vendredi 29 juin 2012

Le débat sur la mariage gay rebondit, l'homophobie aussi !

 Lorsque l'on apprend à 17h35 que l'on sera 14 à dîner, forcément, ça limite le temps disponible pour faire un bon billet de blog.

Néanmoins, j'avais un truc à dire, vite fait.

La campagne de promotion pour le mariage gay est relancée. Soit ! C'était prévu dans le programme de Moi-Je-Président. Certains seront pour, d'autres seront contre mais compte-tenu de la composition de la nouvelle assemblée, et à défaut de referendum sur le sujet ou d'une réforme constitutionnelle, la loi sera sans aucun doute votée. Paraît-il dès 2013.

A ceux qui sont contre, je dirai, fallait pas faire élire hollande, fallait se bouger un peu plus.

A ceux qui sont pour une union ouvrant aux homosexuels les mêmes droits qu'aux hétéros, dont moi, et qui obtiendront gain de cause, je dirai, contenez votre joie. Pas de provocations inutiles.

En fait, ce qui m'insupporte le plus, c'est qu'avec ce débat qui est relancé, je vois refleurir d'un peu partout des propos, des messages, des billets et des tweets d'une homophobie navrante, déconcertante voire dégueulasse. Et pas forcément ni uniquement venant de gens dits de droite.

Je pensais qu'on avait évolué. Un peu. Il semblerait que je me sois trompé.

Folie passagère 1232.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

60 commentaires:

  1. "une union ouvrant aux homosexuels les mêmes droits qu'aux hétéros."

    Mais c'est déjà le cas. Les homosexuels ont tout à fait le droit de se marier avec une personne du sexe opposé. Ils jouissent donc des mêmes droits. Ce qui est en cause ce sont des droits spécifiques qui rompent de fait l'isonomie pour se limiter au plan légal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchack: Ils jouissent des mêmes droits ? Ah oui ? depuis quand ? Le pacs n a absolument pas donné les mêmes droits ne serait-ce par exemple en cas de décès d'un des 2 pacsés.

      "Les homosexuels ont tout à fait le droit de se marier avec une personne du sexe opposé." ah bon ? je n 'étais pas au courant.

      mais là n'est pas vraiment l objet du billet tu l auras compris. C'est surtout que le fait de relancer le débat et la légalisation à venir qui réveillent chez beaucoup d'opposants une homophobie qui semblait s'être atténué. Ce que je lis ici ou là est affligeant.

      Supprimer
    2. Concernant le pacs, je vous suggère de vous en prendre à ceux qui l'ont créé. Mais je gage que cela a été un fait exprès. La gauche est une habituée de la politique de la porte ouverte. Une avancée, jamais suffisante, devant en entraîner une autre, jusqu'à ce que le but soit atteint : la destruction de ce qui reste de la société française traditionnelle. On aura au passage noté le cynisme de ces gens qui ont annoncé la mirifique nouvelle par la voix du ministre délégué à la Famille. Ministre de l'A-Famille serait plus approprié.

      Sur le dernier point, vous pouvez remercier les folles tordues associatives qui tentent de faire croire que la sexualité pourrait être une identité, pourrait constituer une communauté et de ce fait leur permettre de jouir de droits spéciaux.

      Le clientélisme poussé dans ses dernières extrémités ne peut conduire qu'à une chose : l'affrontement de tous contre tous. De même que le soi-disant racisme est la résultante de la racialisation du discours par les associatifs et les politiciens qui ont bien compris tout l'intérêt qu'ils pouvaient en tirer, l'homophobie est la fille naturelle de la sexualisation du discours.

      On ne récolte jamais que ce que l'on a semé.

      Supprimer
  2. Non, cela ne va pas augmenter l'homophobie. Ce sera pénible ou pire, le temps du débat politique jusqu'à l'adoption de la loi ou un peu après puis le calme se rétablira. Un débat de dedroites homo et hétéro pourrait être très intéressant.
    Jard

    RépondreSupprimer
  3. L'homophobie est affligeante.
    Le mariage "gay" (cette manie d'utiliser l'anglais!) est une autre histoire.
    Cela recouvre des sujets différents:
    - la revendication que la société reconnaisse par une cérémonie (quelquefois ridicule, désolé!) l'amour pas seulement platonique que se portent deux personnes du même sexe. Pourquoi pas? Quoique, moi, le mariage ...
    - la revendication que ces deux personnes jouissent des mêmes droit (héritage, impôts, logement etc) que les couples hétérosexuels. Pourquoi pas?
    - la revendication de ce qui a mes yeux sont des dérives et qui impliquent des enfants.

    RépondreSupprimer
  4. Pour toute réforme constitutionnelle, la gauche a besoin d’un vote au 3/5 du Parlement. Une majorité qu’elle n’a pas.

    La gauche a beau être majoritaire au Sénat, à l’Assemblée nationale ainsi que dans la plupart des institutions locales, elle ne dispose "pas des 3/5 nécessaires pour réviser la Constitution"

    Donc comme le vote pour les étrangers hors communautaires il ne sera pas possible si la droite bloque de pouvoir changer quelque chose! A moins d'organiser un référendum et je ne suis pas sûre que la gauche le souhaite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En l'occurrence il ne s'agit pas d'une réforme constitutionnelle mais d'une refonte du Code Civil. Le PS ayant la majorité, l'adoption de ce texte ne fait pas l'ombre d'un doute. A moins que des consciences à gauche, on peut toujours rêver, se réveillent et fassent fi de la discipline partisane en usant de leur libre arbitre. Ce qui est pour le moins douteux, compte tenu du fait que pour réussir en politique il faut justement ne pas en avoir.

      Supprimer
    2. @marie masson: attention, pour le "mariage" gay, il n y a pas besoin de modifier la constitution. Son adoption par l assemblée puis par le sénat suffit.

      Supprimer
  5. Je suis contre le mariage pour les homosexuels , mais pour que les homosexuels aient certains droits accordés aux couples hétérosexuels, il fallait simplement améliorer le pacs! Par contre l'adoption un grand NON! Et sur ce point précis cela va bloquer de toutes parts!

    L‘homophobie que je condamne, est je pense aussi le résultat d’une exposition tapageuse de certains homosexuels qui peut heurter , moi-même cela me dérange et cela dérange mes ami (e)s "gays", qui ne demandent rien, juste de vivre ce qu’ils ont à vivre..Bonne soirée. Marie

    RépondreSupprimer
  6. Sujet délicat… Passionné… Charriant préjugés et malentendus… Un avis lapidaire doit viser deux volets, les droits, les enfants…

    - Quant au droit, il est incontestable que tous, hétéros ou homophiles, doivent avoir les mêmes droits, en particulier tous ceux liés à la reconnaissance d'une vie commune… tant pendant cette vie commune qu'à son dénouement, par une séparation voulue ou la mort…

    - Quant aux enfants, donc corrélativement la possibilité d'adoption, chacun sait que personne ne choisit ses parents, qu'ils soient hétéros ou homophiles ceux là peuvent être tout aussi dévoués qu'ignobles…

    Reste peut être un autre aspect, celui de l'affichage… des cérémonies… de l'implication des autorités de la République… Alors là, je m'en balance… Jamais je ne me suis compromis avec ceux là… Reste l'Église… car on oublie trop qu'avant d'être cérémonie et contrat républicains le mariage est un sacrement… Il est évident que l'Église dans son dogme, lié au biologique, reste inflexible… Mais, à moins de tout ignorer de l'Église ou d'être un fieffé hypocrite, chacun sait qu'à côté du dogme, il y a la proximité pastorale qui accueille et assiste indistinctement qui le souhaite…

    RépondreSupprimer
  7. Je ne suis pas sure que le mariage changerai grand chose ! j'ai de nombreux amis gays en couple ou non autour de moi, ils vivent comme moi ! je ne suis pas mariée et je ne le demande pas, j'ai aucun droits non plus si mon mec disparait, par contre, s'ils goutent les joies du mariage, ils en auront aussi les inconvénients, comme le divorce....pour les gamins je suis contre, mais vraiment contre ! quand à l'homophobie, tu n'y pourra jamais rien, je connais des gens qui sont malades rien que voir un homo ! comment veux tu lutter contre ça !

    RépondreSupprimer
  8. Pour dire les choses très crûment, je déplorerai la connerie de ces pédés qui veulent singer les hétéros… À chacun sa voie… À chacun son bonheur…

    RépondreSupprimer
  9. http://corto74.unblog.fr/2011/01/25/gay-gay-ne-nous-marions-pas/

    RépondreSupprimer
  10. AVIS ! : Dans ce billet, il s'agit plus du constat que j ai fait ces jours ci sur les propos homophobes qui fleurissent un peu partout depuis que le débat sur le mariage gay est relancé. Et quasi tous vos commentaires sont + axés sur le mariage gay. Preuve s'il en est que cela va soulever passion, clash et dérives en tous genres.

    Ce qui prouve , selon moi, que l'homosexualité n'est pas encore, loin s'en faut, y compris par certains présents commentateurs, considérée comme normale ou banale.

    Y a encore du boulot

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Ce qui prouve , selon moi, que l'homosexualité n'est pas encore, loin s'en faut, y compris par certains présents commentateurs, considérée comme normale ou banale."

      Vous soulevez là un point important. De ce que j'ai pu lire jusqu'à présent dans les commentaires, il n'y a pas de manifestation d'une quelconque homophobie. Les commentateurs semblent assez d'accord sur le fait qu'il y a nécessité de revenir sur le pacs de manière à renforcer le parapluie juridique, notamment en ce qui concerne la transmission des biens au dernier vivant du couple. De même, je n'ai pas remarqué quelque hostilité que ce soit, sauf bien sûr à l'encontre des hystériques, au propre comme au figuré, qui militent dans des associations.

      En revanche sur le plan de la normalité, sans vouloir trop en faire, l'homosexualité ne saurait être considérée comme normale étant donnée que la normalité pour l'espèce humaine, comme c'est le cas dans l'immense majorité de la création hermaphrodites et parthénogenèse mis à part, c'est l'union d'un mâle et d'une femelle. La perpétuation de l'espèce étant le but principal du rapprochement de ces deux principes. En fait, c'est moins de normalité dont il est question que du regard porté sur les homosexuels. Et sur ce point, il me semble que les premiers responsables de la qualité de ce regard, ce sont les intéressés.

      Supprimer
    2. kolchtak, "Et sur ce point, il me semble que les premiers responsables de la qualité de ce regard, ce sont les intéressés." Aujourd'hui, ou l'affichage et la visibilité sont devenus quasi-systématique, c'est peut-être vrai, mais à quand cela remonte-t-il ?

      Cette visibilité, les revendications, les associations ne trouvent-elles pas leur origine dans la discrimination d'une population ?

      Supprimer
    3. Pitié, pas l'argument de la discrimination. Si discrimination il y avait eu, je pense que les Proust, Sackville-West, Yourcenar, Bacon, Mallet-Joris, Cocteau, etc. n'auraient pas été connus, reconnus et loués. Ils auraient été vilipendés et ostracisés. La différence tient essentiellement à ce qu'ils n'ont jamais fait de leur sexualité un saint sacrement arboré et élevé au rang d'identité devant donner droit à je ne sais quels droits spécifiques et égards particuliers.

      Par ailleurs je trouve assez curieux que des gens qui passent leur temps à vouloir faire reconnaître leur différence, leur spécificité, mettent autant d’énergie à singer cette société dont ils cherchent à se démarquer. Le conformisme bourgeois, étrange horizon pour des gens qui se prétendent à l'avant-garde du non-conformisme et de la transgression.

      Supprimer
    4. Me vient Wilde, là, tout de suite, à l'esprit ; ce n'est qu'un seul exemple face aux vôtres mais suis trop distrait et dilettante sur ce sujet pour m'avancer sur ce point. Je suis d'accord avec vous lorsque vous parlez du conformisme bourgeois des revendications, concernant le mariage. Il se trouve néanmoins qu'en termes de droit -là encore, j'y connais rien et ne suis pas non plus concerné- j'ai entendu parler de pensions de reversions et cætera, il n'est donc pas forcément inopportun de se poser quelques questions, non ?

      De plus, l'évolution de la médecine en général, la PMA en particulier, qu'on le regrette ou qu'on s'en réjouisse, permet à présent à des personnes qui ne pouvaient pas avoir d'enfants, d'en avoir à présent. Ces nouvelles possibilités ne s'ouvrent-elles qu'aux bonnes personnes ? Lesquelles ? (Là, je pousse un peu dans la mauvaise foi, car je ne pensais pas à cela en commençant cet alinéa) Homo, hétéro, évidemment, mais pourquoi ne pas non plus se pencher sur l'IMP, le type et l'âge ? [mauvaise foi : OFF]

      De ces unions, aussi inenvisageables -pour certains- naissent, ou émanent des enfants. Alors quid ?

      Supprimer
    5. @koltchack: " En fait, c'est moins de normalité dont il est question que du regard porté sur les homosexuels " En ce qui me concerne, je n'aime pas cette idée de regard porté sur les homos. je réclame au contraire qu aucun regard ne soit porté sur eux, lorsque nous en serons là, j'estimerai qu'enfin les homos sont acceptés

      regard porté sur eux, un peu comme l on porte un regard différent sur les handicapés...

      Comme je l'écrivais ds un vieux billet, je ne réclame qu un droit en fait , le droit à l'indifférence. Si tu vois ce que je veux dire

      Supprimer
    6. Sur les droits, je ne discute pas. Il est évident que le pacs doit être revu et corrigé. Mais le mariage, clairement : NON.

      Quant à la PMA, comme beaucoup de progrès scientifiques, la création s'est emballée. On a pu lire ici ou là qu'il y aurait un droit à l'enfant. Enfin, c'est ce que certains aimeraient bien voir arriver. Dans une société où la morale traditionnelle a été évacué en même temps que la morale religieuse, il était évident que la PMA ferait de l'enfant un produit. Un produit désirable au même titre que le dernier I-Phone, désirable au point de créer des frustrations chez ceux qui en sont dépourvus. On ne parle pas d'amour, mais de désir, d'envie, "je veux un enfant". Le "je" avant tout.

      Supprimer
    7. Corto, vous ne pouvez pas évacuer comme cela la question du regard porté. Il est inévitable dès lors que des crétins bariolés à plumes dans le c.. se trémoussent dans les rues en proclamant "nous sommes comme tout le monde". Impossible d'en faire l'économie tant que les Panthères Roses feront de la retape au sortir des lycées ou que SOS Homophobie distribuera dans les lycées le Guide Gay de la Drague.

      Je ne dis pas que ces gens représentent les homosexuels, mais ils en ont la prétention et comme pour le problème des banlieues, je ne vois pas la majorité silencieuse se lever pour leur intimer l'ordre d'arrêter leurs conneries et se désolidariser de ces gesticulations obscènes.

      Supprimer
    8. @koltchack: ne te formalise pas sur la gay pride, c'est un jour par an où uen partie des gays se défoulent. Un exutoire ni plus ni moins. De plus , je te garantis que ces plumes ds le cul ne représentent pas la majorité des gays, juste des gens la pour faire la fête. A leur façon.

      Supprimer
  11. toujours d'actualité ...
    http://leparisienliberal.blogspot.fr/2011/06/se-battre-pour-le-mariage-gay.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @parisien libéral: je viens de relire cet article.

      En quoi y a -t-il manipulation ?

      Supprimer
  12. Gays, ne vous faites pas manipuler par la gogauche !

    RépondreSupprimer
  13. AVIS ! voila le type de message que je reçois par rapport à ce billet:

    " corto, Le défilé des gay dans Paris, en tenues provoquantes est une agression contre la morale individuelle, un attentat à la pudeur " ( Yann Grenet )

    RépondreSupprimer
  14. Je partage l'avis de Boutfil et quand la Gay-pride , Paris est assez grand pour ne pas la croiser sur son chemin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'il n'y avait que les tenues qui soient provoquantes. Je suis assez d'accord avec Yann. Que gagne-t-on à exhiber ses turpitudes au grand jour, sinon la désapprobation de ceux qui ne prisent pas cet étalage de mauvais goût, pour ne s'en tenir qu'à ce point précis ? Quand on provoque l'attention, il faut avoir le courage d'accepter la critique, sinon c'est une forme de dictature de la pensée. J'ajoute que l'espace public est justement public et que par définition ce qui s'y déroule ne devrait normalement pas être de nature à choquer qui que ce soit, majeurs comme mineurs, et pousser des gens à éviter certaines rues à des jours et heures précises. Pour ma part je trouve choquant que l'on interdise, depuis quelques années, des processions qui existent depuis des siècles et dans le même temps autoriser cet étalage insane.

      Supprimer
    2. @koltchack: " étalage insane " ? As tu déja assisté à des défilés carnavalesques , à Dunkerque, aux antilles ? Je te garantis que côté "étalage insanes " ils n ont rien à envier à la gay pride. Faut-il les supprimer ?

      Supprimer
    3. S'il s'agit de démonstrations déplacées à caractère sexuel, oui, sans aucune hésitation.

      Supprimer
    4. @koltchack: mais il n y a pas de carnavals sans "démonstrations déplacées à caractère sexuel", ça fait même partie du jeu.
      Le seul truc c'est de savoir ce que tu entends par "déplacées "

      Supprimer
    5. Sur ce point, je suis un rigoriste convaincu, adepte des vices privés et des vertus publiques. Tout étalage licencieux est par essence néfaste. La licence pour être pratiquée en toute connaissance de cause demande une éducation certaine qui n'est pas nécessairement à la portée du premier péquin venu. Pratiquée par le commun elle devient rapidement de la débauche.

      Supprimer
  15. Un dangereux signal pour les autres civilisations


    http://www.slate.fr/story/58517/mariage-pour-tous#comment-95857

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: je ne vois pas très bien le lien entre l'article de Slate et votre "Un dangereux signal pour les autres civilisations"

      Supprimer
    2. Je ne vous ai pas mis le lien sur l'article de Slate, mon cher Corto, mais sur le commentaire intitulé "Un dangereux signal..."

      Supprimer
  16. Je ne pense pas que la Gay-Pride donne une image positive des homosexuels envers la majorité des gens, remarque faite après un trajet en bus et avoir entendu les divers commentaires des usagers d'un bus qui avaient croisé la manifestation.

    Le trop et le peu gâte le jeu.

    J' ai participé au Carnaval de Dunkerque et à part une bande de carnavaleux fortement imbibés déguisés en bourgeois (d' où les parapluies), il n' y avait aucun message à faire passé.

    RépondreSupprimer
  17. Va falloir que j'arrête de traîner sur la page de news de yahoo, parce que les réactions homophobes de toutes confessions/partis confondus me donnent envie de vomir. Je suis pas homo, mais j'ai une belle-soeur (une fille extra) qui l'est. Découvrir son "statut" n'a rien changé pour moi, ni pour le reste de sa famille. Si elle devait un jour nous annoncer son mariage avec sa compagne, je serais heureux d'aller à la mairie pour y assister. Si un jour elle choisissait avec sa compagne, d'adopter un enfant, je lui offrirais tout mon soutient, parce que c'est un parcours long et difficile.

    Comment pourrais-je accepter de voir des abrutis bien-pensant la comparer à un ANIMAL, à un OBJET, sous prétexte qu'elle préfère les nanas? Je ne peux pas, c'est répugnant. Consternant. Je pensais moi aussi que la société avait évolué.

    Les gens se voilent la face (pour certains même ont dirait qu'ils ont préféré se crever les yeux). Il y a déjà des milliers d'enfants issus de couple homos, qui vivent, grandissent, et s'épanouissent dans une famille homoparentale. J'ai hâte qu'ils deviennent adultes, pour prouver que NON, ils ne sont pas "dégénérés", NON, ils n'ont pas été violés, NON, leur co-mères ou co-pères n'ont pas ruiné leur vie.

    L'église autrefois refusait les derniers sacrements et l'enterrement dans un cimetière, aux saltimbanques (lire "le capitaine Fracasse" de Théophile gauthier). Et avant cela, les femmes n'étaient même pas sensées avoir d'âme. Certains courants chrétiens ont fini par accepter d'honorer les mariage d'homos, et bien que je préfère me tenir loin de la religion, je ne peux qu'approuver ce progrès pour tous les homos pour qui la foi et la spiritualité représentent quelque chose de fort. quand on voit tous les mariages hétéros où les couples sont allés à la préparation religieuse en traînant des pieds, juste pour avoir une cérémonie à l'église, à quoi ça rime de vouloir protéger ce dernier petit bastion, par pure bigotterie?

    Pour en revenir au mariage civile. Perso, j'en ai rien à cirer. L'union libre me convient parfaitement. Mais je peux comprendre que, au delà des droits et des lois, ça représente quand-même un symbole fort d'engagement et d'amour pour des couples homos. Pourquoi les priver de cette consécration, quand leurs parents, leurs amis, leurs frères et soeurs, l'ont connus avant eux?

    Et un dernier mot pour les abrutis qui se focalisent sur ce qui se passe au dessous de la ceinture et qui trouvent ça dégoûtant : c'est pas vos oignons. personne ne vous force, ni ne vous propose seulement, d'y participer. Et regarder les chars de la gay-pride en fronçant le nez, c'est exactement comme mépriser Farida et Amadou vos collègues de travail musulmans, sous prétexte qu'il y a des casseurs en banlieue et des extrémistes. c'est réducteur. c'est navrant. c'est pas digne de la France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @riff: d'accord sur tout si ce n'est sur la dernière phrase

      Supprimer
    2. Je ne sais pas pourquoi mais je sentais venir la dernière remarque, va savoir pourquoi Charles!

      Peut être l' habitude des discours bien pensants de la gauche, décidément les propos de Boutfil sont les plus appropriés.

      Supprimer
    3. "Et avant cela, les femmes n'étaient même pas sensées avoir d'âme".

      Rien de plus faux cette histoire de concile réuni pour définir le fait que les femmes avaient une âme ou pas. La vulgate révolutionnaire a décidément la vie dure. Pour votre information, le Magnificat que saint Luc met dans la bouche de la Vierge commence par "Mon âme exalte le Seigneur". Donc...

      Supprimer
    4. ma dernièrer phrase vous paraît pompeuse? yen a tant d'autres, que ça ne gêne pas de proférer pour comdamner tout ce qui leur paraît "déviant"... bref, je m'en fous si ça vous amuse de démonter mon argumentaire juste sur cette malheureuse petite phrase... "haters gonna hate".

      Et pour ce qui est de la religion, les textes, c'est une chose, l'interprétation et l'application, ç'en est une autre. si les chefs religieux étaient vraiment si imprégnés de leur foi et du message d'amour et de tolérance des textes sacrés, yaurait jamais autant de guerres, de luttes de pouvoir, de ségrégation , de massacres, au nom de tel ou tel dieu.

      Supprimer
    5. Riff, merci pour cette contribution même pas digne du café du commerce. Enfiler les lieux communs et les poncifs éculés, comme d'autres enfileraient des perles, c'est un petit jeu où vous vous illustrez brillamment. Visiblement, vous n'avez jamais lu quelque texte sacré, sauf en version illustrée j'imagine, d'où la platitude de votre saillie. Je suppose que des trucs comme le libre arbitre, la culpabilité de l'homme, tout ça, ça vous passe au-dessus de la tête, hors de portée.

      Supprimer
  18. Bon, sauf date fatidique aux relents de fin du monde, comme le 21/12/2012 par exemple, cela se fera, avec ou sans discussions... :D

    RépondreSupprimer
  19. "Il y a des milliers d'enfants issus de couples homo"

    On en apprend tous les jours...Zelda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @zelda: "Il y a des milliers d'enfants issus de couples homo", disons plus justement qu'il y a en France environ 50 000 enfants élevés dans des familles homoparentales.

      Supprimer
  20. Un dangereux signal aux autres civillisations
    Soumis par François desales, le samedi 30 juin 2012 à 12h40
    Attention ! un bout de l'extrême occident au début du XXIè siècle est en train de s'illusionner dangereusement à la faveur d'un relativisme quasi absolu , la seule limite en étant le tabou de la non -discrimination,dernier péché mortel social ! A la faveur aussi ( ça va ensemble ) d'une totale plasticité mentale face aux campagnes de pub répétées que ce soit dans le domaine de la consommation ou celui des idées. Si l'on place le débat uniquement sur le terrain de la non discrimination,de la tolérance,etc...il est faussé d'emblée et l'on dira fatalement oui au mariage "pour tous "'(alias gay,homosxeuel,tout ce que l'on voudra).Pour tous? tiens ,pourquoi pas aussi entre frère et soeur? Qu'y a-t-il de plus ringard et injustifié,discriminant même, que le tabou de l'inceste? Mais surtout il y ceci:depuis que les civilisations sont repérables,il y a de cela plusieurs millénaires et dans quelque coin de la planète que ce soit,dans n'importe quel type de civilisation,il n'y a jamais eu de "mariage pour tous" et en particulier jamais de mariage ouvert à deux personnes de même sexe.Une tolérance sociale pour des unions plus ou momentanées,parfois,dans certaines civilisation et dans certaines conditions,mais de mariage,jamais. Alors dans une époque où le poids économique mais aussi démographique et bientôt culturel ,de cet extrême occident(Amérique du nord et Europe occidentale) est en train de diminuer assez inexorablement,est-il opportun d'envoyer un tel message aux civilisations voisines et à certains égards concurrentes ? Comment le monde asatique,pétri de confucianisme et de bouddhisme,le monde indien, le monde arabo-musulman , appréhenderaient-ils cette ultime fantaisie de l'Occident ? il est à parier qu'une telle modification anthropologique de la nature de l'institution matrimoniale serait perçu comme une manifestation décadente et sans doute dangereuse et hostile car l'Occident,même en baisse d'influence ,cherche toujours à imposer ses valeurs au reste du monde.Bref, un autre prétexte au conflit des civilisations,je le crains. Avant de jouer avec une institution aussi fondamentale,nos politiques seraient bien inspirés d'y regarder à deux fois.Mais il est vrai que beaucoup de nos dirigeants actuels ,à commencer par le nouveau chef de l'Etat ont vraisemblablement assez de mépris pour cette institution pour ne guère s'en soucier

    RépondreSupprimer
  21. @Marianne

    Je suis allée lire hier ce commentaire sur Slate et je l'ai trouvé pertinent et
    explicite.
    Merci de l'avoir mis ici. Zelda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne:mouais, ce que j en retiens surtout, c'est que ce commentateur semble redouter que le mariage gay pourrait passer auprès d'autres civilisations ( ou religions ) pour une provocation, un signe de décadence. Ainsi, une civilisation ne devrait pas évoluer de peur de bousculer les autres ? C'est quoi ce délire? De tous temps les civilisations ont évolué aussi au prix de confrontations avec les autres. Le choc des civilisations.

      " dans n'importe quel type de civilisation,il n'y a jamais eu de "mariage pour tous" et en particulier jamais de mariage ouvert à deux personnes de même sexe " ça me parait une évidence puisque sauf erreur de ma part, le mariage, tel que connu aujourd'hui, est une invention relativement récente.

      Supprimer
    2. Que cela puisse avoir un aspect provocateur, honnêtement je me tamponne de l'avis des autres civilisations qui pour la plupart ont pas mal de coups de balais à donner avant de venir faire la leçon. En revanche, que le mariage homosexuel et l'homo-adoption soient des marqueurs de la décadence occidentale, c'est une évidence.

      Supprimer
    3. @koltchak: attention, en disant "le mariage homosexuel et l'homo-adoption soient des marqueurs de la décadence occidentale, c'est une évidence." tu ne sous entend rien d autre que 1es gays et la société ds laquelle ils vivent ( la tienne, la mienne, celle que nos parents ont construit ) sont des facteurs de décadence. ainsi tu fais des gays, de moi, des décadents.

      Supprimer
  22. Adepte de la liberté de chacun je me réjouis que les homosexuels puissent avoir les mêmes droits que les hétéros.. à chacun sa route.. à chacun sa vie.. Quant aux réactions homophobes que cette future loi pourrait déclencher.. peu importe.. il suffit d'argumenter.. de toute façon les homophobes loi ou pas loi sont ce qu'ils sont .. persuadés qu'ils portent la vérité.. le formatage m'insupporte ainsi que les tenants de la protection de la société contre la "décadence".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @fanfanchatblanc: "je me réjouis que les homosexuels puissent avoir les mêmes droits que les hétéros ", moi, je me rejouis simplement que tout le monde ait les mêmes droits. Ni plus, ni moins.
      biz

      Supprimer
  23. Je crois que tout le monde n'entend pas le mariage de la même façon et n'y vois pas les mêmes choses.
    Il faudrait peut-être commencer par s'entendre là-dessus.

    Ceinture de sécurité?
    SCI labellisée?
    Sacrement?
    Officialisation d'une exclusivité sexuelle?
    Autre chose?

    C'est devenu un vrai fourre-tout.

    Alors, au-delà de pour quel sexe on a un faible, la question est: pourquoi veut-on se marier?
    A partir de là, on pourra commencer à se comprendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lo: je crois, j'en suis même sûr que ce qui pourrit le débat sur le mariage "gay " c'est la connotation même et bien trop " catholique " attaché au mot mariage.

      Sans compter une dose plus ou moins légère d'homophobie latente selon les personnes qui y sont opposées. ( oups, purée, je sors avant qu on ne me tombe dessus )

      Supprimer
    2. Que voulez-vous, nous sommes un pays catholique, France est fille aînée de l'Eglise et sa protectrice depuis le sacre de Pépin le Bref. Il est donc légitime que le mariage soit compris comme un sacrement.

      Supprimer
  24. N'y voiT pas les mêmes choses...Roooh Je fatigue! Désolée!

    RépondreSupprimer
  25. Je sens que je vais me faire taper sur le clavier mais au nom de quelle raison ,pourra t on interdire la polygamie, les mariages sororaux ou les unions entre frères et soeurs.

    Je rappelle que pour faire passer le PACS, les auteurs de cette loi, l'avait étendu aux fratries.

    J' avoue avoir du mal à comprendre, parfois quand je vois les avantages qu' être en concubinage offrent, je ne me serais pas marié.

    Mais bon ,les homosexuels connaîtront les joies du divorce.

    RépondreSupprimer
  26. pourquoi les gays veulent se marier?
    fiscalité?
    adoption?
    faire une fiv au frais de l'état?

    le gay friendly va disparaitre..
    vous allez perdre votre liberté les gars..

    sinon oui pourquoi pas autoriser le maraigen entre frére soeurs ;mére pére..
    et bien sur la polygamie..

    il est interdit d'interdire n'est ce pas!!

    on parie que jamais hollande passera cette loi!!
    comme le vote des étrangers!!
    bien trop dangereux!!
    car y aura plus moyen de faire monter le vote fn et faire perdre la droite..

    pire les gays mariés ou les étrangers!!
    seraient capable de voter la droite!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: pour l'exemple je laisse ton com malgré la connerie qu'il révèle et son homophobie a peine voilée.
      Merci de ne pas en rajouter et d'aller te faire voir ailleur

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP