mercredi 6 juin 2012

La curieuse rémunération de Manuel Valls

Puisque hollande l'a dit, Valls l'accepte et Valls le fait. Valls, en acceptant de devenir ministre de l'Intérieur, a décidé de démissionner de son poste de maire de la ville d'Evry ( vous savez, la ville où il n'y a pas assez de " blancos " ). C'est bien, il fait sienne une promesse de l'hollande: le non-cumul des mandats. Ce faisant, il accepte aussi que sa rémunération en tant que ministre soit inférieure de 30% à celle de son prédécesseur. C'est bien, c'est démago à souhait, mais on aime cela en Socialie, la démagogie.

Alors, qui donc peut m'expliquer cela, juste histoire que l'on comprenne bien:


Oui, qui donc peut m'expliquer comment le maire démissionnaire d'une ville peut, en tout bien, tout honneur, se faire nommer par son désormais ex-conseil municipal, " conseiller municipal délégué " avec l'octroi d'une rémunération de 1 700 euros net par mois ! Et tant qu'à faire, m'expliquer à quoi correspond la fonction de " conseiller municipal délégué ". Parce que de deux choses l'une, si cette nouvelle fonction est rémunérée, c'est que le Valls est " mandaté " par sa ville pour une fonction, un boulot, une mission et dans ce cas, quid du non-cumul promis et accepté ? De la même façon, et puisqu'il a accepté d'être non-cumulard, pourquoi accepte-t-il une rémunération pour une fonction qu'il n'est pas censé exercer ? 

Emploi fictif ? Non, tout de même pas... Encore que, cela s'est déjà vu...

Vous avez suivi... C'est bien.

Et qu'on ne me dise pas que le Canard Enchaîné invente n'importe quoi; jamais un degauche ne s'offusqua des révélations de celui-ci pendant les 5 ans de Sarkozie, il n'y a pas de raison que cela commence.

Folie passagère 1191.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

17 commentaires:

  1. ZUT! J'ai rapporté et commenté la même info, puisée à la même source.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: je vais aller voir comment 2 grands esprits se rencontrent !

      Supprimer
  2. C'est sa retraite,promesse de François "Au nom de François, le Clément, le Miséricordieux que son nom soit béni.",promesse tenue tout au moins pour Valls.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: et a part ça, silence radio...on n en parle pas !

      Supprimer
  3. Sur sa nomination en tant que conseiller municipal délégué, rien ne s'y oppose. Point n'est besoin d'être maire-adjoint pour recevoir une délégation quelconque : culture, social, etc. Sur son indemnité, légalement il n'y a rien à dire si le conseil municipal l'a votée. Moralement, c'est autre chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchak: ok mais...si son ex-conseil lui alloue un salaire c'est qu'il est donc mandaté pour un quelconque boulot. Une collectivité locale ne peut filer du fric a quelqu un pour le plaisir. Donc, il est en contradiction avec le non-cumul. De plus, hollande a dit qu'il voulait des ministres a plein temps, donc si il est payé par son ex mairie pour un boulot, il est en contradiction avec son boss , non ?

      Donc, oui, rien d'illégal si il effectue un boulot contre rémunération...à voir. mais par contre totale contradiction avec notre république exemplaire façon hollande.

      Supprimer
    2. Juridiquement parlant il y a un monde entre un mandat électif et une délégation votée. On ne peut donc pas parler de cumul dans ce cas. Ce qui serait intéressant, c'est de connaître exactement quelle délégation lui a été attribuée. Certaines peuvent n'être que symboliques, histoire de marquer la reconnaissance pour le travail déjà accompli.

      Ce qui me gêne, c'est cette indemnité qui lui a été allouée qui pour le coup rompt avec cette volonté d'égalité et de moralisation actuelle. Et qui sur le fond est un véritable camouflet que visiblement se sont auto-adressés les autres élus en votant cette indemnisation hors-normes.

      Supprimer
  4. à côté des emplois fictifs de la ville de Paris et des rapports genre madame Balkany, c'est vraimùent du pipi d'chat!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur ce point, droite et gauche n'ont aucune leçon à donner. Oserais-je vous rappeler le scandale du marché de la réfection des lycées d’Île de France ou RPR, PR, PS et PCF, se sont servis copieusement dans la caisse ? En un peu moins de dix ans, ils ont mis la main sur un trésor de 300 millions de francs (près de 50 millions d'euros), répartis de la façon suivante: 1,2% pour la droite, 0,8% pour la gauche.

      Vos minables petits exemples font figure d'amusette à côté de ce véritable scandale.

      So, shut the fuck up !

      Supprimer
    2. Nigloo, ne jouez pas à ce jeu, votre parti de moraliste à 2 sous n'y survivrait pas

      Supprimer
    3. @koltchak91120:si tout ce que vous écrivez est du même niveau que le message sur le cout de l'investiture de François Hollande (même pas du niveau du fameux rapport de Madame Tibéri!),c'est à la maternelle qu'il faut que vous retourniez (ne serait-ce que pour apprendre à compter!)!
      Il faudra vous y faire, la République a changé, enfin son Président!

      Supprimer
    4. @nigloo: bien sur que c'est du pipi de chat ce 1700 euros, le seul problème c'est que hollande a dit " exemplaire " et cela ne me semble pas etre le cas ici.

      Supprimer
  5. Allez Nigloo : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/le-scandale-qui-eclabousse-la-droite-et-la-gauche_486696.html

    Quant au billet que vous évoquez, si vous aviez lu les commentaires vous auriez compris pourquoi il a été publié.

    Quant à la république, elle ne peut pas changer. On n'a jamais vu le caniveau devenir le haut du pavé.

    RépondreSupprimer
  6. Nul n'est parfait en ce bas monde.
    Surtout pas les politiques!
    Pas plus à gauche qu'ailleurs.
    Ce qui est énervant, ce sont les leçons de morale.
    Qu'ils assument donc leur côté avide.

    RépondreSupprimer
  7. Personnellement ce qui me stupéfie chez Valls, mon cher Corto, c'est la manière dont il s'y est pris pour se rendre indispensable à Hollande, avec lequel il ne partageait à peu près aucune idée.
    Alors c'est vrai que, à côté de ça, se faire octroyer 1700 euros par des affidés de sa commune, c'est un jeu d'enfant pour ce manipulateur hors pair. Et après tout, c'est vrai que 1700 euros c'est du "pipi de chat".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Valls n est pas sot dès le 1er tour des primaires, il a fait le bon choix quitte a mettre pas mal de ses convictions sous le mouchoir.

      Alors certes, 1700e c'est pipi de chat, mais ça la fout drolement mal qd même !

      Supprimer
  8. 1700 je prend de suite...
    vals a par contre arrétté trés vite et jugé les roumains qui avaient piqué la cb de sa mére...

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique