vendredi 29 juin 2012

Des jours chrétiens sacrifiés sur l'autel de la diversité

 Que lis-je dans le Parisien de ce matin ? L'idée lumineuse de l'Association nationale des directeurs de ressources humaines ( ANDRH ) de supprimer 3 jours fériés chrétiens: le jeudi de l’ascension, le lundi de pentecôte et l’Assomption.

On garderait juste Noël, Pâques et Toussaint qui, de chrétiennes, seraient devenues fêtes sociétales ( sic ). Les catholiques apprécieront.

Et pourquoi donc ? Je vous le donne en mille... pour favoriser la diversité ! Le marquage chrétien des jours fériés ne serait plus en adéquation avec la couleur de la société qui travaille.

En fait, ces 3 jours chrétiens seraient convertis en simples jours de congés que chacun pourrait poser librement. L'idée serait ainsi pour les salariés musulmans ou juifs de poser ces jours fériés lors des fêtes liées à leur religion. Les entreprises éviteraient ainsi les départs massifs en week-end et leur gestion parfois difficile dans l'organisation du travail.

Si l'idée semble avoir du sens, gageons que si elle devait se concrétiser, cela ne se fera pas sans heurts ni sans apporter de l'eau au moulin des défenseurs, nombreux, des racines chrétiennes de la France.

Folie passagère 1231.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

30 commentaires:

  1. Pour mettre tout le monde d'accord, mon cher Corto, il faudrait supprimer TOUS les jours fériés, samedis et dimanches compris, et ne garder à la rigueur que le 14 juillet, histoire d'enquiquiner Eva Joly.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: que lis-je ? de vous ? ça sent la défroque :)

      Supprimer
  2. Je crois que les DRH n'en ont rien à foutre des fêtes chrétiennes, ou musulmanes, ou juives, ou adventistes du septième jour : ils se contentent de chevaucher la modernitude, si j'ose, afin de tenter de carotter quelques journées fériées par ci, par là.

    Cela dit, il faut reconnaître que leur lumineuse idée est furieusement dans l'air du temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @didier goux: vous avez parfaitement cerné le truc les DRH se foutent éperdument des jours fériés qu ils soient chrétiens ou pas. par contre qu au nom de la diversité, ils puissent introduire plus de flexibilité dans la gestion du temps de travail... C'est leur job !
      alors si l'air du temps peut leur être utile !

      Supprimer
  3. Tu crois que la minorité chrétienne en Egypte - comme ici les musulmans, 10 % - aura le même traitement de faveur, + de fêtes pour eux et moins pour les musulmans !
    Mes voisins anglais m'ont raconté qu'à Londres il ne faut plus dire "décorations de Noêl" mais décorations festives, pour ne pas choquer la diversité !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @virginie: si tu savais comment ce thème de la diversité me gonfle au plus haut point. Quant aux rosbeefs, ils se sont donnés le baton pour se faire battre depuis longtemps. Et nous ne sommes meme pas capables en France de retenir les leçons de leurs erreurs

      Supprimer
    2. Moi aussi, ce thème de la diversité à toutes les sauces me gonfle.
      Quant à ce qui se passe en Angleterre, nous ne sommes pas épargnés. Dans certains endroits (et notamment des écoles de ma ville), on ne doit plus dire "fêtes de Noël" mais "fêtes d'hiver".

      Supprimer
    3. Fêtes divers plus précisément.

      Supprimer
  4. La dhimmititude est bien en marche. De plus elle est intériorisée puisque jusqu'à maintenant, nous n'avons eu aucune pression extérieur et tout ça au nom de "Mammon" qui a pris le nom de "marché".

    C'est bien le diable qui est à la manœuvre, puisque l'Assomption ne célèbre pas seulement l'entrée au Ciel de la Vierge Marie, mais c'est la fête nationale de la France. Louis XIII a fait de la Vierge la patronne principale de notre pays en son mystère de l'Assomption. Normalement ce jour, nous faisons lecture de l'acte de consécration du roi.

    Le "parti de l'étranger" veut à tout prix effacer tout ce qui peut rappeler que la France était chrétienne et royale avant que de devenir sans mémoire et apatride.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jeff: c'est bien ce qui est le plus surprenant: l’intériorisation du schmilblick. On y va droit dedans sans même que l'extérieur nous y oblige. Sont très forts . Ceci dit , nos progressistes s'en chargent parfaitement bien.

      Supprimer
  5. France, fille aînée de l'Eglise, qu'as-tu fait de ton Baptême ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tambour: je crois qu elle a merdé grave la fille ainée de l Eglise

      Supprimer
    2. @ Tambour Major, c'est la question qui m'est également venue à l'esprit en lisant le commentaire de Jeff C, et à qui je m'apprêtais à répondre. Je me ferais (juste un peu) l'avocat du diable puisque cette sentencieuse question vient du bon Pape Jean-Paul second, je crois. Et je la trouve un peu sibylline, à vrai dire, ce qui permet autant à quelques exaltés de déclamer quelques incantations aux doux relents apocalyptiques, qu'aux laïcards à tout crin de taper sur notre bonne mère l'Eglise.

      Amicalement.
      Al.

      Supprimer
  6. Très juste,Jeff C.
    Je vais finir par croire à la théorie du "grand remplacement" de R.Camus...
    Si cette idée "dans l'air du temps" devait se concrétiser, j'irai manifester, moi qui ne manifeste jamais, et je ne serai pas la seule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Dame du Mont, Jeff et Al West: moi qui ne suis pas catho pour un sou même si attaché aux traditions, il est juste de reconnaitre tout de même que l'Eglise de France a été bien légère, voire silencieuse, depuis des années quant à l'évolution de notre société. C'est par exemple tout juste si nous l avons entendu pendant la presidentielle s'élever contre les promesses de hollande totalement en opposition avec l 'eglise et les principes ou dogmes catholiques. A se taire ou courber l'échine...

      Supprimer
    2. C'est pour cela mon cher Corto que je suis proche des positions traditionalistes. L'Eglise de France n'est plus que l'ombre d'elle-même, à part quelques exceptions. Il faut dire que depuis le ralliement de 1892, nous sommes tombés de Charybde en Scylla.

      Supprimer
    3. N'en déplaise aux grincheux à la manière des Koz, Dorham et consorts, l'Eglise de France ressemble de plus en plus à une annexe du bureau politique du PS ou à Terra Nova. Quant je vois la coallahboration de certains diocèses sous couvert d'un oecuménisme de façade, j'ai envie de vomir.

      Supprimer
  7. et le pire, c'est que certains évèques sont d'accord et trouvent que pour " la diversité" ce serait une bonne chose c'est des vendus et j'espère qu'ils finitont empalés les premiers !
    Mon Dieur, gardez nous de nos amis ! le diable s'occupe de nos ennemis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: a ma connaissance, seul un évêque s'est pour l instant dit favorable a ce truc là.

      Par contre, si on en est pour l instant que ds le domaine de la proposition, on peut parier que l hollande et sa clique vont sauter dessus et s'en emparer. Un bon moyen de contrebalancer la reculade sur le droit de vote des étrangers aux elections locales

      Supprimer
  8. Ah bon ! Il va reculer sur le vote des étrangers, mon cher Corto ?
    Pourvu qu'il ne recule pas sur le mariage homosexuel, c'est le principal, non ?
    O.K. je sors !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: a priori pour le vote des étrangers se serait remis a plus tard ou tout au moins pas avant les municipales de 2014 ! Etonnant, non, comme s'ils craignaient le truc !
      Pour le mariage gay, vous en déplaise, ils ont l aire de vouloir booster le truc

      Supprimer
  9. Moi qui suis catholique mécréant et n'appréciais les fêtes carillonnées que comme des occasions de ne pas aller au chagrin (maintenant, je m'en fous, je suis à la retraite), j'applaudis des deux mains (si quelqu'un réussit à applaudir d'une main, je le félicite) cette heureuse idée.
    Pouvoir utiliser des jours de vacances à sa guise en les accolant à quelques ponts pour les transformer en viaducs va réjouir les gens dont le seul boulot (je ne nomme personne mais j'en ai connus) consiste dès la parution du calendrier de l'année suivante à utiliser au mieux leurs jours de congés pour se tricoter des vacances certes fractionnées mais totalisant bien plus que les cinq semaines légales.
    Si des religieux de quelque religion que ce soit, gaspillent ces jours de grass'mat' pour aller au temple, à la synagogue ou à la mosquée, ce sera bien fait pour leurs pieds.
    Et que Ganesh vous caresse de sa trompe!

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,

    Je travaille pour Newsring.fr, le site de débat lancé par Frédéric Taddeï, et je me permets de vous contacter car nous venons de lancer un débat qui pourrait vous intéresser, et nous serions ravis que vous partagiez votre point de vue.

    L'Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH) va proposer prochainement au ministre du Travail d’échanger trois jours fériés d’origine chrétienne, contre trois autres jours de congés à poser librement, d’après Europe 1. L’ANDRH suggère de conserver comme jours fériés Noël, le lundi de Pâques et le jour de la Toussaint, car «ces fêtes revêtent désormais une forte dimension sociétale», assure l'association, et de permettre plus de flexibilité en ce qui concerne le jeudi de l’Ascension, le lundi de Pentecôte et l’Assomption.

    Cette proposition de l’ANDRH n’est pas sans évoquer celle d’Eva Joly en janvier 2012. En pleine campagne présidentielle la candidate écologiste avait en effet émis le souhait que «les juifs et les musulmans puissent célébrer Kippour et l’Aïd-el-Kébir lors d’un jour férié.» au nom de la laïcité.

    Et vous qu’en pensez-vous ? Et si on abandonnait les jours fériés chrétiens ? (http://www.newsring.fr/societe/1072-et-si-on-abandonnait-les-jours-feries-chretiens/)


    Pour participer, il suffit de se connecter sur le site (à l’aide de Facebook, Google+ ou LinkedIn) et de cliquer sur “contribuer au débat”. Nous pouvons également vous créer un compte indépendant des réseaux sociaux si vous le souhaitez.

    Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me recontacter.

    Bien à vous et bonne journée,

    Jérémy
    Community Manager pour Newsring.fr

    RépondreSupprimer
  11. Les gens à l'origine de la "lumineuse idée furieusement dans l'air du temps" qui viennent vous draguer jusque chez vous, mon cher Corto, ça ressemble à la gloire, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Rassurez vous, ils racolent tout ceux qui ont communiqué sur le sujet !

      Supprimer
  12. Chouette, on va pouvoir enfin faire bosser les gens 7 jours sur 7, car on ne peut pas (re)nier les racines chrétiennes de la France et refuser le travail dominical ...


    Lire sunday's closed http://leparisienliberal.blogspot.fr/2011/02/sundays-closed.html

    RépondreSupprimer
  13. Arf, ils veulent garder les joujoux, les œufs en chocolat et les chrysanthèmes, c'est juste pour rire hein ?

    Moi je crois surtout qu'ils se fichent de la gueule du monde tiens...

    Et-puis en quoi cela représenterait une évolution ou un progrès pour l'humanité. Ce qui serait un vrai progrès, ce serait de rajouter ces jours fériés sans en retirer de l'autre côté. Et comme ça, au bout de quelques années en intégrant toutes les fêtes de partout dans le monde pour faire plaisir à tout le monde, il n'y aurait plus assez de jours dans une année pour se consacrer au travail en France... :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ressembler à la Rome de l'antiquité avec ses 150 jours fériés !

      D'un autre côté cela n'a rien d'étonnant. Il semblerait que l'on se roule de plus en plus dans les délices de la décadence.

      Supprimer
  14. N'était-ce pas la commission européenne qui déjà, avait diffusé l'édition de l'agenda 2010-2011, où figuraient toutes les fêtes religieuses, sauf les fêtes chrétiennes?
    Nous y revoilà.

    De la part des DRH, en effet, ça ne m'étonne pas. Ils n'ont pas d'état d'âme en ce qui concerne ces questions.
    De la part des pouvoirs publics qui veulent supprimer l'histoire et la géographie des programme de lycée non plus, dans le fond.

    Pour ma part, je crois fermement que si on supprime les grandes fêtes chrétiennes, on commet une erreur énorme. Peu importe que les Français soient croyants, pratiquants ou pas. Ce sont les derniers moments de "communion" autour de nos racines. Ou du moins, ce qu'il en reste.

    Ensuite, si notre beau pays n'était pas aussi démago, pourquoi ne pas accorder quelques jours fériés aux autres religions? Ça aura le mérite de mettre tout le monde au même diapason.
    Mais je crains que ça ne glisse vers des excès fâcheux. Ensuite, on ne cessera plus de discutailler et inévitablement, l'état cédera du terrain.

    Donc mieux vaut s'en tenir à ce qui est.

    RépondreSupprimer
  15. @lo:
    Oui tu as raison bruxelles avait bien édité a des millions d'exemplaires un agenda expurgé de toutes les fêtes catholiques, agenda à destination des collégiens et lycéen européens.

    Et oui, sur cette question, surtout ne rien changer car tout changement ne ferait qu'engendre des débats plus qu houleux. néanmoins, je te fiche mon billet qu'il y aura du changement avant longtemps.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP