samedi 2 juin 2012

Valls-la-Menace, son premier faux pas dans la police


Manuel Valls, notre nouveau ministre de l'Intérieur que j'aime et que je respecte sauf quand il fait lors de la passation de pouvoir avec Guéant un discours dégueu, devait en principe plaire et à droite et à gauche. A droite, pour ses discours musclés, son souhait de la TVA sociale défendue lors des primaires et son réalisme sur les questions économiques. A gauche, parce qu'il est (opportunément) de gauche, laïc, en phase avec la Taubira et biberonné à l'école de la Franc Maçonnerie grâce à son parrain Alain Bauer ( ex Grand Maître du GOF).
Mais Valls-la-Menace, menace vis à vis du monde policier, est un gars aussi très, très drôle. Jugez-en. Lors d'une promenade sur le marché de sa bonne ville d'Evry, et jugeant qu'il y avait " un peu trop de blacks", il déclara, en 2009, à l'un de ses collaborateurs: " Belle image de la ville d’Evry... Tu me mets quelques Blancs, quelques White, quelques Blancos ! ". Crénom, la ville d'Evry avait un profil trop black. Fastoche, il n'y avait qu'à karchériser les blacks ou les passer à la Saint Marc, le tour eut été joué. Délit de faciès...déjà.

3 ans plus tard, voilà t'y pas que notre bon Valls, devenu ministre, en appelle aujourd'hui à l'instauration d'un système obligeant les flics à laisser un récépissé à toute personne contrôlée. Il faut lutter contre le délit de faciès. Histoire d'améliorer le lien police/citoyen. C'est vrai quoi, les policiers, ce sont des vilains qui ne font que contrôler les mêmes personnes. Ils pratiqueraient le délit de sale gueule. Sales Flics ! Et Valls de se mettre à dos illico les forces de police qui lui étaient plutôt favorables. Car en voulant instaurer cette mesure débile, Valls introduit, un comble, selon le syndicat Synergie-Alliance: " Une présomption de discrimination des policiers, qui seraient coupables de pratiquer des contrôles au faciès " . Les policiers présumés coupables ! Voilà l'effet pervers de ce récépissé. Induire une quelconque culpabilité des flics. Chapeau l'artiste ! Le monde à l'envers.

Parce que de deux choses l'une: ou bien l'on reconnait que les flics font bien leur boulot et pourquoi dans ce cas leur imposer cette histoire de récépissé ou bien, ils bossent comme des gougnafiers, pratiquant le délit de faciès et le wouacisme honteux, et dans ce cas, ce n'est pas un bout de papier qui résoudra le problème. Enfin, bref, vous l'aurez compris, ce récépissé est une socialisterie fumeuse qui ne verra peut-être même pas le jour. Premier faux pas ?

La question qu'on pourrait se poser, histoire de voir les réactions, est pourtant la suivante: En admettant que les flics contrôlent au faciès, pourquoi sont-ce toujours les mêmes qui sont contrôlés ?...

Et si vous voulez en savoir un peu plus sur Valls, je vous conseille ce billet étonnant sur le personnage: " Vous avez aimé Guéant, vous allez adorer Valls ! " Si même les indigènes se posent déjà de sérieuses questions sur Valls...

Pour un peu, je ne regrette pas les résultats du 6 mai, qu'est-ce qu'on se marre avec les degauches !

Folie passagère 1184.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

12 commentaires:

  1. C'est vrai qu'on commence à bien rigoler avec les degauches, mon cher Corto.
    Ce matin un article de Slate proclamait : "Hollande sans illusions sur Poutine", rien que ça !
    Eh bien pour Valls c'est pareil. Tous ceux qui avaient encore des illusions sur lui, les ont perdues. Le problème c'est que ça a l'air de faire beaucoup de monde.

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui, j'oubliais.
    Ce matin sur Europe1, j'ai entendu Bauer qui expliquait qu'il n'aurait pas fallu imposer les récépissés aux flics, mais attendre qu'eux-mêmes les demandent.
    Malin, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: attendre que les flics demandent eux-mêmes la mise en place de ce récépissé ??? Il avait bu ?

      Supprimer
  3. Les verts d' EELV vont encore gueuler, on va encore abattre des arbres pour fournir le papier des récépissés donnés aux contrevenants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: du grand n importe quoi en somme !

      Supprimer
  4. Cette histoire de récépissé est la plus débile de toutes les idées débiles qui aient germé dans le cerveau pourtant fertile de notre nouveau gouvernement.
    J'imagine tout à fait les policiers demander ses papiers au porteur d'un récépissé, histoire de vérifier que c'est bien le sien. Et puis ces récépissés il ne faudrait pas qu'on puisse les falsifier, donc il faudra les personnaliser, mettre la photo et les empreintes de la personne concernée, tout ça. Bref en faire une deuxième carte d'identité.
    En deux mots : c'est infaisable. Mais maintenant soit Hollande and co continuent, montent une usine à gaz et se mettent les policiers à dos, soit ils abandonnent (sagement) et se mettent les associations "antiracistes" à dos.
    Pile je gagne, face tu perds.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si toute cette histoire n'était en fait qu'une tentative de faire monter le FN avant les législatives afin de récupérer quelques circonscriptions un peu justes ? Car on sait bien qu'en cas de triangulaires ou de 2° tour PS/FN c'est la gauche qui récupère la mise en général.

      Supprimer
    2. @aristide: infaisable, vite dit puisque le truc et en vigueur en Angleterre depuis des années. Il me semble par contre qu il n y a pas obligation de délivrer de reçu, le contrôlé doit le demander. Mais peu importe c'est, nous sommes d'accord, un truc fort débile, très "socialiste". D'ailleurs, vu la difficulté a mettre en place et les résistances, ne suis pas sûr que cela sera mis en place

      Supprimer
    3. @mary: pour faire monter le FN, je ne pense pas mais ça peut aider, oui.

      Supprimer
  5. Et le dépeceur canadien? Le Rocco machinTruc qui est à Paris, si quelqu'un a des infos pour Valls, transmettre. Merci.
    ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Ça va faciliter les contrôles en zone occupée. Inutile de préciser qu'un contrôle effectué à Saint-Denis, par exemple, à nettement plus de chances de dégénérer qu'un pratiqué à Palaiseau. Remplir ce foutu torche-cul va prendre du temps, fixer des collègues sur place et donc donner du temps aux crapauds pour se rassembler et aller au clash.

    Sur le fond, je ne connais pas de contrôles au faciès, pour moi ça relève de la légende urbaine ou du bobard victimaire pour faire pleurer sur le sort des pôvres zimmigrés et fronçais de papiers qui n'ont pas été foutus de s'intégrer alors qu'ils en sont à la 2ème ou 3ème génération. On contrôle avant tout un comportement. Mon meilleur pote qui est d'origine tunisienne n'a jamais été contrôlé une seule fois de sa vie pour la bonne et simple raison que son horizon vestimentaire n'a jamais été de ressembler à un dealer du Bronx, qu'il parle un français on ne peut plus correct sans cet "accent" débile que se donne la racaille cosmopolite. Et puis dans un bassin criminogène où la population est à 70% étrangère ou d'origine étrangère, je ne vois pas l'intérêt de contrôler des "de souche" lorsque le signalement des individus recherchés est "de type N-A" ou de "type africain". Qu'on le veuille ou non, Zemmour avait raison, il suffit de consulter les registres d'écrou de nos prisons ou ceux des garde à vue, c'est édifiant.

    RépondreSupprimer
  7. @koltchack: " on contrôle avant tout un comportement " ça m semble evident, il n y a que les droitsdelhommistes et autres Mraptout ou Potes pour aller fantasmer sur le faciès.
    Alors puisque c'est un comportement qui déclenche le contrôle que les supposés multi-contrôlés en adoptent un plus passe-partout.
    Bien sur que Zemmour a raison sur ce coup là mais comme d'hab, faut rien dire pour ne pas heurter la diversité.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen