dimanche 17 juin 2012

Montebourg est une quiche et Quatremer regrette déjà Sarkozy !


On se souvient de l'engouement suscité par l'arrivée fracassante de Free sur le marché de la téléphonie mobile. Le gouvernement d'alors lui avait enfin accordé la licence qu'il guignait depuis longtemps. Bref, tout le monde était heureux, les prix baissaient.

Même Montebourg, pas encore aux affaires, s'extasiait: " Xavier Niel ( Free ) vient de faire avec son forfait illimité plus pour le pouvoir d'achat des Français que Nicolas Sarkozy en cinq ans. " . Il oubliait de dire, le bougre, que si Free arrivait sur le marché c’était grâce à Sarkozy qui, via l'Arcep, avait autorisé cette 4ème licence quitte à faire fulminer son pote Bouygues. Donc, pour Montebourg, le consommateur bénéficiait de la libéralisation du marché: oui,oui, vous avez bien lu, Montebourg saluait les " vertus " du libéralisme, il n'y a pas un an !

Sauf qu'aujourd'hui, Pépère, il est ministre du Redressement Productif, en charge donc de notre industrie. Et le voilà critiquer sans détour ce qu'il encensait hier: " La droite libérale a totalement abandonné ses prérogatives. L'Arcep s'intéresse exclusivement à la concurrence sans limite. Or, que je sache, le secteur des télécommunications n'est pas mondialisé. Il utilise en outre le domaine public hertzien! Comment donc avons-nous trouvé le génie de mener la concurrence du marché à un tel point qu'il s'autodétruit? ".
Ce qui hier était bon pour le consommateur et le pouvoir d'achat de celui-ci devient aujourd'hui "créateur de chômage ".

Et pour faire bonne mesure notre tartarin Montebourg voudrait faire rapatrier en France les centres d'appel basés à l'étranger. De gré ou de force ?  Ce monsieur est une quiche; combien de temps faudra-t-il pour que les Français s'en rendent compte ?...

Heureusement, prêchant encore un peu dans le vide, quelques-uns commencent à réaliser que notre nouvelle équipe dirigeante déconne à plein tube:

- Maurice Lévy démissionne de la présidence de la Fédération des Entreprises Privées: " Il devient impossible de travailler avec ce gouvernement ! "
- Angela parle de " médiocrité ".
-  " En opposition totale " avec les premiers choix du gouvernement, l’économiste Christian Saint Etienne démissionne du CAE rattaché à Matignon. Il déclare: " les options prises par le gouvernement sont en contradiction avec les recommandations récentes de la Cour des comptes, de la Commission européenne ou encore du FMI et de l'OCDE.  Hollande et son gouvernement font fausse route et il est de mon devoir de dénoncer les conséquences extrêmement négatives des premières mesures qui ont été prises. " fermer le banc!
- Et Jean Quatremer , journaliste qui fait plutôt autorité pour toutes les questions européennes et correspondant de Libé à Bruxelles d'en rajouter une couche: "Je regrette déjà #Sarkozy: parler à l'équipe de #Hollande est devenu quasiment impossible. C'est le bunker. 5 ans comme ça, ça promet ! "
 
Et bien, il serait grand temps que les Français ouvrent les yeux, on va droit dans le mur ! Alors aujourd'hui, on ne s'abstient pas, on vote, on vote bien, on vote à droite !
 
Folie passagère 1210.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

20 commentaires:

  1. en même temps, dans nos quartiers, l gauche arrive à faire des scores cubain, chez nous Vaillant, au poste depuis 24 ans, qui n'a, du temps de sa mandature pas pris la parole une seule foisn pas présenté un seul texte, arrive avec 42% au premier tour !! et ce voleur bon a rien de Cambadélis, arrive avec le même score, mais il leur faut quoi les gens pour se rendre compte pour qui ils votent ? tu sais ce que dit l'homoréactionnus, " con comme un électeur" et ben je sais pas si je vais y aller !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: je dis bien souvent que l on a les élus que l ' on mérite !

      Supprimer
  2. Ah, les joies du suffrage universel !

    Et vu le nombre de types blindés qui votent à gauche, on ne peut même pas revenir au suffrage censitaire d'antan.

    Quand je dis que la république est un régime inepte qui s'appuie sur la plèbe après l'avoir décérébrée. Encore si nous avions une république à l'athénienne ou à la romaine, aristocratique. Mais non, nous devons nous contenter d'une sinistre caricature.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchack: tout le pb est là: décérébrée, incapable de penser par elle même, totalement aveuglée par l idéologie gauchiste qu on leur inculque dès l 'école ! Et incapable de freiner des 4 fers quand elle fonce droit ds le mur.

      Supprimer
  3. La charcutière allemande a réellement parlé ouvertement de médiocrité? Où, s'il te plaît?
    Le PS est médiocre, très probable. Si la droite a perdu face à ces médiocres, est-ce parce que les électeurs sont des imbéciles ou parce que la droite est encore plus insupportable que le PS?
    Jard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de le trouver. Traduction: Hollande ne se couche pas devant Merkelette comme le faisait Sarkozy et Germania pas aimer cela. C'est une très très bonne nouvelle.
      Jard.

      Supprimer
    2. @jard: bon et bien visiblement tu es très , très mauvais traducteur du langage diplomatique. Guère étonnant. On ne t en tiendra pas rigueur pour cette fois

      Supprimer
    3. Peux-tu donner ta traduction?
      Je suis allé voter pour le PS...grâce à toi! Il faut encourager cette résistance à Germanica.
      Jard

      Supprimer
  4. Rappelez vous quand même que Montebourg c'est le type qui tirait a vue sur le cumul des mandats, il en avait même fait un livre, et qui cumulait en expliquant que bon, quand même, le cumul, c'est pas si nul que cela...

    Une saloperie ce type.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @skandal: si donc, comme je le crois,montebourg est une quiche, dénonçons, dénonçons ! Mais pourquoi quasi personne ne le fait ?

      Supprimer
  5. Et on en revient toujours à l'adage, mon cher Corto : un pays a toujours les politiques qu'il mérite.
    Petit exemple : au bureau de vote, ce matin, l'"assesseuse" qui représentait la candidate pour qui je votais, était plongée dans le Figaro Magazine alors que les électeurs défilaient devant elle en la saluant, elle ne les regardant même pas.
    Je n'ai pas pu m'empêcher de lui faire une remarque sur cette attitude "inappropriée", qui, a au moins eu l'avantage de lui faire sortir le nez de son magazine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: cette "assesseuse " aurait du etre sérieusement remise à sa place par le responsable du bureau de vote. 1) c'est un manque évident de correction, 2) elle n'est pas là pour bouquiner mais pr veiller u bon déroulement des procédures 3) en lisant le Fig,elle donne une couleur à son bureau de vote. Pas bien, panpan cul-cul !

      Supprimer
    2. Eh bien, mon cher Corto, non seulement elle n'a pas été remise à sa place, mais encore elle a été défendue par un collègue qui m'a expliqué que entre 8 heures et 11 heures le temps paraissait très long !

      Supprimer
    3. Quand j'étais président de bureau de vote, je n'autorisais même pas radios, les téléphones portables donc les journaux surtout au moment du vote.

      Lors des élections, tous signes d'appartenance politique et interdite quant à la réaction de l'autre assesseur et anormale et qu'en a pensé le président du bureau?

      Supprimer
  6. elle donne une couleur à son bureau de vote : en même temps, si j'ai bien compris, elle représente une candidate, donc la neutralité... Je suis en revanche tout à fait d'accord quant à l'incorrection du comportement.

    RépondreSupprimer
  7. Oui ça promet... Je me demande si je ne vais pas émigrer en Bachkirie avant que les 5 ans ne soient écoulés.

    En attendant je ne suis pas allée voter, parce qu'il aurait fallu choisir entre toujours le même (socialiste) que j'ai fréquenté de près à l'époque où je grenouillais dans le milieu associatif. Merci, au revoir.
    L'autre, c'est le gros Raoult et là, non. Pas possible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lo: tu n a pas été voter ??? t as de la chance d avoir des cerises délicieuses , d'être charmante et que je t aime bien sinon, je serais nettement moins...gentil :)*bisous

      Supprimer
    2. Moi non plus je ne suis pas allé voter. De toute manière Palaiseau est une ville maudite. Elle a été fief communiste jusqu'en 1996, où elle est passée au RPR avant de virer socialo en 2001, jusqu'à aujourd'hui. Le PS fait entre 55% et 60%. C'est pourri de bobos, de professeurs d'université, de chercheurs du CNRS ou du CEA.

      Petite note légèrement teintée d'optimisme, entre le premier tour des législatives de 2007 et celui de 2012, le FN est passé de 3,47% à 11,98%. Les socialauds locaux ont fait la gueule. Entendu mot pour mot, de la bouche d'un maire-adjoint, dans la grande salle où étaient centralisés les résultats : "putain, ils font chier ces cons. Ça fait désordre".

      Quant à Io, je la comprends. J'ai dans ma jeunesse connu Raoult lorsqu'il était jeune militant. Il croyait alors dans le gaullisme, puis je l'ai vu s'approcher du vieux Calmejane à Villemonble, en tirer tout ce qu'il pouvait, puis l'ayant bien essoré, il s'est alors rapproché de Pandraud. En chemin, il a renié ses idéaux pour des postes, jusqu'à la consécration lorsque Chirac lui a donné un maroquin. Le type même du politicien carriériste dont les seuls idéaux sont l’élection et la réélection.

      Supprimer
    3. @koltchack: c'est un truc que j aurai toujours du mal à comprendre: ne pas aller voter !

      Supprimer
    4. Un royaliste qui vote, ça n'aurait aucun sens puisque dans les faits ils collaborerait au bon fonctionnement du régime qu'il souhaite ardemment voir disparaître.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen