libre, pas les autres. Nous avons vu hier que ce n'était pas tout à fait le cas. Il clame aussi, à qui veut l'entendre, que son modèle économique - il ne vit que d'abonnements - est maintenant viable; il serait rentable. Soit !

Dans mon billet, j'écrivais que Mediapart ne payerait que 2,1% de TVA. C'est vrai. Ce faisant, Edwy Plenel se met hors-la-loi. En effet, en tant que pure player, son activité journalistique ne se fait que sur internet, il est soumis comme ses confrères ( Slate, Arrêts sur Images,...) à une TVA de 19,6%. Le taux de 2,1% ne s'applique qu'à la presse papier ou accessoirement à ceux qui ont une activité mixte: papier-internet. Cette écart ne plaît pas à Edwy Plenel. Lui, il ne veut que d'un taux à 2,1%. Alors, depuis 2011, avec là aussi quelques collègues, il a décidé de braver la loi et ne paye donc que ce qui lui convient soit les 2,1%, soit 17,5% d'économie "illégale". Certains contrevenants se sont donc pris quelques redressements fiscaux en bonne et due forme. A priori, pas Mediapart !

Dans l'esprit d'Edwy Plenel, l'homme qui lave la presse plus blanc que blanc, ce refus de payer la TVA au taux légal s'inscrit dans une démarche militante, démarche militante qui s'exprime via le syndicat professionnel des pure players, le SPIL. Payer oui, mais comme tout le monde! C'est beau, non ? Ce n'est pas de la fraude, c'est un combat militant!

Alors, certes, s'il ne m'appartient pas vraiment de juger du bien fondé de la démarche en question, il me sera tout de même permis de penser que c'est un peu gonflé, pas franchement "citoyen" et totalement... illégal ! Étrangement, cette entorse à la loi ne semble pas déranger grand monde, y compris dans l'administration fiscale. Les discussions se poursuivent entre l'Etat et les pure players depuis au moins deux ans, sans ne jamais aboutir et le taux de TVA applicable à Mediapart demeure bien de 19,6%.

En attendant, et l'on comprend mieux pourquoi, Mediapart affiche une bonne santé financière. En 2012, il aura réalisé un chiffre d'affaire de 6 millions d'euros (5 en 2011) et un résultat net de 700 000 euros. Son effectif serait de 45 personnes (toutes en CDI) dont 30 journalistes. Que Plenel et Mediapart payent ce que réellement ils doivent et pas sûr que le modèle économique vanté par le moustachu  soit aussi rentable !

J'aurais aimé dans ce billet me tromper mais, constatant que mes 3 demandes d'explications formulées à Mediapart sont restées sans réponse, je considère que qui ne dit mot... consent! Il va de soi que si Mediapart faisait valoir un droit de réponse, je me ferai le plaisir de le publier.

Et une conclusion s'impose, amis contribuables, si les taux d'impositions auxquels vous êtes soumis ne vous conviennent pas, regroupez-vous, montez une assoc' et payez selon votre bon vouloir, votre situation n'en sera que plus "viable". Mediapart vous aura montré l'exemple !

Folie passagère 1911.
D'accord,, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

13 commentaires:

  1. S'il touche 700.000 euros de subventions, comme vous l'écrivez hier, son bénéfice estégal à ses subventions...
    Intéressant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Michel Desgranges: je n ai rien inventé, tout est vérifiable et donc, si on supprime a Mediapart les subventions indirectes (abonnements des collectivités) et qu on exige de lui le paiement intégral de la TVA, son " modèle économique " est mort, le " journal" avec.

      Supprimer
    2. La boucle est bouclée, donc, cher Corto : Cahuzac n'est finalement rien d'autre qu'un prétexte, un bouc émissaire (dommage pour lui ! Avec un peu de chance, en montant une assoce de réinsertion subventionnée, peut-être pourra-t-il se refaire ?). Es-tu en train de nous faire avaler une couleuvre qui se mange par la queue ? Image assez amusante, quoique étouffante, aussi ;-)

      Supprimer
    3. @al west: qui se mangerait par la queue ? quelle horreur ! je dis juste que Plenel et mediapart, avant de jouer les preux chevaliers de la presse libre et les donneurs de leçons, feraient bien de la mettre en sourdine et que comme modèle de vérité et de transparence... y a mieux, nettement mieux !
      Quant à Mediapart, beaucoup de fumée sans feux si on fait le bilan

      Supprimer
  2. jE NE SUPPORTE PAS EDWY PLENEL , DONNEUR DE LECONS ,ARROGANT , GAUCHISTE , TOUT LE MONDE CONNAIT L'INDIVIDU , POUR PEU QUE L'ON S'INTERESSE AUX MEDIAS .
    RASSURONS NOUS S'IL LUI ARRIVE QUOI QUE CE SOIT , AVEC CES AMIS DE GAUCHE IL LUI TROUVERONS UNE SORTIE HONORABLE , J'EN SUIS ABSOLUMENT SUR .
    CET HOMME VIT EN FOUILLANT DANS LES POUBELLES , AFFAIRE BETTANCOURT A L'EPOQUE DE SARKOZY ,PUIS CAHUZAC SOUS HOLLANDE ETC ..............
    LE SYSTEME EST BIEN RODE ,PERSONNE N'EST DUPE ? J'OSE ESPERER ..............
    TOUT VIENT QUI SAIT ATTENDRE ,SON TOUR VIENDRA ,PEUT-ETRE PLUS TOT QUE PREVU ..........
    SINCEREMENT

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alarpad: Moi, je pars du principe qu un jour ou l autre la vérité finit toujours par éclater. On verra.

      Quant à Plenel, je doute qu il ne lui arrive quoique ce soit. Tiens, qui est un de ses très bons amis ? Mignard. Et qui est Mignard ? un avocat, celui qui défend, entre autres "l'honneur" des deux jeunes électrocutés dans un transformateur après avoir fui la police, mais aussi accessoirement un très vieil ami de Hollande, parrain de Thomas Hollande.

      Supprimer
  3. Bonjour ami Corto,
    Excellent billet comme à l'habitude, et ce qui est bien avec toi (par rapport à Merdiapart entre autres) tout est vérifiable avec toi !
    Je n'interviens pas souvent ici, mais il est parfois nécessaire de te montrer notre attachement à te suivre et a apprécier ta façon de dire les choses.
    Chapeau l'artiste !
    Amicalement
    @falempin1

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @falempin: merci, ONLR ! Et dans ton genre tu te debrouilles plutot pas mal aussi :)
      amitiés

      Supprimer
  4. Je me suis laissé dire, mon cher Corto - mais c'est à vérifier - que quelle que soit la dette que vous ayez envers le fisc, le ministre a le pouvoir de l'annuler d'un trait de plume, si tel est son bon vouloir.
    Disons que Mediapart se sert du pouvoir, et le pouvoir se sert de Mediapart.
    Je ne pense pas qu'avec ça, je vais avoir étonné quelqu'un ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: qu'il y ait des échanges de bons procédés, c'est une évidence et pas grand monde n'en doute, reste à savoir si les échanges de bons procédés ne se retourneront pas un jour contre les initiateurs.

      Mais, vous l aurez compris, c'est bien Mediapart et Plenel que je vise: son discours moralisateur est insupportable, surtout quand on n'a pas les fesses tout a fait propres!

      Supprimer
  5. Que dire de plus ? C'est parfait. :-)
    Une fois de plus : bravo ! Et merci de leur mettre encore le nez dans leur M....

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,
    Je partage votre avis, si tout le monde paye les impôts qu'il estime devoir ca devient vite n'importe quoi.
    Tiens d'ailleurs ma taxe foncière et d'habitation ont augmenté de 30% cette année. Je fait comme mediapart je vais payer les montants de l'année passée.
    Cdlt

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen