lundi 25 juin 2012

Convaincre les électeurs du FN: Quel beau challenge !

 L'UMP et Sarko ont perdu les dernières élections. Il ne reste plus qu'à repartir à l'attaque. Pour gagner en politique, les paramètres sont assez simples: Ne pas avoir trop de scrupules, un programme qui tienne à peu près la route, des réseaux, des courants porteurs ( une envie de changement par exemple ) et du pognon. Jusque là rien de bien compliqué.

Il ne manque plus qu'à trouver un leader et... un maximum d'électeurs. En ce qui concerne le leader, l'UMP est totalement dépourvue. Pas un ne sort véritablement du lot: Copé, Fillon, Bertrand, NKM, etc... Il suffira de faire un congrès et ils en auront un. Le tout c'est qu'il soit suffisamment charismatique pour que son choix ne soit pas remis en question lors des prochaines présidentielles. Au pire, on fera des primaires en temps utile. Un copié-collé de la situation dans laquelle était le PS il y a en gros à peine 2 ans. Jusque là, fastoche, le jeu de la vie politique en somme.

Reste le problème des électeurs. L'UMP actuelle a une base à peu près stable de plus ou moins 30 à 35% du corps électoral. Pas suffisant, il faudra donc aller chercher ailleurs. Un petit peu côté gauche molle, au centre et un maximum côté FN. Tout le problème est là: le FN et surtout les électeurs de celui-ci.

A l'UMP, certains disent niet, pas d'alliance, pas de digues à faire sauter. Nous n'avons pas les mêmes valeurs, Marie-Charlotte ! Soit.

Alors, on fait comment ?

Qu'il n'y ait aucune alliance avec les dirigeants du FN, ça ne me dérange pas, bien au contraire. La Marine a du talent, peut être rigolotte dans ses excès mais à part ça....
Par contre, que tout soit entrepris pour séduire ses électeurs, aucun problème, je prends. je prends parce que je suis persuadé, et contrairement à l'imagerie savamment entretenue, que la très grande majorité des électeurs du FN ne sont ni " fachos " , ni crânes rasés, ni racistes, ni " mauvais ". Ils ont juste besoin de savoir qu'on les prendra réellement en compte, eux et leurs préoccupations.

La gauche a utilisé le FN pour affaiblir la droite classique. La droite classique n'a pas voulu frayer avec le FN de peur d'y être assimilé. L'appareil du FN a tapé sur tout ce qui bougeait, à droite comme à gauche, pour se faire un place au soleil.

Reste à savoir comment convaincre les électeurs du FN de passer " à droite ", à l'UMP; sur quel projet, sur quelles valeurs, sur quels engagements?

Voilà le plus beau challenge de politique nationale pour les années à venir. Le tout est de le remporter le plus rapidement possible sans tomber dans la facilité et le clientélisme.

Comment ? C'est à suivre et ce sera passionnant.

Folie passgère 1225.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

23 commentaires:

  1. Pour ça il faudrait que l'UMP arrête de cracher avec mépris sur les 6 millions d'électeurs du FN
    qui , tu as raison, ne sont pas tous des cons fachos,

    BON ANNIVERSAIRE MON COPAIN

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: Tout l 'UMP, non, une partie de l UMP, le pb c'est que c'est celle-ci qui est aux manettes maintenant.

      Bisous ma copine !

      Supprimer
    2. utiliser l'expression "con facho" comme un pléonasme, c'est typique d'une mentalité de tafiole (sur le plan moral, je parle)

      Supprimer
  2. Convaincre les électeurs du FN ne semble pas très compliqué : il suffirait de prendre enfin en compte ce qu'ils crient en silence depuis plus d'un quart de siècle maintenant, à propos de l'immigration massive et de l'ordre qui leur est intimé de la trouver enchanteresse. Mais ça…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement : c'est aussi simple que cela.
      Malheureusement quand j'entends les Baroin et autres Bachelot, je me dis qu'il y a encore du pain sur la planche !

      Supprimer
    2. @didier goux: nous sommes d accord. L'immigration, certaines valeurs, l identité... bref, tout ce qu il est de bon ton de nier au profit de la diversité, de la perte de repères ... Va y avoir du boulot car il faudra a l'UMP accepter ce qu 'elle nie, non par convictions mais par peur du " quand dira-t-on "

      Supprimer
    3. @marianne: Vous oubliez NKM, cette cruche que j ai cru intéressante un moment et qui aujourd'hui, après avoir mangé la soupe, après avoir péroré de la tribune à La Concorde ou au Trocadéro, lui crache dedans ! maurras, j't'en ficherai du Maurras !

      Supprimer
  3. Convaincre un électeur du F.N. n'est pas difficile, il suffit de refaire la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.
    Mais depuis, les électeurs du F.N ont lu Maurois.
    "ne jamais nous laisser arracher une décision par surprise"

    Coach Berny

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @coach berny: Ce qui m amuse c'est d entendre dire que Sarko s'est planté avec Buisson et la "dérive " droitière. mais c'est oublier que plus la campagne avançait, plus le Sarko remontait dans les intentions de vote.

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Ça, il est certain que les électeurs sont en moyenne nettement plus pauvres que les bobos qui croient jouer à Che Guevara en votant Mélenchon. Et ne disons rien des socialistes dorés sur tranche.

      Supprimer
    2. pafff .....bonne réponse Monsieur Goux

      Supprimer
    3. @didier goux: quoique que très simpliste, j avais bien aimé la réflexion de Roselyne Bachelot a propos des membres du 1er gouv. Ayrault : " En France , il y a 1% d'imposés ISF, au gouvernement, 12% ! "

      Supprimer
  5. Le FN est élu de plus en plus sur la pauvreté et l'UMP n'est absolument pas crédible là-dessus. De plus, le chômage et la précarité ne cesseront d'augmenter, alors...je vois plutôt une alliance UMP-PS d'ici dix à quinze ans. La droite pourrait peut-être connaître le sort des centristes.
    Jard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas besoin d'attendre si longtemps, l'Ump est déjà alliée au PS, on a pu le vérifier sur le terrain

      Supprimer
    2. @jard: drôle que tu emploies ce terme " d'UMPS " c'et l'expression favorite de La Marine. Elle t'aurai convaincu ?

      Face aux électeurs du FN, il est clair que l UMP na pas fait le bon boulot préférant depuis des années les rejeter plutot que de chercher à comprendre. Quant au PS, c'est tout bénèf, plus on diabolise le FN mieux il se porte.

      Supprimer
  6. Aller chercher des électeurs chez le FN? Curieuse façon de voir les choses! On dit deux choses à la fois et ce n'est pas clair.
    Point de vue uniquement électoraliste. On cherche la victoire d'un parti ou de ses valeurs et de son programme politique?
    Aller chercher des électeurs pour les rallier à l'UMP, soit. Mais pourquoi au FN? Parce qu'il est à droite? Mais le FN n'a-t-il pas débauché à son profit des électeurs d'extrême-gauche (le PC en a fait les frais).
    Se rapprocher du FN? Pourquoi pas? Mais il faudra persuader les électeurs frontistes. En leur faisant des promessses (voir Didier Goux) sur l'immigration, sur l'islamisation, sur l'Europe etc? Promesses que bien sûr on ne voudra pas faire (restons dans le vague comme d'habitude!) et que -si on les fait- on ne tiendra pas? Et tant pis pour eux s'ils y croient?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: chercher des électeurs au FN ou ailleurs, c'est le propre de tout parti qui veut gagner. Pour les convaincre, il suffit ds un premier temps, à contrario de ce qui a été fait, de ne plus les ignorer. Comment ne pas les ignorer ? En les ecoutant, en prenant en compte leurs préoccupations. Pour de vrai. En essayant de mettre leur valeurs en adéquation avec les siennes.

      "le FN n'a-t-il pas débauché à son profit des électeurs d'extrême-gauche (le PC en a fait les frais)." certes, Pourquoi ? Le FN? dis plutot ses dirigeants.

      Après si les promesses qui leur seront faites restent des promesses n l air, normal, ils resteront au FN.

      Supprimer
  7. L' immigration n'est la seule cause, la lâcheté des politiciens élus par les français en est une autre enfin la stigmatisation perpétuelle des faux intellectuels de gauche sur la culpabilité de l' Occident dans l'histoire du monde, esclavage, guerres,etc.. Et, pourtant ces mêmes traîtres applaudissent les footballeurs issues des minorités dont ils sont si fiers pratiquaient un sport inventé en Occident comme beaucoup d'autres car il me semble que la course en babouche ne soit pas inscrit au C.I.O.

    Que l'on ne m'évoque pas le judo, le karaté et autre taekwondo, il s'agit de sport asiatique et à ma connaissance les asiatiques ne tuent pas des gendarmes ou des enfants de trois ans d'une balle dans la tête après l' avoir tiré par les cheveux.

    Je sais pas d’amalgame.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: bien sur que l immigration n est pas la seule cause. la perception, a tort ou a raison, dune perte d'identité nationale en est une autre. la defense de notre passé , encore une autre. la permissivité vis a vis de l Islam " de " France es est une autre.

      je note que lorsque sarko a pris enfin compte de tout cela, son score n a cessé de remonter dans les sondages. Alors a tous les amers qui lui reproche sa dérive droitière , je répondrai qu il ne l a peut etre pas commencé assez tôt

      Supprimer
  8. Très bon article, très perspicace, je suis entièrement d'accord avec vous sur de nombreux points, tels que le fait que les frontistes sont loin d'être tous des racistes, mais aussi que les actuels gérants de l'UMP refusent toute alliance avec le FN, alors que ces chers socialistes ne se gênent surtout pas pour pactiser avec des communistes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: merci. Faut pas oublier non plus que 50% des militants UMP souhaietnt aujourd hui un rapprochement avec le FN. Les ténors de l Ump vont être obligé d en tenir compte

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen