mercredi 20 juin 2012

L'être ou ne pas l'être


Où en sommes-nous ?...

J'étais parti à faire un billet bien senti et longuement mûri sur un sujet épineux mais au bout de 5 lignes, j'ai du, refusant pour ainsi dire l'obstacle, freiner des quatre fers.

En effet, l'objet de ma réflexion m'amenait à me demander si je suis, ou pas, islamophobe. Si je le suis, il eut fallu à un moment ou à un autre écrire:  je suis islamophobe . L'écrire ferait-il de moi un monstre ? En avais-je moralement, humainement et légalement la possibilité ?

Avec la morale, on peut s'arranger et s'expliquer, dit-on bien souvent, question d'histoire, de vécu, d'éducation, de convictions...

Humainement, c'est un peu pareil. Il serait totalement illusoire de croire, tel le bisounours moyen, que nous sommes tous frères et bienvenue dans ce monde merveilleux fait d'égalité, d'amour et d'humanisme.

Légalement, il semblerait que je puisse l'écrire à condition que cela n'engage que moi et  que je n'incite pas publiquement mes frères humains à participer  de cette éventuelle " stigmatisation ".

En ne l'écrivant pas, étais-je totalement honnête avec moi-même et éventuellement avec mes lecteurs ?

Vous l'aurez compris, je me suis auto-censuré.

Voilà où nous en sommes ! 

Folie passagère 1216.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

27 commentaires:

  1. Vous ne découvrez cette vidéo que maintenant ? Elle tourne depuis plus d'une semaine.

    Au delà de ce qu'elle montre, elle est on ne peut plus intéressante. Oui, car d'habitude ce genre de vidéo vient généralement des trous du cul du monde musulman. Des endroits charmants tels que le Pakistan, l'Afghanistan, etc. Là, ça vient de l'autre côté de la mare nostrum, de ce Maghreb que ce connard de Mélenchon affirme être notre avenir. Là, il est clair l'avenir. Il l'est d'autant plus que 70% des tunisiens vivant en France ont récemment voté pour le parti islamiste. A chacun d'en tirer ses conclusions.

    Pour ma part, je n'ai pas de honte à avouer ma détestation viscérale de l'islam. On essaie de nous faire croire qu'il s'agit d'une religion abrahamique alors qu'elle s'évertue à nier la valeur du judaïsme et du christianisme, alors qu'elle affirme que la paix régnera dans le monde lorsque le dernier mécréant sera converti, ou tué. On essaie de nous faire croire qu'il s'agit d'une religion alors qu'il ne s'agit que d'une entreprise qui vise à la soumission des hommes et des femmes, qui nie toute intelligence puisque seul compte l'apprentissage par coeur, l'exégèse étant interdite. On essaie de nous faire croire qu'il prône la paix alors que ses rites au contraire exaltent la violence, je pense entre autres à la lapidation rituelle lors du pèlerinage de la mecque.

    Qu'on soit clair, je n'ai rien contre les arabes. Ceux qui sont chrétiens montrent qu'ils peuvent endurer les pires horreurs sans répliquer par le terrorisme et le massacre d'innocents. Mais l'islam, c'est la négation de l'humanité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchack: Non, j ai vu cette vidéo il y a une huitaine et le billet dont je parle est écrit depuis 8 jours. je regrette juste de ne pas avoir retrouvée cette vidéo sur le site où je l avais vu la première fois. celui en lien étant "orienté".

      Le propos du présent billet est autre: savoir et pouvoir ecrire ce que l on veut. force es de constater que ce n est plus possible.

      Pas de problème de honte du tout.

      Par rapport a la vidéo, je constate, et j ai cherché, que malgré son "succès ", je n ai trouvé aucune autorité musulmane pour condamner ces actes, bien plus répétitifs qu on ne le pense. pas une !
      Et comme tu dis, ce qui est montré ne s'est pas passé au fin fond du Pakistan, de l afghanistan ou de l'arabie saoudite...juste de l autre côté en Tunisie.

      Supprimer
    2. Toutes les gouvernances des religions visent à l'asservissement et à la soumission des hommes et des femmes...Historiquement, les trois religions monothéistes, l'Islam, le Christianisme et le Judaïsme,se reconnaissent dans le même prophète fondateur Abraham. Avec leurs cultures différentes les rites sont les mêmes : la fête de Pâques chrétienne, la Pâque juive et l'Aïd rappellent toutes le sacrifice d'Abraham...Le carême, le ramadan et le shabbat sont aussi des rites qui ont des origines communes...Et ne parlons pas de la viande casher et du rejet du porc qui caractérisent la religion musulmane et la religion juive...et du poisson du vendredi que j'ai connu dans mon enfance, comme dans toute famille de tradition catholique romaine...
      Ceci étant dit, l'Histoire nous dit aussi qu'on s'est entre-tué pendant des siècles au nom des religions...Les Croisés disaient que seul le Christ Roi devait régner sur terre et qu'il fallait donc exterminer les Sarrasins jusqu'au dernier...Pas étonnant après que les descendants de ces Sarrasin disent qu'il faut exterminer les infidèles jusqu'au dernier "pour que la paix revienne sur terre"...
      Et pourtant...Que ce soit la Bible, la Torah ou le Coran, ces trois Livres constituent le patrimoine de l'Humanité et doivent être considérés,qu'on le veuille ou non, comme la matrice de nos civilisations, en dehors de toute croyance dogmatique.
      Et c'est bien là que le bât blesse. Car c'est bien l'interpétation de ces textes qui nous amène à toutes les dérives passées et présentes.
      L'islamisme qui est un concept exécrable, constitue à lui seul un exemple de ces dérives qui nous amène parfois à ne plus savoir faire la part des choses, et à aller dans le sens de ceux qui tirent les ficelles par derrière, pour en effet arriver à un nouvel ordre mondial où les principes du Coran n'auraient certainement rien à voir avec la dictature qui serait mise en place.
      Mais que faisons nous, nous le "Peuple des Lumières" pour endiguer cette vague idéologique ? Est-ce que fustiger l'Islam en le confondant avec l'islamisme peut servir une réflexion collective ? J'en doute, vu les scores du front national, qui a recueulli une majorité de voix de braves gens...Et que dire des ultras des autres religions ? Les orthodoxes juifs qui font penser que l'état d'Israêl est devenu un état facho, les intégristes catholiques qui ne supportent pas la liberté de pensée dans notre République ?
      La religion est l'opium des peuples...et je m'en méfie comme de la peste...C'est pourquoi je suis agnostique : je ne suis pas sûr que Dieu existe, mais je ne suis pas sûr non plus qu'il n'existe pas...
      En tout cas, si le théorème qu'on m'a appris au catéchisme se vérifie, à savoir "Dieu a créé l'homme à son image", il doit avoir une drôle de gueule, le Père éternel !

      Supprimer
    3. L'islamisme n'existe pas, il n'y a que l'islam dans sa vérité. Ce qui est écrit est écrit. Vous ne pouvez pas retrancher du coran ce qui contredit la vision que vous en avez.



      Quant à voir dans le coran un patrimoine de l'humanité, un petit conseil mon vieux : tirez moins sur l'opium.

      Supprimer
  2. "je n ai trouvé aucune autorité musulmane pour condamner ces actes, bien plus répétitifs qu on ne le pense. pas une !

    Et vous n'en trouverez pas. L'islam n'a qu'une réponse pour les apostats : la mort. Ainsi, on trouve dans le coran, verset 89 de la sourate IV, à propos des " hypocrites " à l’égard de l’islam : " Ils aimeraient que vous soyez mécréants comme eux, pour être tous pareils. Ne vous liez pas avec eux, tant qu’ils n’ont pas émigré pour la cause de Dieu. Mais, s’ils apostasient, appréhendez-les et tuez-les où que vous les trouviez. "

    La charia, fondée sur les hadiths, est également on ne peut plus claire : " Adorer d'autres dieux qu’Allah, abjurer la foi en Dieu et en son prophète Muhammad, refuser de prononcer la profession de foi, renoncer explicitement à la pratique des cinq piliers de l'islam : à ce moment, le musulman est considéré comme apostat." Plus loin, dans un hadith de Boukhari, l'un des deux recueils les plus vénérés des sunnites, on peut lire : "Celui qui change de religion, tuez le. "

    Un "docteur" de la foi qui condamnerait cet acte nagerait en pleine contradiction.

    RépondreSupprimer
  3. "Le propos du présent billet est autre: savoir et pouvoir écrire ce que l'on veut. force est de constater que ce n'est plus possible."

    La loi que tu cites n'interdit pas l'expression d'une opinion sur une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, à la condition expresse que celle-ci ne prenne pas la forme d'un appel au passage à l'acte, qu'elle n'incite pas les récepteurs de cette opinion à manifester leur haine envers ces gens, et bien sûr, marotte des temps modernes, qu'elle n'incite pas à la discrimination.

    Dont acte.

    En revanche, il ne me semble pas interdit, je dirais même que c'est conseillé, d'étayer cette opinion par des faits précis, des textes. En suite à chacun de trancher en son âme et conscience comme on dit dans les prétoires.

    Maintenant, la question est de savoir comment tout cela peut être interprété. D'une part par les juges, mais surtout par les officines associatives qui font généralement une interprétation extensive de ce texte. On notera au passage qu'elles ne mouftent pas lorsqu'il s'agit de baver sur les juifs ou les chrétiens. Là encore, à chacun de forger son intime conviction sur la vérité du combat anti-raciste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Démonstration de ce que je viens d'écrire...On peut en trouver dans tous les livres des citations de ce genre:

      Bible
      Deutéronome chapitre 17 versets 2 à 7:

      "Un jour peut-être, dans l’une des villes où le Seigneur votre Dieu vous aura permis d’habiter, un homme ou une femme fera ce qui déplaît au Seigneur et sera infidèle aux engagements pris envers Dieu: il ira servir et adorer des dieux étrangers, ou même le soleil, la lune et la multitude des astres. -Jamais le Seigneur ne vous a ordonné d’agir ainsi! - Si vous entendez parler d’un cas de ce genre, vous mènerez une enquête minutieuse; si l’on découvre que cette chose abominable s’est réellement produite en Israël, vous conduirez le coupable, homme ou femme, à la porte de la ville et vous le mettrez à mort en lui jetant des pierres. Un accusé ne pourra être condamné à mort que sur le témoignage de deux ou trois personnes; le témoignage d’une seule personne ne suffira pas. Les témoins seront les premiers à lui jeter des pierres pour le faire mourir, et le reste du peuple interviendra ensuite. Vous ferez ainsi disparaître le mal du milieu de vous"

      Tout est question d'interprétation !

      Supprimer
    2. On parle de judaïsme là. Et encore, si vous voulez qu'on aille un peu plus loin, il s'agit de la version sacerdotale du judaïsme, celle qui a existé tant qu'a existé le temple de Jérusalem, et qui n'a strictement rien à voir avec le judaïsme rabbinique, autrement appelé judaïsme de la synagogue, qui est, peu ou prou, celui que nous connaissons depuis la destruction du temple par les romains en 70.

      C'est bien de faire des citations. Cependant, étant catholique, je m'en tamponne un peu. Tout cela ne me concerne en aucune manière. Au contraire, l'enseignement de Jésus a justement consisté à mettre en lumière que la salut ne se trouve pas dans le strict respect des 613 mitsvot (commandements) décomposés en 248 commandements positifs et 365 négatifs. Et même lorsqu'il annonce "Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre! Je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée " (Matthieu 10:34), ce ne sont pas des paroles de violence mais un avertissement à tous ceux qui auront fait choix de le suivre. Ceux qui refusent d'abandonner la stricte observance de la loi se retourneront contre eux et les chasseront. Ce qui ne manqua pas de se passer.

      Supprimer
  4. Des qui n'ont pas eu peur de parler de l'islamisme comme d'un totalitarisme, à mettre sur le même plan que le totalitarisme hitlérien et le totalitarisme stalinien, ce sont les invités d'hier soir à C dans l'air, mon cher Corto.
    Je me demande si vous pourriez mettre cette émission en ligne chez vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Pour une fois, je n ai pas regardé. v essayer de voir en replay et selon la collerait en bas de blog.

      Tiens vous conseille le mercredi soir vers 23h/23h15 l'emission débat de Labro sur Direct 8: langue de bois, s'abstenir. Court, bien tenue, et parfois saignante comme hier avec un bercoff remettant à sa place Askolowitch

      Supprimer
    2. Askolovitch (que j'ai connu tout jeune journaliste et solidement picoleur, soit dit en passant…) me fait marrer. Comme me font toujours rire (jaune, très jaune) ces Juifs qui passent leur temps à excuser et blanchir des gens dont le rêve le plus agissant est de terminer, à leur endroit, ce que Hitler – idole de tout le monde arabe – avait commencé en son temps.

      Supprimer
    3. @didier goux: et bien le petit Asko est devenu grand, très " sachant" , très imbu de lui-même, un degauche ? Il essayait hier de critiquer un film, en l'occurrence Le Dictator (!) , qu'il reconnut, une fois poussé ds ses derniers retranchements par bercoff, n'avoir pas vu !
      Bon ceci dit, il cause super bien votre ex ! :)

      Supprimer
  5. Totalement d'accord avec Koltchak. L'islam est irréformable car le coran est l'incarnation de Dieu en un livre.

    Quand Kalondour, affirme que le violence est présente dans les trois religions, je dirais que c'est en partie vrai, mais que seul l'islam le préconise au nom de la religion. Dans le christianisme, si il y a eu violence, c'était de la part d'individus, mais jamais du texte lui-même. Citez-moi un texte de l'évangile qui incite à tuer pour convertir, alors que je pourrais en trouver des tas dans le coran.

    Je viens d'écouter une conférence que Gilbert Colard a fait le 21 janvier dernier à Marseille. Elle est lumineuse.
    http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2012/06/21/maitre-gilbert-collard-au-diner-debat-du-21-janvier-a-marsei.html

    C'est la lâcheté qui nous perdra, comme les romains face aux barbares.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Concernant les romains, il faut plutôt y voir le résultat du détachement, de l’indifférence, et de l'ennui que celui de la lâcheté. La France comme Rome ont été grandes parce qu’elles inspiraient de la fierté aux hommes, et que faire partie de ces pays, de ces peuples avait un sens non seulement pour eux mais également pour les nations du monde. On observera que leur décadence semble suivre les mêmes chemins :

      - indifférence quant à la vie publique,
      - dégoût de la chose martiale et laissée aux barbares fédérés,
      - citoyenneté bradée.

      Les mêmes causes produisant les mêmes effets... A ceci près, et c'est d'importance, que les nouveaux barbares n'ont rien de commun sur les plans culturels et ethniques avec nous, a contrario des germains de l'antiquité, et que pour la conversion au christianisme il faudra faire une croix.

      Dans le fond, quand on regarde bien les faits, Rome n'est pas morte. Elle a continué de vivre à travers tous les nouveaux royaumes que les germains se sont taillés dans ce gigantesque empire. Elle a survécu à travers les structures administratives et judiciaires qui ont été reprises par les monarques francs, lombards, etc. Elle a survécu à travers les structures et l'oeuvre de l'Eglise qui a continué à être le pivot religieux, moral et intellectuel.

      Une telle chose ne risque pas d'arriver à la France, rongée qu'elle est par la gueuse qui s'évertue à faire disparaître tout ce qui a fait sens jusqu'à aujourd'hui et qui organise la disparition de son peuple à travers la substitution de population qu'elle a initié en 1975 avec l'adoption du regroupement familial.

      Supprimer
  6. Ce sont les provocations à la haine, à la discrimination etc qui sont punies par la loi.
    Pas la peur.
    L'islamphobie, comme son nom l'indique, est la peur de l'islam.
    Justifiée, au vu des exemples que cette religion donne abondamment.

    RépondreSupprimer
  7. @kalondour:
    Ds 1 premier temps, tu auras remarqué que je parle d'islamisme et pas d'islam. Certains musulmans extrémistes utilisent le Coran pour justifier ces pratiques barbares ( non officiellement condamnées ). ce sont des islamistes et donc oui, comme tous les "istes", il me font peur car rien ne les arrête. Ces islamistes s'inspire d un bouquin , le Coran, qui sert de " bible " si j ose dire à plus d'un milliard d hommes. Force est de constater que ce milliards augmente régulièrement, j aurais donc tendance à penser que le nombre d'islamistes augmentera de la même façn. Nouvelle raison , d'avoir "peur ".
    Partant du constat qu'à ce jour ( cf com de Koltchack ) aucune autorité musulmane ne condamne ces actes de manière nette et précise,j 'en conclu qu'elles les approuvent: qui ne dit mot consent, troisième raison d'avoir peur. Quatrième raison d 'avoir peur, la montée en puissance et en présence des salafistes un peu partout. Que font les modérés, les gentils pour le contrer ? Rien à ma connaissance.Etc...

    Tu as raison de souligner que par le passé, les différentes religions, la catholique par exemple, n'ont pas été avares d'actes barbares...mais c'était dans le passé. A ma connaissance, aujourd'hui des 3 grandes religions, seule l'Islam " autorise " ces barbaries...5ème raison d'avoir peur.

    6eme raison: Là où les printemps arabes ont eu lieu que vois-ton apparaitre comme quasi première force politique...les salafistes et les Freres Musulmans... Pourquoi El Assad peut-il continuer, entre autres raisons, à broyer son peuple sans que l'occident n'intervienne car il est jugé comme actuellement seul rempart contre une explosion locale de l'Islamisme qui mettra a feu et à sang la région.

    7eme raison, plus Franco-française: comment expliquer que les musulmans français aient voté massivement pour hollande si ce n'est parce qu'ils ont compris que c'est le sul qui leur permettra de se déployer sans entraves...

    Je continue ou puis-je affirmer sans peur de représailles que je suis effectivement islamophobe ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la septième, je ne suis pas trop d'accord. Sarkozy n'a quasiment pas arrêté de tenter d'exciter les Français contre eux. Il était normal qu'ils votent contre lui, j'aurai fais pareil.
      Jard

      Supprimer
    2. Toujours pas intégrés, je ne parle même pas d'assimilation, il ne faut pas rêver, à la troisième génération et ils s'étonnent d'être désignés en tant générateurs de problèmes ? Les pauvres petits. Je suis sûr que leur coeur saigne de tant d'injustice. Peut-être sont ils sur la sellette parce que la grande majorité des délinquants, des criminels de ce pays sont issus de leurs rangs, comme en attestent les registres de garde à vue et/ou d'écrou.

      Et encore, on s'en prend à Sarkozy, mais dans les faits c'est lui qui a le plus fait pour eux. C'est durant son quinquennat qu'il y a eu le plus d'entrées, de régularisations, de naturalisations.

      Supprimer
    3. @jard: et bien sommes nous d'accord pour 6 raisons sur 7 ? c'est déja pas mal :) Pour la 7eme, je te renvoie à Koltchack

      Supprimer
  8. @ kalendour

    Coran (3,118) "Croyants(musulmans), ne soyez amis qu'entre vous".

    Coran (5,51) "Ne prenez pas pour amis les juifs et les chrétiens".

    Coran (3,28) " Ne prenez pas les incroyants pour ami sauf s'ils sont dangereux pour vous"

    "Embrasse la main que tu ne peux couper et prie Dieu qu'elle se brise"; proverbe arabe.

    Coran (47,35) "Ne faites pas la paix quand vous êtes les plus forts"

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  10. slamophobie fait partie des mots de l'ennemi, comme dirait Didier Goux.
    Donc à proscrire.
    Pourquoi ne pas dire simplement que l'islam est depuis toujours la religion du despotisme et, depuis quelques décennies, celle du terrorisme ?
    Les deux peuvent se vérifier très facilement et, concernant la première affirmation il n'y a qu'à se baisser pour la trouver sous la plume des plus grands auteurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @aristide: Il y a des faits et des vérités qui crèvent tellement les yeux qu on préfère les occulter. Etonnant, non ?

      Supprimer
    2. Ah, mon cher Aristide, heureusement que mon œil est tombé sur votre commentaire car je m'apprêtais à radoter ! En effet, il me semble important de rejeter ces vocables que l'on nous impose, et notamment tous ceux qui se suffixent en "phobe". Afin de dire clairement que nous n'avons pas peur de l'islam (contrairement à tous ceux qui s'agenouillent devant lui et lui trouvent toutes les excuses du monde) mais que nous le rejetons fermement. C'est pourquoi, pour ma part, j'ai opté (faute de mieux) pour le mot ISLAMOFUGE.

      Supprimer
    3. Tiens, finalement, j'en ai fait (ou plutôt refait…) un petit billet.

      Supprimer
    4. @didier goux: bien vu, fianlement, je crois que je vais adopter ce " feuge " oups, pardon, ce " fuge "

      Supprimer
    5. Je sais, je suis tombé sur l'émission de Labro juste à ce moment-là.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique