lundi 18 juin 2012

Que va faire la gauche de cette victoire ? Mystère et boule de gomme !


Bon, les législatives, c'est fini. Les électeurs, ceux qui se sont déplacés, ont donné une large majorité au gouvernement Ayrault et à hollande. C'est bien. La gauche obtient donc tous les pouvoirs en France. Au moins dans 5 ans, si elle tient jusque là, la gauche ne pourra s'en prendre qu'à elle si ça ne marche pas ! Les Français ont donc voté pour la gauche, c'est supposer qu'en leur âme et conscience ils ont fait le choix d'une certaine politique, d'un programme plein de promesses, bref qu'ils font confiance à la nouvelle équipe. Les Français ne seraient donc pas des veaux, ils savent ce qu'ils font !

Et puis, je tombe sur l'édito de Nicolas Demorand dans Libération. Si quelqu'un se doit d'être bien informé, c'est lui. Il dirige un journal que diable ! Et que nous dit-il:

" Le PS et ses alliés raflent l’hypermajorité au Parlement. S’achève ainsi, primaire comprise, une très longue année électorale qui voit désormais la gauche en position plus qu’hégémonique, disposant d’absolument tous les pouvoirs. Que va-t-elle en faire maintenant ? Mystère ! " et de poursuivre: " Les Français ont parié sur un autre président et de nouveaux responsables politiques. Qui, pour l’instant, ne disent rien. Quelle gauche, donc, s’apprête à diriger le pays et quel programme a-t-elle exactement en tête ? " Pour conclure de la façon suivante: " Est-ce la feuille de route pour les cinq années qui viennent : réformer du sol au plafond le fameux «modèle français» ? Si tel devait être le cas, il serait opportun, voire impérieux, d’en informer le pays, maintenant que toutes les élections sont gagnées. D’autant que, pris devant nos partenaires européens, l’engagement de ramener les comptes publics à l’équilibre ne laisse guère de doute sur le point d’arrivée. Demeure le flou sur tout le reste : le chemin, la méthode, les moyens. Le moment est venu de le dissiper. "

On résume donc. Demorand, homme informé et d'information, que l'on supposera voter à gauche nous dit: Mystère -  Que va faire la gauche ? - Des responsables qui ne disent rien -  Quelle gauche ? - Quel programme ? - Est-ce la feuille de route ? - Le flou - opportun, voire impérieux, d’en informer le pays - ...

Ne me dîtes tout de même pas qu'un gars comme Demorand, avec tant d'incertitudes, tant de doutes et d'interrogations  a voté pour un projet " flou " ? Aurait-il donné un blanc-seing à des gens dont il reconnait ne pas connaître les intentions ? Il semblerait puisqu'il l'écrit. Alors si Demorand est capable de se satisfaire d'une majorité incertaine quant à son projet, comment imaginer qu'il puisse en être autrement pour le degauche lambda ? On comprendra encore plus aisément ces résultats aux législatives et nous n'aurons qu'à admettre finalement l'évidence: les Français sont des veaux !

Il y a des lendemains qui vont déchanter, ça, c'est une certitude.

Folie passagère 1211.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

22 commentaires:

  1. Non seulement les socialistes déchantent, mais en plus ils déchantent faux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @didier goux: que les pachydermes de solférino et encartés chantent faux, nous le savions. Là où ça va être plus dur c'est pour la masse de degauches de base et autres: gogos et pigeons qui n'ont rien vu de ces futurs lendemain

      Supprimer
  2. Qu'y-a-t-il d'étonnant à ce que la gauche l'ait emporté ?

    La campagne électorale n'en a pas été une. On s'est émerveillé de ce président normal qui snobe l'avion pour prendre le train - en omettant de préciser le coût de l'opération ainsi que les emmerdements causés aux usagers qui, eux, paient leur billet. La Duflot a également, et fort à propos, distrait l'attention en amenant la question de la fumette sur le tapis. Maîtresse Valérie a également déconné au bon moment. Le 1er tout passé, le psychodrame Royal/Falorni a occupé les esprits sur le mode "il y va ou il y va pas ?"

    Aucune proposition n'a été avancée. Partout sur le terrain il n'y avait qu'un leitmotiv : "il faut donner une majorité au président pour qu'il puisse mettre en oeuvre son projet". Dont acte. D'aucuns se seraient exclamés : "c'est un peu court jeune homme !", mais ils n'ont pas été entendus. Au passage, je trouve comique que des gens qui désirent que le parlement ne soit plus une chambre d'enregistrement, veuillent dans le même temps être élus pour faire les quatre volontés de l'ami molette. Il y aurait là une certaine forme de contradiction dans les termes que je n'en serais pas étonné. Mais il semble que les militants socialistes et autres blogueurs de gauche s'en accommodent. Ils ont eu ce qu'ils voulaient : battre Sarkozy, comme Chirac en son temps voulait la présidence. Il reste maintenant à voir ce qu'ils vont en faire, et là-dessus je pense que peu gardent un certain optimisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchack: mais c'est tout de même effrayant de savoir que les gens ne votent plus pour un programme ( que la moitié n a pas lu ) mais contre un bonhomme. Les degauches devraient être inquiets, très inquiets mais même pas, ils saluent cette victoire du "mystère " et de la normalitude ! pauvre France !

      Supprimer
    2. A vrai dire, ce n'est pas nouveau. La seule différence, c'est que plus le temps passe plus ce phénomène s'accentue. Soit l'électeur boude les urnes pour "x" raisons, soit il vote comme un bon petit soldat embrigadé par son parti. Et ça, qu'ils soient de gauche comme de droite. Encore que pour la droite ce soit plutôt une tendance récente, la gauche ayant toujours été doctrinaire, l'adhésion au dogme primant sur toute autre considération. Question de cohérence à ce qu'il paraît.

      Concernant l'abstention, il y a fort à parier qu'elle se réduirait sérieusement si ce qui est actuellement présenté comme étant la droite, avait un véritable discours de droite et agissait en conséquence. Sur ce point, Sarkozy porte une énorme responsabilité. Les gens savent globalement ce qu'ils veulent :

      -une Europe nettement moins intrusive,
      -un net coup d'arrêt à l'immigration,
      -une délinquance traquée et sévèrement réprimée,
      -un islam mis au pas,
      -un Etat moins gourmand en impôts et prélèvements ,
      -un Etat moins dirigiste quand aux aspects de notre vie quotidienne,
      -du social qui aille véritablement vers ceux qui font les efforts nécessaires pour sortir de leur situation,

      Tout cela était plus ou moins présent dans le programme de 2007 et au final qu'avons-nous eu ? Plus d'immigration, de régularisations, de naturalisations. On ne compte plus les taxes nouvelles pour tenter d'assurer le quotidien. Une Europe qui est passée par la porte dérobée alors qu'en 2005 le peuple français avait clairement dit "non". Moins de social ? Que nenni. Plus de sécurité au quotidien ? Que nenni. En revanche on a eu droit à la multiplication des radars et autres contrôles routiers inopinés, alors que la voyoucratie continuait d'accumuler les peines de sursis, au mépris du droit, et n'effectuait quasiment jamais les peines de prison ferme de moins d'un an.

      Reconnaissez mon cher Corto que cela peut énerver quelque peu des électeurs qui ont eu le sentiment de s'être fait gentiment mettre. Du coup les grincheux et râleurs se sont reportés vers le FN, les moins politisés sont allés à la pêche à la ligne. Seulement voilà, le FN n'est pas la solution. Sur le plan sociétal, je reconnais qu'ils touchent juste, encore que pour ma part je tique sur leur laïcisme revendiqué. Pour le reste, ils sont à la ramasse. En outre, malgré les efforts réalisés par Marine, le parti reste un outil de promotion familiale, il n'a pas encore réalisé sa mutation vers un parti politique digne de ce nom :

      -peu, voire pas du tout, de réseaux locaux,
      -des candidats sans personnalité et/ou charisme,
      -une structure programmatique animée par des amateurs,

      Ponctuellement on va se réjouir de leurs scores, des quelques élus qu'ils réussissent à arracher, souvent en raison de circonstances locales particulières. On va se réjouir de la mine déconfite des politocards à l'odorat délicat qui se demandent comment on peu voter de manière aussi nauséabonde. Et puis c'est tout.

      Mais on continuera à m'affirmer que la république n'est pas un régime inepte qui est à l'origine de ce grand bordel politique, qu'elle n'est pas à l'origine de la division du peuple en factions irréconciliables.

      Supprimer
    3. @koltchack: globalement tu as raison, en particulier sur le FN.
      Pour hier, les abstentions sont dit-on essentiellemnt dues aux gens de droite. J en sais rien. Ce qui me semble sur c'est que les gens ayant voté pour hollande n allaient ps voter contre son camp hier.

      Les raisons du succès de la gauche sont multiples. J en vois un dont on parle peu, c'est le changement sociologique des candidats qui se présentent en province: fini le notable qui se faisait réélire depuis des lustres remplacé qu il est par le fonctionnaire en retraite-jeune, le prof etc... Élément qui a été mis en avant pour la victoire des degauches aux municipales et régionales.

      La droite, ou disons, les gens de droite ne s'engagent pas assez selon moi. Alors qu à gauche, ils sont nettement plus motivés politiquement, plus dynamiques. Tiens, que reste-t-il de la presse ou des médias dits de droite... quasiment rien !

      Pour en revenir a l ère Sarko, c'est évident que beaucoup ont eu l impression de se faire mettre et bien sur qu il a découragé et démotivé beaucoup de gens...Est-ce une raison pour laisser la gauche s'accaparer 100% des pouvoirs ? Je crois que les gens ont reporté sur les motifs que tu liste le fait d avoir compris qu économiquement, ni la droite , ni la gauche ne résoudront rapidement 2 points que tu ne listes pas l'emploi et le pouvoir d achat. Est-ce une raison pour, en s'abstenant, donner les clés à des gens qui, contrairement à Sarko, nous amènent droit ds le mur ? Non

      Supprimer
  3. Tout a en définitive, mon cher Corto, a tourné à l'avantage de Hollande.
    Marine Le Pen n'a pas réussi son pari d'être élue.
    Le Centre a disparu privant la droite d'alliés naturels.
    Les électeurs, plutôt de droite d'ailleurs, ont profité de ce beau dimanche pour déserter les urnes.
    Et c'est même à se demander si ce malheureux tweet de Madame Concubine n'arrange pas finalement notre Président ?
    C'est la totale !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ils l ont voulu, ils l ont eu qu'ils se dépatouillent maintenant ! Pourront pas dire c'est la faute à machin. Mais tout cet aveuglement, ainsi que cette abstention massive surtout à droite , devrait en interroger plus d'un ds les palais. A moins qu ils s'en accommodent ce dont je doute de moins en moins !

      Supprimer
    2. Regardez donc, mon cher Corto, de quoi s'est accommodé Bayrou jusqu'à ce qu'il ne disparaisse lui-même ?

      Supprimer
    3. @marianne: je n ai jamais cru en Bayrou même si je reconnais qu il m apparaissait comme l un des politiques les plus "honnêtes". jusqu a ce jour où il décida de voter pour hollande en totale contradiction avec ses valeurs de cathos pratiquants ( j en avais fait un billet ).
      Son eviction du champ politique ne date pas cependant de cette traitrise. Le 3eme d'antan n a cessé de perdre du terrain ces 5 dernières années à toutes les élections. exit aujourd'hui, sans doute pour un moment et c'est bien fait pour lui. iln aura pas été payé en retour par les gauchos. Et qu on ne vienne pas me dire qu il n espérait pas un renvoi d'ascenceur!

      Supprimer
  4. je m'amuse beaucoup en venant ici et je me pose une question :

    Corto ne penses-tu pas qu'avant d'accuser les Français il faudrait plutôt que la droite et ses partisans s'interrogent sur les raisons de ses échecs répétés aux municipales, cantonales, régionales, sénatoriales, présidentielle, législatives depuis 2007.

    La victoire d'hier n'est pas un vote, isolé, de défiance vis à vis de la droite, c'est un vote confirmant la tendance constatée au cours des 5 dernières années.

    Ce n'est pas moi qui indiquerait les causes et raisons de cette multitude d'échecs mais à toi et tes amis de s'y atteler.

    Au boulot !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne vous réjouissez pas trop vite. Il n'y a rien qui use comme le pouvoir. Et le pouvoir absolu use absolument.

      Supprimer
    2. @melclalex: Puis-je émettre le même constat: je rigole bien chez toi qd je v te lire.

      Etant nettement moins con que certains de tes copains blogueurs l'assure je me rend bien compte de cette perte de vitesse de la droite aux élections. les explications sont connues.

      Mais je maintiens que les Français sont des veaux.
      Ils ont voté hollande...examine bien le nombre de voix et tu verras que certes il a été élu, l assemblée est passée à gauche mais avec quel % du corps electoral ? Ridicule.Une preuve du désinter^t des Français pour la politique et que globalement les débats ont été sacrément biaisés.

      Alors vs avez aujourd hui le pouvoir; soyez heureux vs avez tous les pouvoirs et moi une ferme conviction: nous allons droit ds le mur avec ces branquignols. On parie ?

      Supprimer
    3. Mais ma chère Marinou, Flamby a fort à faire avec ses cinq enfants, (une fille d'Anne Hidalgo en 1988, et pendant ce temps, J.M Ayraut s'occupait de Ségolène..)le pouvoir use autant que les femmes,pourra-t'il gérer tout ça??
      J'adore votre site, mon cher Corto, que Marianne m'a fait découvrir..

      Supprimer
    4. @anonyme de 17:47: merci et bienvenue ici mais par pitié siouplait, baptisez-vous ou prenez un pseudonyme ! bonne soirée

      Supprimer
  5. Corto, mais la gôche sait elle-même qu'elle ne peut rien faire cause y a pu d'argent ! Pourquoi d'après toi le Président Normal™ s'est-il empressé de bien souligner dès la première mesurette prise (et non honorée, soit dit en passant), à savoir le rapatriement des soldats d'Afghanistan, son contrat était d'ores et déjà rempli ?

    RépondreSupprimer
  6. @al west: c'était bon ? je te l ai laissé rien que pour toi, un petit moment et zou, les ordures on les jette sans même chercher à trier !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west et fort malencontreusement, j ai du coup supprimé ton compliment au rph, tu m en vois sincèrement désolé !

      Supprimer
    2. @al west: oups, coup de bol j ai retrouvé ton compliment à l autre rph. je colle ci-dessous:

      @rph: RPH, je suis content d'avoir eu le temps de vous lire. Je sais désormais que je ne louperai rien quand je lirai "ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog".

      Mais ce n'est pas parce que vous tenez le micro qu'il faut en oublier de reprendre votre souffle.

      Supprimer
    3. Rha, merci Corto, je suis touché.

      Réellement.
      -)

      Supprimer
  7. La gauche a toutes les cartes en main même celle de l' Organisation Mondiale du Commerce avec Pascal Lamy, socialiste placé à droite mais au PS quand même, donc aucune excuses pour leurs échecs à venir.

    RépondreSupprimer
  8. @grandpas: bah, faisons leur confiance, ils trouveront bine une excuse :)

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique