mercredi 6 juin 2012

Le 18 juin, fini de jouer pour hollande !

Nicolas Doze nous explique clairement pourquoi hollande et sa bande de branquignols, nous prennent pour des abrutis... Tout est question de symboles... juste avant les législatives.


Et les symboles, comme la " normalitude ", dès le 18 juin, s'effaceront devant les réalités économiques.

Folie passagère 1190.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

12 commentaires:

  1. Nicolas Doze a totalement raison.

    J'ai peur qu'en plus de nous prendre pour des cons, les membres du gouvernement le soient eux même...

    Et il n'y a rien de plus dangereux que des cons au pouvoir...

    RépondreSupprimer
  2. Baisser l'allocation adulte handicapée! Et tu cautionnes cela!
    Jard

    RépondreSupprimer
  3. Euh...j'ai fais une grosse faute à "cautiones".
    Jard

    RépondreSupprimer
  4. @skandal: On va droit ds le mur mais chut, hein, faut rien dire. Modifier la réforme des retraites, un coup de pouce au smic, 25% en + pour la prime de rentrée , embauché 60 000 fonctionnaires... chut...
    Doze le dit avec l'audience que lui permet BFM business. Un degauche ayant vu cette vidéo m a répondu: " Pfff, Doze n'est pas un expert, tout juste un libéral " ! c'est dire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jard: ais-je dit ou écrit que je cautionnai ? Non. Bon alors... C qui est sur et certain c'est qu a un moment ou à un autre, il y aura des mesures drastiques a prendre. Et à force d'attendre, le jour venu, tout sera bon à diminuer pour éviter la cata...

      Supprimer
    2. Si "Doze n'est pas un expert mais juste un libéral", le degauche dont tu parles est tout bonnement un incompétent.
      D'ailleurs, je le découvre Doze, ... pas mal ... je vais suivre son émission.
      Merci pour ça Corto.

      Supprimer
    3. @sen: je ne suis pas toujours d accord avec Doze mais là rien à dire. et globalement, si il n est pas expert il est tout de même plutot costaud...ce qui sans doute explique la gêne éprouvée par le degauche en question

      Supprimer
    4. Visiblement il y a encore des crétins qui pense que le libéralisme est un économisme...

      Supprimer
  5. c'est terrible, tous ces incapables qui ont mené la France dans le mur (+ 600 milliards de dette!),chomage en forte hausse, ,un tas d'emplois perdu, etc qui osent encore donner des leçons!Je ne parle même pas de tous ces "experts économiques" qui n'ont jamais rien anticipé!! c'est à se tordre de rire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai connu, par mon métier, pas mal de types en surendettement. Classique. On dépense plus que ce que l'on gagne, donc découvert. Léger au départ. Puis, plutôt que de faire ce qu'il faut pour redresser la barre, on prend des crédits, en pensant connement que l'étalement des dépenses sera supportable. Puis on emprunte à la banque pour couvrir le découvert. Et ainsi de suite jusqu'à l'étranglement final.

      C'est globalement ce que les gouvernements successifs ont fait depuis 35 ans. Et voilà des types normaux qui viennent nous dire que pour s'en sortir il faut dépenser encore plus.

      A se demander où se trouvent les guignols. A BFM ou au gouvernement ?

      Supprimer
    2. @nigloo :
      Depuis le temps que j'entends les gens dire avec autant de facilié "+600 Milliards" ... J'en ai encore entendu un hier. Savez-vous au moins pourquoi on en est arrivé là ?
      Le poste le plus gourmand de l'Etat : c'est d'abord la rémunération des fonctionnaires ! S'il y a autant de fonctionnaire ce n'est pas à cuse de Sarko, ça a commencé bien avant dans les années 80.
      Reconnaissez au moins qu'avec la règle de Sarko du non-remplacement de 1 sur 2, c'était déjà pas mal. (au-delà c'est un traumatisme)
      Ensuite, si je justifie en citant la crise, le risque c'est qu'on me réponde : "elle est trop facile celle-là !" ... Mais elle a existé, bon sang !

      Savez-vous qu'une bonne partie de cette somme a été utilisée pour renflouer nos banques au début de la crise et au bon moment, et qu'une autre bonne grosse partie a été prêtée aux grandes entreprises (automobiles par ex.) pour alimenter toute l'échelle de sous-traitance pour maintenir l'emploi ? Souvenez-vous aussi des grands chantiers de rénovations lancés pour maintenir l'artisanat ...

      Quand on n'a pas assez d'argent, mais qu'on veut maintenir de l'activité, on commence d'abord forcément par s'endetter : c'est une constante. Ce n'est qu'après de longues et pénibles profondes réformes qu'on fait repartir le tissu industriel pour le long terme.

      Je tiens à vous rappeler aussi une chose non négligeable : Valls, Cahuzac et Rocard qui sont des gens d'un pragmatique reconnu, ont salué non seulement ces initiatives mais surtout le personnage de Sarko qui par son tempérament et son courage a réussi à prendre les bonnes décisions et des engagements courageux au bon moment (c'est dans un article sur le site de Corto).

      Certes tout n'a pas été parfait, ... mais beaucoup ont été fait, reconnaissez-le. (Je suis sûr que vous le savez, mais c'est juste votre position politique qui vous l'interdit ...).
      Pour vous, la chose la plus désastreuse que Sarko ait faite pendant ces 5 ans : moderniser la France et lui donner une aura dans le Monde !
      Dans votre position, c'est un crime de lèse-majesté !

      Au fait, saviez-vous aussi qu'avant la crise de 2009, le chômage baissait en France ?

      Mais je suis sûr que vous auriez à vous seul :
      - réduit la dette à ZERO
      - baissé voire supprimé le chômage
      - et anticipé toutes les crises.
      Présentez-vous à la prochaine présidentielle, je lirai votre programme et vos propositions avec plaisir.

      Supprimer
  6. @nigloo: je rajouterai que oui on a eu pas mal d incapables, de droite comme de gauche qui depuis 30 ans ont comme dirait l autre tout mis sous le tapis et cela au nom de la tranquillité sociale ( pour faire court ). Nombreux sont ceux qui depuis des années crient au loup. Je serai même encore plus sévère que toi en disant que l on a les gouvernements et les élus que l on mérite.

    Pour compléter le com de Sen, précisons que le 2eme poste de dépenses de l'Etat est le service de la dette, et ce , depuis 30 ans, période ou droite et gauche se sont succédées.

    Alors il va bien falloir que l on arrete les conneries un jour ou l autre. Suis pas sur qu avec hollande la France ait misé sur le bon cheval.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen