mardi 26 juin 2012

Hollande ne s'oppose plus à la chasse aux Roms !

 Il y a deux ans, Sarkozy indignait la Socialie avec son discours de Grenoble et la fameuse circulaire Guéant: La chasse aux Roms était ouverte. Tous les camps illégaux devaient être rasés. Rien d'anormal, ils étaient illégaux. Mais peu importe, tout cela n'était pas humain, pas bien, nous rappelait les heures les plus sombres et patati et patata... Sarko pointé du doigt: stigmatisation de population, fasciste et turlututu. Même Bruxelles s'en offusqua en menaçant de faire condamner la France... à rien du tout. Mais, bon... 

Mais que disait alors hollande de ces expulsions ?: " Ce n'est pas la France qui était mise en accusation mais le président de la République et le gouvernement qui ont commis une faute. Je ne souhaite pas que notre pays soit condamné, je souhaite que ses dirigeants soient interpellés, je souhaite que cette infraction puisse être l'occasion pour le gouvernement et le président de la République d'en terminer avec des mesures qui ont été relevées comme stigmatisantes et discriminatoires. " 

Rhoooo ! Il n'était pas content le hollande à l'époque. Les expulsions de Roms, c'était la honte, une " faute ", " discriminatoire ". En un mot comme en cent: c'était dégueulasse ! 

Mais ça, c'était avant. Avant le 6 mai. Parce qu'aujourd'hui, et depuis le 6 mai, au moins 6 camps de roms ont été rasés. Et ce, forcément avec l'accord de l'Elysée; comment imaginer qu'il puisse ne pas être informé?

Le dernier camp à avoir été rasé, c'était ce matin dans les Bouches du Rhône, du côté d'Aix: 1 préfet,150 gendarmes, 4 tracto-pelles, 4 camions bennes et plusieurs engins de chantier ont rasé le camp, " Les habitants de ce qu'il faut bien appeler un bidonville, malades et enfants en bas-âge compris, n'ont pu, à la hâte, que récupérer quelques  affaires . " Une autre camp sera rasé demain, celui de l'Arbois.

Sacré hollande, sacrés degauches, ce qui méritait condamnation hier ne semble plus les déranger aujourd'hui. Même Martine Aubry s'y met... à nouveau.

En ce qui me concerne, s'ils sont illégaux, j'approuve ces évacuations et toutes ces reconduites à la frontière.  Je souhaite juste que les  dirigeant du pays soient interpellés, je souhaite que cette infraction puisse être l'occasion pour le gouvernement Ayrault et hollande d'en terminer avec des mesures qui ont été relevées comme stigmatisantes et discriminatoires.

Bienvenue en Socialie !

Folie passagère 1127.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

25 commentaires:

  1. y'aurait pas un peu de place dans les jardins de l'Elysée et de Matignon ? parce que tout de même, hein !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: non mais ça va pas la tête, matignon et l Elysée, ce ne sont pas des dépotoirs tout de même. enfin pour l instant

      Supprimer
    2. Matignon et l Elysée, ce ne sont pas des dépotoirs tout de même, peut-être pas, mais la vermine est là. La vermine ? Que dis-je, la mérule, ouais, au moins
      .

      Supprimer
    3. bien d'accord avec Al ( ça va toi ? ) au moins la mérule !

      Supprimer
  2. Mon cher Corto, vous n'êtes pas sympa avec les socialistes qui gouvernent nos grandes villes.
    Vous savez bien qu'en général ils font le contraire de ce qu'ils racontent, mais en douce.
    Et voilà que vous crachez le morceau.
    Ils ne vous le pardonneront pas.

    RépondreSupprimer
  3. @marianne: Non seulement je crache le morceau, mais en plus vachement content d avoir retrouvé cette phrase de hollande en fouillant ds les archives du Fig.
    Qu'ils ne me le pardonnent pas...bah, au moins aurais-je rigolé de leurs contradictions !

    PS: ce soir c'est " This Is It " à la Tv. Remember ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous laisse à vos jacksonneries, mon che Corto.
      Moi je vais plutôt regarder : "Algérie 1962 l'été où ma famille a disparu"
      Bonne soirée et à demain.

      Supprimer
    2. @marianne: avec le cinquantenaire machin au mois d'août, on va en bouffer de l'Algérie. A la sauce gauchiste, bien sur.

      Supprimer
  4. Corto, visiblement vous êtes un sarkozyste sectaire et obtus.

    Bien évidemment que les expulsions qui ont eu lieu durant le mandat de l'ancien locataire de l'Elysée étaient honteuses. Elles étaient motivées par la haine de l'Autre. Aujourd'hui, ce n'est pas pareil. Il s'agit de détruire des lieux de vie indignes où s'entassent des populations déshéritées frappées par la précarité et l'ostracisme social. Certes, la mesure est violente, mais elle est nécessaire pour permettre le relogement de ces familles dans des hôtels en attendant de trouver une solution pérenne de relogement avec accompagnement social.

    C'est quand même pas compliqué à comprendre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchack: Mais tu le sais bien, je ne comprends rien à ces choses-là: Comment est-il possible que certaines choses soient bien pour certains et pas bien pour d'autres. C'est compliqué, ça tout de même.

      Supprimer
  5. C'est toute la différence qui existe entre le mauvais expulseur de Roms et le bon expulseur de Roms…
    Yen a un, il fait venir un bull et des gendarmes. Il rase tout… Lui, c'est le mauvais expulseur…

    Yen a un autre, il fait venir un bull et des gendarmes. Il rase tout, OK.
    Mais lui, bin c'est le bon expulseur.

    Tu vois pas la différence ? T'es de mauvaise foi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @carine: ben voila, là au moins j ai compris. Toi tu sais parler aux hommes ! :)

      Supprimer
  6. La différence se situe dans la marque du bulldozer!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: Tiens, bulldozer, ça me rappelle, je ne sais pas pourquoi, Sonacotra...:)

      Supprimer
    2. C'était une marque de gauche, laquelle je ne sais plus mais les initiales étaient P.C.F!

      Supprimer
    3. du temps de ce sacré bon vieux Georges, il me semble !

      Supprimer
  7. Bon anniversaire!
    Effectivement, je me demande si nous n'allons pas vers quelque chose de pire que Sarkozy. Ah, être jeune et coincé entre les vieux cons de droite et les sales cons de gauche! Tiens, si j'étais moins débile, je partirai!
    Jard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jard: merci !
      Pour le reste, fais moi confiance, vire à droite :)

      Supprimer
    2. Jard, coincé entre les vieux cons de droite et les sales cons de gauche! En même temps, que tu sois jeune ou pas ne te fera pas y échapper -aux cons. Et l'âge, comme le chantait Georges,ne fait rien à l'affaire. Pas plus que les idées politiques.

      La vérité peut-elle être ailleurs ?

      Supprimer
  8. Tiens, cela me fait penser à celui qui se met en place en bas de chez moi. Il y a un mois ou deux, j'ai remarqué deux trois caravanes, peut-être même un pick-up ou un vieux break pourri, j'ai pensé qu'ils allaient faire flanelle, et puis, non.

    Régulièrement, j'entends des bruits de planches qu'on manipule, depuis ma tour de guêt, je vois même des files de matériel portées comme par une chaîne de fourmis, de la fourgonnette stationnée sur le boulevard, jusqu'au campement. Et en y regardant plus attentivement, j'ai constaté que mine de rien, les caravanes ont fini par être reliées entre elles par des bâches, des abris, maintenant, on dirait presque un ilet -béninn cependant.

    C'est tout à fait passionnant. Cela me fait penser à la mithridatisation dont Jacques Etienne parle si bien.

    Mais que fait notre Premier sinistre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: et ainsi, petit à petit, le Rom fait son nid.
      préviens nous quand les bulls arriveront !

      Supprimer
  9. Un "appel du pied" au FN? Ah,non! Quand même pas! Ou si, un peu quand même?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: meme pas. Le socialiste n'aime ni le Rom ni ses camps, ça fait tache dans son utopisme humaniste et progressiste.

      Aubry est d’ailleurs une récidiviste du rasage de camp.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique